Technologies

Gestion intégrée « Push-pull » des ravageurs et de la fertilité [Kenya]

technologies_958 - Kenya

État complet: 73%

1. Informations générales

1.2 Coordonnées des personnes-ressources et des institutions impliquées dans l'évaluation et la documentation de la Technologie

Personne(s)-ressource(s) clé(s)

Spécialiste GDT:

Khan Zeyaur

International Centre of Insect Physiology & Ecology (ICIPE)

Kenya

Spécialiste GDT:

Pittchar Jimmy

International Centre of Insect Physiology & Ecology (ICIPE)

Kenya

Spécialiste GDT:

Wartmann Flurina

Biovision Foundation for ecological development

Suisse

Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
Biovision Foundation (Biovision Foundation) - Suisse
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
International Centre of Insect Physiology & Ecology (ICIPE) - Kenya

1.3 Conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées

Le compilateur et la(les) personne(s) ressource(s) acceptent les conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées:

Oui

2. Description de la Technologie de GDT

2.1 Courte description de la Technologie

Définition de la Technologie:

La technologie « Push-pull » permet de contrôler efficacement des ravageurs tout en améliorant progressivement la fertilité du sol.

2.2 Description détaillée de la Technologie

Description:

Dans la région du lac Victoria, comme dans de nombreuses autres parties d’Afrique subsaharienne, les insectes foreurs de tiges, la plante parasite Striga et la faible fertilité des sols sont de gros handicaps pour la production de céréales. Leur association provoque même fréquemment la perte des cultures. La technologie « Push-pull » permet de contrôler efficacement ces ravageurs tout en améliorant progressivement la fertilité du sol : il s’agit d’associer le maïs avec une plante répulsive, le desmodium (« push » : pousser) et une plante attirante, l’herbe Napier (Pennisetum purpureum) qui est plantée en bordure de la parcelle (« pull » : tirer).
Les papillons foreurs sont attirés par les composés volatiles émis par l’herbe Napier, qui sert en même temps de refuge pour les ennemis naturels des foreurs. Quand les papillons pondent leurs œufs sur l’herbe Napier, la substance collante qu’elle produit colle littéralement les larves. Le Napier est aussi un fourrage riche en glucides. Le desmodium, une plante de couverture pérenne, produit des composants volatils répulsifs qui éloignent les papillons, et la plante supprime efficacement les plants de Striga par les exsudats de ses racines. De plus, le desmodium fixe l’azote, conserve l’humidité du sol, augmente le nombre et la diversité des arthropodes et le taux de matière organique du sol, ce qui augmente la résilience des cultures de céréales et leur permet de mieux s’adapter au changement climatique. Le desmodium pousse au ras du sol et ne concurrence pas les cultures.
Le système push-pull améliore la productivité des céréales, permet de produire toute l’année un fourrage de qualité, intégrant ainsi l’élevage dans le système. Le système diversifie les sources de revenus et favorise l’entrée des petits exploitants dans l’économie monétaire. Il améliore aussi la fertilité du sol, protège les sols fragiles de l’érosion et permet de réduire au minimum les façons du sol. La technologie est adaptée aux fermiers pauvres cultivant à petite échelle, car elle repose sur l’utilisation de plantes disponibles localement, sur des intrants externes abordables et s’insère bien dans les systèmes traditionnels d’associations de cultures pratiquées en ASS.

