Approaches

Tawala, mise en commun des vaches pour le pâturage [Morocco]

ⵟⴰⵡⴰⵍⴰⵏ ⵜⴼⵓⵏⴰⵙⵊⵏ

approaches_2985 - Morocco

Completeness: 94%

1. General information

1.2 Contact details of resource persons and institutions involved in the assessment and documentation of the Approach

Key resource person(s)

land user:

Questionnaire rempli avec un groupe changeant de villageois au centre du douar Tigharmine.

Morocco

Name of project which facilitated the documentation/ evaluation of the Approach (if relevant)
Projet de Gestion Participative et Intégrée des Bassins Versants pour la Lutte contre l’Erosion (FAO/GPC/MOR/050/SWI)
Name of the institution(s) which facilitated the documentation/ evaluation of the Approach (if relevant)
Bern University of Applied Sciences, School of Agricultural, Forest and Food Sciences (HAFL) - Switzerland

1.3 Conditions regarding the use of data documented through WOCAT

When were the data compiled (in the field)?

20/07/2017

The compiler and key resource person(s) accept the conditions regarding the use of data documented through WOCAT:

Yes

2. Description of the SLM Approach

2.1 Short description of the Approach

Le gardiennage du pâturage des vaches, dont chaque famille en possède une ou deux, est assuré en commun à tour de rôle par les membres du village pendant une journée.

2.2 Detailed description of the Approach

Detailed description of the Approach:

La Tawala (mot qui signifie «tour de rôle » en langage Amazigh) est la mise en commun des vaches pour le gardiennage. L’achat d’un taureau commun pour le village, qui est géré chaque année par un autre Amrar (responsable), fait aussi partie de la Tawala (aussi nommée Tawili). À tour de rôle, chaque famille (possédant chacune une ou plusieurs vaches) est responsable d’amener paitre le troupeau dans la montagne, et de le ramener.

Le but de cette approche est la réduction de la charge de travail pour le gardiennage, de même que la réduction du cout pour le taureau.

La mise en œuvre de la Tawala est ancestrale dans l’Atlas Marocain, donc les étapes de la formation initiale sont impossibles à reconstituer exactement. Mais les bergers ayant peu de bétail joignent souvent leurs troupeaux afin de limiter la charge en travail. Certains villages, surtout proches des centres urbains, ont abandonné la pratique de la Tawala, dû à l’esprit de compétition selon certaines personnes.

Les parties impliquées sont le conseil tribal (Jmaâ) qui gère par consensus l’organisation, les tours de rôles, ainsi que la résolution des conflits. Chaque année, la Jmaâ nomme un responsable pour le taureau (Amrar), qui l’héberge dans son étable. L’Amrar est compensé en céréales (maïs) ainsi que financièrement (2650 DH) pour son travail annuel. Chaque foyer dans le douar donne 12 kg de céréales à l’Amrar, la compensation financière est gérée par la Jmaâ : si la vente du taureau rapporte plus que l’achat du taurillon, les villageois ne payent rien, sinon la jmaâ récolte le salaire pour l’Amrar, ainsi que l’achat du nouveau géniteur.

Les villageois font la Tawala car c’est culturel et normal de s’entraider dans le village de Tigharmine. Ils mettent en avant cet aspect plus que le la réduction de la charge de travail.

2.3 Photos of the Approach

2.5 Country/ region/ locations where the Approach has been applied

Country:

Morocco

Region/ State/ Province:

Midelt

Further specification of location:

Tigharmine

Comments:

Le point à l'Ouest est le douar Tigharmine, celui à l'Est est la montagne servant de pâturage aux vaches du douar.

2.6 Dates of initiation and termination of the Approach

If precise year is not known, indicate approximate date when the Approach was initiated:

more than 50 years ago (traditional)

Comments:

C'était une approche utilisée dans plusieurs villages de l'Atlas marocains, Tigharmine est un des villages qui l'utilise encore.

2.7 Type of Approach

  • traditional/ indigenous

2.8 Main aims/ objectives of the Approach

Les objectifs principaux de la Tawala sont de réduire les couts en nourriture pour le taureau, ainsi que de diminuer la charge en travail pour le gardiennage.

