This is an outdated, inactive version of this case. Go to the current version.
Approaches
Inactive

Gestion des ressources naturelles par la Jmaâ (conseil tribal). [Morocco]

ⵊⵎⴰⵄⴰ ⵏ ⵜⵇⴱⵉⵍⵜ ⴷ ⴰⵎⴰⵖⴷⵓⵍ

approaches_3158 - Morocco

Completeness: 97%

1. General information

1.2 Contact details of resource persons and institutions involved in the assessment and documentation of the Approach

Key resource person(s)

land user:

Kajja Moha

Morocco

SLM specialist:
Name of project which facilitated the documentation/ evaluation of the Approach (if relevant)
Projet de Gestion Participative et Intégrée des Bassins Versants pour la Lutte contre l’Erosion (FAO/GPC/MOR/050/SWI)
Name of the institution(s) which facilitated the documentation/ evaluation of the Approach (if relevant)
Bern University of Applied Sciences, School of Agricultural, Forest and Food Sciences (HAFL) - Switzerland

1.3 Conditions regarding the use of data documented through WOCAT

When were the data compiled (in the field)?

29/08/2017

The compiler and key resource person(s) accept the conditions regarding the use of data documented through WOCAT:

Ja

1.4 Reference(s) to Questionnaire(s) on SLM Technologies

Limitation du cheptel dans les parcours
technologies

Limitation du cheptel dans les parcours [Morocco]

La Jmaâ, conseil tribal, a instauré une limitation du cheptel pour les personnes n'étant originaires des tribus de leurs terres communales, ainsi que pour les bergers faisant pâturer les bêtes de propriétaires d’autres origines. Anciennement, il y avait aussi une limite de la taille du cheptel par ménage pour les ...

  • Compiler: Stefan Graf

2. Description of the SLM Approach

2.1 Short description of the Approach

La Jmaâ, conseil tribal élu avec un représentant par lignage, règle l'accès aux ressources naturelles et les conflits.

2.2 Detailed description of the Approach

Detailed description of the Approach:

La Jmaâ est le conseil tribal des villages (douars) de culture Amazigh dans les montagnes marocaines. Elle est constituée d’un représentant de chaque lignage présent dans le douar. Ce représentant est choisi par consensus lors d’une discussion collective réunissant tous les chefs de ménage du lignage d’un douar. En général, le représentant choisi et l’un des plus vieux membres du lignage.
La Jmaâ nomme un ou plusieurs Amrar L’Amrar est la personne responsable de la gestion d’une ou plusieurs ressources communes, par exemple un taureau commun à tous les éleveurs du village, les eaux d’irrigation, ou les terres collectives.
Les buts de la J’maa sont donc la gestion des ressources naturelles et la prévention des conflits dans les villages.
La Jmaâ peut exercer des sanctions en cas de non-respect des règles établies. Dans le Douar de Louggagh par exemple, une première infraction est pénalisée en obligeant le fautif à préparer à manger pour vingt personnes désignées par la Jmaâ. Une deuxième infraction a pour conséquence l’obligation de restaurer quarante personnes, et une troisième infraction l’exclusion du fautif du douar. Cette exclusion se traduit par le refus de lui vendre ou de lui acheter des produits, de le transporter à la ville, etc.
Le système de la Jmaâ est ancestral, personne ne sait exactement comment il a été mis en place.
Les personnes concernées par cette approche sont les chefs de ménage, qui élisent ou choisissent de manière consensuelle le représentant de leur lignage au sein de la Jmaâ, les membres de la Jmaâ, qui prennent leurs décisions à l’unanimité, choisissent un (ou plusieurs) Amrar(s), et les Amraris, responsables de rassembler les villageois pour les travaux collectifs, comme le nettoyage et la réparation des canaux d’irrigations (séguias), la coupe des plantes épineuses dans les pâturages collectifs, et la gestion du taureau commun au village. L'information pour appeler la population au travail collectif est transmise le vendredi à la prière à la Mosquée.
La Jmaâ étant une approche traditionnelle, elle est bien acceptée par les anciens, et permet aux personnes analphabètes de s’impliquer dans la gestion des ressources. Par contre, les jeunes ne comprennent pas toujours cette approche, ou lui reprochent sa rigidité.

2.3 Photos of the Approach

2.5 Country/ region/ locations where the Approach has been applied

Country:

Morocco

Region/ State/ Province:

Province de Midelt

Further specification of location:

Dans les Douars de Louggagh et Tighermin

Comments:

A Louggagh et Tighermin il y a des Jmaâs fonctionelles, comme dans d'autres douars de la région. Ces deux Jmaâs ont étés analysées.

