UNCCD

Parc à Cordyla pinnata avec parcage naturel et paillage [Sénégal]

  • Création:
  • Mise à jour:
  • Compilateur:
  • Rédacteur:
  • Examinateur:

Entité concernée: Senegal

Précisez si la technologie indiquée dans le modèle, ou une partie de cette technologie, est protégée par des droits de propriété intellectuelle: Non

État complet: 91%

Informations générales

Informations générales

Titre des bonnes pratiques:

Parc à Cordyla pinnata avec parcage
naturel et paillage

Pays:

Sénégal

Entité concernée:

Senegal

Droits de propriété intellectuelle

Précisez si la technologie indiquée dans le modèle, ou une partie de cette technologie, est protégée par des droits de propriété intellectuelle:

Non

Classification

Utilisation courante des terres sur le site

  • Cultures

Contribution aux mesures de la DDTS

  • Prévention
  • Réhabilitation

Contribution aux objectifs stratégiques

  • Améliorer les conditions de vie des populations touchées
  • Améliorer les conditions des écosystèmes touchés

Liens avec les autres thèmes relatifs aux meilleures pratiques

  • Renforcement des capacités et sensibilisation
  • Suivi et évaluation/recherche de la gestion durable des terres et de la DDTS
  • Gestion des connaissances et soutien des décisions

Spécifications

Section 1. Contexte de la meilleure pratique : conditions du cadre (environnement naturel et humain)

Brève description de la meilleure pratique

Le parc à dimb consiste, au moment du défrichement, à sélectionner et à maintenir
dans les champs les pieds de Cordyla pinnata . En dehors de son rôle dans
l’atténuation de l’érosion éolienne et de son ombrage, cet arbre est choisi surtout
pour son importance dans l’alimentation (fruits) et la pharmacopée locales. En outre,
il fournit un bois d’oeuvre très prisé par l’artisanat local et national (meubles, ustensiles de cuisine, oeuvres d’art dont le plus connu est le tam-tam ou djembé ).|

Site

Village de Darou Ramane, département de Nioro du Rip, région de Kaolack, Zone centre-sud du sénégal|

Si le lieu a des limites clairement définies, spécifier son extension en hectare:

30.0

Estimation de la population vivant sur le site:

500.0

Brève description de l’environnement naturel du site

Darou Rahmane est un village situé dans le département de Nioro du Rip, zone polycole par excellence dans le bassin arachidier. Dans cette partie du Sénégal, les exploitants
agricoles sont confrontés à plusieurs contraintes parmi lesquelles l’érosion éolienne et hydrique, la perte de fertilité des sols, les nématodes, les termites et les
plantes parasites (Striga hermonthica ), les coupes abusives et les feux de brousse.|

Conditions socio-économiques dominantes des personnes vivant sur ou à proximité du site

Popualtion agricole à revenu généralement faible; niveau de pauvreté relativement élevé.
produits de l'agriculture pluviale: arachide, mil, maïs; pastèques,..
Très peu d'élevage.|

Sur la base de quel critère/indicateur(s) (sans relation avec la stratégie) la pratique proposée et technologie correspondante ont-elles été considérées comme « meilleures »?

Augmentation de la diversification des produits

Section 2. Problèmes abordés (causes directes et indirectes) et objectifs de la meilleure pratique

Principaux problèmes abordés par la meilleure pratique

Erosion hydrique : perte du sol de surface
Erosion éolienne: perte du sol de surface / uniform displacement

Décrivez les principaux problèmes liés à la dégradation des terres abordés par la meilleure pratique

Erosion éolienne: perte de sol
Forte évapotranspiration perte d'humidité
Perte de matière organique baisse des rendements,
Perte de diversité biologique.|

Précisez les objectifs de la meilleure pratique

Amélioration de la sécurité alimentaire et de l'autosuffisance
Lutte contre la pauvreté
renforcer les capacités des populations affectées.

