Vous utilisez probablement une version dépassée et inactive de ce dossier. Passez à la dernière version de ce dossier.
Technologies
Inactif

Digues filtrantes [Burkina Faso]

  • Création:
  • Mise à jour:
  • Compilateur:
  • Rédacteur:
  • Examinateur:

Digues filtrantes (French)

technologies_1617 - Burkina Faso

État complet: 76%

1. Informations générales

1.2 Coordonnées des personnes-ressources et des institutions impliquées dans l'évaluation et la documentation de la Technologie

Personne(s)-ressource(s) clé(s)

Spécialiste GDT:
Spécialiste GDT:

Dorlöchter-Sulser Sabine

Misereor

Allemagne

Spécialiste GDT:

Mamadou Abdou Sani

mamadou.sani@giz.de,

Programme d’Appui à l’agriculture Productive (PROMAP)/GIZ

Niamey, Niger

Niger

Nom du projet qui a facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
Manual of Good Practices in Small Scale Irrigation in the Sahel (GIZ )
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) - Allemagne
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
Misereor - Allemagne

1.3 Conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées

Quand les données ont-elles été compilées (sur le terrain)?

01/07/2012

Le compilateur et la(les) personne(s) ressource(s) acceptent les conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées:

Oui

1.4 Déclaration sur la durabilité de la Technologie décrite

Est-ce que la Technologie décrite ici pose problème par rapport à la dégradation des terres, de telle sorte qu'elle ne peut pas être déclarée comme étant une technologie de gestion durable des terres?

Non

2. Description de la Technologie de GDT

2.1 Courte description de la Technologie

Définition de la Technologie:

Les digues filtrantes permettent de récupérer les terres agricoles ou sylvo-pastorales fortement dégradées, et sont utilisées pour la fermeture des ravins et le réglage du passage d’eau.

2.2 Description détaillée de la Technologie

Description:

La digue filtrante est un ouvrage construit dans des ravins. Elle est réalisée au moyen de pierres lâches et est parfois renforcée par des gabions. Une couche filtrante (tapis de gravillons ou de petites pierres) est posée sur une tranchée d’ancrage et est encadrée et superposée à d’autres couches de pierres de moyenne et grande taille. D’une hauteur de 0,50 à 3 mètres, la largeur de la fondation et de la crête dépendent du volume d’eau que l’on estime devoir y transiter. La partie de la digue située à l’intérieur du ravin est prolongée latéralement par des ailes servant à l’épandage des crues se déversant sur une superficie plus vaste à côté de la digue. En général, la largeur totale est au moins égale au triple de la hauteur de l’ouvrage. Les digues se construisent sans déversoir ou, en cas de crues violentes, avec déversoir.

Objet de la technologie: La digue filtrante est utilisée pour la fermeture des ravins et le réglage du passage d’eau. L’ouvrage freine les crues et épand l’eau sur les superficies avoisinantes. Le freinage des eaux cause une meilleure infiltration et une sédimentation en amont des digues. Au fil du temps, les sédiments ferment le ravin. La fermeture du ravin arrête aussi le drainage latéral des terres avoisinantes en direction du ravin, ce qui augmente leur productivité. Elles sont aussi utilisées pour relever la nappe phréatique autour des puits et pour protéger les zones de bas-fonds contre l’ensablement et le ravinement. Elles sont appliquées en combinaison avec d’autres mesures comme le reboisement ou les cordons pierreux pour les protéger et aménager les alentours. Elles protègent les terres aux alentours et permettent ainsi de récupérer et d’étendre les surfaces utili- sées à des fins agricoles.En dissipant les crues, les digues filtrantes favorisent une meilleure exploitation des eaux pluviales et sont ainsi importantes en période sèche. La conservation de l’eau pendant des périodes plus lon- gues et la rétention des particules fines du sol permettent le développement d’une végétation naturelle le long des ouvrages, ce qui contribue à la stabilisation des digues. Des semences d’herbacées et de ligneux sont piégées, ce qui favorise une croissance spontanée en amont et en aval et contribue ainsi à la réhabilitation et à la conservation de la biodiversité.

