Technologies

Diguettes filtrantes [Burkina Faso]

Diguettes filtrantes (French)

technologies_1619 - Burkina Faso

État complet: 76%

1. Informations générales

1.2 Coordonnées des personnes-ressources et des institutions impliquées dans l'évaluation et la documentation de la Technologie

Personne(s)-ressource(s) clé(s)

Spécialiste GDT:
Spécialiste GDT:

Sani Mamadou Abdou

Programme d’Appui à l’agriculture Productive (PROMAP), Niamey, Niger

Niger

Nom du projet qui a facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
Good Practices in Soil and Water Conservation - A contribution to adaptation and farmers ́ resilience towards climate change in the Sahel (GIZ)
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) - Allemagne

1.3 Conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées

Le compilateur et la(les) personne(s) ressource(s) acceptent les conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées:

Oui

1.4 Déclaration sur la durabilité de la Technologie décrite

Est-ce que la Technologie décrite ici pose problème par rapport à la dégradation des terres, de telle sorte qu'elle ne peut pas être déclarée comme étant une technologie de gestion durable des terres?

Non

2. Description de la Technologie de GDT

2.1 Courte description de la Technologie

Définition de la Technologie:

Les diguettes filtrantes sont des ouvrages antiérosifs destiné à ralentir le ruissellement des eaux

2.2 Description détaillée de la Technologie

Description:

Les diguettes filtrantes sont des ouvrages antiérosifs construits le long des courbes de niveau qui ont une hauteur de 30 à 50 cm et qui s’étendent sur une largeur égale à deux à trois fois la hauteur. La crête des diguettes est horizontale. Elles sont assemblées au moyen de moellons ou de pierres de différentes tailles. On distingue deux types de diguettes filtrantes: les diguettes filtrantes sans tapis des- tinées aux terrains plats sans ravinement et les diguettes avec tapis préconisées sur les surfaces se caractérisant par un fort ruissellement.

Par sa construction, la diguette filtrante dissipe l’énergie des eaux et contribue à la sédimentation, ce qui assure un terrassement du terrain. De la même façon que les cordons pierreux, elle augmente l’infiltration des eaux de surface dans le sol. La conservation de l’eau et la rétention des sédiments fertiles par les diguettes facilitent le développement d’une végétation naturelle le long des ouvrages. Des semences d’herbacées et d’arbustes sont piégées par les ouvrages, ce qui favorise la croissance spontanée d’une végétation naturelle et donc aussi un rétablissement de la biodiversité. Cette végétation offre un habitat à certains animaux sauvages.
En cas de bonne végétalisation de l’ouvrage au moyen d’herbacées et de ligneux, on constate une diminution de la température du sol et une protection contre l’érosion éolienne tout le long de l’ouvrage.
La réduction du ruissellement des eaux en aval des aménagements contribue à une diminution des apports alluvionnaires dans les vallées an aval. Dans le cas d’aménagement d’un bassin versant avec ce type d’ouvrages, l’ensablement et le ravinement des terroirs sont réduits.
Les diguettes filtrantes sont surtout conçues pour les terres à vocation agricole mais peuvent aussi être appliquées sur les surfaces sylvo-pastorales. Elles sont recommandées sur les unités écologiques suivantes : sols gravillonnaires et sablo-argileux, glacis. Les diguettes permettent en même temps d’obstruer de petites rigoles.
Les études menées dans la zone du PATECORE ont montré un accroissement moyen des rendements du sorgho de l’ordre de 38 % par rapport aux témoins, les rendements s’élevant à respectivement 795 kg pour les champs aménagés en diguettes filtrantes et à 576 kg pour les témoins. La production de paille pour le bétail augmente proportionnellement à la production de grains.

Moyennant un minimum d’entretien, les diguettes ont une durée de vie d’au moins 20 ans. Avant la saison pluvieuse, il faut remettre en place les pierres éventuellement déplacées par les animaux. Pendant les pluies, des brèches peuvent se former et celles-ci doivent être immédiatement réparées. La stabilité des diguettes peut encore être renforcée par une végétalisation active (semis d’herbacées ou plantation d’arbres). Sans ensemencement direct, une végétation naturelle s’installe le long des diguettes après quelques années.