2.6 Dates of initiation and termination of the Approach

If precise year is not known, indicate approximate date when the Approach was initiated:

more than 50 years ago (traditional)

2.7 Type of Approach

  • traditional/ indigenous

2.8 Main aims/ objectives of the Approach

Les objectifs de la Jmaâ sont de gérer les ressources naturelles de manière durable et de régler les conflits. Actuellement, la Jmaâ étend son influence principalement sur le douar et les terres de cultures. Par contre, les terres de parcours collectives éloignées sont de plus en plus délaissées. Anciennement, la gestion des terres de parcours collectives et des forêts constituaient aussi une des fonctions principales de la Jmaâ.

2.9 Conditions enabling or hindering implementation of the Technology/ Technologies applied under the Approach

social/ cultural/ religious norms and values
  • enabling

Étant une institution traditionnelle, la Jmaâ est en général respectée par les habitants les plus âgés du douar. Par contre, elle est moins appréciée des plus jeunes et est rarement considérée comme une institution partenaire par les services de l’Etat.

institutional setting
  • enabling

La Jmaâ en elle-même est une institution traditionnelle, qui est en général respectée.

legal framework (land tenure, land and water use rights)
  • hindering

La Jmaâ n'étant pas une association disposant d’un statut légal formel, elle n’a que peu de droits légaux en matière de gestion des ressources naturelles.

policies
  • hindering

La Jmaâ n'est pas vraiment reconnue par les services de l’Etat en tant qu'autorité locale.

knowledge about SLM, access to technical support
  • enabling

Plus les connaissances de la Jmaâ en gestion durable des terres sont élevées, plus il est facile pour elle d'instaurer de bonnes pratiques. Plusieurs projets travaillant dans la région, certains donnent du soutien technique pour améliorer la gestion durable des terres.

3. Participation and roles of stakeholders involved

3.1 Stakeholders involved in the Approach and their roles

  • local land users/ local communities

Les chefs de ménage, l'Amrar (responsable de l'organisation des travaux communautaires), la Jmaâ (conseil tribal).

Les chefs de ménage choisissent un représentant de leur lignage pour siéger à la J’maa ; l’ensemble de ces représentants constitue la Jmaâ. La Jmaâ designe un ou plusieurs Amrars, responsables d'organiser les travaux collectifs (entretien des canaux d'irrigation, gestion du taureau commun du village, coupe des plantes épineuses sur le pâturage collectif...)
La Jmaâ surveille l’application des règles et décide des sanctions.

If several stakeholders were involved, indicate lead agency:

La Jmaâ est l'institution responsable, et prend les décisions à l'unanimité.

3.2 Involvement of local land users/ local communities in the different phases of the Approach
Involvement of local land users/ local communities Specify who was involved and describe activities
initiation/ motivation self-mobilization Il s'agit d'une approche traditionnelle ancestralle, donc les personnes directement impliquées et leurs activités ne sont plus traçable.
planning self-mobilization Il s'agit d'une approche traditionnelle ancestralle, donc les personnes directement impliquées et leurs activités ne sont plus traçable.
implementation self-mobilization Il s'agit d'une approche traditionnelle ancestralle, donc les personnes directement impliquées et leurs activités ne sont plus traçable.
monitoring/ evaluation none

3.3 Flow chart (if available)

Description:

Le diagramme montre les différentes parties prenantes impliquées dans l'approche, à travers l'exemple des douars de Louggagh et Tighermine En principe, chaque lignage du douar élit un représentant pour la Jmaâ, mais ces pratiques peuvent varier d’un douar à l’autre. Par exemple, dans le cas de Louggagh, les trois plus petits lignages choisissent un seul représentant en commun.
La Jmaâ désigne chaque année un Amrar, responsable de la gestion des ressources collectives et l’organisation des travaux en commun. Dans certains douars, chaque ressource a son propre Amrar, dans d'autres, un Amrar gère toutes les ressources communes.

Author:

Stefan Graf

3.4 Decision-making on the selection of SLM Technology/ Technologies

Specify who decided on the selection of the Technology/ Technologies to be implemented:
  • land users alone (self-initiative)
Explain:

Ceci est une estimation, car la mise en place est très ancienne, donc les personnes directement impliquées et leurs activités ne sont plus traçable.

Specify on what basis decisions were made:
  • personal experience and opinions (undocumented)

4. Technical support, capacity building, and knowledge management

4.1 Capacity building/ training

Was training provided to land users/ other stakeholders?

Ja

Specify who was trained:
  • land users
Form of training:
  • on-the-job
Subjects covered:

Plusieurs ONG et organisations sont donnent des formations thématiques comme par exemple sur la taille des arbres fruitiers, sur l'apiculture, etc dans les villages. La Jmaâ est impliquée en sélectionnant les participants à ces formations.

4.2 Advisory service

Do land users have access to an advisory service?