Établissement / activités d'entretien et d'intrants: La durabilité des ouvrages dépend de la qualité de la construction et d’un entretien régulier. L’entretien après des brèches demande une certaine technicité et une bonne organisation de la population. Des mesures biologiques (ensemencement, plantation d’arbres) augmentent la stabilité des ouvrages.
La dimension exacte d’une digue filtrante varie fortement d’un site à l’autre. Les coûts dépendent de la distance de la carrière, de la topographie du terrain et de la charge réelle de chaque voyage en camion. La construction en pierres libres diminue les coûts d’aménagement par rapport aux gabions.

2.3 Photos de la Technologie

2.5 Pays/ région/ lieux où la Technologie a été appliquée et qui sont couverts par cette évaluation

Pays:

Burkina Faso

Région/ Etat/ Province:

Burkina Faso, Chad

Commentaires:

Burkina Faso & Chad

2.6 Date de mise en œuvre de la Technologie

Si l'année précise est inconnue, indiquez la date approximative: :
  • il y a entre 10-50 ans

2.7 Introduction de la Technologie

Spécifiez comment la Technologie a été introduite: :
  • par le biais de projets/ d'interventions extérieures
Commentaires (type de projet, etc.) :

Développé, mis en œuvre et diffusé dans le cadre de projets et de programmes entrepris à partir des années 1980 pour lutter contre la désertification et améliorer la gestion des ressources naturelles. Mise en œuvre par GIZ (Entreprise fédérale allemande pour la coopération internationale), et PATECORE (projet pour l'aménagement du territoire et la conservation des ressources au Plateau Central Burkina Faso)

3. Classification de la Technologie de GDT

3.1 Principal(aux) objectif(s) de la Technologie

  • réduire, prévenir, restaurer les terres dégradées

3.2 Type(s) actuel(s) d'utilisation des terres, là où la Technologie est appliquée

Terres cultivées

Terres cultivées

  • Cultures annuelles
Pâturages

Pâturages

Commentaires:

Les problèmes graves d'utilisation des terres (opinion du compilateur): érosion des sols, ruissellement de surface, terre peu fertile
Contraintes de pâturages commune
Contraintes de terres boisées (gouvernement) ou communes

3.3 Informations complémentaires sur l'utilisation des terres

Nombre de période de croissance par an: :
  • 1
Précisez:

La plus longue période de croissance en jours: 120, La période de croissance la plus longue de mois en mois: Août - Octobre

3.4 Groupe de GDT auquel appartient la Technologie

  • mesures en travers de la pente
  • dérivation et drainage de l'eau
  • gestion des eaux de surface (sources, rivières, lacs, mers)

3.6 Mesures de GDT constituant la Technologie

structures physiques

structures physiques

  • S5: Barrages/retenues, micro-bassins, étangs

3.7 Principaux types de dégradation des terres traités par la Technologie

érosion hydrique des sols

érosion hydrique des sols

  • Wt: perte de la couche superficielle des sols (couche arable)/ érosion de surface
  • Wg: ravinement/ érosion en ravines
  • Wc: érosion côtière
dégradation chimique des sols

dégradation chimique des sols

  • Cn: baisse de la fertilité des sols et réduction du niveau de matière organique (non causée par l’érosion)
dégradation biologique

dégradation biologique

  • Bc: réduction de la couverture végétale
dégradation hydrique

dégradation hydrique

  • Ha: aridification
  • Hg: changement du niveau des nappes phréatiques (eaux souterraines) et des aquifères
Commentaires:

Principales causes de dégradation: Gestion des sols (inadaptées méthodes d'utilisation des terres, périodes de jachère réduits), inondations, sécheresses, pression de la population (pression démographique, augmentation de la pression sur les terres), régime foncier (insécurité de l'accès à la terre)

