Technologies

Protection de la zone tampon par une plantation communautaire [Burundi]

GUKINGIRA INKENGERA Z'IKIYAGA COHOHA MU GUTERA IBITI BIBANA N'IBITERWA

technologies_1190 - Burundi

État complet: 84%

1. Informations générales

1.2 Coordonnées des personnes-ressources et des institutions impliquées dans l'évaluation et la documentation de la Technologie

Personne(s)-ressource(s) clé(s)

Spécialiste GDT:
Spécialiste GDT:
Spécialiste GDT:

Miburo Adrien

DPAE Kirundo

Burundi

Spécialiste GDT:

Evariste Mbonimpa

Institut National pour l'environnement et la Conservation de la Nature

Burundi

Spécialiste GDT:

Nizigiyimana Dieudonné

Direction Générale des forêts et de l'Environnement Kirundo

Burundi

Nom du projet qui a facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
The Transboundary Agro-ecosystem Management Project for the Kagera River Basin (GEF-FAO / Kagera TAMP )
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
FAO (FAO) - Italie
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
Institut National pour l'environnement et la Conservation de la Nature (INECN) - Burundi

1.3 Conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées

Le compilateur et la(les) personne(s) ressource(s) acceptent les conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées:

Oui

1.5 Référence au(x) Questionnaires sur les Approches de GDT (documentées au moyen de WOCAT)

2. Description de la Technologie de GDT

2.1 Courte description de la Technologie

Définition de la Technologie:

La Protection des eaux internationales et l’habitat de la biodiversité des zones humides par la plantations arbres des agro-forestiers et à usages multiples dans les zones tampons et éducation des communautés à la gestion communautaire de ces dernières.

2.2 Description détaillée de la Technologie

Description:

Suite à la pression démographique qui sévit dans la province de Kirundo, la majorité de la population n'ont pas assez de terres pour cultiver. Ainsi, pour subvenir à leur besoins, la population cultivent dans les marais et bas fonds sans se sousier des mesures des protection de la biodiversité du lac Cohoha.
Suites à ces mauvaises pratiques agricoles, la population détruit la zone de frayage des poissons. la qualité de l'eau est aussi affectée suite à l'érosion par sédimentation conduisant ainsi vers l'eutrophisation du lac.
Dans le souci de concilier les intérêts de conservation des zones humides ( Lac Cohoha) et le développement des populations riveraines du lac, la technologie consiste à la plantation des arbres agroforestiers et à usages multiples dans la zone tampon sur une bande de 30 m de large. La protection de cette zone tampon permet de limiter la pollution de l'eau du Lac par l'érosion et la création d'une zone de ponte des poissons.

1393/5000
Translate from: French
But de la technologie: L'objectif de cette technologie est de contribuer à la protection de la biodiversité du Lac contre la pollution due à la sédimentation, l'augmentation du taux de séquestre du carbone ainsi que l'amélioration des conditions de vie de la communauté .

Activités d'établissement / maintenance et intrants: La mise en oeuvre de cette technologie commence par la production des plantes agroforestières en pépinière. Avec un écartement de 2,5 mx 2,5 m, le nombre de plantes nécessaires pour couvrir 40 ha est 50 000. Des semences, des intrants agricoles (engrais minéraux et produits phytosanitaires) et de l'outillage (houes, sachets, cordes ), Sont achetés au mois de mai. Cette zone est constituée par un peuplement mélangé de Grevillea robusta, Calliandra calothyrsus, cassia spectabilis, Cassia siamea.
Ces espèces agroforestières ont été choisies pour leur croissance rapide ainsi que leurs usages multiples comme bois de feu, bois de service et bois d'oeuvre. D'autres ont des potentialités méllifères car le projet compte et associé par l'apiculture.

Les travaux de pépinière commencent avec le mois de juin en même temps que la plantation débute avec Décembre. Comme la population installe dans cette exploitation agroforestière des cultures maraîchères, du haricot et du maïs, des travaux d'entretiens supplémlentaires ne sont pas nécessaires.