Ja

  • Echanges, formations dans des hotels...
Describe/ comments:

Plusieurs projets organisent diverses formations et voyages d'échange dans différents douars.

4.3 Institution strengthening (organizational development)

Have institutions been established or strengthened through the Approach?
  • yes, greatly
Specify the level(s) at which institutions have been strengthened or established:
  • local
Describe institution, roles and responsibilities, members, etc.

Il s'agit de la Jmaâ, sujet de ce questionnaire.

  • Crédibilité
Give further details:

La Jmaâ a été formée anciennement afin de gérer l'accès aux ressources naturelles et régler les conflits.

4.4 Monitoring and evaluation

Is monitoring and evaluation part of the Approach?

Geen

4.5 Research

Was research part of the Approach?

Geen

5. Financing and external material support

5.1 Annual budget for the SLM component of the Approach

If precise annual budget is not known, indicate range:
  • < 2,000
Comments (e.g. main sources of funding/ major donors):

Il s'agit du financement du taureau du village et des salaires de l'Amrar qui gère le taureau et de l'Amrar qui gère le canal et l'eau d'irrigation. Chaque ménage paye 60 dh à la Jmaâ par année, ou le faisait traditionnellement.

5.2 Financial/ material support provided to land users

Did land users receive financial/ material support for implementing the Technology/ Technologies?

Geen

5.3 Subsidies for specific inputs (including labour)

  • none
 
Comments:

Il n'y a pas d'intrant subventionné. Le travail collectif, par exemple la réparation des canaux d'irrigation ou la coupe de plantes épineuses dans le parcours collectif n'est pas rémunéré.

5.4 Credit

Was credit provided under the Approach for SLM activities?

Geen

5.5 Other incentives or instruments

Were other incentives or instruments used to promote implementation of SLM Technologies?

Ja

If yes, specify:

Un des instruments permettant à la Jmaâ de remplir sa fonction est la règlementation qui punit les contrevenants. A Louggagh par exemple un contrevenant qui laisse pâturer son bétail dans la période de mise en défens doit cuisiner pour 20 personnes désignées par la Jmaà lors de sa première infraction. Lors d’une seconde infraction, il doit cuisiner pour 40 personnes. Lors d’une troisième infraction, il est exclu du village, (personne n’a le droit de lui vendre des produits, personne ne le transporte en ville, etc.). A Tighermin, le type de sanction pour le non-respect des règles est plus flexible et est décidé au cas par cas par la Jmaâ. La peine peut constituer en l'abattage d'un mouton au profit du village, et en cas de récidive le fautif sera envoyé devant le Caïd qui décidera de l'amende à payer.

6. Impact analysis and concluding statements

6.1 Impacts of the Approach

Did the Approach empower local land users, improve stakeholder participation?
  • No
  • Yes, little
  • Yes, moderately
  • Yes, greatly

Chaque lignage est représenté dans la Jmaâ, ce qui fait que les intérêts de chaque lignage sont représentés.

Did the Approach help land users to implement and maintain SLM Technologies?
  • No
  • Yes, little
  • Yes, moderately
  • Yes, greatly

Par exemple la fermeture d'un pâturage (l'almou) pour permettre sa régénération. L’agdal - mises en défens temporaires de zones de parcours - n’est actuellement plus pratiquée dans la région, mais était implémentées par la Jmaâ dans le temps.

Did the Approach improve coordination and cost-effective implementation of SLM?
  • No
  • Yes, little
  • Yes, moderately
  • Yes, greatly

Car la gestion d'un pâturage collectif (l'almou) est simplifiée, et les travaux d'entretien des canaux d'irrigation se font de manière collectifs.

Did the Approach improve knowledge and capacities of land users to implement SLM?
  • No
  • Yes, little
  • Yes, moderately
  • Yes, greatly

Les exploitants peuvent se rendre compte que les pâturages collectifs avec une mise en défens sont plus productifs que ceux sans mise en défens.

Did the Approach mitigate conflicts?
  • No
  • Yes, little
  • Yes, moderately
  • Yes, greatly

En clarifiant des droits d’utilisation des ressources, qui entraînent ainsi une production plus élevée, et grâce à une réglementation permettant de sanctionner les comportements détruisant les ressources.(qu’en est-il des mécanismes de gestion des conflits que tu mentionnes dans les objectifs de la Jmaâ.

Did the Approach empower socially and economically disadvantaged groups?
  • No
  • Yes, little
  • Yes, moderately
  • Yes, greatly

Le pâturage collectif géré par la Jmaà n’est accessible que pour les équins, pas pour les ruminants. Comme chaque famille ne possède qu’une ou deux têtes d’équins et de bovins, les grands exploitants ne sont pas avantagés. De plus, chaque lignage est représenté dans la Jmaâ.

