Technologies

Irrigation par les crues et le ruissellement [Ethiopie]

Runoff and Floodwater Farming (English), Korbe (Oromifa)

technologies_943 - Ethiopie

État complet: 71%

1. Informations générales

1.2 Coordonnées des personnes-ressources et des institutions impliquées dans l'évaluation et la documentation de la Technologie

Personne(s)-ressource(s) clé(s)

Spécialiste GDT:
Spécialiste GDT:
Nom du projet qui a facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
Book project: SLM in Practice - Guidelines and Best Practices for Sub-Saharan Africa (SLM in Practice)
Nom du projet qui a facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
Book project: Water Harvesting – Guidelines to Good Practice (Water Harvesting)
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
FAO (FAO) - Italie
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
Ministry of Agriculture and Rural Development (Ministry of Agriculture and Rural Development) - Ethiopie

1.3 Conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées

Le compilateur et la(les) personne(s) ressource(s) acceptent les conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées:

Oui

2. Description de la Technologie de GDT

2.1 Courte description de la Technologie

Définition de la Technologie:

L'irrigation par les crues et le ruissellement est une pratique de détournement d'eau provenant de différentes sources à fin d'irriguer des légumes, arbres fruitiers et cultures de grande valeur.

2.2 Description détaillée de la Technologie

Description:

L’utilisation agricole du ruissellement et des crues est une pratique traditionnelle de récolte d’eau qui aide à surmonter le déficit hydrique des sols et les pertes de récoltes dans les zones chaudes et sèches à pluviométrie irrégulière, sur des terres superficielles et très sensibles à l’érosion. L’eau des crues qui suit le lit des rivières éphémères, les routes et des pentes est captée grâce à des digues provisoires de terre et de pierres. Un réseau de canaux creusés à la main – formé par un canal de diversion principal et des canaux secondaires et tertiaires – achemine et distribue l’eau captée aux champs cultivés dans des zones naturellement plates ou nivelées. Le réseau de canaux mesure 200-2000 m. L’eau captée sert à produire des cultures de rente, des légumes et des arbres fruitiers. Les champs irrigués sont divisés en bassins rectangulaires bordés de diguettes pour optimiser le stockage de l’eau et réduire le risque d’érosion.
La gestion du ruissellement et des crues nécessite une réactivité très forte de la part des fermiers. Lorsqu’une crue est attendue dans la rivière temporaire, les fermiers se précipitent vers le lieu de diversion et érigent la digue en travers du lit de la rivière. De même, chaque fermier entretien le canal qui conduit l’eau dans son champ. Un agenda définit la date et la durée allouées à chaque fermier pour irriguer. Lorsque l’eau arrive dans le champ, elle se répartit par inondation ou par des rigoles qui sont ouvertes et refermées avec un outil local.
Le ratio est de 10:1 à 100:1, ou plus, entre le point de captage et la zone de production. Les canaux et fossés de diversion sont des structures permanentes pour l’arboriculture, par contre, les casiers pour les cultures annuelles sont saisonniers. La fertilité du sol est améliorée grâce à des mesures complémentaires telles que le compostage et le paillage. L’entretien, qui consiste à réparer les brèches dans le canal et les fossés d’acheminement, est à refaire avant chaque saison des pluies.

Establishment / maintenance activities and inputs: Les activités de mise en place sont les suivantes: 1) Construction des canaux de diversion avec des talus latéraux, de la source de ruissellement jusqu’aux champs. Les talus sont si possible stabilisés avec des pierres (creusés à la pioche pendant la saison sèche); 2) Préparation du lit de semence avant la diversion de l’eau dans les champs : construction de bassins rectangulaires séparés par des diguettes (0,3 m de haut, 0,3 m de large); 3) Arrosage du champ pour une bonne germination. Le champ est arrosé avant les semis, sinon la germination serait affectée. L'entretien consiste de: 1) Gestion des crues. Cette activité consiste essentiellement à répartir l’eau dans les champs : recreuser les canaux pour diriger l’eau vers le champ; 2) Préparation du lit de semence (la reconstruction des bassins est effectuée chaque saison, avant la diversion de l’eau dans le champ), 3) Entretien régulier/ réparation des canaux de diversion des crues : récurage, extraction des sédiments, réparation des brèches des berges