Environnement naturel / humain: La population riveraine de la zone tampon et les élus locaux sont mobilisés pour exécuter cette activité et poursuivre la gestion de la plantation forestière.

Un contrat de partage des coût et des bénéfices liés à la gestion de cette plantation a été signée entre la communauté riveraine, l'administration communale et l'Etat représenté ici par le Service forestier provincial.

2.3 Photos de la Technologie

2.5 Pays/ région/ lieux où la Technologie a été appliquée et qui sont couverts par cette évaluation

Pays:

Burundi

Région/ Etat/ Province:

Burundi

Autres spécifications du lieu:

Province de Kirundo (Busoni)

Spécifiez la diffusion de la Technologie:
  • répartie uniformément sur une zone
Si la Technologie est uniformément répartie sur une zone, précisez la superficie couverte (en km2):

0,45

Commentaires:

La surface totale couverte par la technologie GDT est de 0,45 km2.

Suite au manque de terre cultivable, la population cultive jusqu'au bord du Lac, détruisant ainsi la zone de frayeur des poissons ainsi que la pollution de la biodiversité du Lac par la sédimentation. Pour faire face à cette situation, le projet TAMP Kagera en collaboration avec l'administration territoriale est entrain de mettre en place des plantations forestières dans la zone tampon du Lac sur une bande de 30 m. Dans un premier, 0,45 km² viennent d'être couverte par cette plantation d'arbres. Pour éviter les conflits entre les populations qui pratiquaient de l'agriculture dans cette zone, ces plantations seront cogérées par la population, les services techniques de l'environnement et l'Administration locale. Un contrat de partage des bénéfices et des responsabilités entre les différentes parties prenantes a été signé.

2.6 Date de mise en œuvre de la Technologie

Si l'année précise est inconnue, indiquez la date approximative: :
  • il y a moins de 10 ans (récemment)

2.7 Introduction de la Technologie

Spécifiez comment la Technologie a été introduite: :
  • au cours d'expérimentations / de recherches
  • par le biais de projets/ d'interventions extérieures
Commentaires (type de projet, etc.) :

La technologie a débuté en 2011 avec le projet Tamp Kagera

3. Classification de la Technologie de GDT

3.1 Principal(aux) objectif(s) de la Technologie

  • réduire, prévenir, restaurer les terres dégradées
  • protéger un bassin versant/ des zones situées en aval - en combinaison avec d'autres technologies

3.2 Type(s) actuel(s) d'utilisation des terres, là où la Technologie est appliquée

Les divers types d'utilisation des terres au sein du même unité de terrain: :

Oui

Précisez l'utilisation mixte des terres (cultures/ pâturages/ arbres):
  • Agroforesterie

Terres cultivées

Terres cultivées

  • Cultures annuelles
Cultures annuelles - Précisez les cultures:
  • légumes - légumes-racines (carotte, oignon, betterave, autres)
  • légumineuses et légumes secs - pois
Nombre de période de croissance par an: :
  • 3
Précisez:

Longest growing period in days: 90; Longest growing period from month to month: Février - Mars; Second longest growing period in days: 60; Second longest growing period from month to month: Novembre - Décembre

Forêts/ bois

Forêts/ bois

Type d’arbres:
  • Grevillea robusta (chêne d'Australie, Grevillée robuste)
  • Calliandra calothyrsus, Cassia spectabilis et Cassia siamea
Produits et services:
  • Bois d'œuvre (de construction)
  • Bois de chauffage
  • Autres produits forestiers
  • Conservation/ protection de la nature
  • Protection contre les aléas naturels
Commentaires:

Principaux problèmes d'utilisation des sols (avis du compilateur): Pollution des eaux par sédimentation et par des activités ménagères;
Réduction de la biodiversité;
Exiguïté de terres à la densité démographique;
Extension des terres cultivables jusque sur la rive du lac.