Section 3. Activités

Brève description des principales activités, par objectif

Augmentation de la diversification des produits x x x Augmentation des revenus agricoles
Augmentation de la biomasse au dessus du sol
Augmentation de l'humidité du sol
Augmentation de la diversité végétale x x x x Réduction de la perte en sol
x x x x
Réduction des émissions de carbone et des gaz à effet
de serre

Brève description et caractéristiques techniques de la technologie

1. Protection des pieds adultes de Cordyla pinnata dans les
champs
2. Le parcage est fait en saison sèche dans tout le champ; sur
les terres laissées en jachère durant la saison des pluies
3. Le paillage est fait avec les résidus du mil en saison des
pluies après récolte de mil
4. Protection des jeunes pousses de Cordyla pinnata
Pratique de conservation : pratique végétale,pratique agronomique.
Atténuation de la dégradation des terres|

Section 4. Institutions/acteurs impliqués (collaboration, participation, rôle des parties prenantes)

Nom et adresse de l’institution développant la technologie


Eaux et forêts de Kaolack|kaolack|Agriculteurs du site.|village de Darou Ramane|Elus locaux (président de la Communauté Rurale|Darou Rahmane.

La technologie a-t-elle été développée en partenariat ?

Oui

Dressez la liste des partenaires :

Eaux et Forêts kaolack
population village Darou rahmane

Précisez le cadre de promotion de la technologie

  • Initiative locale

La participation des parties prenantes locales, y compris des OSC, a-t-elle été recherchée au cours du développement de la technologie ?

Oui

Précisez le rôle des parties prenantes ci-dessus dans la conception, l’introduction, l’utilisation et la maintenance de la technologie, le cas échéant.

Eaux et Forêts: encadrement, assistance technique, renforcement des capacités.
population: organisation, exécution des activités techniques|

La population vivant sur ou à proximité du site a-t-elle été impliquée dans le développement de la technologie?

Oui

Par quels moyens?
  • Consultation
  • Approches participatives

Analyses

Section 5. Contribution à l’impact

Décrivez les impacts sur site (les deux principaux impacts par catégorie)

Augmentation de la diversification des produits  Augmentation des revenus agricoles
Réduction des frais pour les intrants agricoles
Augmentation du rendement des cultures
Contribution aux conditions d’existence / bien-être humain
Cohésion sociale renforcée.
Amélioration de la santé

Décrivez les deux principaux impacts hors site (dans les environs)

Amélioration du cadre environnemental
Augmentation de revenus

Impact sur la biodiversité et le changement climatique

Décrivez:

Augmentation du taux de boisement.
Adaptation et présence de nouvelles espèces herbacées de valeur.

Une analyse coût-avantage a-t-elle été réalisée?

Une analyse coût-avantage a-t-elle été réalisée? :

Oui

Précisez:

Personne-contact : NDIAYE, Déthié S. Centre de Suivi Ecologique, Rue Léon Gontran Damas, Fann-Résidence, BP 15532, Dakar-Fann,
Tel +221338258066, Fax +221338258168, dethie@cse.sn|

Section 6. Adoption et caractère transposable

La technologie a-t-elle été diffusée/introduite sur d’autres sites?

La technologie a-t-elle été diffusée/introduite sur d’autres sites? :

Oui

Où?

région de Kaolack

Pouvez-vous identifier les trois principales conditions ayant favorisé la réussite de la meilleure pratique/technologie présentée?

Réceptivité des populations,
Expertise des agents forestiers
forte capacité de régénération du Cordyla|

Réplication

Selon vous, la meilleure pratique/technologie proposée peut-elle reproduite, y compris avec un certain degré d’adaptation?

Oui

Si oui, à quel niveau?
  • Local
  • Sous-national

Section 7. Leçons tirées

Liées aux ressources humaines

Réceptivité, engagement et expertise.|

Liées aux aspects financiers

Très peu de moyens financiers sont nécessaires.

Liées aux aspects techniques

choix judicieux de l'espèce et code de conduite pour le pacage des animaux

Modules