2.3 Photos de la Technologie

2.5 Pays/ région/ lieux où la Technologie a été appliquée et qui sont couverts par cette évaluation

Pays:

Ethiopie

Autres spécifications du lieu:

Harea, Delo Belina, Bishan Bahe

Spécifiez la diffusion de la Technologie:
  • répartie uniformément sur une zone
S'il n'existe pas d'informations exactes sur la superficie, indiquez les limites approximatives de la zone couverte:
  • 10-100 km2

2.6 Date de mise en œuvre de la Technologie

Si l'année précise est inconnue, indiquez la date approximative: :
  • il y a plus de 50 ans (technologie traditionnelle)

2.7 Introduction de la Technologie

Spécifiez comment la Technologie a été introduite: :
  • dans le cadre d'un système traditionnel (> 50 ans)
Commentaires (type de projet, etc.) :

La technologie a evolué localement. En suite, des pratiques améliorés pour la construction des canaux de diversion ont été incluit.

3. Classification de la Technologie de GDT

3.1 Principal(aux) objectif(s) de la Technologie

  • améliorer la production
  • réduire, prévenir, restaurer les terres dégradées

3.2 Type(s) actuel(s) d'utilisation des terres, là où la Technologie est appliquée

Les divers types d'utilisation des terres au sein du même unité de terrain: :

Oui

Précisez l'utilisation mixte des terres (cultures/ pâturages/ arbres):
  • Agro-sylvo-pastoralisme

Terres cultivées

Terres cultivées

  • Cultures annuelles
  • Plantations d’arbres ou de buissons
Cultures annuelles - Précisez les cultures:
  • céréales - avoine
  • céréales - sorgho
  • plantes à racines et à tubercules - patates douces, igname, taro, colocase, autres
  • Chat (khat, arbuste)
Nombre de période de croissance par an: :
  • 1
Précisez:

La plus longue période de croissance en jours: 210. La période de croissance la plus longue de mois en mois: Apr-Nov

Pâturages

Pâturages

Commentaires:

Culture principale vivrières des cultures annuelles: Sorgho
Culture principale commerciales des plantations d’arbres ou de buissons: Chat
Principaux problèmes d'utilisation des terres (avis du compilateur): Surpatûrage des pentes, séléction de cultures de faible rendement,
Principaux problèmes d'utilisation des terres (perception des usagers du territoire): Baisse de fertilité et productivité des sols, précipitations irrégulières
Type de système de culture et principaux commentaires sur les cultures: Sorgho - Patate douce; Chat - Sorgho - Patate douce

3.4 Approvisionnement en eau

Approvisionnement en eau des terres sur lesquelles est appliquée la Technologie:
  • pluvial
Commentaires:

Water supply: post-inondation (culture de décrue)

3.5 Groupe de GDT auquel appartient la Technologie

  • Amélioration de la couverture végétale/ du sol
  • mesures en travers de la pente
  • gestion de l'irrigation (incl. l'approvisionnement en eau, le drainage)

3.6 Mesures de GDT constituant la Technologie

pratiques végétales

pratiques végétales

  • V1: Couverture d’arbres et d’arbustes
structures physiques

structures physiques

  • S3: Fossés étagés, canaux, voies d'eau
Commentaires:

Mesures principaux: Pratiques végétales, structures physiques
Mesures secondaire: Pratiques agronomiques

Type de pratiques agronomiques: culture précoce, culture intercalaire / associée, paillage, culture en association avec légumineuses, billonnage isohypse