Principaux problèmes d'utilisation des sols (perception des utilisateurs fonciers): Diminution de la production agricole et des ressources halieutiques;
Conflits fonciers.

Abattage sélectif de forêts naturelles (semi-): Au moment de l'exploitation, la fréquence SERA précisée

Problèmes / commentaires concernant l'utilisation de la forêt: Les produits exploités et la fréquence sérum précisée dans les plans de gestion communautaire

Produits et services forestiers: bois d'oeuvre, bois de feu, autres produits / utilisation des forêts (miel, pharmacopée, etc.), conservation de la nature / protection, protection contre les risques / catastrophes naturels

Usage futur (final) (après la mise en œuvre de la technologie GDT): Mixte: Mf: Agroforesterie

Type de système de culture et principales récoltes commentaire: Agriculture traditionnelle dominée par les cultures vivrières pour l'autosuffisance et cultures de rente en saison C

3.3 Est-ce que l’utilisation des terres a changé en raison de la mise en œuvre de la Technologie ?

Est-ce que l’utilisation des terres a changé en raison de la mise en œuvre de la Technologie ?
  • Oui (Veuillez remplir les questions ci-après au regard de l’utilisation des terres avant la mise en œuvre de la Technologie)
Terres cultivées

Terres cultivées

  • Cultures annuelles

3.4 Approvisionnement en eau

Approvisionnement en eau des terres sur lesquelles est appliquée la Technologie:
  • pluvial
Commentaires:

Aussi pleine irrigation

3.5 Groupe de GDT auquel appartient la Technologie

  • agroforesterie
  • gestion/ protection des zones humides

3.6 Mesures de GDT constituant la Technologie

pratiques agronomiques

pratiques agronomiques

  • A7: Autres
pratiques végétales

pratiques végétales

  • V1: Couverture d’arbres et d’arbustes
  • V2: Herbes et plantes herbacées pérennes
structures physiques

structures physiques

  • S11: Autres
modes de gestion

modes de gestion

  • M2: Changement du niveau de gestion / d'intensification
  • M3: Disposition/plan en fonction de l'environnement naturel et humain
Commentaires:

Mesures économiques: mesures structurelles

Spécification d'autres mesures structurelles: fossé / retenue de rétention / infiltration; Piège à sédiments / sable

Type de mesures agronomiques: fumier / compost / résidus

Type de mesures végétatives: alignées: - le long des limites du terrain

3.7 Principaux types de dégradation des terres traités par la Technologie

érosion hydrique des sols

érosion hydrique des sols

  • Wt: perte de la couche superficielle des sols (couche arable)/ érosion de surface
  • Wo: effets hors-site de la dégradation
dégradation biologique

dégradation biologique

  • Bc: réduction de la couverture végétale
  • Bh: perte d’habitats
dégradation hydrique

dégradation hydrique

  • Hw: réduction de la capacité tampon des zones humides
Commentaires:

Principales causes de dégradation: gestion des sols (Défrichement et brûlis), gestion des cultures (annuelles, pérennes, arbre / buissons) (Pratiques culturales traditionnelles), surexploitation de la végétation pour l'usage domestique (Explosion démographique entraînant rareté des ressources naturelles) , Perturbation du cycle de l'eau (infiltration / ruissellement), changement de température (Changements climatiques), changement des prévisions saisonnières (Pluies rares), sécheresses (plus de 6 mois De sécharesse), pression de la population (Forte poussée démographique), régime foncier (Terres exigues)

Causes secondaires de dégradation: surpâturage (Vagabondage du bétail), autres causes induites par l’homme (spécifier) (Villagisation et traçage des pistes en desordre), pauvreté / santé (Extrême pauvreté et santé précaire), gouvernance / institutionnel (Code de l'Eau n'est ni vulgarisé ni appliqué)

3.8 Prévention, réduction de la dégradation ou réhabilitation des terres dégradées

Spécifiez l'objectif de la Technologie au regard de la dégradation des terres:
  • restaurer/ réhabiliter des terres sévèrement dégradées
Commentaires:

Objectifs secondaires: prévention de la dégradation des terres, atténuation / réduction de la dégradation des sols

4. Spécifications techniques, activités, intrants et coûts de mise en œuvre

4.1 Dessin technique de la Technologie

Spécifications techniques (associées au dessin technique):

La zone tampon du lac Cohoha à Rwibikara Hill est protégée par la plantation d'arbres mélangés sous forme décalée sur une bande de 20 à 30 m de largeur et 15 km de long avec un espacement de 2,5 m entre les arbres plantés.

