Technologies

Fermeture périodique du pâturage de l'almou collectif servant aux équins. [Morocco]

ⴰⵍⵎⵓ ⵏ ⵜⴰⵇⴱⵉⵍⵜ

technologies_3157 - Morocco

Completeness: 88%

1. General information

1.2 Contact details of resource persons and institutions involved in the assessment and documentation of the Technology

Key resource person(s)

land user:

Khajja Moha

Morocco

land user:

Khajja Lahcen

Morocco

SLM specialist:
Name of project which facilitated the documentation/ evaluation of the Technology (if relevant)
Projet de Gestion Participative et Intégrée des Bassins Versants pour la Lutte contre l’Erosion (FAO/GPC/MOR/050/SWI)
Name of the institution(s) which facilitated the documentation/ evaluation of the Technology (if relevant)
Bern University of Applied Sciences, School of Agricultural, Forest and Food Sciences (HAFL) - Switzerland

1.3 Conditions regarding the use of data documented through WOCAT

The compiler and key resource person(s) accept the conditions regarding the use of data documented through WOCAT:

Ja

1.4 Declaration on sustainability of the described Technology

Is the Technology described here problematic with regard to land degradation, so that it cannot be declared a sustainable land management technology?

Geen

1.5 Reference to Questionnaire(s) on SLM Approaches (documented using WOCAT)

2. Description of the SLM Technology

2.1 Short description of the Technology

Definition of the Technology:

L’almou, une terre de parcours collective située dans une zone basse et inondable proche de la rivière, est mise en défens de mars à juin afin de permettre la régénération de l'herbe.

2.2 Detailed description of the Technology

Description:

Les douars pratiquant la fermeture périodique de l’almou sont situés au fond des vallées du Moyen Atlas. La plupart des ménages y cultivent des céréales et y élèvent du bétail. La majorité du fourrage pour le bétail provient de parcours sévèrement dégradés, situés en partie dans les forêts. Les tâches sont réparties au sein des familles. Alors que certains membres du ménage s’occupent des cultures, d’autres conduisent le bétail sur les parcours. Cependant, comme les équins sont utilisés pour les tâches agricoles, ils ne peuvent pas suivre le reste du bétail sur les parcours toute la journée. De ce fait, il est nécessaire de leur fournir du fourrage produit à proximité des douars et des champs, en particulier dans les terres basses inondables non cultivées.
Dans ce but, le système de fermeture périodique de l’almou a été mis en place, en particulier dans les villages éloignés des centres urbains possédant des institutions coutumières (Jmaâs, conseils tribaux) socialement fortes.
Une partie des almous est réservée aux équins. Cette restriction limite la charge totale en bétail sur cette surface. De mars à juin, l’accès de tout animal à l’almou est interdit par la Jmaâ, Le but de cette fermeture est de permettre la régénération de la végétation, constituée principalement de fourrages herbacés, de réduire la destruction du couvert végétal et de limiter la compaction du sol pendant la période la plus humide de l’année.
Afin de garantir le fonctionnement de ce système très ancien, n’ayant pas changé depuis des décades, les règles doivent être respectées par les habitants des douars. Des sanctions graduelles sont appliquées par la Jmaâ en cas de non-respect des règles, comme par exemple faire pâturer une autre espèce de bétail sur l’almou ou faire pâturer des équins pendant les périodes de fermeture. Lors de la première infraction, la Jmaâ envoie un groupe de vingt personnes chez le contrevenant, qui doit alors restaurer ces hôtes jusqu’à ce qu’ils soient rassasiés. Lors de la seconde infraction, le contrevenant devra restaurer 40 personnes. Lors de la troisième infraction, il sera exclu du village.
La coupe de plantes épineuses est nécessaire pour entretenir l’almou et maintenir sa productivité fourragère.
Les avantages de la fermeture temporaire de l’almou pour les équins est l’augmentation de la production de fourrage et la réduction de la dégradation des terres.
La plupart des utilisateurs apprécient et comprennent l’utilité de la fermeture périodique de l’almou dans le but d’en augmenter production fourragère. Cependant, quelques rares éleveurs ne comprennent pas pourquoi ils ne peuvent pas y conduire leur bétail alors que les autres pâturages ne produisent presque rien.