Pratiques végétales: alignées: - isohypse, alignées, en bloc

3.7 Principaux types de dégradation des terres traités par la Technologie

érosion hydrique des sols

érosion hydrique des sols

  • Wr: érosion des berges
dégradation chimique des sols

dégradation chimique des sols

  • Cn: baisse de la fertilité des sols et réduction du niveau de matière organique (non causée par l’érosion)
Commentaires:

Type principal de dégradation abordé: Cn: baisse de la fertilité du sol et du niveau de matière organique

Types secondaires de dégradation abordés: Wr: érosion des berges

Causes principales de dégradation: surpâturage, changement des précipitations saisonnières

3.8 Prévention, réduction de la dégradation ou réhabilitation des terres dégradées

Spécifiez l'objectif de la Technologie au regard de la dégradation des terres:
  • réduire la dégradation des terres

4. Spécifications techniques, activités, intrants et coûts de mise en œuvre

4.1 Dessin technique de la Technologie

Spécifications techniques (associées au dessin technique):

Connaissances techniques requises pour le personnel de terrain / les conseillers: moyen

Connaissances techniques requises pour les utilisateurs de la terre: moyen

Fonctions techniques principales: contrôle du ruissellement en ravines: drain/dérivation, réduction de la pente (angle de la pente), récupération de l’eau / augmentation des réserves d’eau

Fonctions techniques secondaires: augmentation de la disponibilité des nutriments (réserve, recyclage, …), augmentation de l'infiltration, épandage des eaux

Plantation précoce
Matériel / espèce: Légumes
Quantité / densité: 0.20x0.20
Remarques: Vers le contour

Culture mixte / cultures intercalaires
Matériel / espèce: choux et piment
Quantité / densité: 0.20x0.15
Remarques: sur les crêtes

Paillis
Matériel / espèce: résidus

Contour
Remarques: crêtes et basins

Aligné: -contour
Matériel végétal: F: arbres/arbustes fruitiers
Intervalle vertical entre les rangées / bandes / blocs (m): 0.20
Espacement entre les rangées / bandes / blocs (m): 0.30
Largeur dans les rangs / bandes / blocs (m): 1.80

Aligné: -Bandes graduées
Matériel végétal: O: autres

En blocs
Matériel végétal: F: arbres/arbustes fruitiers
Nombre de plantes par (ha): 400
Intervalle vertical entre les rangées / bandes / blocs (m): 0.30
Espacement entre les rangées / bandes / blocs (m): 4.00

Arbres fruitiers / arbustes: goyave, papaye et manguier

Espèces de cultures vivaces: chat, café

Autres espèces: légumes

Pente (qui détermine l'espacement indiqué ci-dessus): 3.00%

Si la pente d'origine a changé à la suite de la technologie, la pente aujourd'hui est (voir la figure ci-dessous): 1.00%

Dénivelé / drainage:
Profondeur des fossés / puits / barrages (m): 0.50
Largeur des fossés / puits / barrages (m): 3.00
Longueur des fossés / puits / barrages (m): 200.00
Hauteur des bunds / banques / autres (m): 0.30
Largeur des bunds / banques / autres (m): 2.00

Remplacer la surface
Intervalle vertical entre les structures (m): 0.50
Espacement entre les structures (m): 4.00
Profondeur des fossés / puits / barrages (m): 0.30
Largeur des fossés / puits / barrages (m): 0.30
Hauteur des bunds / banques / autres (m): 0.25
Largeur des bunds / banques / autres (m): 0.50

Matériaux de construction (terre): les canaux sont faits de terre et pierres

Pente (qui détermine l'espacement indiqué ci-dessus): 1.00%

Pour la récolte d'eau: Le taux entre la zone où l'eau récoltée est appliquée et la superficie totale à partir de laquelle l'eau est collectée est: 1:100.00

Canal principal : 3-4 m de large, 0,5-0;75 m de haut.
Canal secondaire : 2-3 m de large, 0,5 m de haut.
Canal tertiaire : 0,5-1 m de large

4.2 Informations générales sur le calcul des intrants et des coûts

autre/ monnaie nationale (précisez):