Lieu: Kirundo Rwibikara. Kirundo

Date: 19/02/2013

Connaissances techniques requises pour le personnel de terrain / les conseillers: faible (Un instructeur agricole (niveau 6e) affecté dans le domaine technologique est capable de mettre en œuvre la technologie.)

Connaissances techniques requises pour les utilisateurs fonciers: moyen (Un agriculteur progressif utilise cette technologie.)

Principales fonctions techniques: contrôle des éclaboussures, stabilisation des sols (p. Ex. Par les racines des arbres contre les glissements de terrain), augmentation de l'infiltration, amélioration de la qualité de l'eau, eau filtrée / solution tampon, retenue / capture de sédiments, collecte des sédiments

Mesure agronomique: plantation agroforestière
Matériel / espèce: Grevillea robusta
Quantité / densité: 1250 / ha
Remarques: plantation complète sur 15 km x 30 m

Matériel / espèce: Cassia spectabilis
Quantité / densité: 1250 / ha
Remarques: Plantation complète sur 15 km x 30 m

Sommier / compost / résidus
Matériel / espèce: fumier organique
Quantité / densité: 10 t / ha
Remarques: Supplément de fumier pour accélérer la croissance.

Aligné: -une frontière
Matériel végétatif: T: arbres / arbustes
Nombre de plantes par (ha): 1600
Intervalles verticaux entre les rangées / bandes / blocs (m): 2
Espacement entre les rangées / bandes / blocs (m): 2,5
Intervalles verticaux dans les rangées / bandes / blocs (m): 2,5
Largeur dans les rangées / bandes / blocs (m): 2.5

Espèces d'arbres / arbustes: Grevilea, Cedrela, Cassia, Terminalia

Retenue / infiltration fossé / puits, sédiment / sables
Intervalle vertical entre les structures (m): 25
Espacement entre les structures (m): 25
Profondeur des fossés / puits / barrages (m): 0,5
Largeur des fossés / puits / barrages (m): 0,4
Longueur des fossés / puits / barrages (m): 1000
Hauteur des bunds / banques / autres (m): 0,5
Largeur des bunds / banques / autres (m): 0,4
Longueur des bunds / banques / autres (m): 1000

Matériaux de construction (terre): les lignes de contour sont dessinées pour arrêter le ruissellement.

Pente (qui détermine l'espacement indiqué ci-dessus): 12%

Changement de type d'utilisation des terres: avec l'introduction de l'agroforesterie, les pratiques d'utilisation des terres ont changé. L'agriculture cède la place à l'apiculture et à la cogestion des plantations.

Ces zones tampons sont maintenant conservées et les activités agricoles sont interdites.

La population riveraine de la zone tampon a changé son comportement.

Contrôle / modification de la composition des espèces: avec l'interdiction de l'agriculture dans la région, de nouvelles espèces végétales et animales apparaissent et se diversifient.