2.3 Photos of the Technology

2.5 Country/ region/ locations where the Technology has been applied and which are covered by this assessment

Country:

Morocco

Region/ State/ Province:

Midelt

Further specification of location:

Louggagh et Tighermin

Specify the spread of the Technology:
  • evenly spread over an area
If the Technology is evenly spread over an area, specify area covered (in km2):

0.04

If precise area is not known, indicate approximate area covered:
  • < 0.1 km2 (10 ha)
Comments:

Sur 1 ha à Tighermin, et sur 3 ha à Louggagh

2.6 Date of implementation

If precise year is not known, indicate approximate date:
  • more than 50 years ago (traditional)

2.7 Introduction of the Technology

Specify how the Technology was introduced:
  • as part of a traditional system (> 50 years)

3. Classification of the SLM Technology

3.1 Main purpose(s) of the Technology

  • improve production
  • reduce, prevent, restore land degradation
  • conserve ecosystem

3.2 Current land use type(s) where the Technology is applied

Grazing land

Grazing land

Extensive grazing:
  • Ranching
Animal type:
  • horses
Comments:

Principales espèces animales et principaux produits: Utilisé pour équins principalement.

Nombre de période de croissance par an: 1

3.4 Water supply

Water supply for the land on which the Technology is applied:
  • rainfed

3.5 SLM group to which the Technology belongs

  • area closure (stop use, support restoration)
  • pastoralism and grazing land management

3.6 SLM measures comprising the Technology

management measures

management measures

  • M2: Change of management/ intensity level
  • M3: Layout according to natural and human environment

3.7 Main types of land degradation addressed by the Technology

biological degradation

biological degradation

  • Bc: reduction of vegetation cover
  • Bq: quantity/ biomass decline

3.8 Prevention, reduction, or restoration of land degradation

Specify the goal of the Technology with regard to land degradation:
  • prevent land degradation
  • reduce land degradation

4. Technical specifications, implementation activities, inputs, and costs

4.1 Technical drawing of the Technology

Technical specifications (related to technical drawing):

Photo de Louggagh, avec l'almou collectif, d'une taille de 3 ha, entouré de rouge.
A noter: la dégradation des parcours adjacents, dans lesquels aucune fermeture n’est appliquée. Ces parcours étaient autrefois entièrement recouverts d’une forêt fermée de chênes verts et de cèdres.

Author:

Stefan Graf

Date:

24/09/2017

4.2 General information regarding the calculation of inputs and costs

Specify how costs and inputs were calculated:
  • per Technology unit
Specify unit:

Par almou

Specify dimensions of unit (if relevant):

L'almou fait 3 ha a Louggagh, et 1 à Tighermin).

other/ national currency (specify):

Dirhams

If relevant, indicate exchange rate from USD to local currency (e.g. 1 USD = 79.9 Brazilian Real): 1 USD =:

10.0

Indicate average wage cost of hired labour per day:

80

4.3 Establishment activities

Comments:

L'organisation de la mise en place de l'activité est ancienne, donc ne peut pas être reconstruite.

4.5 Maintenance/ recurrent activities

Activity Timing/ frequency
1. Taille des plantes épineuses (Ononis spinosa, Carduus pycnocephalus...). En fonction des besoins, pas de contrôle de la quantité de travail.
2. Surveillance pour éviter le pâturage pendant la mise en défens, ou par d'autres espèces que les équins. En permanence, se fait en passant lors de la vie quotidienne).
Comments:

Certains utilisateurs des terres disent qu'il n'est jamais nécessaire de couper les plantes épineuses, d'autres qu'ils les coupent parfois. De ce fait, il est impossible d'estimer la charge en travail nécessaire pour la coupe de ces plantes épineuses.

4.6 Costs and inputs needed for maintenance/ recurrent activities (per year)

Specify input Unit Quantity Costs per Unit Total costs per input % of costs borne by land users
Labour Taille des plantes épineuses. jours 80.0 100.0
Labour Surveillance pour éviter le pâturage hors-saison, et par d'autres espèces de bétail. jours 80.0 100.0
Comments:

Selon certains utilisateurs des terres, il n'est jamais nécessaire de couper les plantes épineuses envahissant l'almou. Selon d'autres utilisateurs, il est parfois nécessaire de les couper pour éviter qu'elles remplacent l'herbe. De ce fait, il est difficile d'estimer la charge en travail nécessaire pour la coupe de ces plantes épineuses.

La surveillance se fait au cours de la vie quotidienne, car l'almou collectif est juste à coté des douars, et personne ne doit être engagé pour le faire.

4.7 Most important factors affecting the costs

Describe the most determinate factors affecting the costs:

La coupe des plantes épineuses envahissant l'almou est le seul travail nécessaire pour maintenir la production. De ce fait, la quantité de plantes épineuses poussant dans l'almou est le facteur influant le plus sur les couts.