Dans une optique d’adaptation au changement climatique, les diguettes servent à atténuer la variabilité des pluies. Elles sont appropriées dans les scénarios suivants: Période humide et pluies fortes ou violentes: établies au bord supérieur des champs à titre de mesure de protection et pour assurer une meilleure infiltration, les diguettes filtrantes protègent les terrains à fort risque d’érosion. Période sèche: grâce à leur pouvoir de stopper et ralentir les eaux, les diguettes filtrantes favorisent une meilleure infiltration et donc une meilleure disponibilité d’eau pour les cultures pendant une période plus longue. La diguette filtrante se distingue d’un cordon pierreux par sa taille, le type de construction en différentes couches de pierres ainsi que le rôle qu’elle est appelée à jouer comme dispositif de contrôle d’écoulements plus forts. C’est pourquoi la diguette filtrante est souvent placée en amont des cordons pour d’abord casser la force de l’eau ruisselant des plateaux et des pentes.

2.3 Photos de la Technologie

2.5 Pays/ région/ lieux où la Technologie a été appliquée et qui sont couverts par cette évaluation

Pays:

Burkina Faso

Région/ Etat/ Province:

Burkina Faso, Chad

2.6 Date de mise en œuvre de la Technologie

Si l'année précise est inconnue, indiquez la date approximative: :
  • il y a entre 10-50 ans

2.7 Introduction de la Technologie

Spécifiez comment la Technologie a été introduite: :
  • par le biais de projets/ d'interventions extérieures
Commentaires (type de projet, etc.) :

developed, implemented and disseminated as part of projects and programmes undertaken from the 1980s onwards to combat desertification and improve natural resource management. Implemented by GIZ (German Federal Enterprise for International Cooperation), and PATECORE (project for land development and resource conservation in Plateau Central)

3. Classification de la Technologie de GDT

3.1 Principal(aux) objectif(s) de la Technologie

  • réduire, prévenir, restaurer les terres dégradées

3.2 Type(s) actuel(s) d'utilisation des terres, là où la Technologie est appliquée

Terres cultivées

Terres cultivées

  • Cultures annuelles
Nombre de période de croissance par an: :
  • 1
Précisez:

120 jours, Août - Octobre

Pâturages

Pâturages

Pâturage extensif:
  • Pastoralisme de type semi-nomade
Commentaires:

Problèmes: ruissellement de surface, érosion hydrique et éolienne, réduction de la fertilité

3.5 Groupe de GDT auquel appartient la Technologie

  • mesures en travers de la pente

3.6 Mesures de GDT constituant la Technologie

structures physiques

structures physiques

  • S2: Diguettes, digues

3.7 Principaux types de dégradation des terres traités par la Technologie

érosion hydrique des sols

érosion hydrique des sols

  • Wt: perte de la couche superficielle des sols (couche arable)/ érosion de surface
  • Wg: ravinement/ érosion en ravines
  • Wo: effets hors-site de la dégradation
érosion éolienne des sols

érosion éolienne des sols

  • Et: perte de la couche superficielle des sols (couche arable)
dégradation chimique des sols

dégradation chimique des sols

  • Cn: baisse de la fertilité des sols et réduction du niveau de matière organique (non causée par l’érosion)
dégradation biologique

dégradation biologique

  • Bc: réduction de la couverture végétale
dégradation hydrique

dégradation hydrique

  • Ha: aridification
Commentaires:

Causes de dégradation: gestion des cultures (annuelles, pérennes, arbre/buissons) (inadaptées méthodes d'utilisation des terres, périodes de jachère réduits), inondations, sécheresses, pression de la population (pression démographique, augmentation de la pression sur les terres), régime foncier (insécurité de l'accès à la terre)

3.8 Prévention, réduction de la dégradation ou réhabilitation des terres dégradées

Spécifiez l'objectif de la Technologie au regard de la dégradation des terres:
  • réduire la dégradation des terres
  • restaurer/ réhabiliter des terres sévèrement dégradées

4. Spécifications techniques, activités, intrants et coûts de mise en œuvre

4.1 Dessin technique de la Technologie

Spécifications techniques (associées au dessin technique):

Les diguettes filtrantes sont construits le long des courbes de niveau qui ont une hauteur de 30 à 50 cm et qui s’étendent sur une largeur égale à deux à trois fois la hauteur. La crête des diguettes est horizontale. Elles sont assemblées au moyen de moellons ou de pierres de différentes tailles. On distingue deux types de diguettes filtrantes : les diguettes filtrantes sans tapis destinées aux terrains plats sans ravinement et les diguettes avec tapis préconisées sur les surfaces se caractérisant par un fort ruissellement.

