Approches

Projet d'Aménagement et de Développement Intégré du Territoire (PADIT) [Tunisie]

approaches_6593 - Tunisie

État complet : 94%

1. Informations générales

1.2 Coordonnées des personnes-ressources et des institutions impliquées dans l'évaluation et la documentation de l'Approche

Personne(s) ressource(s) clé(s)

Spécialiste GDT:
Spécialiste GDT:
Spécialiste GDT:
Nom du projet qui a facilité la documentation/ l'évaluation de l'Approche (si pertinent)
Soil protection and rehabilitation for food security (ProSo(i)l)
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de l'Approche (si pertinent)
Direction Générale de l’Amenagement et de Conservation des Terres Agricoles (DG/ACTA) - Tunisie
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de l'Approche (si pertinent)
Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit, Tunisia (GIZ Tunisia) - Tunisie

1.3 Conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées

Quand les données ont-elles été compilées (sur le terrain)?

03/01/2023

Le compilateur et la(les) personne(s) ressource(s) acceptent les conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées:

Oui

1.4 Références au(x) questionnaire(s) sur les Technologies de GDT

Murettes en pierres sèches
technologies

Murettes en pierres sèches [Tunisie]

Les murettes en pierres sèches sont des ouvrages d'aménagement en dur basés sur l'agencement des pierres à fin de construire des petits murs (sans ciment ni enduit) soit selon les courbes de niveau soit sur l'horizontale perpendiculairement à la pente.

  • Compilateur : Wafa Saidi
Banquette mécanique à rétention totale
technologies

Banquette mécanique à rétention totale [Tunisie]

Les banquettes mécaniques de rétention totale sont des levées en terres établies en courbes de niveau permettant de favoriser l'infiltration pour accroitre la fertilité du sol et limiter l'érosion hydrique en réduisant la longueur de la pente.

  • Compilateur : Wafa Saidi
Labour en courbe de niveau
technologies

Labour en courbe de niveau [Tunisie]

Le labour en courbe de niveau est une technique culturale qui consiste à labourer les terrains en pente suivant la direction des courbes de niveau pour réaliser une série de billons proches.

  • Compilateur : Wafa Saidi
Jessour
technologies

Jessour [Tunisie]

Le Jessour est une technique ancienne de récolte des eaux de ruissellement, très utilisée dans les zones montagneuses arides

  • Compilateur : Mongi Ben Zaied
Tabia
technologies

Tabia [Tunisie]

Le tabia, une digue en terre, est une technique de récolte de l’eau utilisée dans les fonds de vallées et les zones de piémont.

  • Compilateur : Mongi Ben Zaied

2. Description de l'Approche de GDT

2.1 Courte description de l'Approche

Le Projet d'Aménagement et de Développement Intégré du Territoire (PADIT) est basé sur la sollicitation des populations locales et la collaboration avec tous les acteurs impliqués dans la gestion des ressources naturelles et du développement rural afin de valoriser les atouts d'un territoire donné et élaborer un plan d'action intégré et concerté de la gestion de ce territoire et de ses ressources. Il permet d'améliorer durablement les revenus et, plus généralement, les conditions de vie des populations.

2.2 Description détaillée de l'Approche

Description détaillée de l'Approche:

La Direction Générale de l'Aménagement et de la Conservation des Terres Agricoles (DGACTA) utilise, depuis 2017, une approche participative transversale de développement rural, mobilisant différents acteurs autour d’un projet, dans un territoire (fraction de commune ou imada). Son but est d'identifier le principal axe économique de la communauté rurale concernée et de développer une liste priorisée d'actions qui consolideront et soutiendront les efforts de développement.
Cette approche vise ainsi à promouvoir un développement rural intégré et une gestion durable des ressources naturelles.
Afin de créer et/ou de consolider l'activité économique fondamentale qui permet aux populations d'exploiter au mieux les atouts et potentialités de leur territoire, elle cherche également à renforcer les motivations qui maintiennent les populations en place.

