Technologies

Bouli [Burkina Faso]

Bouli

technologies_1142 - Burkina Faso

État complet: 80%

1. Informations générales

1.2 Coordonnées des personnes-ressources et des institutions impliquées dans l'évaluation et la documentation de la Technologie

Personne(s)-ressource(s) clé(s)

Spécialiste GDT:
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
INERA Institut de l'environnement et de recherches agricoles (INERA Institut de l'environnement et de recherches agricoles) - Burkina Faso

1.3 Conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées

Le compilateur et la(les) personne(s) ressource(s) acceptent les conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées:

Oui

2. Description de la Technologie de GDT

2.1 Courte description de la Technologie

Définition de la Technologie:

Les boulis : ce sont des ouvrages de forme ovale ou circulaire de 60 m de long et 4 à 6 m de profondeur, creusés dans le sol et destinés à collecter les eaux de ruissellement pour des usages divers (maraîchage, pépinières pour maraîchage et essences agroforestières en saison sèche) et pour la riziculture en hivernage.

2.2 Description détaillée de la Technologie

Description:

Ce sont des ouvrages de forme ovale ou circulaire de 60 m de long et 4 à 6 m de profondeur, creusés dans le sol et destinés à collecter les eaux de ruissellement pour des usages divers (maraîchage, pépinières pour maraîchage et essences agroforestières en saison sèche) et pour la riziculture en hivernage. Traditionnellement, les boulis étaient utilisés à des fins diverses d’abreuvage des animaux, de confection de briques en terre et de lessive. Le coût de réalisation d'un bouli est compris entre 7 000 000 FCFA et 13 000 000 FCFA.

Purpose of the Technology: L’objectif est la collecte des eaux de ruissellement pour des usages en hivernage et saison sèche. La riziculture en hivernage et le maraîchage en saison sèche sont les principales activités du bouli. Le bouli peut être utilisé en irrigation complémentaire en période de crise

Establishment / maintenance activities and inputs: Construction : On creuse un trou dans le sol à l’aide de Bulldozer. La terre de déblai constitue une digue en forme de demi-lune en aval. Il est généralement construit sur un sol argileux. La profondeur est variable et pouvant atteindre 6 m. pour limiter l’envasement du bouli, on peut construire une diguette en pierre en amont de la digue (zone de captage des eaux). Il faut également stabiliser la partie centrale ainsi que les extrémités du bouli par des pierres pour éviter l’érosion. Cela nécessite au moins 10 jours d’utilisation du Bulldozer, 2 à 3 jours d’utilisation de camion pour le ramassage des pierres nécessaires à la digue filtrante.
L’entretien : il faut surveiller la digue et reboucher les brèches de la digue en les contournant.

Main-d'oeuvre : Les intrants sont d’abord fonction de la taille du bouli. Il faut au moins en moyenne 10 à 20 personnes par jour pour le ramassage des moellons, et entre 32 à 48 m3 de moellons. Cela nécessite une organisation collective des populations au préalable.

Natural / human environment: Il faut un sol argileux localisé dans un endroit ombragé afin de réduire l’évaporation de l’eau.
Du point de vue humain, il est nécessaire de faire le travail en groupement (action collective) afin de mobiliser la main d’œuvre nécessaire. Etant un ouvrage à l’échelle terroir, sa construction peut mobiliser tout un village ou plusieurs villages.

2.3 Photos de la Technologie

2.5 Pays/ région/ lieux où la Technologie a été appliquée et qui sont couverts par cette évaluation

Pays:

Burkina Faso

Région/ Etat/ Province:

Burkina Faso/Yatenga

Autres spécifications du lieu:

région du Nord/Oula

Spécifiez la diffusion de la Technologie:
  • répartie uniformément sur une zone
Si la Technologie est uniformément répartie sur une zone, précisez la superficie couverte (en km2):

10,0

S'il n'existe pas d'informations exactes sur la superficie, indiquez les limites approximatives de la zone couverte:
  • 1-10 km2
Commentaires:

La zone totale couverte par la technologie SLM est de 10 km2.