2.3 Photos de la Technologie

2.5 Pays/ région/ lieux où la Technologie a été appliquée et qui sont couverts par cette évaluation

Pays:

Kenya

Région/ Etat/ Province:

Région du Lac Victoria

Commentaires:

Total area covered by the SLM Technology is 76000 km2. 29000 paysans

2.6 Date de mise en œuvre de la Technologie

Si l'année précise est inconnue, indiquez la date approximative: :
  • il y a entre 10-50 ans

2.7 Introduction de la Technologie

Spécifiez comment la Technologie a été introduite: :
  • au cours d'expérimentations / de recherches

3. Classification de la Technologie de GDT

3.1 Principal(aux) objectif(s) de la Technologie

  • s'adapter au changement et aux extrêmes climatiques et à leurs impacts
  • créer un impact économique positif

3.2 Type(s) actuel(s) d'utilisation des terres, là où la Technologie est appliquée

Terres cultivées

Terres cultivées

  • Cultures annuelles
  • Cultures pérennes (non ligneuses)
Cultures annuelles - Précisez les cultures:
  • cultures fourragères - graminées
  • céréales - maïs
Cultures pérennes (non ligneuses) - Précisez les cultures:
  • plantes et herbes médicinales/ aromatiques/ pesticides - pérennes
Est-ce que les cultures intercalaires sont pratiquées?

Oui

Commentaires:

culture de rente principale: Maïs
autres: Desmodium (fourrage) et l’herbe Napier (Pennisetum purpureum)
Principaux problèmes d'utilisation des terres (perception des utilisateurs fonciers): Déclin de la fertilité et taux de MOS du sol faible; ravageurs et maladies

3.4 Approvisionnement en eau

Approvisionnement en eau des terres sur lesquelles est appliquée la Technologie:
  • pluvial

3.5 Groupe de GDT auquel appartient la Technologie

  • gestion intégrée de la fertilité des sols
  • amélioration des variétés végétales, des races animales

3.6 Mesures de GDT constituant la Technologie

pratiques agronomiques

pratiques agronomiques

  • A1: Couverture végétale/ du sol
pratiques végétales

pratiques végétales

  • V2: Herbes et plantes herbacées pérennes
Commentaires:

Type de mesures agronomiques: culture intercalaire / associée, plantation isohypse / culture en bande alternée, culture en association avec légumineuses

Type de mesures végétatives: alignées: - le long des limites du terrain, alignées: - ligne

3.7 Principaux types de dégradation des terres traités par la Technologie

dégradation chimique des sols

dégradation chimique des sols

  • Cn: baisse de la fertilité des sols et réduction du niveau de matière organique (non causée par l’érosion)
dégradation biologique

dégradation biologique

  • Bh: perte d’habitats
  • Bp: augmentation des insectes nuisibles (ravageurs)/ maladies, baisse des prédateurs
Commentaires:

Main type of degradation addressed: Cn: fertility decline and reduced organic matter content, Bh: loss of habitats, Bp: increase of pests / diseases, loss of predators

3.8 Prévention, réduction de la dégradation ou réhabilitation des terres dégradées

Spécifiez l'objectif de la Technologie au regard de la dégradation des terres:
  • prévenir la dégradation des terres
  • réduire la dégradation des terres

4. Spécifications techniques, activités, intrants et coûts de mise en œuvre

4.1 Dessin technique de la Technologie

Spécifications techniques (associées au dessin technique):

Une parcelle push-pull avec 1 m antre la bordure de napier et le champ de maïs

Connaissances techniques requises pour le personnel de terrain / conseillers: moyen

Connaissances techniques requises pour les utilisateurs des terres: faible

Principales fonctions techniques: augmentation de la matière organique, augmentation de la disponibilité des nutriments (réserve, recyclage, ...), développement des espèces végétales et de variété (qualité, ex: fourrage appétent), control des ravageurs

Culture mixte / cultures intercalaires
Matériel / espèce: desmodium

Plantation de contour / culture de bandes
Matériel / espèce: napier (Pennisetum purpureum)

Aligné: -une frontière
Matériel végétatif: C: cultures pérennes
Espacement entre les rangées / bandes / blocs (m): 75.00
Largeur dans les rangées / bandes / blocs (m): 50.00

Aligné: -linear
Matériel végétatif: C: cultures pérennes
Espacement entre les rangées / bandes / blocs (m): 75.00