2.9 Conditions enabling or hindering implementation of the Technology/ Technologies applied under the Approach

social/ cultural/ religious norms and values
  • enabling

La pression sociale dans le village avec une Tawala en fonction favorise la gestion commune.

institutional setting
  • hindering

La Tawala, n'étant pas une association formelle, n'est pas reconnue par l'état. De ce fait, il est difficile pour la Tawala d'instaurer des pratiques de gestion durables des terres avec ce groupement informel.

collaboration/ coordination of actors
  • enabling

Vu que la gestion des vaches est commune, une collaboration facilite la mise en oeuve de pratiques de gestion durable des terres.

legal framework (land tenure, land and water use rights)
  • hindering

Vu que le pâturage se fait en forêt (terre domaniale), une modification ne peut qu'etre faite avec l'accord des autorités.

knowledge about SLM, access to technical support
  • enabling

Plus il y a de connaissances sur les gestions durables des terres, mieux elles peuvent etre mises en place par les membres du village.

markets (to purchase inputs, sell products) and prices
  • enabling

Une difficulté d'accès au marché, donc une difficulté d'accès à un taureau, favorise la gestion commune du taureau.

workload, availability of manpower
  • enabling

Car la charge de travail des familles est grandement allégée grâce au tour de rôle de la Tawala, qui de plus réduit les couts pour le taureau.

3. Participation and roles of stakeholders involved

3.1 Stakeholders involved in the Approach and their roles

  • local land users/ local communities

Les villageois, chaque famille possédant une ou deux vaches

Chaque famille est responsable à tour de rôle de garder toutes les vaches.

  • community-based organizations

La Jmaâ, conseil tribal

La Jmaâ achète et vend le taureau, et décide chaque année d'un Amrar, qui est responsable d’héberger le taureau du village. De plus, elle gère les tours de rôle pour le gardiennage, ainsi que d'éventuels conflits.

3.2 Involvement of local land users/ local communities in the different phases of the Approach
Involvement of local land users/ local communities Specify who was involved and describe activities
initiation/ motivation self-mobilization La Tawala est une approche traditionnelle, faite depuis des siècles.
planning self-mobilization La Tawala est une approche traditionnelle, faite depuis des siècles.
implementation self-mobilization La Tawala est une approche traditionnelle, faite depuis des siècles.
monitoring/ evaluation none Il n'y a pas d'évaluation du parcours. Chaque berger décide quel partie du parcours il fait pâturer. De ce fait, il y a une dégradation du parcours.

3.3 Flow chart (if available)

Description:

Dans le Douar, le conseil tribal (Jmâa) décide chaque année d'un Amrar, qui est responsable du taureau. L'Amrar reçoit une compensation en céréales ainsi que financière pour son travail. A tour de rôle, les villageois gardent les vaches.
La liste avec les tours de rôles est gardée par le du village

Author:

Stefan Graf

3.4 Decision-making on the selection of SLM Technology/ Technologies

Specify who decided on the selection of the Technology/ Technologies to be implemented:
  • land users alone (self-initiative)
Explain:

Seulement une partie de l'approche (l'utilisation de frêne taillé en têtard) se traduit par des pratiques durable. Le reste de l'approche consiste en surpâturage de la forêt, ce qui dégrade l'écosystème. Par contre, l'approche pourrait être utilisée pour instaurer d'autres pratiques de GDT dans les parcours.

Specify on what basis decisions were made:
  • personal experience and opinions (undocumented)

4. Technical support, capacity building, and knowledge management

4.1 Capacity building/ training

Was training provided to land users/ other stakeholders?

No

4.2 Advisory service

Do land users have access to an advisory service?

No

4.3 Institution strengthening (organizational development)

Have institutions been established or strengthened through the Approach?
  • yes, moderately
Specify the level(s) at which institutions have been strengthened or established:
  • local
Describe institution, roles and responsibilities, members, etc.

La Tawala renforce la Jmaâ (conseil tribal), car son rôle est nécessaire.

  • crédibilité
Give further details:

Car une institution tribale ayant un rôle utile à tous les ménages (gestion de la Tawala), augmente sa crédibilité.

4.4 Monitoring and evaluation

Is monitoring and evaluation part of the Approach?

No

Comments:

Un suivi et une évaluation de l'état des pâturages manque.

4.5 Research

Was research part of the Approach?

No

5. Financing and external material support

5.1 Annual budget for the SLM component of the Approach

If precise annual budget is not known, indicate range:
  • < 2,000
Comments (e.g. main sources of funding/ major donors):

Les villageois payent l'Amrar, responsable du taureau, en nature (maïs) et en espèces, pour garder l'animal dans son étable. L'achat et la vente du taureau est géré par la Jmaâ, chaque foyer finançant à part égale. Le gardiennage se fait de manière volontaire.

5.2 Financial/ material support provided to land users

Did land users receive financial/ material support for implementing the Technology/ Technologies?

