UNCCD

Plantations de Bois de Feu pour la cuisson  dans le Sud-Bénin afin de réduire la pression sur les terres, la déforestation et la lutte contre désertification [Bénin]

  • Création:
  • Mise à jour:
  • Compilateur:
  • Rédacteur:
  • Examinateur:

Entité concernée: Benin

Précisez si la technologie indiquée dans le modèle, ou une partie de cette technologie, est protégée par des droits de propriété intellectuelle:

Commentaires: Projet Bois de feu 2ème phase de la Direction générale des forêts et des ressources naturelles

État complet: 80%

Informations générales

Informations générales

Titre des bonnes pratiques:

Plantations de Bois de Feu pour la cuisson  dans le Sud-Bénin afin de réduire la pression sur les terres, la déforestation et la lutte contre désertification

Pays:

Bénin

Entité concernée:

Benin

Droits de propriété intellectuelle

Veuillez fournir des informations sur le détenteur des droits:

Projet Bois de feu 2ème phase de la Direction générale des forêts et des ressources naturelles

Spécifications

Section 1. Contexte de la meilleure pratique : conditions du cadre (environnement naturel et humain)

Brève description de la meilleure pratique

s’agit d’une recherche-action participative qui vise à contribuer à la mise en œuvre de la stratégie nationale de réduction de la pauvreté à travers la gestion rationnelle des ressources forestières
La meilleure pratique vise à améliorer le bilan offre - demande des combustibles ligneux et la promotion de sources d’énergie alternatives et de l’économie d’énergie.

Site

Quarante et une communes (41) réparties dans les douze (12) départements du Bénin constituent la zone d’intervention du projet. Il s’agit notamment de : Toucountouna, Natitingou, Djougou, Kandi, Malanville, Nikki, Gogounou, Tchaorou, N’Dali, Pèrèrè, Parakou, Abomey, Zagnanado, Covè, Agbangnizoun, Za|

Brève description de l’environnement naturel du site

On rencontre dans la zone d’intervention, différents types de sols (des ferralitiques aux sols ferrugineux, sableux et vertisols).|
Le climat du Bénin est de type subéquatorial. On distingue dans les départements du Nord une grande saison des pluies et une grande saison sèche. Par contre, dans les départements du centre et du sud, une grande et petite saison pluvieuse et une grande et petite saison sèches. Les températures moyennes oscillent entre 25° à 33°C|
Les quarante et une communes retenues dans les douze (12) départements que compte le Bénin sont situées pour certaines sur des sols de plateau et pour d’autres dans les zones de vallées, dans la zone côtière ainsi que sur les sols caillouteux. |

Conditions socio-économiques dominantes des personnes vivant sur ou à proximité du site

        Le régime de propriété qu’on rencontre dans les communes et départements  d’intervention du projet sont :
 l’achat ;
 l’héritage et le ;
 Don.
Les droits d’usage :
 La location ;
 Le métayage,
 L’emprunt ;
 Le gage.
Les conditions socioéconomiques dominantes des populations bénéficiaires des actions du projet sont celles caractéristiques de la pauvreté au Bénin au regard de la zone de couverture du projet neuf départements sur 12 bien que tous les départements les plus pauvres du Bénin sont représentés notamment Couffo, Atacora, Mono, Collines et Zou. 51,6% Proportion de la population disposant de moins de 1 dollar us (en PPA) par jour. La Part du quintile le plus pauvre dans la consommation nationale (%) e|
Les populations vivant sur le site ou à proximité du site tirent leurs revenus de la production agricole, de l’élevage, de la pêche. Et de l’exploitation forestière|

Sur la base de quel critère/indicateur(s) (sans relation avec la stratégie) la pratique proposée et technologie correspondante ont-elles été considérées comme « meilleures »?

La gestion rationnelle des ressources forestières à travers :
A. Le développement durable de la production ;
B. La promotion des énergies de substitution et économie d’énergie

Section 2. Problèmes abordés (causes directes et indirectes) et objectifs de la meilleure pratique

Principaux problèmes abordés par la meilleure pratique

Dans le cadre de la DDTS, la meilleure pratique contribue directement à la Prévention et à la réhabilitation|

Décrivez les principaux problèmes liés à la dégradation des terres abordés par la meilleure pratique

La présente meilleure pratique se fonde  sur les objectifs énergétiques du gouvernement exprimés dans le plan d'orientation de l'Etat (1998-2002) qui met l'accent sur la valorisation des produits forestiers à court et moyen terme par l'élaboration de schémas directeurs d'approvisionnement (SDA), d'aménagement de l'espace rural, l'adaptation des textes et la formation des hommes. Il met également l'accent sur la gestion durable des ressources ligneuses, principale facteur limitant de la couverture des besoins en bois énergie. Il répond aux engagements pris par le Gouvernement béninois vis-à-vis de la Convention-cadre sur les changements climatiques, de la Convention sur la diversité biologique, de la Convention pour la lutte contre la désertification et de l’Accord général sur les forêts|

Précisez les objectifs de la meilleure pratique

L’objectif spécifique est d’améliorer le bilan offre - demande des combustibles ligneux et la promotion de sources d’énergie alternatives et de l’économie d’énergie.