Les étapes de sa mise en œuvre sont :
1- le diagnostic participatif : Cette étape vise à comprendre le fonctionnement du territoire et d’identifier les points forts et faibles des territoires. Une animation de développement rural, portée par le Chargé d’Appui et Développement Rural (CADR), joue un rôle clef dans cette phase afin d’assurer l’organisation de la population, la délimitation du territoire d’intervention, l’identification des potentiels locaux et la collaboration entre la population et de favoriser l’émergence de projets de développement rural intégrant une composante de conservation des eaux et des sols;
2- la planification participative : Cette étape est basée sur des ateliers de restitution collectifs dans le but valider le diagnostic et de collecter des propositions d’action auprès des habitants et d’experts régionaux;
3-le montage du PADIT : Cette étape consiste à traduire les principales préoccupations des communautés rurales concernées en un programme d'action et un plan de financement des investissements individuels et collectifs nécessaires pour atteindre les objectifs sociaux et économiques de la communauté;
4-l'approbation du PADIT : Le PADIT doit être présenté auprès des acteurs du territoire afin d'obtenir leur approbation;
5-Engagement financier: Les différents partenaires s’engagent au financement des actions inscrites dans le PADIT (budget national, budget régional, financements additionnels de bailleurs, etc.) à travers un Document Unitaire de Programmation Financière (DOCUPF).
6-la mise en œuvre des actions.

Cette approche est basée sur l’implication de la communauté locale dans le process de planification avec un appui technique de l’administration locale, régionale et centrale. Le Chargé d’Appui et Développement Rural (CADR) est un technicien bien formé pour assurer l’animation territorial ainsi que la liaison entre les différents acteurs.

2.3 Photos de l'approche

2.5 Pays/ région/ lieux où l'Approche a été appliquée

Pays:

Tunisie

Région/ Etat/ Province:

Zaghdoud, Oueslatia, Kairouan

2.6 Dates de début et de fin de l'Approche

Indiquez l'année de démarrage:

2017

2.7 Type d'Approche

  • fondé sur un projet/ programme

2.8 Principaux objectifs de l'Approche

Cette nouvelle approche répond aux plusieurs objectifs :
- Gestion rationnelle des ressources naturelles;
- Développement intégré participatif des territoires ruraux;
- Implication et responsabilisation de la population dans tout le processus de planification.

2.9 Conditions favorisant ou entravant la mise en œuvre de la(des) Technologie(s) appliquée(s) sous l'Approche

normes et valeurs sociales/ culturelles/ religieuses
  • favorise

Le territoire géographique d’intervention est celui d’une fraction de commune ou imada.

disponibilité/ accès aux ressources et services financiers
  • favorise

- Cette approche est mise en place dans le cadre d'un projet.
- La signature d’un Document Unique de Programmation Financière (DOCUPF) représente un engagement des partenaires pour assurer le financement des actions.

cadre institutionnel
  • favorise

Différentes structures et instituts sont impliquées dans ce process.

collaboration/ coordination des acteurs
  • favorise

L'implication des différents acteurs du secteur de la gestion des ressources naturelles et du développement
agricole du niveau central, régional et local.

cadre juridique (régime foncier, droits d'utilisation des terres et de l'eau)
  • favorise

La Tunisie s’est dotée d’un nouveau cadre juridique de l’investissement.

  • entrave

- La majorité des terres agricoles nécessite une réorganisation foncière.
- L’inapplicabilité du Code de la CES (loi n°95-70 du 17 juillet 1995).

cadre politique
  • favorise

- La décentration est un pilier principal dans les projets

gouvernance foncière (prise de décisions, mise en œuvre et application des décisions)
  • favorise

La décentralisation des structures de l’État et l’implication de structures locales et régionales dans la prise de décision et la mise en œuvre du nouveau modèle de développement économique et social.

connaissances sur la GDT, accès aux supports techniques
  • favorise

Les Chargés d’Appui au Développement Rural (CADR) jouent un rôle important dans la production et la diffusion des connaissances.

3. Participation et rôles des parties prenantes impliquées dans l'Approche

3.1 Parties prenantes impliquées dans l'Approche et rôles

  • exploitants locaux des terres / communautés locales

La population locale

- Participation au diagnostic du territoire.
- Proposition des actions comprenant une composante CES).
- Participation à la prise de décision.
- Participation aux réunions de planification.

  • organisations communautaires

- Les collectivités locales

- Participation aux réunions de planification.
- Participation à la prise de décision.

  • Spécialistes de la GDT/ conseillers agricoles

-Chargé d'Appui au Développement Rural

- Appui à l’organisation des communautés / citoyens.
- Animation Développement Rural.
- Diffusion des connaissances.
- Relais entre l'administration et le comité territorial et la population locale.

  • chercheurs

Les institutions de recherche

- Appui institutionnel et scientifique par une expertise et l'innovation.
- éclairages techniques sur des propositions d’actions.
- Appui au proposition des actions.