No

5.3 Subsidies for specific inputs (including labour)

  • none
 

5.4 Credit

Was credit provided under the Approach for SLM activities?

No

5.5 Other incentives or instruments

Were other incentives or instruments used to promote implementation of SLM Technologies?

No

6. Impact analysis and concluding statements

6.1 Impacts of the Approach

Did the Approach empower local land users, improve stakeholder participation?
  • No
  • Yes, little
  • Yes, moderately
  • Yes, greatly

Oui, car elle diminue la charge en travail tout en impliquant tout le village.

Did the Approach help land users to implement and maintain SLM Technologies?
  • No
  • Yes, little
  • Yes, moderately
  • Yes, greatly

Pas vraiment, du aux changements sociaux dans toute la zone qui ont conduit à la dégradation des parcours. Elle réduit un peu le surpâturage en augmentant l'intervalle de pâturage.

Did the Approach lead to improved food security/ improved nutrition?
  • No
  • Yes, little
  • Yes, moderately
  • Yes, greatly

Oui, car elle permet aux familles d'avoir une vache sans avoir une personne pour la garder toute la journée.

6.2 Main motivation of land users to implement SLM

  • reduced workload
  • customs and beliefs, morals

C'est traditionel, de s'entraider en Tawala dans le douar.

6.3 Sustainability of Approach activities

Can the land users sustain what has been implemented through the Approach (without external support)?
  • yes
If yes, describe how:

L'approche est traditionnelle, donc elle peut continuer si les conditions ne changent pas.

6.4 Strengths/ advantages of the Approach

Strengths/ advantages/ opportunities in the land user’s view
Nous sommes là dans le village pour nous entraider.
Réduit la charge en travail, aussi pour le taureau.
Strengths/ advantages/ opportunities in the compiler’s or other key resource person’s view
Renforce la cohésion sociale dans le village.
Permettrait l'introduction d'une gestion durable des pâturages, car la gestion est commune.
Réduit le surpâturage en augmentant l'intervalle de pâturage sur chaque plante.

6.5 Weaknesses/ disadvantages of the Approach and ways of overcoming them

Weaknesses/ disadvantages/ risks in the compiler’s or other key resource person’s view How can they be overcome?
Il n'y a pas de rotation réfléchie de la zone pâturée par les vaches, chaque personne (ou groupe d'enfant) chargé de la garde des vaches pour la journée décide (ou laisse les vaches décider) quelle partie brouter. De ce fait, le parcours se dégrade. Instaurer une rotation des parties du parcours pâturées afin d'éviter le surpâturage, d'une manière participative
Il n'y a pas de système de suivi et évaluation des parcours, qui se dégrade. Instaurer une méthode de suivi et évaluation du parcours dans un processus de gestion participative des parcours, en impliquant les autres acteurs du secteur (éleveurs de moutons et chèvres).

7. References and links

7.1 Methods/ sources of information

  • field visits, field surveys

Gardiennage du groupe des vaches pendant une journée avec un groupe d'enfants.

  • interviews with land users

Deux interviews avec un groupe changeant de villageois dans le douar.

7.2 References to available publications

Title, author, year, ISBN:

Introductory Guidelines to Participatory Rangeland Management in Pastoral Areas, Flintan & Cullis, 2009.

Available from where? Costs?

http://www.fao.org/fileadmin/user_upload/drought/docs/Participatory%20range%20land%20management%20RM%20Guideline%20(4).pdf

Title, author, year, ISBN:

Monitoring Rangeland Health, Riginos & Herrick, 2010.

Available from where? Costs?

http://www.mpala.org/Monitoring_Guide.pdf

Title, author, year, ISBN:

Governing the Commons the Evolution of Institutions for Collective Actions, Elinor Ostrom, 1990, ISBN 0521405998

Available from where? Costs?

http://wtf.tw/ref/ostrom_1990.pdf

Title, author, year, ISBN:

La Gestion Holistique Guide Géneral, Sam Bingham, pas de date

Available from where? Costs?

https://managingwholes.com/village/vmfr.pdf

7.3 Links to relevant information which is available online

Title/ description:

Extrait vidéo en Anglais sur les sociétés basées sur la collaboration et non sur la compétition.

URL:

https://www.youtube.com/watch?v=m6nuvqVui5c&feature=youtu.be&t=2m57s

Title/ description:

Questionnaire WOCAT sur les troupeaux communs en Namibie

URL:

https://qcat.wocat.net/fr/wocat/technologies/view/technologies_3326/

Links and modules

Expand all Collapse all

Modules