Espèces de cultures vivaces: desmodium

Espèces d'herbe: napier (Pennisetum purpureum)

Auteur:

ICIPE

4.2 Informations générales sur le calcul des intrants et des coûts

Indiquez la monnaie utilisée pour le calcul des coûts:
  • dollars américains
Indiquez le coût salarial moyen de la main d'œuvre par jour:

1.2

4.3 Activités de mise en place/ d'établissement

Activité Calendrier des activités (saisonnier)
1. (1) Planter 3 rangs consécutifs d’herbe napier (variété Bana) autour de la parcelle : creuser les trous de plantation, apporter l’engrais (ou fumier), placer 3 boutures ou pousses, couvrir de terre (avant les pluies)
2. (2) Préparer du sol pour le desmodium : labourer et herser (sol fin), tracer des sillons entre les futures lignes de maïs (avec un bâton pointu et solide, avant les pluies)
3. (3) Mélanger les graines de desmodium avec l’engrais phosphate (proportion 1:2), ou avec de la terre fine. Semer dans les sillons et couvrir avec de terre (à l’arrivée des pluies)
4. (4) Planter le maïs./ (5) Désherber le maïs, le desmodium et l’herbe napier (3 et 5-6 semaines après le semis de maïs). 3 and 5-6 weeks after planting maize
5. (6) Gérer l’herbe napier : 1ère coupe après 3 mois (les plantes font 1-1,5 m de haut), laisser 10 cm pour une repousse rapide en commençant par le rang intérieur 1st harvest after 3 months

4.4 Coûts et intrants nécessaires à la mise en place

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Plantez 3 rangées consécutives d'herbe napier personnes/jour 8,0 1,25 10,0
Matériel végétal Napier morceaux 1200,0 0,1666666 200,0
Matériel végétal Graines Desmodium kg 0,5 18,9 9,45
Engrais et biocides Engrais kg 47,0 0,6808 32,0
Coût total de mise en place de la Technologie 251,45
Coût total de mise en place de la Technologie en dollars américains (USD) 251,45

4.5 Activités d'entretien/ récurrentes

Activité Calendrier/ fréquence
1. Préparation du terrain pour le maïs : creuser / labourer soigneusement entre les rangs de desmodium sans l’abîmer / déterrer (c’est ne culture pérenne
2. Semer le maïs.
3. Tailler le desmodium pour qu’il n’envahisse pas le maïs après 3 et 6 semaines
4. Répéter les activités 5-7 listées dans mise en place.

4.6 Coûts et intrants nécessaires aux activités d'entretien/ récurrentes (par an)

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Préparation du sol pour le maïs personnes/jour 6,0 1,166666 7,0 100,0
Engrais et biocides Engrais pour le maiz kg 47,0 0,6808 32,0 100,0
Coût total d'entretien de la Technologie 39,0
Coût total d'entretien de la Technologie en dollars américains (USD) 39,0
Commentaires:

Machines / outils: Bâton à planter / houe

Taille de la parcelle push-pull dans les calculs ci-dessus = 0,25 ha.

4.7 Facteurs les plus importants affectant les coûts

Décrivez les facteurs les plus importants affectant les coûts :

Prix des intrants (en US$) : 1 personne-jour = 1,2 US$ ; 1 pousse ou bouture Napier = 0,14 US$ ; 1 kg graines de desmodium = 18,9 US$ ; 1 kg engrais superphosphate = 0,68US$.

5. Environnement naturel et humain

5.1 Climat

Précipitations annuelles
  • < 250 mm
  • 251-500 mm
  • 501-750 mm
  • 751-1000 mm
  • 1001-1500 mm
  • 1501-2000 mm
  • 2001-3000 mm
  • 3001-4000 mm
  • > 4000 mm
Zone agro-climatique
  • subhumide

Classe de climat thermique: tropiques

Schéma de pluviométrie bimodal : saison de pluies longue mars-mai, saison des pluies courte oct.-nov.