ETH Birr

Indiquez le taux de change des USD en devise locale, le cas échéant (p.ex. 1 USD = 79.9 réal brésilien): 1 USD = :

8,5

Indiquez le coût salarial moyen de la main d'œuvre par jour:

0.85

4.3 Activités de mise en place/ d'établissement

Activité Calendrier des activités (saisonnier)
1. Préparation de la terre saison sèche
2. Plantation début des pluies
3. Application de fumier None
4. Paillage Retrait des pluies
5. Construction des canaux de diversion avec des talus latéraux, de la source de ruissellement jusqu’aux champs. Les talus sont si possible stabilisés avec des pierres (creusés à la pioche pendant la saison sèche) saison sèche
6. Préparation du lit de semence avant la diversion de l’eau dans les champs : construction de bassins rectangulaires séparés par des diguettes (0,3 m de haut, 0,3 m de large) None
7. Arrosage du champ pour une bonne germination. Le champ est arrosé avant les semis, sinon la germination serait affectée None
8. None None
9. None None
10. None None

4.4 Coûts et intrants nécessaires à la mise en place

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Travail ha 1,0 253,0 253,0 100,0
Equipements Outils None 1,0 24,0 24,0 100,0
Matériel végétal Germes None 1,0 106,0 106,0 100,0
Coût total de mise en place de la Technologie 383,0
Coût total de mise en place de la Technologie en dollars américains (USD) 45,06
Commentaires:

Duration of establishment phase: 30 month(s)

4.5 Activités d'entretien/ récurrentes

Activité Calendrier/ fréquence
1. Premier labour saison sèche, chaque période de culture
2. Deuxième labour saison sèche, chaque période de culture
3. Formation des crêtes et cuvettes début de pluies, chaque saison de culture
4. Plantation début de pluies, annuel
5. Réparation des blocs saison sèche
6. Réparation des canaux de de diversion saison sèche
7. Plantation et replantation saison des pluies
8. Maintien de la clotûre saison sèche
9. Gestion des crues. Cette activité consiste essentiellement à répartir l’eau dans les champs : recreuser les canaux pour diriger l’eau vers le champ None
10. Préparation du lit de semence (la reconstruction des bassins est effectuée chaque saison, avant la diversion de l’eau dans le champ) None
11. Entretien régulier/ réparation des canaux de diversion des crues : récurage, extraction des sédiments, réparation des brèches des berges None
12. None None
13. None None

4.6 Coûts et intrants nécessaires aux activités d'entretien/ récurrentes (par an)

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Travail ha 1,0 450,0 450,0 100,0
Equipements Outils None 1,0 64,0 64,0 100,0
Matériel végétal Germes None 1,0 300,0 300,0 100,0
Coût total d'entretien de la Technologie 814,0
Coût total d'entretien de la Technologie en dollars américains (USD) 95,76
Commentaires:

Machinery/ tools: charrue, Dengora, pelle, pelles, houes

Les coûts de mise en place comprennent la construction du fosse de diversion, la construction des casiers/ préparation du lit de semence, les semences et plants, le désherbage et le binage, l’irrigation, la récolte. Coûts calculés pour 0,5 ha en fruitiers et 0,5 ha en cultures légumières.

4.7 Facteurs les plus importants affectant les coûts

Décrivez les facteurs les plus importants affectant les coûts :

la main d'oeuvre requis pour la construction des canaux est élevée

5. Environnement naturel et humain

5.1 Climat

Précipitations annuelles
  • < 250 mm
  • 251-500 mm
  • 501-750 mm
  • 751-1000 mm
  • 1001-1500 mm
  • 1501-2000 mm
  • 2001-3000 mm
  • 3001-4000 mm
  • > 4000 mm
Spécifiez la pluviométrie moyenne annuelle (si connue), en mm:

650,00

Spécifications/ commentaires sur les précipitations:

Irrégulière, mal distribuée

Zone agro-climatique
  • semi-aride

Classe de climat thermique: tropiques
Convient aussi au zones arides

5.2 Topographie

Pentes moyennes:
  • plat (0-2 %)
  • faible (3-5%)
  • modéré (6-10%)
  • onduleux (11-15%)
  • vallonné (16-30%)
  • raide (31-60%)
  • très raide (>60%)
Reliefs:
  • plateaux/ plaines
  • crêtes
  • flancs/ pentes de montagne
  • flancs/ pentes de colline
  • piémonts/ glacis (bas de pente)
  • fonds de vallée/bas-fonds
Zones altitudinales:
  • 0-100 m
  • 101-500 m
  • 501-1000 m
  • 1001-1500 m
  • 1501-2000 m
  • 2001-2500 m
  • 2501-3000 m
  • 3001-4000 m
  • > 4000 m

5.3 Sols

Profondeur moyenne du sol:
  • très superficiel (0-20 cm)
  • superficiel (21-50 cm)
  • modérément profond (51-80 cm)
  • profond (81-120 cm)
  • très profond (>120 cm)
Texture du sol (de la couche arable):
  • grossier/ léger (sablonneux)
Matière organique de la couche arable:
  • moyen (1-3%)
  • faible (<1%)
Si disponible, joignez une description complète du sol ou précisez les informations disponibles, par ex., type de sol, pH/ acidité du sol, capacité d'échange cationique, azote, salinité, etc.

Profondeur moyenne du sol: Aussi modérément profond (classé 2), très superficiel et profond (les deux classé 3)
Fertilité du sol: Bas (classe 1), moyen et très bas (les deux classé 3)
Drainage des sols / infiltration: Bon
Capacité de stockage de l'eau du sol: Bas (classé 1), moyen et très bas (les deux classé 2)

5.6 Caractéristiques des exploitants des terres appliquant la Technologie

Orientation du système de production:
  • exploitation mixte (de subsistance/ commerciale)
  • commercial/ de marché
Revenus hors exploitation:
  • moins de 10% de tous les revenus
Niveau relatif de richesse:
  • moyen
Niveau de mécanisation:
  • travail manuel
Indiquez toute autre caractéristique pertinente des exploitants des terres:

Land users applying the Technology are mainly common / average land users
Population density: 100-200 persons/km2
Annual population growth: 2% - 3%
40% of the land users are average wealthy.
40% of the land users are poor.
10% of the land users are poor.
Off-farm income specification: il n'y a pas de différences entre les exploitants moyennement riche et pauvre dans ce sense
Orientation du système de production: Commercial/ de marché (classé 1) et mixte (Sorgho pour la consommation doméstique, classé 2)

5.7 Superficie moyenne des terres utilisées par les exploitants des terres appliquant la Technologie

  • < 0,5 ha
  • 0,5-1 ha
  • 1-2 ha
  • 2-5 ha
  • 5-15 ha
  • 15-50 ha
  • 50-100 ha
  • 100-500 ha
  • 500-1 000 ha
  • 1 000-10 000 ha
  • > 10 000 ha
Cette superficie est-elle considérée comme de petite, moyenne ou grande dimension (en se référant au contexte local)?
  • petite dimension

5.8 Propriété foncière, droits d’utilisation des terres et de l'eau

Propriété foncière:
  • état
Droits d’utilisation des terres:
  • individuel

6. Impacts et conclusions

6.1 Impacts sur site que la Technologie a montrés

Impacts socio-économiques

Production

production agricole

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Plus 200% de la valeur brute de la production après 3 ans, 400% après 10 ans

production fourragère

en baisse
en augmentation

qualité des fourrages

en baisse
en augmentation

production de bois

en baisse
en augmentation

surface de production

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

à cause des structures de conservation

Revenus et coûts

revenus agricoles

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Bénéfice net 1ère année : 226 US$ ; à partir de la 4ème année : 711 US$