  • enseignants/ élèves/ étudiants

Enseignants

- Eclairages techniques sur des propositions d’actions.

  • ONG

- Appui à la population locale.
- Appui à la prise de décision.

  • secteur privé

- Entrepreneur
- Société

- Appui au financement des actions.

  • gouvernement local

- Participation aux réunions de planification.
- Participation à la prise de décision.

  • gouvernement national (planificateurs, décideurs)

Ministères (Finance, Agriculture, Développement, etc)

- Participation aux réunions de planification.
- Participation à la prise de décision.
- Participation au financement des actions.

  • organisation internationale

- Participation au financement.
- Appui institutionnel et scientifique.

3.2 Participation des exploitants locaux des terres/ communautés locales aux différentes phases de l'Approche
Participation des exploitants locaux des terres/ communautés locales Spécifiez qui était impliqué et décrivez les activités
initiation/ motivation interactive Afin de diagnostiquer la zone d'intervention, une panoplie des réunions et des entretient avec la population locale est effectuée dés le démarrage du projet.
planification interactive La population locale est impliquée dans toutes les phases de planification: proposition d'actions, priorisation d'actions, la localisation des actions, etc.
mise en œuvre interactive - Appui à la mise en œuvre de quelques actions: Choix de bénéficiaires.
suivi/ évaluation auto-mobilisation L'appropriation des actions et la participation au suivi et évaluation de la mise en œuvre de ses actions.

3.3 Diagramme/ organigramme (si disponible)

Description:

La mise en place du PADIT nécessite une compréhension des atouts et des enjeux du territoire lors du diagnostic. Après ce diagnostic, tout les acteurs s'impliquent dans le process du planification en proposant des actions et les géolocalisées. Par la suite, les experts s'engagent au montage du PADIT en étudiant la faisabilité des action proposées et estimant le cout. Ce document doit être valider par les acteurs avant l'engagement des partenaires de le financer pour garantir sa mise en œuvre.

Auteur:

Wafa SAIDI

3.4 Prises de décision pour la sélection de la Technologie/ des Technologies

Indiquez qui a décidé de la sélection de la Technologie/ des Technologies à mettre en œuvre:
  • tous les acteurs concernés dans le cadre d'une approche participative
Expliquez:

Tous les acteurs concernés sont impliqués dans tout le processus de planification.

Spécifiez sur quelle base ont été prises les décisions:
  • l'évaluation de connaissances bien documentées en matière de GDT (prises de décision fondées sur des preuves tangibles)?
  • les résultats de recherches?
  • expériences et opinions personnelles (non documentées)

4. Soutien technique, renforcement des capacités et gestion des connaissances

4.1 Renforcement des capacités/ formation

Une formation a-t-elle été dispensée aux exploitants des terres/ autres parties prenantes?

Oui

Spécifiez qui a été formé:
  • exploitants des terres
  • personnels/ conseillers de terrain
Si pertinent, spécifiez le genre, l'âge, le statut, l'ethnie, etc.

40% des femmes ont participé.

Formats de la formation:
  • entre agriculteurs (d'exploitants à exploitants)
  • zones de démonstration
  • réunions publiques
  • cours
Thèmes abordés:

- Assistance technique et encadrement des agriculteurs et des bénéficiaires des microprojets.
- Formation sur les méthodes et outils de diagnostic participatif a été organisée sur deux jours au profit des techniciens spécialistes matières au niveau national (DG-ACTA), régional et local (entre autres CES, forêt, OEP, PV et CTV), des représentants de la population, de la société civile et les autorités locales (OMDA).
- Formation sur l'animation et gestion des conflits.
- Formation sur l’élaboration d’un Business Plan.

4.2 Service de conseils

Les exploitants des terres ont-ils accès à un service de conseils?

Oui

Spécifiez si le service de conseils est fourni:
  • dans les champs des exploitants?
  • dans des centres permanents

4.3 Renforcement des institutions (développement organisationnel)

Des institutions ont elles été mises en place ou renforcées par le biais de l'Approche?
  • oui, beaucoup
Spécifiez à quel(s) niveau(x), ces institutions ont été renforcées ou mises en place:
  • local
  • régional
  • national
Décrivez l'institution, ses rôles et responsabilités, ses membres, etc.

CRDAs et CTVs

Précisez le type de soutien:
  • renforcement des capacités/ formation
Donnez plus de détails:

Renforcement des capacités des personnels au sein des CRDAs et CTV (Chargé d'Appui au Développement Rural).