Technical knowledge required for field staff / advisors: moyen
Technical knowledge required for land users: faible

Main technical functions: contrôle du ruissellement en nappe: rétention / capture, contrôle du ruissellement en nappe: ralentissement / retardement, contrôle du ruissellement en ravines: rétention/capture, contrôle du ruissellement en ravines: ralentissement/retardement, contrôle du ruissellement en ravines: drain/dérivation, réduction de la pente (angle de la pente), amélioration de la couverture du sol, augmentation de la disponibilité des nutriments (réserve, recyclage, …), augmentation de l'infiltration, augmentation / maintien de la rétention d'eau dans le sol, récupération de l’eau / augmentation des réserves d’eau, rétention / capture des sédiments, recueil des sédiments
Secondary technical functions: stabilisation du sol (par ex. par des racines d’arbres contre les glissements de terrain), augmentation de la matière organique, augmentation du niveau / recharge de la nappe phréatique, réduction de la vitesse du vent, développement des espèces végétales et de la variété (qualité, ex: fourrage appétent)

Bund/ bank: graded
Height of bunds/banks/others (m): 0.3-0.5
Width of bunds/banks/others (m): 1.5

Auteur:

PATECORE, GIZ

4.3 Activités de mise en place/ d'établissement

Activité Calendrier des activités (saisonnier)
1. nivellement, marquage des courbes de niveau
2. ramassage des cailloux et chargement des charrettes
3. transport des cailloux par charrettes
4. confection des cordons
5. apport de fumier

4.5 Activités d'entretien/ récurrentes

Activité Calendrier/ fréquence
1. Avant la saison pluvieuse, il faut remettre en place les pierres éventuellement déplacées par les animaux.
2. Pendant les pluies, des brèches peuvent se former et celles-ci doivent être immédiatement réparées.

4.6 Coûts et intrants nécessaires aux activités d'entretien/ récurrentes (par an)

Commentaires:

Machinery/ tools: pioches, pelles, brouettes, niveaux à eau, etc

4.7 Facteurs les plus importants affectant les coûts

Décrivez les facteurs les plus importants affectant les coûts :

Éléments de coût: Les coûts exacts d’un ha aménagé au moyen de diguettes filtrantes dépendent de l’éloignement de la carrière, de la pente du terrain qui détermine la distance entre les diguettes filtrantes et de la charge réelle transportée par camion ou charrette.
Besoins en moellons/pierres : 48 m3 pour une longueur de 200 m de diguettes;
Main d’œuvre : 60 personnes / jour par ha ; nivellement, marquage des courbes de niveau 1 p/j ; ramassage des cailloux et chargement des charrettes 20 p/j ; transport des cailloux par charrettes 20 p/j ; confection des cordons 19 p/j.
Plus le temps de travail pour l’apport de fumier. Transport par charrette : 20 charrettes de pierres ;
En cas de fumure : 20 charrettes de fumier ; Transport par camion : 11 voyages (multi-bennes d’une capacité de charge de 4,5 m3) ; Autres coûts : Petits matériels (pioches, pelles, brouettes, niveaux à eau, etc.).