C’est un ouvrage traditionnel de collecte des eaux de ruissellement; de nos jours il a été amélioré pour pouvoir retenir l'eau durant toute l'année.

2.6 Date de mise en œuvre de la Technologie

Si l'année précise est inconnue, indiquez la date approximative: :
  • il y a moins de 10 ans (récemment)

2.7 Introduction de la Technologie

Spécifiez comment la Technologie a été introduite: :
  • au cours d'expérimentations / de recherches
Commentaires (type de projet, etc.) :

l’expérimentation a commencé en 1985

3. Classification de la Technologie de GDT

3.1 Principal(aux) objectif(s) de la Technologie

  • améliorer la production
  • s'adapter au changement et aux extrêmes climatiques et à leurs impacts
  • créer un impact économique positif

3.2 Type(s) actuel(s) d'utilisation des terres, là où la Technologie est appliquée

Les divers types d'utilisation des terres au sein du même unité de terrain: :

Oui

Précisez l'utilisation mixte des terres (cultures/ pâturages/ arbres):
  • Agro-sylvo-pastoralisme

Terres cultivées

Terres cultivées

  • Cultures annuelles
  • Cultures céréalièress
Précisez:

La période de croissance la plus longue en jours: 150 La période de croissance la plus longue de mois en mois: juin à octobreLa deuxième période de croissance la plus longue en jours: 120 La deuxième période de croissance la plus longue de mois en mois: juillet à octobre

Pâturages

Pâturages

Pâturage extensif:
  • Pastoralisme de type semi-nomade
Type d'animal:
  • bétail - bovins à viande
  • caprine
  • ovins
  • volailles
Forêts/ bois

Forêts/ bois

  • Forêts (semi-)naturelles/ bois
Forêts (semi-)naturelles/ terres boisées: précisez le mode de gestion:
  • Coupes sélectives
Produits et services:
  • Bois de chauffage
  • Fruits et noix
Commentaires:

Principaux problèmes d'utilisation des sols (opinion du compilateur): Erosion des sols (apparition des rigoles et des ravines), une baisse notable de la fertilité des terres (Zippela) et une disparition de la végétation. Ruissellements intenses lors de fortes pluies. Absence d'herbes (fourrages) pour les animaux. Baisse des rendements des cultures.

Principaux problèmes d'utilisation des sols (perception des utilisateurs fonciers): Baisse des rendements des cultures, insuffisance de quatre cultures Erosion des sols, apparition des rigoles et des ravines, manque de terres de bonne qualité.

Abattage sélectif de forêts naturelles (semi-): Oui

Usage final (final) (après la mise en œuvre de la technologie SLM): Terres cultivées: Ca: Culture annuelle

Type de système de culture et principales cultures commentaires: la majorité est la production de céréales alors que les cultures de rente sont essentiellement saisonnières

L'élevage pèche sur les résidus de récoltes

Contraintes de règlement / urbain: Tout en banco

Livestock density: 10-25 LU /km2

3.3 Est-ce que l’utilisation des terres a changé en raison de la mise en œuvre de la Technologie ?

Est-ce que l’utilisation des terres a changé en raison de la mise en œuvre de la Technologie ?
  • Oui (Veuillez remplir les questions ci-après au regard de l’utilisation des terres avant la mise en œuvre de la Technologie)
Terres cultivées

Terres cultivées

  • Cultures annuelles

3.4 Approvisionnement en eau

Approvisionnement en eau des terres sur lesquelles est appliquée la Technologie:
  • mixte: pluvial-irrigué
Commentaires:

Approvisionnement en eau: Aussi post-inondation (culture de décrue)

3.5 Groupe de GDT auquel appartient la Technologie

  • récupération/ collecte de l'eau
  • gestion de l'irrigation (incl. l'approvisionnement en eau, le drainage)

3.6 Mesures de GDT constituant la Technologie

pratiques agronomiques

pratiques agronomiques

  • A7: Autres
pratiques végétales

pratiques végétales

  • V5: Autres
structures physiques

structures physiques

  • S5: Barrages/retenues, micro-bassins, étangs
Commentaires:

Mesures principales: Structures physiques
Type de pratiques végétales: alignées: - le long des limites du terrain