3.8 Prévention, réduction de la dégradation ou réhabilitation des terres dégradées

Spécifiez l'objectif de la Technologie au regard de la dégradation des terres:
  • prévenir la dégradation des terres
  • restaurer/ réhabiliter des terres sévèrement dégradées
Commentaires:

Buts secondaires: prévenir la dégradation des terres, réduire la dégradation des terres

4. Spécifications techniques, activités, intrants et coûts de mise en œuvre

4.1 Dessin technique de la Technologie

Auteur:

PATECORE

4.2 Spécification/ explications techniques du dessin technique

Digue filtrante avec déversoir

Connaissances techniques requises pour le personnel de terrain / conseillers: moyen
Connaissances techniques requises pour les utilisateurs fonciers: faible

Principales fonctions techniques: contrôle du ruissellement en nappe: rétention / capture, contrôle du ruissellement en nappe: ralentissement / retardement, contrôle du ruissellement en ravines: rétention/capture, contrôle du ruissellement en ravines: ralentissement/retardement, contrôle du ruissellement en ravines: drain/dérivation, stabilisation du sol (par ex. par des racines d’arbres contre les glissements de terrain), augmentation de la disponibilité des nutriments (réserve, recyclage, …), augmentation de l'infiltration, augmentation / maintien de la rétention d'eau dans le sol, augmentation du niveau / recharge de la nappe phréatique, récupération de l’eau / augmentation des réserves d’eau, rétention / capture des sédiments, recueil des sédiments

Barrage / poêle / étang
Profondeur des fossés / puits / barrages (m): 0,5-3
Largeur des fossés / puits / barrages (m): 9

4.8 Facteurs les plus importants affectant les coûts

Décrivez les facteurs les plus importants affectant les coûts :

La dimension exacte d’une digue filtrante varie fortement d’un site à l’autre. Les coûts dépendent de la distance de la carrière, de la topographie du terrain et de la charge réelle de chaque voyage en camion. Les coûts augmentent consi- dérablement dans le cas d’utilisation de gabions.
Éléments de coût:
Levé topographique ;
Besoins en moellons/pierres : selon la taille, environ 113 m3 pour 100 m de longueur ;
Main d’œuvre : dépend de la taille de l’ouvrage ; Transport en camion : 23 voyages (multi-benne de 4,5 m3 par charge) ;
Autres coûts : Petits matériels (pioches, pelles, brouettes, niveau à eau etc.).

5. Environnement naturel et humain

5.1 Climat

Précipitations annuelles
  • < 250 mm
  • 251-500 mm
  • 501-750 mm
  • 751-1000 mm
  • 1001-1500 mm
  • 1501-2000 mm
  • 2001-3000 mm
  • 3001-4000 mm
  • > 4000 mm
Zone agro-climatique
  • semi-aride

Classe de climat thermique: subtropics

5.2 Topographie

Pentes moyennes:
  • plat (0-2 %)
  • faible (3-5%)
  • modéré (6-10%)
  • onduleux (11-15%)
  • vallonné (16-30%)
  • raide (31-60%)
  • très raide (>60%)
Reliefs:
  • plateaux/ plaines
  • crêtes
  • flancs/ pentes de montagne
  • flancs/ pentes de colline
  • piémonts/ glacis (bas de pente)
  • fonds de vallée/bas-fonds
Zones altitudinales:
  • 0-100 m
  • 101-500 m
  • 501-1000 m
  • 1001-1500 m
  • 1501-2000 m
  • 2001-2500 m
  • 2501-3000 m
  • 3001-4000 m
  • > 4000 m
Commentaires et précisions supplémentaires sur la topographie:

Pentes moyennes: Aussi modéré (6-10%) et onduleux (11-15%)

Reliefs: Aussi fonds de vallée/bas-fonds

Altitudinal zone: 100-500 m a.s.l., 500-1000 m a.s.l., 1000-1500 m a.s.l.