5. Natural and human environment

5.1 Climate

Annual rainfall
  • < 250 mm
  • 251-500 mm
  • 501-750 mm
  • 751-1,000 mm
  • 1,001-1,500 mm
  • 1,501-2,000 mm
  • 2,001-3,000 mm
  • 3,001-4,000 mm
  • > 4,000 mm
Agro-climatic zone
  • semi-arid

5.2 Topography

Slopes on average:
  • flat (0-2%)
  • gentle (3-5%)
  • moderate (6-10%)
  • rolling (11-15%)
  • hilly (16-30%)
  • steep (31-60%)
  • very steep (>60%)
Landforms:
  • plateau/plains
  • ridges
  • mountain slopes
  • hill slopes
  • footslopes
  • valley floors
Altitudinal zone:
  • 0-100 m a.s.l.
  • 101-500 m a.s.l.
  • 501-1,000 m a.s.l.
  • 1,001-1,500 m a.s.l.
  • 1,501-2,000 m a.s.l.
  • 2,001-2,500 m a.s.l.
  • 2,501-3,000 m a.s.l.
  • 3,001-4,000 m a.s.l.
  • > 4,000 m a.s.l.
Indicate if the Technology is specifically applied in:
  • not relevant

5.3 Soils

Soil depth on average:
  • very shallow (0-20 cm)
  • shallow (21-50 cm)
  • moderately deep (51-80 cm)
  • deep (81-120 cm)
  • very deep (> 120 cm)
Soil texture (topsoil):
  • medium (loamy, silty)
Soil texture (> 20 cm below surface):
  • coarse/ light (sandy)
  • medium (loamy, silty)
Topsoil organic matter:
  • medium (1-3%)

5.4 Water availability and quality

Ground water table:

< 5 m

Availability of surface water:

good

Water quality (untreated):

poor drinking water (treatment required)

Is water salinity a problem?

Geen

Is flooding of the area occurring?

Ja

Regularity:

episodically

5.5 Biodiversity

Species diversity:
  • high
Habitat diversity:
  • high
Comments and further specifications on biodiversity:

Comparé aux parcours et forêts dégradés en hauteurs, il y a une grande biodiversité dans le pâturage. De plus, les brises-vents et la rivière à coté constituent une diversité d'habitats.

5.6 Characteristics of land users applying the Technology

Sedentary or nomadic:
  • Sedentary
Market orientation of production system:
  • subsistence (self-supply)
  • mixed (subsistence/ commercial)
Off-farm income:
  • less than 10% of all income
  • 10-50% of all income
Relative level of wealth:
  • average
Individuals or groups:
  • groups/ community
Level of mechanization:
  • manual work
Gender:
  • women
  • men
Age of land users:
  • youth
  • middle-aged
Indicate other relevant characteristics of the land users:

Tout le village utilise le parcours pour les équins, ainsi que les personnes de passage.

5.7 Average area of land used by land users applying the Technology

  • < 0.5 ha
  • 0.5-1 ha
  • 1-2 ha
  • 2-5 ha
  • 5-15 ha
  • 15-50 ha
  • 50-100 ha
  • 100-500 ha
  • 500-1,000 ha
  • 1,000-10,000 ha
  • > 10,000 ha
Is this considered small-, medium- or large-scale (referring to local context)?
  • medium-scale
Comments:

Tous les exploitants des terres utilisent ce pâturage collectif.

5.8 Land ownership, land use rights, and water use rights

Land ownership:
  • communal/ village
Land use rights:
  • communal (organized)
Water use rights:
  • communal (organized)

5.9 Access to services and infrastructure

health:
  • poor
  • moderate
  • good
education:
  • poor
  • moderate
  • good
technical assistance:
  • poor
  • moderate
  • good
employment (e.g. off-farm):
  • poor
  • moderate
  • good
markets:
  • poor
  • moderate
  • good
energy:
  • poor
  • moderate
  • good
roads and transport:
  • poor
  • moderate
  • good
drinking water and sanitation:
  • poor
  • moderate
  • good
financial services:
  • poor
  • moderate
  • good

6. Impacts and concluding statements

6.1 On-site impacts the Technology has shown

Socio-economic impacts

Production

fodder production

decreased
increased
Comments/ specify:

Grâce à la période de repos de la zone de pâturage et à la quantité de fourrage produit.

fodder quality

decreased
increased
Comments/ specify:

Grâce à la régénération durant la pause de pâturage et la taille des plantes épineuses.

land management

hindered
simplified
Comments/ specify:

Grâce à des règles d'utilisation claires.

Income and costs

workload

increased
decreased
Comments/ specify:

Car il y a une plus grande production de fourrage proche du douar, et ainsi moins de temps est nécessaire pour mener les équins sur parcours.

Socio-cultural impacts

SLM/ land degradation knowledge

reduced
improved
Comments/ specify:

Les habitants peuvent constater l’effet de la mise en défens sur la qualité et la productivité des parcours.

conflict mitigation

worsened
improved
Comments/ specify:

Grâce à des règles d'utilisation claires.

situation of socially and economically disadvantaged groups

worsened
improved
Comments/ specify:

Tout le monde peut faire pâturer ses équins dans les terres collectives productives.