5. Environnement naturel et humain

5.1 Climat

Précipitations annuelles
  • < 250 mm
  • 251-500 mm
  • 501-750 mm
  • 751-1000 mm
  • 1001-1500 mm
  • 1501-2000 mm
  • 2001-3000 mm
  • 3001-4000 mm
  • > 4000 mm
Zone agro-climatique
  • semi-aride

Thermal climate class: subtropics

5.2 Topographie

Pentes moyennes:
  • plat (0-2 %)
  • faible (3-5%)
  • modéré (6-10%)
  • onduleux (11-15%)
  • vallonné (16-30%)
  • raide (31-60%)
  • très raide (>60%)
Reliefs:
  • plateaux/ plaines
  • crêtes
  • flancs/ pentes de montagne
  • flancs/ pentes de colline
  • piémonts/ glacis (bas de pente)
  • fonds de vallée/bas-fonds
Zones altitudinales:
  • 0-100 m
  • 101-500 m
  • 501-1000 m
  • 1001-1500 m
  • 1501-2000 m
  • 2001-2500 m
  • 2501-3000 m
  • 3001-4000 m
  • > 4000 m

5.3 Sols

Profondeur moyenne du sol:
  • très superficiel (0-20 cm)
  • superficiel (21-50 cm)
  • modérément profond (51-80 cm)
  • profond (81-120 cm)
  • très profond (>120 cm)
Texture du sol (de la couche arable):
  • moyen (limoneux)
  • fin/ lourd (argile)
Texture du sol (> 20 cm sous la surface):
  • moyen (limoneux)
  • fin/ lourd (argile)

5.4 Disponibilité et qualité de l'eau

Profondeur estimée de l’eau dans le sol:

5-50 m

Disponibilité de l’eau de surface:

moyenne

5.5 Biodiversité

Diversité des espèces:
  • faible

5.6 Caractéristiques des exploitants des terres appliquant la Technologie

Niveau relatif de richesse:
  • très pauvre
  • pauvre
Genre:
  • hommes
Indiquez toute autre caractéristique pertinente des exploitants des terres:

les hommes migrent temporairement ou définitivement vers les villes

5.7 Superficie moyenne des terres utilisées par les exploitants des terres appliquant la Technologie

  • < 0,5 ha
  • 0,5-1 ha
  • 1-2 ha
  • 2-5 ha
  • 5-15 ha
  • 15-50 ha
  • 50-100 ha
  • 100-500 ha
  • 500-1 000 ha
  • 1 000-10 000 ha
  • > 10 000 ha
Cette superficie est-elle considérée comme de petite, moyenne ou grande dimension (en se référant au contexte local)?
  • petite dimension

5.8 Propriété foncière, droits d’utilisation des terres et de l'eau

Propriété foncière:
  • état
Droits d’utilisation des terres:
  • communautaire (organisé)
Droits d’utilisation de l’eau:
  • communautaire (organisé)
Commentaires:

droits traditionnels d'utilisation des terres, terres communales sur les pâturages et les terres forestières (collecte du bois et d'autres produits (fruits, plantes médicinales))

5.9 Accès aux services et aux infrastructures

santé:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
éducation:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
assistance technique:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
emploi (par ex. hors exploitation):
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
marchés:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
énergie:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
routes et transports:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
eau potable et assainissement:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
services financiers:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne

6. Impacts et conclusions

6.1 Impacts sur site que la Technologie a montrés

Impacts socio-économiques

Production

production agricole

en baisse
en augmentation

production fourragère

en baisse
en augmentation

risque d'échec de la production

en augmentation
en baisse
Revenus et coûts

revenus agricoles

en baisse
en augmentation

Impacts socioculturels

sécurité alimentaire/ autosuffisance

réduit
amélioré

apaisement des conflits

détérioré
amélioré

contribution pour le bien-être

en baisse
augmenté
Commentaires/ spécifiez:

Les études menées dans la zone du PATECORE ont montré un accroissement moyen des rendements du sorgho de l’ordre de 38 % par rapport aux témoins, les rendements s’élevant à respectivement 795 kg pour les champs aménagés en diguettes filtrantes et à 576 kg pour les témoins. La production de paille pour le bétail augmente proportionnellement à la production de grains.

