Technologies

Gestion des parcours sans coupe ni ébranchage des arbres [Maroc]

ⵍⴰⵀⴹⵉⵜ ⵓ ⴰⵕⵉ ⵣⵉ ⵓⴱⵢ ⵏ ⵓⵙⴽⵍⵓ

technologies_3177 - Maroc

État complet: 88%

1. Informations générales

1.2 Coordonnées des personnes-ressources et des institutions impliquées dans l'évaluation et la documentation de la Technologie

Personne(s)-ressource(s) clé(s)

exploitant des terres:

Idiaan Aït Oulkar Said

Maroc

Nom du projet qui a facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
Projet de Gestion Participative et Intégrée des Bassins Versants pour la Lutte contre l’Erosion (FAO/GPC/MOR/050/SWI)
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
Bern University of Applied Sciences, School of Agricultural, Forest and Food Sciences (HAFL) - Suisse

1.3 Conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées

Le compilateur et la(les) personne(s) ressource(s) acceptent les conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées:

Oui

1.4 Déclaration sur la durabilité de la Technologie décrite

Est-ce que la Technologie décrite ici pose problème par rapport à la dégradation des terres, de telle sorte qu'elle ne peut pas être déclarée comme étant une technologie de gestion durable des terres?

Non

Commentaires:

Ce n'est pas suffisant pour limiter la dégradation des terres, mais comparé aux zones adjacentes c'est excellent.

1.5 Référence au(x) Questionnaires sur les Approches de GDT (documentées au moyen de WOCAT)

Protection d’une forêt par une famille de nomades dans la région de Midelt
approaches

Protection d’une forêt par une famille de nomades ... [Maroc]

Une famille de nomades protège une forêt de chêne vert contre les éleveurs pratiquant de manière abusive les coupes et l'ébranchage. Cette pratique permet d’augmenter considérablement la production de glands pour le bétail.

  • Compilateur: Stefan Graf

2. Description de la Technologie de GDT

2.1 Courte description de la Technologie

Définition de la Technologie:

Une forêt de chêne vert (Quercus ilex) est protégée contre les coupes des arbres et l'ébranchage, ce qui permet une production de glands, ainsi que de limiter la dégradation des terres.

2.2 Description détaillée de la Technologie

Description:

La forêt protégée par la famille de nomade se situe proche de Midelt, dans une zone lourdement surpâturée. La population est composée des nomades vivant dans des tentes, ainsi que des sédentaires cultivant principalement des pommiers.
Il y a plus de 30 ans, un nomade a remarqué que la forêt (principalement composée de chêne vert, Quercus ilex) se dégradait de plus en plus. Cette dégradation était due à l’ébranchage, ainsi qu’aux coupes. En raison de cela, et afin d’avoir des glands pour nourrir le bétail, il a, avec sa famille, décidé de protéger cette forêt.
Afin de la protéger, la famille des nomades repoussait les nomades/éleveurs qui ébranchaient les arbres pour nourrir leur bétail, pratique courante mais illégale dans la zone. S’ils ne voulaient pas partir, ils contactaient les forestiers afin d’avoir du soutien pour expulser ces personnes. Si les chefs de secteurs ne voulaient pas venir, ils allaient au directeur centre de Conservation De la Forêt (CDF), et si cela ne suffisait pas, directement au directeur des Eaux et Forêts. Ceux pâturant leur bétail sans couper les arbres sont les bienvenus. Depuis le décès de ce nomade, un de ses fils a repris le flambeau, et continue le travail de protection de la forêt.
La forêt est connue pour être protégée, et la plupart des nomades et éleveurs sédentaires respectent ces règles. Malgré cela, certaines personnes ébranchent (parfois la nuit), jusqu’à ce que le « gardien informel » aille au Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification.
La zone environnant cette forêt est complétement dégradée, et ne contient plus ou quasi plus d’arbres. La forêt protégée contient de grands chênes verts ainsi que quelques autres arbres, mais il n’y a pas de régénération. Tous les glands sont mangés, et tous les jeunes plants sont broutés. Le couvert herbacé est très dégradé, dû au surpâturage.
La famille de nomade qui protège la forêt n’est pas appréciée par une grande partie des éleveurs, car ils veulent ébrancher afin de baisser les coûts de fourrage pour leur bétail. La famille ne reçoit aucun soutien pour le travail de gardiennage qu’elle fait.