3.7 Principaux types de dégradation des terres traités par la Technologie

dégradation hydrique

dégradation hydrique

  • Hg: changement du niveau des nappes phréatiques (eaux souterraines) et des aquifères
Commentaires:

Principal type de dégradation abordé: Hg: modification dans les nappes phréatiques et aquifères

Principales causes de dégradation: gestion des cultures (annuelles, pérennes, arbre/buissons), déforestation / disparition de la végétation naturelle (inclus les feux de forêts), sur–détournement / retrait excessif de l’eau (pour l’irrigation, l’industrie, etc.), changement de température, fort / extrême niveau de précipitation (intensité et quantité), sécheresses

Causes secondaires de dégradation: surpâturage, libération de polluants dans l’air (industrie/ville…), perturbation du cycle de l’eau (infiltration/ruissellement), autres causes induites par l’homme (spécifier), changement des précipitations saisonnières, tempêtes de vent / de poussière, inondations, régime foncier, pauvreté / santé, disponibilité de la main d’oeuvre

3.8 Prévention, réduction de la dégradation ou réhabilitation des terres dégradées

Spécifiez l'objectif de la Technologie au regard de la dégradation des terres:
  • réduire la dégradation des terres
  • restaurer/ réhabiliter des terres sévèrement dégradées

4. Spécifications techniques, activités, intrants et coûts de mise en œuvre

4.1 Dessin technique de la Technologie

Spécifications techniques (associées au dessin technique):

Plan schématique d'un bouli

Lieu: Ziga. Nord/Yatenga/Oula

Date: 15/09/2012

Connaissances techniques requises pour le personnel de terrain / conseillers: fort (il faut des techniciens)

Principales fonctions techniques: contrôle du ruissellement en nappe: ralentissement / retard, augmentation / maintien de la rétention d'eau dans le sol, récupération de l'eau / augmentation des réserves d'eau

Fonctions techniques secondaires: contrôle du ruissellement en nappe: rétention / capture, contrôle du ruissellement en ravines: rétention / capture, augmentation de l'infiltration

Aligné: -une frontière
Matériel végétatif: T: arbres / arbustes
Nombre de plantes par (ha): 30

Mur / barrière
Profondeur des fossés / puits / barrages (m): 6

Mesure structurelle: Terre

Mesure structurelle: Pierres

Mesure structurelle: beton

Matériaux de construction (terre): Pour la construction de la digue

Matériaux de construction (pierre): Pour la sécurisation de la digue

Matériaux de construction (béton): Pérennisation de l'ouvrage

Spécifications des barrages / bassins / étangs: capacité 12000m3

Dimensions des spillings: 60m

Autres spécifications: entre 4 à 6 m de profondeur

Pour la récolte de l'eau: le rapport entre la zone où l'eau récoltée est appliquée et la superficie totale à partir de laquelle l'eau est collectée est: 1: 20/1

La végétation est utilisée pour la stabilisation des structures.

Auteur:

RODRIGUEZ Luc, 1988

4.2 Informations générales sur le calcul des intrants et des coûts

autre/ monnaie nationale (précisez):

F CFA

Indiquez le taux de change des USD en devise locale, le cas échéant (p.ex. 1 USD = 79.9 réal brésilien): 1 USD = :

500,0

Indiquez le coût salarial moyen de la main d'œuvre par jour:

8.00

4.4 Coûts et intrants nécessaires à la mise en place

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Travail Bouli 1,0 2000,0 2000,0 10,0
Equipements Outils Bouli 1,0 40,0 40,0 100,0
Equipements Utilisation de machines Bouli 1,0 5000,0 5000,0
Matériaux de construction Pierres Bouli 1,0 3000,0 3000,0
Matériaux de construction Terre Bouli 1,0 500,0 500,0 100,0
Coût total de mise en place de la Technologie 10540,0
Coût total de mise en place de la Technologie en dollars américains (USD) 21,08
Commentaires:

Duration of establishment phase: 3 month(s)

4.5 Activités d'entretien/ récurrentes

Activité Calendrier/ fréquence
1. Construction du bouli Saison
2. Surveillance annuel