Did the Approach improve issues of land tenure/ user rights that hindered implementation of SLM Technologies?
  • No
  • Yes, little
  • Yes, moderately
  • Yes, greatly

En gérant l’accès aux ressources communautaires.

Did the Approach lead to improved food security/ improved nutrition?
  • No
  • Yes, little
  • Yes, moderately
  • Yes, greatly

En augmentant la production par la gestion durable et équitable des ressources naturelles.

Did the Approach lead to improved access to water and sanitation?
  • No
  • Yes, little
  • Yes, moderately
  • Yes, greatly

En construisant des canaux d'irrigation (séguias) et en gérant l'entretien, ainsi que la distribution d'eau.

6.2 Main motivation of land users to implement SLM

  • increased production

Il s'agit d'augmenter la production en mettant au repos un pâturage collectif, et en gérant les eaux d'irrigation.

  • reduced land degradation

Il s'agit d'éviter la dégradation des ressources communes.

  • reduced workload

En ayant un travail commun pour l'eau d'irrigation et en ayant une gestion durable du pâturage collectif qui diminue la charge de travail.

  • rules and regulations (fines)/ enforcement

Les habitants ne respectant pas les règles doivent payer des amendes (sous forme de repas collectif par exemple)

  • conflict mitigation

En augmentant la production et en ayant des règles claires, cela limite les conflits.

6.3 Sustainability of Approach activities

Can the land users sustain what has been implemented through the Approach (without external support)?
  • yes
If yes, describe how:

Il s'agit d'un système ancestral toujours fonctionnel, mais affaibli.

6.4 Strengths/ advantages of the Approach

Strengths/ advantages/ opportunities in the land user’s view
Chaque lignage est représenté de manière ègale et les décisions sont prises par concensus. Ceci permet des décisions équitables.
Strengths/ advantages/ opportunities in the compiler’s or other key resource person’s view
Il s'agit d'une institution traditionnelle ancestrale, bénéficiant ainsi d’une légitimité historique dans la culture Tamazight.
La Jmaâ permet à des personnes analphabètes de prendre des décisions etde gérer des situations sans avoir recours à des formulaires. Ceci est particulièrement important dans une zone avec un taux élevé d’analphabétisme.
La Jmaâ permet de gérer les ressources naturelles de manière durable, car elle est enracinée localement Et bénéficient donc d’une bonne connaissance du contexte et d’une légitimité dans la population.

6.5 Weaknesses/ disadvantages of the Approach and ways of overcoming them

Weaknesses/ disadvantages/ risks in the compiler’s or other key resource person’s view How can they be overcome?
La Jmaâ n'est pas vraiment reconnue par les services de l'Etat, car elle n'est pas organisée en tant qu’association ou coopérative.
Les décisions prises par la Jmaâ ne sont pas toujours basées sur des connaissances fondées scientifiquement de gestion durable des terres. Soutenir la Jmaâ, ou tous les habitants des douars, avec des formations sur la gestion durable des terres. Peut être fait par des voyages d'échanges, des formations, des films, etc.

7. References and links

7.1 Methods/ sources of information

  • field visits, field surveys
  • interviews with land users

Discussions avec une dizaine d'utilisateurs des terres, ainsi que plusieurs fois avec les Jmaâs des douars de Tighermin et Louggagh.

  • interviews with SLM specialists/ experts

Avec un chercheur travaillant dans la zone.

7.2 References to available publications

Title, author, year, ISBN:

The Governance of Rangelands: Collective Action for Sustainable Pastoralism, Jonathan Davies, Pablo Manzano Baena, Pedro M. Herrera (éditeurs), 2014, ISBN-13: 978-1138785144

Available from where? Costs?

https://books.google.co.ma/books?id=rxLEBAAAQBAJ&pg=PA130&lpg=PA130&dq=jmaa+agdal&source=bl&ots=_k4FboTTdJ&sig=LNN7RqGwksC2E4Y49RUgMGlEBBg&hl=en&sa=X&redir_esc=y#v=onepage&q=jmaa%20agdal&f=false

Title, author, year, ISBN:

Culturally Mediated Provision of Ecosystem Services: The AGDAL of Yagour, Dominiguez. IN: Continuity and Change in Cultural Adaptation to Mountain Environments, Lozny, 2013,

Available from where? Costs?

http://www.springer.com/gp/book/9781461457015

7.3 Links to relevant information which is available online

Title/ description:

Participatory Rangeland Management Guidelines by Flintan & Cullis

URL:

http://www.fao.org/fileadmin/user_upload/drought/docs/Participatory%20range%20land%20management%20RM%20Guideline%20(4).pdf

Title/ description:

Patrimony for Resilience: evidence from the Forest Agdal in the Moroccan High Atlas Mountain

URL:

https://www.ecologyandsociety.org/vol16/iss4/art24/

Links and modules

Expand all Collapse all

Modules