5.2 Topographie

Pentes moyennes:
  • plat (0-2 %)
  • faible (3-5%)
  • modéré (6-10%)
  • onduleux (11-15%)
  • vallonné (16-30%)
  • raide (31-60%)
  • très raide (>60%)
Reliefs:
  • plateaux/ plaines
  • crêtes
  • flancs/ pentes de montagne
  • flancs/ pentes de colline
  • piémonts/ glacis (bas de pente)
  • fonds de vallée/bas-fonds
Zones altitudinales:
  • 0-100 m
  • 101-500 m
  • 501-1000 m
  • 1001-1500 m
  • 1501-2000 m
  • 2001-2500 m
  • 2501-3000 m
  • 3001-4000 m
  • > 4000 m
Commentaires et précisions supplémentaires sur la topographie:

Pentes en moyenne: aussi plat (0-2%)

Terrains: plateau / plaine, pentes, sols de la vallée

5.3 Sols

Profondeur moyenne du sol:
  • très superficiel (0-20 cm)
  • superficiel (21-50 cm)
  • modérément profond (51-80 cm)
  • profond (81-120 cm)
  • très profond (>120 cm)
Texture du sol (de la couche arable):
  • moyen (limoneux)
  • fin/ lourd (argile)
Matière organique de la couche arable:
  • faible (<1%)
Si disponible, joignez une description complète du sol ou précisez les informations disponibles, par ex., type de sol, pH/ acidité du sol, capacité d'échange cationique, azote, salinité, etc.

Texture du sol: aussi grossier / léger, mais la texture est principalement de l'argile argileuse, en partie sablonneuse

La fertilité du sol est faible

Le drainage des sols / infiltration est moyen

5.6 Caractéristiques des exploitants des terres appliquant la Technologie

Orientation du système de production:
  • subsistance (auto-approvisionnement)
  • exploitation mixte (de subsistance/ commerciale)
Niveau relatif de richesse:
  • très pauvre
  • pauvre
Individus ou groupes:
  • individu/ ménage
Niveau de mécanisation:
  • travail manuel
  • traction animale
Indiquez toute autre caractéristique pertinente des exploitants des terres:

Les utilisateurs des terres qui appliquent la technologie sont principalement des utilisateurs de terres défavorisés

Densité de la population:> 500 personnes / km2

5.7 Superficie moyenne des terres utilisées par les exploitants des terres appliquant la Technologie

  • < 0,5 ha
  • 0,5-1 ha
  • 1-2 ha
  • 2-5 ha
  • 5-15 ha
  • 15-50 ha
  • 50-100 ha
  • 100-500 ha
  • 500-1 000 ha
  • 1 000-10 000 ha
  • > 10 000 ha
Cette superficie est-elle considérée comme de petite, moyenne ou grande dimension (en se référant au contexte local)?
  • petite dimension
Commentaires:

2ha, zone de production 0,9 ha

5.8 Propriété foncière, droits d’utilisation des terres et de l'eau

Propriété foncière:
  • communauté/ village
  • individu, sans titre de propriété
Commentaires:

Propriété foncière: Particulier, intitulé

6. Impacts et conclusions

6.1 Impacts sur site que la Technologie a montrés

Impacts socio-économiques

Production

production agricole

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Rendements de maïs + 25-50% là où les foreurs de tiges sont le seul problème; + 300% dans les zones affectées à la fois par les foreurs de tiges et striga

production fourragère

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Herbe de qualité toute l’année pour le bétail (herbe napier et desmodium)