2.3 Photos de la Technologie

2.5 Pays/ région/ lieux où la Technologie a été appliquée et qui sont couverts par cette évaluation

Pays:

Maroc

Région/ Etat/ Province:

Midelt

Spécifiez la diffusion de la Technologie:
  • répartie uniformément sur une zone
Si la Technologie est uniformément répartie sur une zone, précisez la superficie couverte (en km2):

3,0

S'il n'existe pas d'informations exactes sur la superficie, indiquez les limites approximatives de la zone couverte:
  • 1-10 km2
Commentaires:

Il s'agit de la surface arborée visible autour du point. Toute la zone, y compris les montagnes adjacentes, était couverte des forêts denses avant l'impact anthropique.
environ 3 km2

2.6 Date de mise en œuvre de la Technologie

Si l'année précise est inconnue, indiquez la date approximative: :
  • il y a entre 10-50 ans

2.7 Introduction de la Technologie

Spécifiez comment la Technologie a été introduite: :
  • grâce à l'innovation d'exploitants des terres
  • dans le cadre d'un système traditionnel (> 50 ans)
Commentaires (type de projet, etc.) :

Traditionnellement, chaque tribu et fraction avait une terre qui lui revenait. Puis, avec les changements sociaux, entre autre la croissance démographique, la dégradation des forêts a pris de l'ampleur. Afin de protéger ses terres tribales, une famille nomade a décidé d'éjecter toute personne coupant ou ébranchant des arbres, de "sa" forêt, car elle voyait le potentiel fourrager des glands ainsi que la dégradation.

3. Classification de la Technologie de GDT

3.1 Principal(aux) objectif(s) de la Technologie

  • réduire, prévenir, restaurer les terres dégradées
  • préserver l'écosystème

3.2 Type(s) actuel(s) d'utilisation des terres, là où la Technologie est appliquée

Les divers types d'utilisation des terres au sein du même unité de terrain: :

Oui

Précisez l'utilisation mixte des terres (cultures/ pâturages/ arbres):
  • Sylvo-pastoralisme

Pâturages

Pâturages

Type d'animal:
  • caprine
Forêts/ bois

Forêts/ bois

Commentaires:

Principaux produits/ services: Principalement pour des moutons, forêt de chêne vert (Quercus ilex) avec quelques autres spécimens survivant (Fraxinus dimorpha, Juniperus sp., Thuya)

Nombre de période de croissance par an: 1
Densité d'élevage/ chargement: La zone est surpâturée

3.4 Approvisionnement en eau

Approvisionnement en eau des terres sur lesquelles est appliquée la Technologie:
  • pluvial

3.5 Groupe de GDT auquel appartient la Technologie

  • gestion des forêts naturelles et semi-naturelles
  • agroforesterie
  • pastoralisme et gestion des pâturages

3.6 Mesures de GDT constituant la Technologie

modes de gestion

modes de gestion

  • M2: Changement du niveau de gestion / d'intensification

3.7 Principaux types de dégradation des terres traités par la Technologie

érosion éolienne des sols

érosion éolienne des sols

  • Et: perte de la couche superficielle des sols (couche arable)
dégradation biologique

dégradation biologique

  • Bc: réduction de la couverture végétale
  • Bh: perte d’habitats
  • Bq: baisse de la quantité/ biomasse
  • Bs: baisse de la qualité et de la composition/ diversité des espèces
Commentaires:

Il y a énormément d'érosion hydrique, mais elle n'est pas suffisamment traitée par la technologie.

3.8 Prévention, réduction de la dégradation ou réhabilitation des terres dégradées

Spécifiez l'objectif de la Technologie au regard de la dégradation des terres:
  • réduire la dégradation des terres

4. Spécifications techniques, activités, intrants et coûts de mise en œuvre

4.1 Dessin technique de la Technologie

Spécifications techniques (associées au dessin technique):

La zone protégée par la famille de nomades, entourée de rouge, reste arborée. En dehors de cette zone, il n'y a quasi plus d'arbres survivants. Cette zone, la seule qui peut être considérée comme une forêt, fait environ 3 ha.

Auteur:

Stefan Graf

Date:

03/10/2017

4.2 Informations générales sur le calcul des intrants et des coûts

Spécifiez la manière dont les coûts et les intrants ont été calculés:
  • par superficie de la Technologie
Indiquez la taille et l'unité de surface:

3 ha

autre/ monnaie nationale (précisez):

Dirhams

Indiquez le taux de change des USD en devise locale, le cas échéant (p.ex. 1 USD = 79.9 réal brésilien): 1 USD = :

10,0

Indiquez le coût salarial moyen de la main d'œuvre par jour:

80

4.3 Activités de mise en place/ d'établissement

Commentaires:

Il n'y a pas d'activités de mise en place.

4.5 Activités d'entretien/ récurrentes

Activité Calendrier/ fréquence
1. Verifier que rien n'est coupé Quotidiennement pendant le pâturage
2. Contacter les Eaux et Forêts en cas de personnes coupant les arbres ou ébranchat Au cas par cas, n'arrive pas toutes les années

4.6 Coûts et intrants nécessaires aux activités d'entretien/ récurrentes (par an)

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Surveiller la foret 100,0
Main d'œuvre Contacter les forestiers en cas de coupes ou d'ébranchage 100,0
Commentaires:

La surveillance se fait au cours du gardiennage des moutons, ce n'est pas un travail additionnel pouvant facilement être calculé.
L'appel des forestiers n'est pas régulier, pour cela il ne peut pas être calculé.