Auteur:

Nizigiyimana Dieudonné, Kirundo, Quartier Bushaza 1

4.2 Informations générales sur le calcul des intrants et des coûts

autre/ monnaie nationale (précisez):

Franc Burundais

Indiquez le taux de change des USD en devise locale, le cas échéant (p.ex. 1 USD = 79.9 réal brésilien): 1 USD = :

1540,0

Indiquez le coût salarial moyen de la main d'œuvre par jour:

1.16

4.3 Activités de mise en place/ d'établissement

Activité Calendrier des activités (saisonnier)
1. Production de plants 6 mois
2. Piquetage 2 semaines
3. Trouaison 2 semaines
4. Mise en place des plants 1 mois
5. Regarnissage 2 semaines
6. Gestion des plantations forestières 1 anné

4.4 Coûts et intrants nécessaires à la mise en place

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Production de plants personnes/jour 1300,0 2000,0 2600000,0
Main d'œuvre Piquetage personnes/jour 157,5 12698,4127 2000000,0
Main d'œuvre Trouaison personnes/jour 1000,0 2000,0 2000000,0
Main d'œuvre Mise en place des plants personnes/jour 400,0 6562,5 2625000,0
Equipements Outils piquetage ha 1,0 35000,0 35000,0 100,0
Equipements Outils pour trouaison ha 1,0 1600000,0 1600000,0 100,0
Equipements Outils pour planter morceaux 250,0 3500,0 875000,0 100,0
Equipements Outils pour regarnissage ha 1,0 135000,0 135000,0 100,0
Engrais et biocides Semences ha 1,0 340000,0 340000,0
Engrais et biocides Biocides ha 1,0 310000,0 310000,0
Engrais et biocides Engrais ha 1,0 120000,0 120000,0
Autre Labour: Regarnissage personnes/jour 4000,0 2000,0 8000000,0
Autre Labour: Gestion des plantations forestières personnes/jour 1000,0 2000,0 2000000,0 20,0
Coût total de mise en place de la Technologie 22640000,0
Coût total de mise en place de la Technologie en dollars américains (USD) 14701,3
Commentaires:

Durée de l'établissement: 9 mois

4.5 Activités d'entretien/ récurrentes

Activité Calendrier/ fréquence
1. Dégagement en rond (50 cm autour du plant) 1 fois/an
2. Entretiens 1 année

4.6 Coûts et intrants nécessaires aux activités d'entretien/ récurrentes (par an)

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Dégagement en rond personnes/jour 2000,0 2000,0 4000000,0
Main d'œuvre Entretiens ha 0,45 2222222,22222 1000000,0 40,0
Equipements Outils morceaux 120,0 3416,666 409999,92 100,0
Coût total d'entretien de la Technologie 5409999,92
Coût total d'entretien de la Technologie en dollars américains (USD) 3512,99
Commentaires:

La superficie protégée est de 45ha à raison de 1600 plants par ha soit 70000 plants. La mise en place de pépinière débute en juin tandis que la plantation se fait en novembre/décembre. Le coût de la main d'oeuvre est de 2000 BIF par homme jour (1.16 USD).
Rendement trouaison et plantation: 40 trous/ plants par h/j.

4.7 Facteurs les plus importants affectant les coûts

Décrivez les facteurs les plus importants affectant les coûts :

Le coût de la main d'oeuvre et la superficie de la zone tampon à protéger

5. Environnement naturel et humain

5.1 Climat

Précipitations annuelles
  • < 250 mm
  • 251-500 mm
  • 501-750 mm
  • 751-1000 mm
  • 1001-1500 mm
  • 1501-2000 mm
  • 2001-3000 mm
  • 3001-4000 mm
  • > 4000 mm
Spécifiez la pluviométrie moyenne annuelle (si connue), en mm:

900,00

Zone agro-climatique
  • subhumide

Classe de climat thermique: tropiques. Température moyenne: 25 ° C, toujours supérieure à 18 ° C.

6 mois de précipitations.

5.2 Topographie

Pentes moyennes:
  • plat (0-2 %)
  • faible (3-5%)
  • modéré (6-10%)
  • onduleux (11-15%)
  • vallonné (16-30%)
  • raide (31-60%)
  • très raide (>60%)
Reliefs:
  • plateaux/ plaines
  • crêtes
  • flancs/ pentes de montagne
  • flancs/ pentes de colline
  • piémonts/ glacis (bas de pente)
  • fonds de vallée/bas-fonds
Zones altitudinales:
  • 0-100 m
  • 101-500 m
  • 501-1000 m
  • 1001-1500 m
  • 1501-2000 m
  • 2001-2500 m
  • 2501-3000 m
  • 3001-4000 m
  • > 4000 m
Indiquez si la Technologie est spécifiquement appliquée dans des:
  • situations concaves
Commentaires et précisions supplémentaires sur la topographie:

Pentes moyennes: Bandes de terres allongées et plates avec faible pente

Zones altitudinales: Une dépression du nord est du pays caractérisé par une longue saison sèche qui dure plus de 6 mois.