Impacts écologiques

Cycle de l'eau/ ruissellement

récolte/ collecte de l'eau

réduit
amélioré

ruissellement de surface

en augmentation
en baisse

nappes phréatiques/ aquifères

en baisse
rechargé
Sols

humidité du sol

en baisse
en augmentation

couverture du sol

réduit
amélioré

perte en sol

en augmentation
en baisse

cycle/ recharge des éléments nutritifs

en baisse
en augmentation
Biodiversité: végétale, animale

diversité végétale

en baisse
en augmentation
Réduction des risques de catastrophe et des risques climatiques

vitesse du vent

en augmentation
en baisse

6.2 Impacts hors site que la Technologie a montrés

inondations en aval

en augmentation
réduit

envasement en aval

en augmentation
en baisse

sédiments (indésirables) transportés par le vent

en augmentation
réduit

dommages sur les champs voisins

en augmentation
réduit

6.3 Exposition et sensibilité de la Technologie aux changements progressifs et aux évènements extrêmes/catastrophes liés au climat (telles que perçues par les exploitants des terres)

Changements climatiques progressifs

Changements climatiques progressifs
Saison Augmentation ou diminution Comment la Technologie fait-elle face à cela?
températures annuelles augmente bien

Extrêmes climatiques (catastrophes)

Catastrophes météorologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
pluie torrentielle locale bien
tempête de vent locale bien
Catastrophes climatiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
sécheresse bien
Catastrophes hydrologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
inondation générale (rivière) pas bien

Autres conséquences liées au climat

Autres conséquences liées au climat
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
réduction de la période de croissance bien

6.4 Analyse coûts-bénéfices

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts de mise en place (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

positive

Rentabilité à long terme:

très positive

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts d'entretien récurrents (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

très positive

Rentabilité à long terme:

très positive

6.5 Adoption de la Technologie

Commentaires:

La reproductibilité de la technique dépend de la nature du terrain mais surtout de la disponibilité de moellons à proximité. Malgré son importance comme ouvrage de contrôle du ruissellement, la technique est d’apprentissage relativement facile et peut être appliquée par les paysans après deux jours de formation. L’intervention ne peut se faire qu’avec des groupes et villages fortement intéressés, qui ont une capacité de main d’œuvre et de mobilisation élevée.

6.7 Points forts/ avantages/ possibilités de la Technologie

Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé
La conservation de l’eau et la rétention des sédiments fertiles par les diguettes facilitent le développement d’une végétation naturelle le long des ouvrages. Des semences d’herbacées et d’arbustes sont piégées par les ouvrages, ce qui favorise la croissance spontanée d’une végétation naturelle et donc aussi un rétablissement de la biodiversité. Cette végétation offre un habitat à certains animaux sauvages.

How can they be sustained / enhanced? Le respect des courbes de niveau et l’orientation horizontale des crêtes sont nécessaires pour obtenir un effet optimal.
Les études menées dans la zone du PATECORE ont montré un accroissement moyen des rendements du sorgho de l’ordre de 38 % par rapport aux témoins, les rendements s’élevant à respectivement 795 kg pour les champs aménagés en diguettes filtrantes et à 576 kg pour les témoins. La production de paille pour le bétail augmente proportionnellement à la production de grains.
La réduction du ruissellement des eaux en aval des aménagements contribue à une diminution des apports alluvionnaires dans les vallées an aval. Dans le cas d’aménagement d’un bassin versant avec ce type d’ouvrages, l’ensablement et le ravinement des terroirs sont réduits.
Malgré son importance comme ouvrage de contrôle du ruissellement, la technique est d’apprentissage relativement facile et peut être appliquée par les paysans après deux jours de formation.
Moyennant un minimum d’entretien, les diguettes ont une durée de vie d’au moins 20 ans.

6.8 Faiblesses/ inconvénients/ risques de la Technologie et moyens de les surmonter

Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé Comment peuvent-ils être surmontés?
L’effet de reboisement des champs aménagés avec des diguettes filtrantes est moindre que sur les champs aménagés avec des cordons pierreux, ce qui est dû au fait qu’il faut plus de mètres linéaires de cordons pierreux que de diguettes filtrantes pour aménager un hectare de terre

7. Références et liens

7.1 Méthodes/ sources d'information

  • visites de terrain, enquêtes sur le terrain
  • interviews/entretiens avec les exploitants des terres
Quand les données ont-elles été compilées (sur le terrain)?

01/07/2012

7.2 Références des publications disponibles

Titre, auteur, année, ISBN:

Good Practices in Soil and Water Conservation. A contribution to adaptation and farmers´ resilience towards climate change in the Sahel. Published by GIZ in 2012.

Disponible à partir d'où? Coût?

http://agriwaterpedia.info/wiki/Main_Page

Modules