4.6 Coûts et intrants nécessaires aux activités d'entretien/ récurrentes (par an)

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Travail Bouli 1,0 100,0 100,0 100,0
Equipements Utilisation des machines Bouli 1,0 1000,0 1000,0 100,0
Equipements Outils Bouli 1,0 20,0 20,0 100,0
Matériaux de construction Pierres Bouli 1,0 300,0 300,0 100,0
Matériaux de construction Terre Bouli 1,0 50,0 50,0 100,0
Coût total d'entretien de la Technologie 1470,0
Coût total d'entretien de la Technologie en dollars américains (USD) 2,94
Commentaires:

Machinery/ tools: Charrue, pèles, arrosoirs

4.7 Facteurs les plus importants affectant les coûts

Décrivez les facteurs les plus importants affectant les coûts :

Le coût des machines (Bulldozer) et les coûts de transport sont essentiellement les composantes les plus importantes des coûts de construction des Boulis. Il y a aussi une main-d'oeuvre importante à mobiliser.

5. Environnement naturel et humain

5.1 Climat

Précipitations annuelles
  • < 250 mm
  • 251-500 mm
  • 501-750 mm
  • 751-1000 mm
  • 1001-1500 mm
  • 1501-2000 mm
  • 2001-3000 mm
  • 3001-4000 mm
  • > 4000 mm
Spécifications/ commentaires sur les précipitations:

pluies d’été souvent très variables et irrégulières

Zone agro-climatique
  • semi-aride

Thermal climate class: tropics

5.2 Topographie

Pentes moyennes:
  • plat (0-2 %)
  • faible (3-5%)
  • modéré (6-10%)
  • onduleux (11-15%)
  • vallonné (16-30%)
  • raide (31-60%)
  • très raide (>60%)
Reliefs:
  • plateaux/ plaines
  • crêtes
  • flancs/ pentes de montagne
  • flancs/ pentes de colline
  • piémonts/ glacis (bas de pente)
  • fonds de vallée/bas-fonds
Zones altitudinales:
  • 0-100 m
  • 101-500 m
  • 501-1000 m
  • 1001-1500 m
  • 1501-2000 m
  • 2001-2500 m
  • 2501-3000 m
  • 3001-4000 m
  • > 4000 m
Commentaires et précisions supplémentaires sur la topographie:

Zones altitudinales: 101-500 m (l’altitude moyenne varie entre 250 et 270 m)

5.3 Sols

Profondeur moyenne du sol:
  • très superficiel (0-20 cm)
  • superficiel (21-50 cm)
  • modérément profond (51-80 cm)
  • profond (81-120 cm)
  • très profond (>120 cm)
Texture du sol (de la couche arable):
  • fin/ lourd (argile)
Matière organique de la couche arable:
  • moyen (1-3%)
Si disponible, joignez une description complète du sol ou précisez les informations disponibles, par ex., type de sol, pH/ acidité du sol, capacité d'échange cationique, azote, salinité, etc.

Profondeur moyenne du sol: Profond (car nécessaire pour le maraîchage)
Texture du sol (de la couche arable): Fin/lourd (car nécessaire pour pouvoir construire un bouli)
Fertilité du sol: Moyenne (à cause de l'affluence du bétail qui y s'abreuve)
Matière organique de la couche arable: Moyen (le plus souvent rencontré dans les lieu des bouli)
Drainage des sols / infiltration: Mauvaise (situation beaucoup rencontrée)
Capacité de stockage de l'eau du sol: Haute (pour stocker une grande quantité d'eau)

5.4 Disponibilité et qualité de l'eau

Profondeur estimée de l’eau dans le sol:

en surface

Disponibilité de l’eau de surface:

excès

Qualité de l’eau (non traitée):

uniquement pour usage agricole (irrigation)

Commentaires et précisions supplémentaires sur la qualité et la quantité d'eau:

Disponibilité de l’eau de surface: Excès (car il est nécessaire d’avoir l’eau à la surface pour alimenter le bouli)
Qualité de l’eau (non traitée): Uniquement pour usage agricole (irrigation, pour l’agriculture et l’élevage)