5.3 Sols

Profondeur moyenne du sol:
  • très superficiel (0-20 cm)
  • superficiel (21-50 cm)
  • modérément profond (51-80 cm)
  • profond (81-120 cm)
  • très profond (>120 cm)
Texture du sol (de la couche arable):
  • grossier/ léger (sablonneux)
  • moyen (limoneux)
Matière organique de la couche arable:
  • abondant (>3%)
  • moyen (1-3%)
Si disponible, joignez une description complète du sol ou précisez les informations disponibles, par ex., type de sol, pH/ acidité du sol, capacité d'échange cationique, azote, salinité, etc.

Profondeur moyenne du sol: Sol profond dans les bas fonds.

Texture du sol (de la couche arable): Zone de retrait du lac en grande partie pour plus grossier / léger (sablonneux). Zone de culture annuelle pour moyen.

La fertilité du sol est élevée: Forte productivité même sans amendement, mais moyen dans la zone érodée sur forte pente

Matière organique de la couche arable: Forte productivité même sans amemdement, sur forte pente, faible végétation, cas de sécheresse.

Le drainage des sols / l'infiltration est bon dans les sol sablonneux et moyen-sol avec terreaux.

La capacité de stockage de l'eau du sol est moyenne dans la zone proche du lac, influence de la nappe phréatique et basse dans les sols sablonneux en éloignant des eaux du lac.

5.4 Disponibilité et qualité de l'eau

Profondeur estimée de l’eau dans le sol:

< 5 m

Disponibilité de l’eau de surface:

moyenne

Qualité de l’eau (non traitée):

faiblement potable (traitement nécessaire)

Commentaires et précisions supplémentaires sur la qualité et la quantité d'eau:

Profondeur estimée de l’eau dans le sol: En surface dans la zone de retrait du lac, forme plane inondable et majeure partie de la zone tampon au < 5 m.

Disponibilité de l’eau de surface: En cas de fortes pluies (Mars - Avril)

Qualité de l’eau (non traitée): Eaux douces faiblement polluées

5.5 Biodiversité

Diversité des espèces:
  • moyenne
Commentaires et précisions supplémentaires sur la biodiversité:

L'exploitation de la zone tampon menace l' habitat de certaines espèces.

5.6 Caractéristiques des exploitants des terres appliquant la Technologie

Orientation du système de production:
  • subsistance (auto-approvisionnement)
  • commercial/ de marché
Revenus hors exploitation:
  • moins de 10% de tous les revenus
Niveau relatif de richesse:
  • très pauvre
  • pauvre
Individus ou groupes:
  • groupe/ communauté
Niveau de mécanisation:
  • travail manuel
Genre:
  • femmes
  • hommes
Indiquez toute autre caractéristique pertinente des exploitants des terres:

Land users applying the Technology are mainly common / average land users

Difference in the involvement of women and men: Pas de différence, la participation est volontaire avec le privilège pour ceux qui disposent d'exploitations près de la zone tampon.

Population density: 200-500 persons/km2

Annual population growth: 2% - 3%

5% of the land users are average wealthy and own 15% of the land.
65% of the land users are poor and own 80% of the land.
30% of the land users are poor and own 5% of the land.

Off-farm income specification: Plus de 90% de la population vivent de l'agriculture de subsistance

Orientation du système de production: Subsistance pur les cultures vivrières et commercial/ de marché pour les cultures maraîchères.

Niveau de mécanisation: Travail à la houe.