Section 3. Activités

Brève description des principales activités, par objectif

 l'appui au secteur privé pour la substitution du bois énergie et à la production et la diffusion de foyers améliorés ;
 réhabilitation de 200 km de piste de desserte ; (ix) la construction du siège du projet (Gvt), de 10 bureaux-logements, de 3 antennes, de 9 écoles, de 9 unités villageoises de santé (UVS) et la réalisation de 22 forages ;
 la mise en place d'une base de données des ressources ligneuses
la création de 3.000 ha de forêts privées et l'aménagement (enrichissement) de 50.000 ha de forêts naturelles du domaine protégé ;
 l'organisation de la filière bois-énergie ;
 la promotion des activités féminines dans le processus d'exploitation et de mise en valeur des  ressources forestières ;
 l’inventaire forestier national nécessaire à l'élaboration des schémas directeurs d'approvisionnement (SDA) en bois énergie des 8 plus grandes villes du pays ;
 la création de 50 marchés ruraux ;
 la gestion 5.000 ha de forêts domaniales et de 5.000 ha de forêts privées

Brève description et caractéristiques techniques de la technologie

La meilleure pratique se fonde sur les acquis du Projet Plantations de Bois de Feu dans le Sud-Bénin (PBF) qui a réalisé 10.175 ha de plantations de bois de feu en vue de rendre le bois énergie disponible pour les consommateurs. En effet, toutes les forêts domaniales réalisées (5.374 ha) sont arrivées à maturité et la plupart ont dépassé l'âge de révolution. Il est indispensable de procéder à leur exploitation pour les régénérer en vue de la mise en valeur du capital ligneux sur pied. En outre, la réalisation des plantations privées (4.801 ha) a suscité auprès des populations un réel engouement qu'il convient de mettre à profit pour la réalisation d'autres plantations vu l'existence d'une forte demande en bois énergie
Caractéristiques  techniques de la technologie : le cas  échéant
• La délimitation prospective des bassins d’approvisionnement en bois énergie, l’élaboration des tarifs de cubage de 15 essences forestières et la mise en œuvre des plans d’aménagement participatifs des plantations domaniales
• La sensibilisation des promoteurs et l’organisation d’un cadre de concertation avec le Comité de gestion afin de faciliter l’octroi des crédits aux promoteurs d’équipements d’énergie de substitution et d’économie d’énergie.

Section 4. Institutions/acteurs impliqués (collaboration, participation, rôle des parties prenantes)

Nom et adresse de l’institution développant la technologie

Le Gouvernement du Bénin à travers le Ministère de l’Environnement, de l’Habitat et de l’Urbanisme et comme structure responsable : la Direction Générale des Forêts et Ressources Naturelles (DGFRN)|Ministère de l’Environnement, de l’Habitat et de l’Urbanisme

La technologie a-t-elle été développée en partenariat ?

Oui

Dressez la liste des partenaires :

Fonds Africain de Développement (FAD)

Précisez le cadre de promotion de la technologie

  • Initiative nationale – gouvernementale
  • Initiative basée sur un programme/projet

La participation des parties prenantes locales, y compris des OSC, a-t-elle été recherchée au cours du développement de la technologie ?

Oui

Dressez la liste des parties prenantes locales:

1. Les ménages utilisateurs de bois énergie ;
2. Une ONG nationale ;
3. Un technicien énergéticien ;
4. Les promoteurs de foyers améliorés

Précisez le rôle des parties prenantes ci-dessus dans la conception, l’introduction, l’utilisation et la maintenance de la technologie, le cas échéant.

 Les ménages ruraux  et urbains utilisateurs de bois énergie pour l’adoption de foyers améliorés et par conséquent, pour réduire la pression sur le patrimoine forestier du fait de la diminution de la quantité de bois à utiliser.
 Une Organisation Non gouvernementale (ONG) est sélectionnée dans le cadre du suivi des marchés de bois.
 Le recrutement d’un expert énergéticien, pour élaborer, entre autres, la stratégie de promotion de foyers améliorés.
 Les promoteurs de foyers améliorés pour la commande et la mise sur le marché des foyers améliorés au profit des ménages utilisateurs de bois énergie.

La population vivant sur ou à proximité du site a-t-elle été impliquée dans le développement de la technologie?