Impacts socioculturels

institutions communautaires

affaibli
renforcé

apaisement des conflits

détérioré
amélioré

Impacts écologiques

Cycle de l'eau/ ruissellement

ruissellement de surface

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

De 50% à 5% des pluies annuelles

nappes phréatiques/ aquifères

en baisse
rechargé
Sols

humidité du sol

en baisse
en augmentation

perte en sol

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

De 60 à 6 t/ha

cycle/ recharge des éléments nutritifs

en baisse
en augmentation
Autres impacts écologiques

6.2 Impacts hors site que la Technologie a montrés

flux des cours d'eau fiables et stables en saison sèche

réduit
en augmentation

inondations en aval

en augmentation
réduit

envasement en aval

en augmentation
en baisse

6.3 Exposition et sensibilité de la Technologie aux changements progressifs et aux évènements extrêmes/catastrophes liés au climat (telles que perçues par les exploitants des terres)

Changements climatiques progressifs

Changements climatiques progressifs
Saison Augmentation ou diminution Comment la Technologie fait-elle face à cela?
températures annuelles augmente bien

Extrêmes climatiques (catastrophes)

Catastrophes météorologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
pluie torrentielle locale pas bien
tempête de vent locale bien
Catastrophes climatiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
sécheresse bien
Catastrophes hydrologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
inondation générale (rivière) pas bien

Autres conséquences liées au climat

Autres conséquences liées au climat
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
réduction de la période de croissance bien

6.4 Analyse coûts-bénéfices

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts de mise en place (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

positive

Rentabilité à long terme:

très positive

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts d'entretien récurrents (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

très positive

Rentabilité à long terme:

très positive

Commentaires:

Le bénéfice net est positif à cause de l’augmentation rapide de la production

6.5 Adoption de la Technologie

De tous ceux qui ont adopté la Technologie, combien d'entre eux l'ont fait spontanément, à savoir sans recevoir aucune incitation matérielle, ou aucune rémunération? :
  • 91-100%
Commentaires:

100% of land user families have adopted the Technology without any external material support

Comments on spontaneous adoption: 100% des exploitants agricoles qui ont appliqué la technique l’ont fait de leur propre gré, sans incitation autre que des conseils techniques. Les compétences et le soutien local sont suffisants pour diffuser la technologie

There is a moderate trend towards spontaneous adoption of the Technology

6.7 Points forts/ avantages/ possibilités de la Technologie

Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue de l'exploitant des terres
Augmentation des revenues

How can they be sustained / enhanced? introduction des nouvelles variétés de cultures et fruits
Amélioration de la productivité de la terre

How can they be sustained / enhanced? accès aux services financières
Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé
Amélioration de l'effet bénéfique des pluies

How can they be sustained / enhanced? maintenance du système des canaux
Réduction de l'évaporation à cause du paillage

How can they be sustained / enhanced? renforcer la pratique de paillage
Facilite la formation des coopératives

How can they be sustained / enhanced? renforcer le système de géstion dans les coopératives

6.8 Faiblesses/ inconvénients/ risques de la Technologie et moyens de les surmonter

Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue de l’exploitant des terres Comment peuvent-ils être surmontés?
Augmentation de la charge de travail : la construction des fossés de diversion, la préparation des bassins d’irrigation, la répartition de l’eau des crues et l’entretien/ réparation de structures sont très exigeants en main d’œuvre fournir des outils agricoles améliorés pour des opérations plus efficientes ; organiser des groupes de partage de travail pour diminuer les problèmes de main d’œuvre. Construire des structures permanentes en tête de diversion (béton) et revêtir l’intérieu
Inéquité sociale: seuls les fermiers ont accès à la technologie (coûts élevés) la mise à disposition de crédits résoudrait le problème financier et l’amélioration du marché pourrait motiver les exploitants à s’engager dans le processus
Perte de terres (à cause des structures de conservation) compensée par le bénéfice de la production augmentée
Inaccessibilité des marchés

7. Références et liens

7.2 Références des publications disponibles

Titre, auteur, année, ISBN:

Danano D. 2008 (unpublished): Soil and Water Conservation Practices for Sustainable Land Management in Ethiopia. Ethiocat.

Modules