5.7 Superficie moyenne des terres utilisées par les exploitants des terres appliquant la Technologie

  • < 0,5 ha
  • 0,5-1 ha
  • 1-2 ha
  • 2-5 ha
  • 5-15 ha
  • 15-50 ha
  • 50-100 ha
  • 100-500 ha
  • 500-1 000 ha
  • 1 000-10 000 ha
  • > 10 000 ha
Cette superficie est-elle considérée comme de petite, moyenne ou grande dimension (en se référant au contexte local)?
  • petite dimension
Commentaires:

Tous les proriétaires fonciers ont moins de 0.5 ha de superficie.

5.8 Propriété foncière, droits d’utilisation des terres et de l'eau

Propriété foncière:
  • état
  • individu, sans titre de propriété
Droits d’utilisation des terres:
  • communautaire (organisé)
  • individuel
Droits d’utilisation de l’eau:
  • accès libre (non organisé)
Commentaires:

Le code de l'eau, de l'environnement et décret sur les aires protégées classent la zone tampon dans le domaine de l'Etat

5.9 Accès aux services et aux infrastructures

santé:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
éducation:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
assistance technique:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
emploi (par ex. hors exploitation):
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
marchés:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
énergie:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
routes et transports:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
eau potable et assainissement:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
services financiers:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne

6. Impacts et conclusions

6.1 Impacts sur site que la Technologie a montrés

Impacts socio-économiques

Production

production de bois

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Augmentation de la production ligneuse

Disponibilité et qualité de l'eau

demande pour l'eau d'irrigation

en augmentation
en baisse

Impacts socioculturels

sécurité alimentaire/ autosuffisance

réduit
amélioré

situation sanitaire

détérioré
amélioré

possibilités de loisirs

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Space is created for riparian sports including fishing, swimming

institutions communautaires

affaibli
renforcé

institutions nationales

affaibli
renforcé

connaissances sur la GDT/ dégradation des terres

réduit
amélioré

apaisement des conflits

détérioré
amélioré

situation des groupes socialement et économiquement désavantagés

détérioré
amélioré

moyens de subsistance et bien-être humain

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Augmentation de la production halieutique, production du bois à usage multiple, climat aéré

Impacts écologiques

Cycle de l'eau/ ruissellement

quantité d'eau

en baisse
en augmentation

qualité de l'eau

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Less turbid water (biofiltration)

récolte/ collecte de l'eau

réduit
amélioré

ruissellement de surface

en augmentation
en baisse

nappes phréatiques/ aquifères

en baisse
rechargé

évaporation

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

The vegetation surrounding the stream helps to shade the water

Sols

humidité du sol

en baisse
en augmentation

couverture du sol

réduit
amélioré

perte en sol

en augmentation
en baisse

cycle/ recharge des éléments nutritifs

en baisse
en augmentation

matière organique du sol/ au dessous du sol C

en baisse
en augmentation
Biodiversité: végétale, animale

biomasse/ au dessus du sol C

en baisse
en augmentation

diversité végétale

en baisse
en augmentation

diversité des habitats

en baisse
en augmentation
Réduction des risques de catastrophe et des risques climatiques

impacts des inondations

en augmentation
en baisse

émissions de carbone et de gaz à effet de serre

en augmentation
en baisse

6.2 Impacts hors site que la Technologie a montrés

flux des cours d'eau fiables et stables en saison sèche

réduit
en augmentation

inondations en aval

en augmentation
réduit

envasement en aval

en augmentation
en baisse

pollution des rivières/ nappes phréatiques

en augmentation
réduit

capacité tampon/de filtration

réduit
amélioré

sédiments (indésirables) transportés par le vent

en augmentation
réduit

dommages sur les champs voisins

en augmentation
réduit

dommages sur les infrastructures publiques/ privées

en augmentation
réduit

6.3 Exposition et sensibilité de la Technologie aux changements progressifs et aux évènements extrêmes/catastrophes liés au climat (telles que perçues par les exploitants des terres)

