Technologies

Limitation du cheptel dans les parcours [Morocco]

ⴰⵎⴻⵔⴷoⵓⵍ ⵏⴰⵡⵔⵉⵣⴻⵔⴳⵀⵉⵏ ⵢⴰⵏ ⵍⴰⴰⴷⴰⴷ ⵏⵉ ⵉⴽⵀⴼⴰⵡⵏ ⵏ ⵍⵎⴰⵍ

technologies_5150 - Morocco

Completeness: 90%

1. General information

1.2 Contact details of resource persons and institutions involved in the assessment and documentation of the Technology

Key resource person(s)

land user:

Ouzayde Mimoun

Association de douar de Taouraoute

Morocco

land user:

Tahiri Mustapha

Association de douar de Taouraoute

Morocco

Name of project which facilitated the documentation/ evaluation of the Technology (if relevant)
Projet de Gestion Participative et Intégrée des Bassins Versants pour la Lutte contre l’Erosion (FAO/GPC/MOR/050/SWI)
Name of the institution(s) which facilitated the documentation/ evaluation of the Technology (if relevant)
Bern University of Applied Sciences, School of Agricultural, Forest and Food Sciences (HAFL) - Switzerland

1.3 Conditions regarding the use of data documented through WOCAT

The compiler and key resource person(s) accept the conditions regarding the use of data documented through WOCAT:

Ja

1.4 Declaration on sustainability of the described Technology

Is the Technology described here problematic with regard to land degradation, so that it cannot be declared a sustainable land management technology?

Geen

Comments:

La limitation de cheptel réduit les dégradations, mais ne les évite pas complètement si elle n'est pas combinée à d'autres mesures de gestion. La limitation de cheptel en elle-même n'est pas suffisante, mais aide à la gestion durable des terres.

1.5 Reference to Questionnaire(s) on SLM Approaches (documented using WOCAT)

Collaboration de la Jmaâ (conseil tribal) avec l'association du douar comme contact avec l'autorité locale (Caïd) et les forestiers.
approaches

Collaboration de la Jmaâ (conseil tribal) avec l'association ... [Morocco]

Une association de douar sert d'interface entre la Jmaâ (conseil tribal), l'autorité locale et les forestiers pour gérer la forêt au niveau local. L'association distribue des amendes si des éleveurs ébranchent les arbres pour nourrir le bétail, ou si du bois vert est coupé.

  • Compiler: Stefan Graf

2. Description of the SLM Technology

2.1 Short description of the Technology

Definition of the Technology:

La Jmaâ, conseil tribal, a instauré une limitation du cheptel pour les personnes n'étant originaires des tribus de leurs terres communales, ainsi que pour les bergers faisant pâturer les bêtes de propriétaires d’autres origines.
Anciennement, il y avait aussi une limite de la taille du cheptel par ménage pour les habitants du douar, mais elle n'est plus appliquée.

2.2 Detailed description of the Technology

Description:

Les environs de Midelt, dans le Moyen-Atlas, étaient anciennement couverts de forêts denses de chêne verts (Quercus ilex) et de cèdres (Cedrus atlantica), ainsi que de nappes d’alpha (Stipa tenacissima) et d’armoise (Arthemisia herba-alba). Cette végétation était pâturée par les troupeaux de nomades. Avec les changements démographiques, le surpâturage, la coupe de bois et l’ébranchage ont conduit à une réduction du couvert végétal, et certaines forêts ont complétement disparues. Le douar de Taouraoute, (aussi écrit Tawraoute ou Taouraout) dispose encore des forêts peu denses, sévèrement pâturées par les troupeaux. Le douar est composé actuellement de 56 ménages descendent de nomades dont seul une petite partie possède encore des troupeaux, les autres travaillent à l’extérieur ou se consacrent à l’agriculture (pomiculture).
Afin de gérer les problèmes de surpâturage dans la zone, la Jmaâ (conseil tribal) de Taouraoute ainsi que celle des villages environnants, a instauré une limite de cheptel par ménage de 30 à 50 têtes. La limite pour les personnes originaires de la zone était plus élevée pour les personnes originaires de ces villages que pour les personnes étrangères à ces villages. Il convient de préciser que les éleveurs nomades originaires de cette zone avaient la même limite de cheptel que les éleveurs sédentaires. Les modalités de cette décision de limiter le cheptel ne sont plus traçable, car remontant à plusieurs générations, et seul quelques acteurs se souviennent d’une limite qui s’appliquait aussi aux personnes originaires du lieu.
Depuis quelques décennies, la limite pour les personnes originaires de Taouraoute n’est plus appliquée, car considérée comme une loi obsolète. Seuls les éleveurs originaires d’autres régions doivent limiter leur cheptel. La limite s’applique en revanche toujours si un habitant de Taouraoute fait pâturer le bétail d’une personne externe. Le but de cette limite est d’empêcher des groupes extérieurs de venir dégrader la zone puis de repartir, car les habitants originaires de la zone sont plus attachés et dépendants de leurs ressources locales.
Cette limite de cheptel réduit le surpâturage dans la zone, et probablement permis de conserver des arbres dans les montagnes, alors que ceux-si ont complètement disparus dans certaines zones ne pratiquant pas la limitation du cheptel. La limitation du cheptel externe n’est pas suffisante pour permettre une régénération de la forêt. En raison du passage permanent des troupeaux, les arbres ne peuvent pas se régénérer et atteindre une taille adulte car leur sommet est éliminé en permanence. Ceci se voit avec les frênes (Fraxinus dimorpha) qui poussent sous forme de «Diffusion de la Technologie: appliquée en des points spécifiques ou concentrée sur une petite surface pierres vertes », buissons très compacts, au lieu de se développer en arbres.