4.4 Suivi et évaluation

Le suivi et l'évaluation font ils partie de l'Approche? :

Oui

Commentaires:

Le suivi de l’exécution du plan d’action concerne trois mécanismes :
- Le suivi du Plan d’action pour la mise en place de la nouvelle stratégie qui est effectué à niveau central;
- Le suivi des programmes d’actions de CES qui est effectué par l’organisme qui pilote le programme. Ces programmes d’action concernent les PADIT exécutés dans les zones prioritaires, les ouvrages ayant un caractère d’urgence (ouvrage ponctuel, réhabilitation d’ouvrages existants présentant une menace), les ouvrages réhabilités avant transfert à des gestionnaires non étatiques, l’animation, la vulgarisation, la formation et l’assistance technique ;
- et le suivi et l’évaluation des impacts.

Si oui, ce document est-il destiné à être utilisé pour le suivi et l'évaluation?

Oui

4.5 Recherche

La recherche a-t-elle fait partie intégrante de l’Approche?

Oui

Spécifiez les thèmes:
  • sociologie
  • écologie
  • technologie
Donnez plus de détails et indiquez qui a mené ces recherches:

Développement d’une recherche appliquée :
- sur la conservation des eaux et des sols, avec des parcelles de démonstration ;
- permettant l’évaluation de l’impact micro-économique des travaux de CES sur les exploitations, sur le moyen et long terme.

5. Financement et soutien matériel externe

5.1 Budget annuel de la composante GDT de l'Approche

Si le budget annuel précis n'est pas connu, indiquez une fourchette:
  • 100 000-1 000 000
Commentez (par ex. principales sources de financement/ principaux bailleurs de fonds):

DGACTA, OEP, Projet "Participation de la Population Locale à la Gestion des Ressources Naturelles en amont du barrage de Nebhana", population

5.2 Soutiens financiers/ matériels fournis aux exploitants des terres

Les exploitants des terres ont-ils reçu un soutien financier/ matériel pour la mise en œuvre de la Technologie/ des Technologies?

Oui

5.3 Subventions pour des intrants spécifiques (incluant la main d'œuvre)

  • équipement
Spécifiez les intrants subventionnés Dans quelle mesure Spécifiez les subventions
machines entièrement financé 25% pour l'acquisition des tracteurs, moissonneuses-batteuses et tous matériels tractés et non tractés
  • intrants agricoles
Spécifiez les intrants subventionnés Dans quelle mesure Spécifiez les subventions
semences en partie financé Les semences sont subventionnées par l'OEP
fertilisants en partie financé Les fertilisants sont subventionnés par la DGPA
  • infrastructures
Spécifiez les intrants subventionnés Dans quelle mesure Spécifiez les subventions
routes entièrement financé
écoles entièrement financé
Si la main d'œuvre fournie par les exploitants des terres était un intrant substantiel, elle était:
  • payée en espèces
Commentaires:

Les chantiers CES (payer par jour de travail)

5.4 Crédits

Des crédits ont-ils été alloués à travers l'Approche pour les activités de GDT?

Non

5.5 Autres incitations ou instruments

D'autres incitations ou instruments ont-ils été utilisés pour promouvoir la mise en œuvre des Technologies de GDT?

Non

6. Analyses d'impact et conclusions

6.1 Impacts de l'Approche

Est-ce que l'Approche a autonomisé les exploitants locaux des terres, amélioré la participation des parties prenantes?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

Les exploitants des terres et les parties prenantes sont impliqués tout au long l'approche.

Est-ce que l'Approche a permis la prise de décisions fondées sur des données probantes?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

Planification concertée.

Est-ce que l'Approche a aidé les exploitants des terres à mettre en œuvre et entretenir les Technologies de GDT?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup
Est-ce que l'Approche a amélioré la coordination et la mise en œuvre de la GDT selon un bon rapport coût-efficacité?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup
Est-ce que l'Approche a mobilisé/ amélioré l'accès aux ressources financières pour la mise en œuvre de la GDT?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

L'implication des différents acteurs lors de la planification peut facilité l'accès aux ressources financières. Un document d'engagement de financement est signé par les partenaires

Est-ce que l'Approche a amélioré les connaissances et les capacités des exploitants des terres pour mettre en œuvre la GDT?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

Les réunions représente une occasion d'échange d'informations, ainsi que des sessions de formation ont été organisées.