Oui

Par quels moyens?
  • Approches participatives
  • Autre (précisez)
Précisez:

Promotion de foyers améliorés pour réduire la pression sur les forêts

Analyses

Section 5. Contribution à l’impact

Décrivez les impacts sur site (les deux principaux impacts par catégorie)

L’entretien de 4.124,28 ha et  l’ouverture de pare feux sur 418,51 ha, la surveillance et la protection des plantations contre les coupes frauduleuses et les incendies. |
1. Amélioration des revenus des ménages
La création des marchés ruraux, tous les 86 marchés sont officiellement lancés et 65 marchés sont fonctionnels et génèrent des ressources aux communes (redevance et taxes…)
2. Les taxes et redevances obtenues sur les MRB des massifs de Zouzounkan, Dahandé, Nonsina-Son et Fita-Agbado, ainsi que sur les MRB des plantations domaniales de Pahou, de Ouèdo et de la lama s’élèvent à 108.212.705 FCFA au 31 Mars 2011.|
La stratégie de promotion et de vulgarisation des foyers améliorés a permis de mettre 2 877 foyers  à la disposition des ménages  à partir des registres d'achat et de vente des promoteurs qui ont reçus de crédits PBF-II.
L’utilisation des supports de communication élaborés pour l’information et la sensibilisation des élus locaux et des agents forestiers en vue de susciter leur adhésion pour la mise en œuvre des actions du Projet, et l’appui aux promoteurs de microprojets portant sur les activités de reboisement vill|
2.650,97 ha ont été exploités au niveau de 05 plantations domaniales pour la production de 47.658 stères de gros bois, 3.013 stères de brindilles, 1.117.300 fagots, 30.816 perches, 1.777 poteaux, 49.209 billes ; les recettes issues de la vente des produits forestiers depuis le démarrage du projet s’|
1. Amélioration des rendements des cultures et des ligneux.
1. Protection des terres contre l’érosion hydrique
l’aménagement de forêts protégées. Ainsi, 302687 plants furent mis en terre sur les 221,05 ha dans les massifs de Zouzounkan, Fita-Agbado, Nonsina-Son et Tfoungou

Décrivez les deux principaux impacts hors site (dans les environs)

1. La mise en place de plantations villageoises a connu assez d’engouement de la part des planteurs et des pépiniéristes ; e
elle a conduit à la mise en terre de 6 871 147 plants des  essences de bois de feu retenues à savoir Acacia auriculiformis, Eucalyptus camaldulensis et Senna siamea. Cela représente une superficie de 2515,214 ha..                                              |

Impact sur la biodiversité et le changement climatique

Décrivez:

L’impact positif sur la préservation de la biodiversité est celui de la restauration des forêts domaniales et privées et par conséquent du niveau de fertilité des sols qui sont le support des végétaux. A contrario, le bon niveau des sols favorise la régénération des ligneux.
La délimitation prospective des bassins d’approvisionnement en bois énergie, la création de 3.000 ha de forêts privées et l'aménagement (enrichissement) de 50.000 ha de forêts naturelles du domaine protégé et  l'appui au secteur privé pour la substitution du bois énergie et à la production et la diffusion de foyers améliorés sont autant d’actions qui militent à l’adoption de pratiques par les bénéficiaires pour l’adaptation aux changements climatiques.                                                                                    |

Une analyse coût-avantage a-t-elle été réalisée?

Une analyse coût-avantage a-t-elle été réalisée? :

Oui

Section 6. Adoption et caractère transposable

La technologie a-t-elle été diffusée/introduite sur d’autres sites?

La technologie a-t-elle été diffusée/introduite sur d’autres sites? :

Oui

Où?

Etant dans sa 2ème phase, les technologies résultant du présent projet de plantations de bois de feu (PBF II) sont déjà dans leur phase d’extension à d’autres communes,  départements et régions du Bénin.|

Des mesures d’incitation ont-elles été mises en place pour faciliter le lancement de la technologie?

Des mesures d’incitation ont-elles été mises en place pour faciliter le lancement de la technologie?

Oui

Précisez le type de mesure d’incitation:
  • Mesures d’incitation politique ou réglementaire (telles que les mesures liées aux réglementations et exigences du marché, import/export, investissement étranger, recherche & développent, etc.)
  • Mesures d’incitation financières (telles que des taux préférentiels, aide d’État, subventions, dons, prêts, etc.)
  • Incitations fiscales (telles que les exonérations ou réductions d’impôts, de taxes ou frais, etc.)

Pouvez-vous identifier les trois principales conditions ayant favorisé la réussite de la meilleure pratique/technologie présentée?

Simplicité de réalisation lié au contexte localet  transposable avec un certain degré d’adaptation, |
Effet à court termelié au contexte localet  transposable avec un certain degré d’adaptation
Accès aux intrants (résidus de récolte)lié au contexte localet  transposable avec un certain degré d’adaptation

Réplication

Selon vous, la meilleure pratique/technologie proposée peut-elle reproduite, y compris avec un certain degré d’adaptation?

Oui

Si oui, à quel niveau?
  • Local
  • Sous-national
  • National

Section 7. Leçons tirées

Liées aux ressources humaines

Dans le but de capitaliser les acquis de l’inventaire forestier national (IFN), les résultats de l’IFN ont été vulgarisés et disséminés dans les 6 Inspections Forestières, les Cantonnements et les Universités du pays. De plus, quatre (04) cadres ont été désignés spécialement pour s’occuper du fonctionnement de la base de données du Système d’Information et d’Evaluation Permanente des ressources forestières. Enfin, il faut noter l’installation et le fonctionnement d’une cellule de pilotage de la |

Liées aux aspects techniques

La technologie est très simple à mettre en place axée sur des actions de renforcement de capacités                

Modules