5.3 Sols

Profondeur moyenne du sol:
  • très superficiel (0-20 cm)
  • superficiel (21-50 cm)
  • modérément profond (51-80 cm)
  • profond (81-120 cm)
  • très profond (>120 cm)
Texture du sol (de la couche arable):
  • moyen (limoneux)
  • fin/ lourd (argile)
Si disponible, joignez une description complète du sol ou précisez les informations disponibles, par ex., type de sol, pH/ acidité du sol, capacité d'échange cationique, azote, salinité, etc.

Fertilité du sol: moyen et faible
Drainage des sols / infiltration: moyen et pauvre
Capacité de stockage d'eau de sol: moyenne et basse

5.4 Disponibilité et qualité de l'eau

Profondeur estimée de l’eau dans le sol:

5-50 m

Disponibilité de l’eau de surface:

moyenne

Commentaires et précisions supplémentaires sur la qualité et la quantité d'eau:


5.5 Biodiversité

Diversité des espèces:
  • faible

5.6 Caractéristiques des exploitants des terres appliquant la Technologie

Niveau relatif de richesse:
  • très pauvre
  • pauvre
Genre:
  • hommes
Indiquez toute autre caractéristique pertinente des exploitants des terres:

Densité de la population: 10 à 50 personnes / km2
Croissance annuelle de la population: 3% - 4%
Spécification du revenu hors ferme: les hommes migrent temporairement ou définitivement vers les villes

5.7 Superficie moyenne des terres détenues ou louées par les exploitants appliquant la Technologie

  • < 0,5 ha
  • 0,5-1 ha
  • 1-2 ha
  • 2-5 ha
  • 5-15 ha
  • 15-50 ha
  • 50-100 ha
  • 100-500 ha
  • 500-1 000 ha
  • 1 000-10 000 ha
  • > 10 000 ha
Cette superficie est-elle considérée comme de petite, moyenne ou grande dimension (en se référant au contexte local)?
  • petite dimension

5.8 Propriété foncière, droits d’utilisation des terres et de l'eau

Propriété foncière:
  • état
Droits d’utilisation des terres:
  • communautaire (organisé)
Droits d’utilisation de l’eau:
  • communautaire (organisé)
Commentaires:

droits traditionnels d'utilisation des terres, terres communales sur les pâturages et les terres forestières (collecte du bois et d'autres produits (fruits, plantes médicinales))

5.9 Accès aux services et aux infrastructures

santé:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
éducation:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
assistance technique:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
emploi (par ex. hors exploitation):
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
marchés:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
énergie:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
routes et transports:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
eau potable et assainissement:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
services financiers:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne

6. Impacts et conclusions

6.1 Impacts sur site que la Technologie a montrés

Impacts socio-économiques

Production

production agricole

en baisse
en augmentation

production fourragère

en baisse
en augmentation

production de bois

en baisse
en augmentation

surface de production

en baisse
en augmentation
Revenus et coûts

revenus agricoles

en baisse
en augmentation

Impacts socioculturels

sécurité alimentaire/ autosuffisance

réduit
amélioré

connaissances sur la GDT/ dégradation des terres

réduit
amélioré

Improved livelihoods and human well-being

decreased
increased
Commentaires/ spécifiez:

As these dams are used in valley bottoms and the beds of seasonal streams to increase infiltration, they can also contribute to raising the water table. Such sites are particularly suitable for horticulture and market gardening, which is important in the off-season. The produce supplements the food available and is an extra source of income.

Impacts écologiques

Cycle de l'eau/ ruissellement

récolte/ collecte de l'eau

réduit
amélioré

ruissellement de surface

en augmentation
en baisse

nappes phréatiques/ aquifères

en baisse
rechargé
Sols

humidité du sol

en baisse
en augmentation

couverture du sol

réduit
amélioré

perte en sol

en augmentation
en baisse

cycle/ recharge des éléments nutritifs

en baisse
en augmentation
Biodiversité: végétale, animale

diversité végétale

en baisse
en augmentation

6.2 Impacts hors site que la Technologie a montrés

inondations en aval

en augmentation
réduit

envasement en aval

en augmentation
en baisse

6.3 Exposition et sensibilité de la Technologie aux changements progressifs et aux évènements extrêmes/catastrophes liés au climat (telles que perçues par les exploitants des terres)