2.3 Photos of the Technology

2.5 Country/ region/ locations where the Technology has been applied and which are covered by this assessment

Country:

Morocco

Region/ State/ Province:

Midelt

Further specification of location:

Taouraoute

Specify the spread of the Technology:
  • applied at specific points/ concentrated on a small area
Is/are the technology site(s) located in a permanently protected area?

Geen

2.6 Date of implementation

If precise year is not known, indicate approximate date:
  • more than 50 years ago (traditional)

2.7 Introduction of the Technology

Specify how the Technology was introduced:
  • as part of a traditional system (> 50 years)
Comments (type of project, etc.):

La limitation de cheptel est ancestrale, mais aujourd'hui seulement une limite pour le cheptel de personnes non originaire du la zone est appliquée.

3. Classification of the SLM Technology

3.1 Main purpose(s) of the Technology

  • reduce, prevent, restore land degradation
  • conserve ecosystem

3.2 Current land use type(s) where the Technology is applied

Land use mixed within the same land unit:

Ja

Specify mixed land use (crops/ grazing/ trees):
  • Agro-silvopastoralism

Cropland

Cropland

  • Annual cropping
Annual cropping - Specify crops:
  • cereals - wheat (winter)
Number of growing seasons per year:
  • 1
Is intercropping practiced?

Geen

Is crop rotation practiced?

Geen

Grazing land

Grazing land

Extensive grazing:
  • Nomadism
  • Ranching
  • Transhumant pastoralism
Animal type:
  • goats
  • sheep
Is integrated crop-livestock management practiced?

Ja

If yes, specify:

Les résidus de cultures sont paturés.

Products and services:
  • meat
Forest/ woodlands

Forest/ woodlands

  • (Semi-)natural forests/ woodlands
(Semi-)natural forests/ woodlands: Specify management type:
  • Dead wood/ prunings removal
Type of (semi-)natural forest:
  • temperate mountain systems natural vegetation
  • Quercus ilex, Juniperus, Thuya, Cypressus, Fraxinus dimorpha
Are the trees specified above deciduous or evergreen?
  • mixed deciduous/ evergreen
Products and services:
  • Fuelwood
  • Grazing/ browsing

3.4 Water supply

Water supply for the land on which the Technology is applied:
  • rainfed

3.5 SLM group to which the Technology belongs

  • pastoralism and grazing land management

3.6 SLM measures comprising the Technology

management measures

management measures

  • M2: Change of management/ intensity level
  • M5: Control/ change of species composition

3.7 Main types of land degradation addressed by the Technology

biological degradation

biological degradation

  • Bc: reduction of vegetation cover
  • Bq: quantity/ biomass decline

3.8 Prevention, reduction, or restoration of land degradation

Specify the goal of the Technology with regard to land degradation:
  • prevent land degradation
  • reduce land degradation

4. Technical specifications, implementation activities, inputs, and costs

4.1 Technical drawing of the Technology

Technical specifications (related to technical drawing):

Les troupeaux d’éleveurs n'étant pas originaire de Taouraoute ne peuvent pas dépasser 40 à 50 têtes s'ils veulent entrer sur les terres du Douar. Cette règle s'applique aussi aux troupeaux qui appartiennent à des propriétaires externes gardés par des bergers du douar. Anciennement, il y avait aussi une limite pour les foyers de Taouraoute.

Author:

Stefan Graf

Date:

21/06/2019

4.2 General information regarding the calculation of inputs and costs

other/ national currency (specify):

Dirham Marocain

If relevant, indicate exchange rate from USD to local currency (e.g. 1 USD = 79.9 Brazilian Real): 1 USD =:

10.0

4.3 Establishment activities

Comments:

C'est un mode de gestion ancestral, la mis en place ne peut pas être reconstruite.