5.5 Biodiversité

Diversité des espèces:
  • élevé
Commentaires et précisions supplémentaires sur la biodiversité:

Car permet les pépinières et donc plus d’arbres et donc faune

5.6 Caractéristiques des exploitants des terres appliquant la Technologie

Orientation du système de production:
  • subsistance (auto-approvisionnement)
  • exploitation mixte (de subsistance/ commerciale)
Revenus hors exploitation:
  • moins de 10% de tous les revenus
Niveau de mécanisation:
  • travail manuel
  • traction animale
Genre:
  • hommes
Indiquez toute autre caractéristique pertinente des exploitants des terres:

Différence dans la participation des femmes et des hommes: Manque de main d'oeuvre et de temps pour les femmes

Densité de la population: 50-100 personnes / km2

Croissance annuelle de la population: 2% - 3%; 3%

1% des utilisateurs du territoire sont très riches.
1% des utilisateurs du terrain sont riches.
50% des usagers de la terre sont riches en moyenne.
45% des usagers de la terre sont pauvres.
3% des utilisateurs du territoire sont pauvres.

Spécification du revenu hors ferme: transferts reçus, l'artisanat, le commerce
Orientation du système de production: Subsistance et mixte (mais la subsistance est dominante)
Niveau de mécanisation: Travail manuel (classé 1, car le travail manuel vaut environ 80%), traction animale (classé 2, car environ 20%) et mécanisé/motorisé (classé 3, mais très très faible)

5.7 Superficie moyenne des terres utilisées par les exploitants des terres appliquant la Technologie

  • < 0,5 ha
  • 0,5-1 ha
  • 1-2 ha
  • 2-5 ha
  • 5-15 ha
  • 15-50 ha
  • 50-100 ha
  • 100-500 ha
  • 500-1 000 ha
  • 1 000-10 000 ha
  • > 10 000 ha
Cette superficie est-elle considérée comme de petite, moyenne ou grande dimension (en se référant au contexte local)?
  • petite dimension

5.8 Propriété foncière, droits d’utilisation des terres et de l'eau

Propriété foncière:
  • état
  • communauté/ village
Droits d’utilisation des terres:
  • individuel
Droits d’utilisation de l’eau:
  • individuel
Commentaires:

les terres agricoles ne se vendent pas alors que l’eau est librement accessible à tous

5.9 Accès aux services et aux infrastructures

santé:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
éducation:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
assistance technique:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
emploi (par ex. hors exploitation):
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
marchés:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
énergie:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
routes et transports:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
eau potable et assainissement:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
services financiers:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne

6. Impacts et conclusions

6.1 Impacts sur site que la Technologie a montrés

Impacts socio-économiques

Production

production fourragère

en baisse
en augmentation

qualité des fourrages

en baisse
en augmentation

production animale

en baisse
en augmentation

production de bois

en baisse
en augmentation

risque d'échec de la production

en augmentation
en baisse

surface de production

en baisse
en augmentation
Disponibilité et qualité de l'eau

disponibilité de l'eau potable

en baisse
en augmentation
Revenus et coûts

dépenses pour les intrants agricoles

en augmentation
en baisse

revenus agricoles

en baisse
en augmentation

diversité des sources de revenus

en baisse
en augmentation

charge de travail

en augmentation
en baisse

Impacts socioculturels

sécurité alimentaire/ autosuffisance

réduit
amélioré

situation sanitaire

détérioré
amélioré

institutions communautaires

affaibli
renforcé

institutions nationales

affaibli
renforcé

connaissances sur la GDT/ dégradation des terres

réduit
amélioré

situation des groupes socialement et économiquement désavantagés

détérioré
amélioré

Amélioration des moyens de subsistance et du bien-être humain

en baisse
augmenté
Commentaires/ spécifiez:

Car l’accroissement de la production (maraîchère) engendre un accroissement de revenu permettant d’accéder à ces services sociaux de base. Cela contribue combler les déficits.