Changements climatiques progressifs

Changements climatiques progressifs
Saison Type de changements/ extrêmes climatiques Comment la Technologie fait-elle face à cela?
températures annuelles augmente bien

Extrêmes climatiques (catastrophes)

Catastrophes météorologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
pluie torrentielle locale pas bien
tempête de vent locale bien
Catastrophes climatiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
sécheresse bien
Catastrophes hydrologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
inondation générale (rivière) pas bien

Autres conséquences liées au climat

Autres conséquences liées au climat
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
réduction de la période de croissance bien
Commentaires:

Les structures physiques peuvent être stabilisées biologiquement, par la plantation d'herbe, des buissons ou des arbres. Les dégâts sont généralement insignifiant, mais doivent être réparés rapidement.

6.4 Analyse coûts-bénéfices

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts de mise en place (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

positive

Rentabilité à long terme:

positive

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts d'entretien récurrents (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

positive

Rentabilité à long terme:

très positive

6.5 Adoption de la Technologie

Commentaires:

La reproductibilité dépend de la nature du terrain et de la disponibilité de pierres à proximité.

6.7 Points forts/ avantages/ possibilités de la Technologie

Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé
La digue filtrante est utilisée pour la fermeture des ravins et le réglage du passage d’eau. L’ouvrage freine les crues et épand l’eau sur les superficies avoisinantes. Le freinage des eaux cause une meilleure infiltration et une sédimentation en amont des digues. Au fil du temps, les sédiments ferment le ravin et permettent le développement d’une végétation naturelle le long des ouvrages, ce qui contribue à la stabilisation des digues. Des semences d’herbacées et de ligneux sont piégées, ce qui favorise une croissance spontanée en amont et en aval et contribue ainsi à la réhabilitation et à la conservation de la biodiversité.
La réduction des crues réduit l’ensablement des vallées en aval.
Comme ces ouvrages sont utilisés dans des bas-fonds et à proximité des marigots pour augmenter l’infiltration, cela peut contribuer à un rehaussement de la nappe phréatique. Ces sites sont particulièrement adaptés au jardinage et maraîchage, ce qui constitue un gain en « contre-saison ». Les produits servent de complément alimentaire et de source de revenu.
étendre les surfaces utilisées à des fins agricoles

6.8 Faiblesses/ inconvénients/ risques de la Technologie et moyens de les surmonter

Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé Comment peuvent-ils être surmontés?
Selon la taille des digues filtrantes, leur construction exige un niveau élevé d’ingénierie (levés topographiques, calcul des crues). La construction de digues filtrantes consomme beaucoup de moellons, ce qui fait que les coûts des ouvrages, de la main d’œuvre et du transport sont assez élevés par rapport aux ouvrages en pierres. Comme les données nécessaires au calcul des crues font souvent défaut, il faut observer les digues pendant les premières années et, le cas échéant, les renforcer et réparer les dégâts éventuels. Il est important d’avoir un partenaire du côté des paysans qui puisse mettre le savoir-faire et les moyens de transport à disposition et apporter un appui à l’organisation communautaire. La communauté doit être formée aux réparations.

7. Références et liens

7.1 Méthodes/ sources d'information

  • visites de terrain, enquêtes sur le terrain
  • interviews/entretiens avec les exploitants des terres

7.2 Références des publications disponibles

Titre, auteur, année, ISBN:

Good Practices in Soil and Water Conservation. A contribution to adaptation and farmers´ resilience towards climate change in the Sahel. Published by GIZ in 2012.

Disponible à partir d'où? Coût?

http://agriwaterpedia.info/wiki/Main_Page

7.3 Liens vers les informations pertinentes disponibles en ligne

Titre/ description:

Good Practices in Soil and Water Conservation. A contribution to adaptation and farmers´ resilience towards climate change in the Sahel. Published by GIZ in 2012.

URL:

http://agriwaterpedia.info/wiki/Main_Page

Modules