Est-ce que l'Approche a amélioré les connaissances et les capacités des autres parties prenantes?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

Participation à des sessions de formation.

Est-ce que l'Approche a construit/ renforcé les institutions, la collaboration entre parties prenantes?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

Charte de collaboration

Est-ce que l'Approche a atténué les conflits?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup
Est-ce que l'Approche a autonomisé les groupes socialement et économiquement défavorisés?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

Les zones d'intervention sont des territoires socialement et économiquement défavorisés.

Est-ce que l'Approche a amélioré l'égalité entre hommes et femmes et autonomisé les femmes et les filles?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

Implication de la femme rural lors du process de planification.

Est-ce que l'Approche a encouragé les jeunes/ la prochaine génération d'exploitants des terres à s'engager dans la GDT?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup
Est-ce que l'Approche a amélioré les questions foncières et des droits d'utilisation qui entravent la mise en œuvre des Technologies?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

l'implication de l'Agence Foncière Agricole

l'implication des directions chargées par l'eau et l'assainissement

Est-ce que l'Approche a amélioré la capacité des exploitants des terres à s'adapter aux changements/ extrêmes climatiques et a atténué les catastrophes liées au climat?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

L'agroécologie

Est-ce que l'Approche a conduit à des emplois, des opportunités de revenus?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

6.2 Principale motivation des exploitants des terres pour mettre en œuvre la GDT

  • augmenter la production

L'intensification de la production agricole

  • augmenter la rentabilité/ bénéfice, rapport coûts-bénéfices

- La création de journées de travail
- Récolte de zgougou et de romarin, entre autres)

  • réduire la dégradation des terres

Des actions de conservation des eaux et des sols sont mises en place pour réduire la dégradation des terres

  • affiliation à un mouvement/ projet/ groupe/ réseaux

La formation des jeunes et leur accès à des microprojets devraient leur permettre de mettre en place des projets et des activités génératrices de revenu qui devraient améliorer leur niveau de vie, et donner une dynamique de changement à l’ensemble de la zone et surtout permettre de promouvoir l'intégration des jeunes dans son environnement plus large.

  • conscience environnementale
  • améliorer les connaissances et compétences en GDT

Assistance technique et session de formation.

6.3 Durabilité des activités de l'Approche

Les exploitants des terres peuvent-ils poursuivre ce qui a été mis en œuvre par le biais de l'Approche (sans soutien extérieur)?
  • oui
Si oui, décrivez de quelle manière:

Les acquis des formations et de l'assistance technique

6.4 Points forts/ avantages de l'Approche

Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue de l'exploitant des terres
La participation à la planification
Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé
Assure la durabilité des technologies mises en place
Renforcement des capacités techniques et méthodologiques.

6.5 Faiblesses/ inconvénients de l'Approche et moyens de les surmonter

Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue de l’exploitant des terres Comment peuvent-ils être surmontés?
Nombre d’actions limité L'implication des bailleurs des fonds et leur engagement pour financer plus des actions
Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé Comment peuvent-ils être surmontés?
L'implication de la population Choix d'un focus groupe qui a une influence sur la majorité de la population et qui travail pour le bien collectif

7. Références et liens

7.1 Méthodes/ sources d'information

  • interviews/ entretiens avec les spécialistes/ experts de GDT

5 Experts ont été interrogés

  • compilation à partir de rapports et d'autres documents existants

7.2 Références des publications disponibles

Titre, auteur, année, ISBN:

Stratégie pour l’Aménagement et la Conservation des Terres Agricoles (ACTA) à l’horizon 2050, Direction Générale d'Aménagement et de Conservation des Terres Agricoles, 2017

Disponible à partir d'où? Coût?

Ministère de l’agriculture, Direction Générale de l'Aménagement et de la Conservations des Terres Agricoles

Titre, auteur, année, ISBN:

Rapport Plan participatif de gestion des eaux et des sols , Projet « Participation de la population locale à la gestion des ressources naturelles en amont du système hydraulique Nebhana», La Zone Zaghdoud-Oueslatia - Kairouan,2018

Disponible à partir d'où? Coût?

Ministère de l’agriculture, Direction Générale de l'Aménagement et de la Conservations des Terres Agricoles

Titre, auteur, année, ISBN:

Guide des procédures du PADIT, AFC Agriculture and Finance Consultants GmbH (AFC), 2023

Disponible à partir d'où? Coût?

Ministère de l’agriculture, Direction Générale de l'Aménagement et de la Conservations des Terres Agricoles

Modules