Changements climatiques progressifs

Changements climatiques progressifs
Saison Augmentation ou diminution Comment la Technologie fait-elle face à cela?
températures annuelles augmente pas bien

Extrêmes climatiques (catastrophes)

Catastrophes climatiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
sécheresse bien

Autres conséquences liées au climat

Autres conséquences liées au climat
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
réduction de la période de croissance bien

6.4 Analyse coûts-bénéfices

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts de mise en place (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

positive

Rentabilité à long terme:

positive

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts d'entretien récurrents (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

positive

Rentabilité à long terme:

positive

Commentaires:

Paiement en espèces de la main d'oeuvre lors de la mise en place (court terme) et entretien (vente des produits d'élagage et d'éclaircie)

6.5 Adoption de la Technologie

  • 11-50%
Si disponible, quantifiez (nombre de ménages et/ou superficie couverte):

181 ménages couvrant 25% de la superficie déclarée

De tous ceux qui ont adopté la Technologie, combien d'entre eux l'ont fait spontanément, à savoir sans recevoir aucune incitation matérielle, ou aucune rémunération? :
  • 11-50%
Commentaires:

121 land user families have adopted the Technology with external material support

Comments on acceptance with external material support: Les propriétaires fonciers de la zone tampon ont été tous recrutés pour les travaux manuels ( MO).

60 land user families have adopted the Technology without any external material support

Comments on spontaneous adoption: La production, la mise en place et l'entretien ( dégagement en rond) ont été financés exclusivement par les fonds de la FAO. Toutefois, suite à la sensibilisation des communautés sur l'importance des arbres agroforestiers, 20 % d'exploitants privés ont adoptés spontanément la technologie.

There is a moderate trend towards spontaneous adoption of the Technology

Comments on adoption trend: La technologie de protection de la zone tampon par l' agroforesterie est une innovation dans la zone d'action. Avec des séances de sensibilisation des communautés sur la cogestion des peuplements installés dans la zone tampon, le Lac Cohoha sera protégé contre toute pollution.

6.7 Points forts/ avantages/ possibilités de la Technologie

Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue de l'exploitant des terres
Augmentation de la production des ressources halieutiques

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Usages de filets aux normes recommandées par les services de la pêche
Augmentation de la production ligneuse

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Eviter les coupes abusives de produits ligneux
Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé
Restauration de la biodiversité du lac

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Protection de toute la zone tampon du lac Cohoha qui est une ressource naturelle hydrique importante transfrontalière entre le Burundi et le Rwanda
Amélioration de l'habitat/écosystème

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Sensibilisation de la population pour ne pas faire des prélèvements abusifs des produits ligneux dans la zone tampon;
Bannir les cultures dans la zone tampon.
Réduction des gaz à effet de serre par la fixation du carbone

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Maintenir en place les boisement installés pour garder la biomasse intacte;

6.8 Faiblesses/ inconvénients/ risques de la Technologie et moyens de les surmonter

Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue de l’exploitant des terres Comment peuvent-ils être surmontés?
Réduction de l'espace cultivable surtout pour le maraîchage Appuyer les riverains avec des pompes à pédale pour développer la micro irrigation
Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé Comment peuvent-ils être surmontés?
Faible superficie ( 45 ha ) aménagée de la zone tampon Augmenter les moyens pour protéger tout le lac
Non adoption de la technologie à travers des actions individuelles Sensibilisation accrue des bénéficiaires pour s'adonner à des initiatives individuelles
Non implication individuelle de certains membres de l'administration locale Renforcement des capacités des administratifs à la prévention de l'environnement
Présence des termites dans la zone d'action de la technologie Mise en place des espèces résistantes aux termites

7. Références et liens

7.1 Méthodes/ sources d'information

7.2 Références des publications disponibles

Titre, auteur, année, ISBN:

Kagera TAMP project website

Disponible à partir d'où? Coût?

http://www.fao.org/nr/kagera/en/

Modules