Ecological impacts

Soil

soil cover

reduced
improved
Comments/ specify:

Grâce à la période de repos, qui évite le surpâturage.

Biodiversity: vegetation, animals

Vegetation cover

decreased
increased
Comments/ specify:

Grâce à la période de repos, qui évite le surpâturage.

biomass/ above ground C

decreased
increased
Comments/ specify:

Grâce à la période de repos, qui évite le surpâturage.

6.2 Off-site impacts the Technology has shown

Pression de pâturage sur les parcours environnent

Augmenté
Réduit
Comments/ specify:

La pression de pâturage sur les parcours environnants diminue légèrement grâce à l'augmentation de la production fourragère de l'almou pour les équins.

6.3 Exposure and sensitivity of the Technology to gradual climate change and climate-related extremes/ disasters (as perceived by land users)

Gradual climate change

Gradual climate change
Season increase or decrease How does the Technology cope with it?
annual rainfall decrease moderately
Comments:

La diminution de pluies en été réduit la production fourragère.

6.4 Cost-benefit analysis

How do the benefits compare with the maintenance/ recurrent costs (from land users' perspective)?
Short-term returns:

slightly positive

Long-term returns:

positive

6.5 Adoption of the Technology

  • > 50%
If available, quantify (no. of households and/ or area covered):

Tous les ménages possédant un âne ou mulet utilisent la zone de mise en défens après l'ouverture.

Of all those who have adopted the Technology, how many did so spontaneously, i.e. without receiving any material incentives/ payments?
  • 91-100%

6.6 Adaptation

Has the Technology been modified recently to adapt to changing conditions?

Geen

6.7 Strengths/ advantages/ opportunities of the Technology

Strengths/ advantages/ opportunities in the land user’s view
Permet de produire plus de fourrage.
Strengths/ advantages/ opportunities in the compiler’s or other key resource person’s view
La technologie démontre que des mises en défens temporaires des parcours augmentent la production fourragère et sa qualité, ce qui pourrait aussi être appliqué dans d'autres zones.

6.8 Weaknesses/ disadvantages/ risks of the Technology and ways of overcoming them

Weaknesses/ disadvantages/ risks in the land user’s view How can they be overcome?
Quand il n'y a pas de fourrage ailleurs, le pâturage dans l'almou reste interdit, ce qui n'est pas logique pour certains utilisateurs (avis de quelques rares utilisateurs des terres ne comprenant pas le mécanisme de régénération de l'herbe). Avoir des mises en défens temporaires dans tous les parcours, afin d'augmenter la production totale.
Weaknesses/ disadvantages/ risks in the compiler’s or other key resource person’s view How can they be overcome?
L'utilisation seulement pour les équins favorise certaines espèces de plantes épineuses (Ononis spinosa, Carduus pycnocephalus...), qui ne sont pas valorisées. Utiliser ces plantes pour les caprins, qui les consomment.
Il n'y a pas d'adaptation de la période de repos en fonction de la qualité du parcours, les dates sont fixes. L'adapter en fonction de la qualité, peut -être en partitionnant l'almou collectif en plusieurs parcs, qui sont pâturées en rotation.

7. References and links

7.1 Methods/ sources of information

  • field visits, field surveys

Interview direct avec deux exploitants des terres, ainsi qu'avec le conseil tribal du douar de Tighermin

  • interviews with land users

Interview direct avec deux exploitants des terres, ainsi qu'avec le conseil tribal du douar de Tighermin

  • interviews with SLM specialists/ experts

Discussions avec un chercheur travaillant sur les parcours dans ces douars.

When were the data compiled (in the field)?

29/08/2017

7.2 References to available publications

Title, author, year, ISBN:

Culturally Mediated Provision of Ecosystem Services: The AGDAL of Yagour, Dominiguez. IN: Continuity and Change in Cultural Adaptation to Mountain Environments, Lozny, 2013,

Available from where? Costs?

http://www.springer.com/gp/book/9781461457015

7.3 Links to relevant online information

Title/ description:

Participatory Rangeland Management Guidelines by Flintan & Cullis

URL:

http://www.fao.org/fileadmin/user_upload/drought/docs/Participatory%20range%20land%20management%20RM%20Guideline%20(4).pdf

Title/ description:

Patrimony for Resilience: evidence from the Forest Agdal in the Moroccan High Atlas Mountain

URL:

https://www.ecologyandsociety.org/vol16/iss4/art24/

Links and modules

Expand all Collapse all

Modules