4.4 Costs and inputs needed for establishment

Comments:

C'est un mode de gestion ancestral, la mis en place ne peut pas être reconstruite.

4.5 Maintenance/ recurrent activities

Comments:

C'est un mode de gestion ancestral qui n'a pas d'activités d'entretien ou récurrentes.

4.6 Costs and inputs needed for maintenance/ recurrent activities (per year)

Comments:

C'est un mode de gestion ancestral qui n'a pas d'activités d'entretien ou récurrentes.

4.7 Most important factors affecting the costs

Describe the most determinate factors affecting the costs:

La limite du cheptel ne coûte rien, sauf en cas de non-respect qui nécessite l'intervention de l'autorité locale.

5. Natural and human environment

5.1 Climate

Annual rainfall
  • < 250 mm
  • 251-500 mm
  • 501-750 mm
  • 751-1,000 mm
  • 1,001-1,500 mm
  • 1,501-2,000 mm
  • 2,001-3,000 mm
  • 3,001-4,000 mm
  • > 4,000 mm
Specifications/ comments on rainfall:

Pluviométrie très variable.

Agro-climatic zone
  • semi-arid

Une grande partie des précipitations s'écoule en surface, et n'est pas utilisable par les plantes.

5.2 Topography

Slopes on average:
  • flat (0-2%)
  • gentle (3-5%)
  • moderate (6-10%)
  • rolling (11-15%)
  • hilly (16-30%)
  • steep (31-60%)
  • very steep (>60%)
Landforms:
  • plateau/plains
  • ridges
  • mountain slopes
  • hill slopes
  • footslopes
  • valley floors
Altitudinal zone:
  • 0-100 m a.s.l.
  • 101-500 m a.s.l.
  • 501-1,000 m a.s.l.
  • 1,001-1,500 m a.s.l.
  • 1,501-2,000 m a.s.l.
  • 2,001-2,500 m a.s.l.
  • 2,501-3,000 m a.s.l.
  • 3,001-4,000 m a.s.l.
  • > 4,000 m a.s.l.
Indicate if the Technology is specifically applied in:
  • not relevant

5.3 Soils

Soil depth on average:
  • very shallow (0-20 cm)
  • shallow (21-50 cm)
  • moderately deep (51-80 cm)
  • deep (81-120 cm)
  • very deep (> 120 cm)
Soil texture (topsoil):
  • coarse/ light (sandy)
Topsoil organic matter:
  • low (<1%)

5.4 Water availability and quality

Availability of surface water:

medium

Water quality (untreated):

good drinking water

Water quality refers to:

ground water

Is water salinity a problem?

Geen

Is flooding of the area occurring?

Geen

5.5 Biodiversity

Species diversity:
  • medium
Habitat diversity:
  • medium

5.6 Characteristics of land users applying the Technology

Sedentary or nomadic:
  • Sedentary
  • Nomadic
Market orientation of production system:
  • mixed (subsistence/ commercial)
Off-farm income:
  • 10-50% of all income
Relative level of wealth:
  • average
Individuals or groups:
  • groups/ community
Gender:
  • women
  • men
Age of land users:
  • youth
  • middle-aged

5.7 Average area of land used by land users applying the Technology

  • < 0.5 ha
  • 0.5-1 ha
  • 1-2 ha
  • 2-5 ha
  • 5-15 ha
  • 15-50 ha
  • 50-100 ha
  • 100-500 ha
  • 500-1,000 ha
  • 1,000-10,000 ha
  • > 10,000 ha
Is this considered small-, medium- or large-scale (referring to local context)?
  • medium-scale
Comments:

Il s'agit des terres qui sont pâturées par tout le douar.

5.8 Land ownership, land use rights, and water use rights

Land ownership:
  • state
  • communal/ village
Land use rights:
  • open access (unorganized)
  • communal (organized)
Water use rights:
  • open access (unorganized)
  • communal (organized)
Are land use rights based on a traditional legal system?

Ja

Specify:

Ce sont les terres communautaires, mais les forêts appartiennent à l'état.

5.9 Access to services and infrastructure

health:
  • poor
  • moderate
  • good
education:
  • poor
  • moderate
  • good
technical assistance:
  • poor
  • moderate
  • good
employment (e.g. off-farm):
  • poor
  • moderate
  • good
markets:
  • poor
  • moderate
  • good
energy:
  • poor
  • moderate
  • good
roads and transport:
  • poor
  • moderate
  • good
drinking water and sanitation:
  • poor
  • moderate
  • good
financial services:
  • poor
  • moderate
  • good

6. Impacts and concluding statements

6.1 On-site impacts the Technology has shown

Socio-economic impacts

Production

fodder production

decreased
increased
Comments/ specify:

La production fourragère diminue moins, mais n'augmente pas.

animal production

decreased
increased
Comments/ specify:

Les animaux sont en meilleure forme, donc plus productifs, dans des petits troupeaux.

wood production

decreased
increased
Comments/ specify:

La production diminue moins, dû à moins de surpâturage.

forest/ woodland quality

decreased
increased
Comments/ specify:

La qualité des forêts diminue moins, mais n'augmente pas.