Impacts écologiques

Cycle de l'eau/ ruissellement

quantité d'eau

en baisse
en augmentation

récolte/ collecte de l'eau

réduit
amélioré

ruissellement de surface

en augmentation
en baisse

drainage de l'excès d'eau

réduit
amélioré

nappes phréatiques/ aquifères

en baisse
rechargé

évaporation

en augmentation
en baisse
Sols

humidité du sol

en baisse
en augmentation

couverture du sol

réduit
amélioré

perte en sol

en augmentation
en baisse

cycle/ recharge des éléments nutritifs

en baisse
en augmentation
Biodiversité: végétale, animale

biomasse/ au dessus du sol C

en baisse
en augmentation

6.2 Impacts hors site que la Technologie a montrés

disponibilité de l'eau

en baisse
en augmentation

dommages sur les infrastructures publiques/ privées

en augmentation
réduit

6.3 Exposition et sensibilité de la Technologie aux changements progressifs et aux évènements extrêmes/catastrophes liés au climat (telles que perçues par les exploitants des terres)

Changements climatiques progressifs

Changements climatiques progressifs
Saison Augmentation ou diminution Comment la Technologie fait-elle face à cela?
températures annuelles augmente pas bien

Extrêmes climatiques (catastrophes)

Catastrophes météorologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
pluie torrentielle locale pas bien
Catastrophes climatiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
sécheresse pas bien
Catastrophes hydrologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
inondation générale (rivière) pas bien

Autres conséquences liées au climat

Autres conséquences liées au climat
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
réduction de la période de croissance pas connu

6.4 Analyse coûts-bénéfices

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts de mise en place (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

très positive

Rentabilité à long terme:

très positive

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts d'entretien récurrents (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

très positive

Rentabilité à long terme:

très positive

Commentaires:

Car les exploitants investissent toujours lorsque le résultat est positif

6.5 Adoption de la Technologie

  • > 50%
Si disponible, quantifiez (nombre de ménages et/ou superficie couverte):

300 et 100%

Commentaires:

100% of land user families have adopted the Technology with external material support

Commentaires sur l'acceptation avec support matériel externe: Ce sont l'ensemble des familles dans les villages qui font la demande du bouli. La technologie n'est pas appliquée par individu plus par l'ensemble de la communauté locale.

Il existe une forte tendance à l'adoption spontanée de la technologie

Commentaires sur la tendance de l'adoption: Mais il faut toujours un accompagnement financier extérieur et une petite technique d'assistance pour les aspects techniques (topographie, mesures de dimensions, etc.)

6.7 Points forts/ avantages/ possibilités de la Technologie

Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue de l'exploitant des terres
augmentation des rendements

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? subvention et crédits en transport et intrants agricoles
Couverture de besoins alimentaires

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? subvention et crédits en transport et intrants agricoles
augmentation des résultats
Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? subvention et crédits en transport et intrants agricoles
couverture des besoins sociaux de base

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? subvention et crédits en transport et intrants agricoles
diversité de produit

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? subvention et crédits en transport et intrants agricoles
Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé
Augmentation de la disponibilité de l’eau

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? bonne organisation et bon entretien période
Augmentation des rendements

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? bonne organisation et bon entretien période
augmentation des revenus

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? bonne organisation et bon entretien période
sécurisation de la production en hivernage

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? bonne organisation et bon entretien période
Diversification des produits alimentaires

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? bonne organisation et bon entretien période

6.8 Faiblesses/ inconvénients/ risques de la Technologie et moyens de les surmonter

Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue de l’exploitant des terres Comment peuvent-ils être surmontés?
Accroissement de la main d’œuvre subvention et crédits
Insuffisance de moyens financiers
Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé Comment peuvent-ils être surmontés?
Utilisation plus importante de la main d’œuvre par la mécanisation
Insuffisance de moyens financiers Subvention et meilleure organisation
Coût de construction non accessible individuellement Subvention et crédits

7. Références et liens

7.1 Méthodes/ sources d'information

7.2 Références des publications disponibles

Titre, auteur, année, ISBN:

SAWADOGO Hamado, CNRST/INERA, hsawadogo@gmail.com

Titre, auteur, année, ISBN:

KINI Janvier, Université de Ouagadougou,

Titre, auteur, année, ISBN:

SERME Sounkali, INERA TOUGAN, sounkali@hotmail.com

Modules