Revenus et coûts

dépenses pour les intrants agricoles

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

Moins d’engrais grâce à la fixation de l’azote par desmodium

revenus agricoles

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Vente de céréales, semences de desmodium, herbe napier (si elle n’est donnée au bétail) et lait

charge de travail

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

Moins de désherbage

Impacts socioculturels

ccumulation d’un capital social par l’apprentissage en commun et la mise en œuvre de "bonnes pratice"

réduit
amélioré

Impacts écologiques

Sols

humidité du sol

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Couvert végétal, paillage

couverture du sol

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Couvert végétal, paillage

perte en sol

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

Le sol est protégé par le desmodium (couvert végétal) et l’herbe napier (barrière)

cycle/ recharge des éléments nutritifs

en baisse
en augmentation

matière organique du sol/ au dessous du sol C

en baisse
en augmentation
Réduction des risques de catastrophe et des risques climatiques

vitesse du vent

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

Diminution de l’impact du vent à cause des barrières de napier

6.3 Exposition et sensibilité de la Technologie aux changements progressifs et aux évènements extrêmes/catastrophes liés au climat (telles que perçues par les exploitants des terres)

Commentaires:

Technologie tolérante aux extrêmes climatiques

6.4 Analyse coûts-bénéfices

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts de mise en place (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

positive

Rentabilité à long terme:

très positive

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts d'entretien récurrents (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

positive

Rentabilité à long terme:

très positive

6.5 Adoption de la Technologie

De tous ceux qui ont adopté la Technologie, combien d'entre eux l'ont fait spontanément, à savoir sans recevoir aucune incitation matérielle, ou aucune rémunération? :
  • 0-10%
Commentaires:

100% des familles d'utilisateurs de terres ont adopté la technologie sans support matériel externe

Il existe une forte tendance à l'adoption spontanée de la technologie

6.7 Points forts/ avantages/ possibilités de la Technologie

Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé
Améliore la productivité des céréales
Permet de produire toute l’année un fourrage de qualité
Diversifie les sources de revenus et favorise l’entrée des petits exploitants dans l’économie monétaire
La technologie est adaptée aux fermiers pauvres cultivant à petite échelle, car elle repose sur l’utilisation de plantes disponibles localement, sur des intrants externes abordables et s’insère bien dans les systèmes traditionnels d’associations de cultures pratiquées en ASS
The technology is appropriate to resource-poor smallholder farmers as it is based on locally available plants, affordable external inputs, and fits well with traditional mixed cropping systems practiced in SSA.

6.8 Faiblesses/ inconvénients/ risques de la Technologie et moyens de les surmonter

Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue de l’exploitant des terres Comment peuvent-ils être surmontés?
L’herbe napier est une plante agressive qui se propage sous la terre par des rhizomes contrôle régulier et désherbage.
Les vieilles tiges et feuilles de napier sont moins appétentes pour le bétail couper régulièrement des feuilles et tiges tendres et jeunes.
Ajustement mineur du système agricole à petite échelle pour introduire le desmodium dans les associations maïs-haricots traditionnelles desmodium (fourrage) et haricots (alimentaire, source importante de protéines) peuvent toute deux être associées avec le maïs. Dans les zones ou striga n’est pas un problème, les fermiers peuvent planter desmodium tous les 3-5 rangs de maïs et planter des haricots dans les autres rangs. Les foreurs de tiges seront quand même repoussés.

7. Références et liens

7.2 Références des publications disponibles

Titre, auteur, année, ISBN:

Prof. Zeyaur R. Khan (Principal Scientist and Programme Leader) and Jimmy Pittchar, Push-pull Programme, International Centre of Insect Physiology & Ecology (ICIPE), Mbita Point, Kenya; zkhan@mbita.mimcom.net; jpittchar@mbita.mimcom.net; jpittchar@icipe.org

Titre, auteur, année, ISBN:

Fischler M. 2010. Impact assessment of Push-pull technology. Intercooperation, Switzerland.

7.3 Liens vers les informations pertinentes en ligne

Titre/ description:

Biovision. 2010.

URL:

www.biovision.ch

Titre/ description:

icipe - African Insect Science for Food and Health. 2010

URL:

www.push-pull.net

Modules