Ecological impacts

Biodiversity: vegetation, animals

biomass/ above ground C

decreased
increased
Comments/ specify:

La biomasse diminue moins.

Specify assessment of on-site impacts (measurements):

L'évaluation des impacts sur site n'a pas été faite, il s'agit d'une comparaison hypothétique avec la même zone sans limitation de cheptel.

6.4 Cost-benefit analysis

How do the benefits compare with the maintenance/ recurrent costs (from land users' perspective)?
Short-term returns:

positive

Long-term returns:

positive

Comments:

Il n'y a pas de coûts, car les limites des terres du douar sont en général respectées.

6.5 Adoption of the Technology

  • > 50%
If available, quantify (no. of households and/ or area covered):

Tous doivent participer

Of all those who have adopted the Technology, how many did so spontaneously, i.e. without receiving any material incentives/ payments?
  • 91-100%
Comments:

Ce n'est pas volontaire, la limitation de cheptel était une règle applicable pour tous.

6.6 Adaptation

Has the Technology been modified recently to adapt to changing conditions?

Ja

other (specify):

évolution des mentalités

Specify adaptation of the Technology (design, material/ species, etc.):

Anciennement, il y avait aussi une limite pour le bétail des ménages de Taouraoute. Cette limite n'est plus appliquée, car les habitants trouvent que c'est une loi ancienne et démodée.

6.7 Strengths/ advantages/ opportunities of the Technology

Strengths/ advantages/ opportunities in the land user’s view
Évite les dégradations par des personnes de l'extérieur.
Strengths/ advantages/ opportunities in the compiler’s or other key resource person’s view
Cela ne coûte rien aux habitants du douar, et évite les dégradations par les immenses troupeaux de propriétaires absents.

6.8 Weaknesses/ disadvantages/ risks of the Technology and ways of overcoming them

Weaknesses/ disadvantages/ risks in the compiler’s or other key resource person’s view How can they be overcome?
Il n'y a toujours pas de congruence entre la production végétale et le cheptel parce que les troupeaux des habitants de Taouraoute ne sont pas limités. Ré-instaurer la limitation de cheptel aussi pour les habitants originaires de Taouraoute.
Toute la surface est pâturée en même temps, ce qui ne permet pas la régénération de la végétation. Introduire un système d'agdal pastoral (période de repos) ou de rotation de pâturages. Une gestion commune des troupeaux (Tawala) permettrait d'implémenter cela plus facilement.
Seule une partie des ménages de Taouraoute possède du bétail, donc profite de la dégradation des parcours par son bétail, alors que tout le douar souffre du manque de bois en raison de la non-régénération de la forêt. Ré-instaurer la limitation de cheptel aussi pour les habitants originaires de Taouraoute.

7. References and links

7.1 Methods/ sources of information

  • field visits, field surveys
  • interviews with land users
When were the data compiled (in the field)?

19/06/2019

7.2 References to available publications

Title, author, year, ISBN:

Gestion durable des espaces boisés, Mohamed Qarro, 978-2-912081-48

Available from where? Costs?

www.econostrum.info/attachment/808076/

Title, author, year, ISBN:

Holistic Management: A New Framework for Decision Making, Allan Savory & Judy Butterfield, 9781559634878

Available from where? Costs?

gen.lib.rus.ec

7.3 Links to relevant online information

Title/ description:

De la parole aux gestes...: éléments de réflexion sur les dispositifs de gestion concertée des ressources forestières et pastorales...

URL:

https://www.researchgate.net/publication/282172348_De_la_parole_aux_gestes_elements_de_reflexion_sur_les_dispositifs_de_gestion_concertee_des_ressources_forestieres_et_pastorales_au_Maroc

Title/ description:

Participatory Rangeland Management Guidelines by Flintan & Cullis

URL:

https://es.slideshare.net/copppldsecretariat/introductory-guidelines-prm

7.4 General comments

Différentes personnes ont donné différentes informations concernant les années et les limites de cheptel. Pour le cheptel d'animaux des personnes non originaires de Taouraoute, cette limite était de 30, 40, ou 50 têtes. L'ancienne limite du cheptel pour les gens originaires est donnée par toutes les personnes interviewées avec 50 têtes.

Links and modules

Expand all Collapse all

Modules