4.7 Facteurs les plus importants affectant les coûts

Décrivez les facteurs les plus importants affectant les coûts :

Le nombre de personnes coupant les arbres, et donc nécessitant du travail avec les autorités, est le facteur affectant le plus les couts.

5. Environnement naturel et humain

5.1 Climat

Précipitations annuelles
  • < 250 mm
  • 251-500 mm
  • 501-750 mm
  • 751-1000 mm
  • 1001-1500 mm
  • 1501-2000 mm
  • 2001-3000 mm
  • 3001-4000 mm
  • > 4000 mm
Spécifications/ commentaires sur les précipitations:

La pluviométrie est très variable d'année en année.

Zone agro-climatique
  • semi-aride

5.2 Topographie

Pentes moyennes:
  • plat (0-2 %)
  • faible (3-5%)
  • modéré (6-10%)
  • onduleux (11-15%)
  • vallonné (16-30%)
  • raide (31-60%)
  • très raide (>60%)
Reliefs:
  • plateaux/ plaines
  • crêtes
  • flancs/ pentes de montagne
  • flancs/ pentes de colline
  • piémonts/ glacis (bas de pente)
  • fonds de vallée/bas-fonds
Zones altitudinales:
  • 0-100 m
  • 101-500 m
  • 501-1000 m
  • 1001-1500 m
  • 1501-2000 m
  • 2001-2500 m
  • 2501-3000 m
  • 3001-4000 m
  • > 4000 m
Indiquez si la Technologie est spécifiquement appliquée dans des:
  • non pertinent

5.3 Sols

Profondeur moyenne du sol:
  • très superficiel (0-20 cm)
  • superficiel (21-50 cm)
  • modérément profond (51-80 cm)
  • profond (81-120 cm)
  • très profond (>120 cm)
Texture du sol (de la couche arable):
  • moyen (limoneux)
  • fin/ lourd (argile)
Texture du sol (> 20 cm sous la surface):
  • grossier/ léger (sablonneux)
Matière organique de la couche arable:
  • moyen (1-3%)
  • faible (<1%)
Si disponible, joignez une description complète du sol ou précisez les informations disponibles, par ex., type de sol, pH/ acidité du sol, capacité d'échange cationique, azote, salinité, etc.

Dans certaines parties, l'érosion a atteint la roche mère.

5.4 Disponibilité et qualité de l'eau

Profondeur estimée de l’eau dans le sol:

5-50 m

Disponibilité de l’eau de surface:

faible/ absente

Qualité de l’eau (non traitée):

faiblement potable (traitement nécessaire)

La salinité de l'eau est-elle un problème? :

Non

La zone est-elle inondée?

Non

Commentaires et précisions supplémentaires sur la qualité et la quantité d'eau:

Quand il pleut, comme souvent dans les zones arides à semi-arides, il pleut fort, ce qui engendre de l'érosion en ravines dans cette zone.

5.5 Biodiversité

Diversité des espèces:
  • élevé
Diversité des habitats:
  • élevé
Commentaires et précisions supplémentaires sur la biodiversité:

Comparé à la zone à coté, la biodiversité est beaucoup plus élevée. Par contre comparé à il y a 50 ans, elle a beaucoup diminué.

5.6 Caractéristiques des exploitants des terres appliquant la Technologie

Sédentaire ou nomade:
  • Semi-nomade
  • Nomade
Orientation du système de production:
  • exploitation mixte (de subsistance/ commerciale)
Revenus hors exploitation:
  • moins de 10% de tous les revenus
Niveau relatif de richesse:
  • pauvre
  • moyen
Individus ou groupes:
  • individu/ ménage
  • groupe/ communauté
Niveau de mécanisation:
  • travail manuel
Genre:
  • hommes
Age des exploitants des terres:
  • personnes d'âge moyen
  • personnes âgées

5.7 Superficie moyenne des terres utilisées par les exploitants des terres appliquant la Technologie

  • < 0,5 ha
  • 0,5-1 ha
  • 1-2 ha
  • 2-5 ha
  • 5-15 ha
  • 15-50 ha
  • 50-100 ha
  • 100-500 ha
  • 500-1 000 ha
  • 1 000-10 000 ha
  • > 10 000 ha
Cette superficie est-elle considérée comme de petite, moyenne ou grande dimension (en se référant au contexte local)?
  • petite dimension
Commentaires:

< 0,5 ha est la surface des cultures de pommier de ce nomade.
Comme c'est des nomades, ils ne sont pas en permanence à la même place, et bougent en fonction des sècheresses. 3 ha sont la surface de forêt ou ils sont le plus souvent, mais avec d'autres familles.

5.8 Propriété foncière, droits d’utilisation des terres et de l'eau

Propriété foncière:
  • état
Droits d’utilisation des terres:
  • accès libre (non organisé)
  • communautaire (organisé)
Droits d’utilisation de l’eau:
  • communautaire (organisé)
Commentaires:

Ceci est pour les terres domaniales, lieux ou la forêt est située.
Les droits d'utilisation des terres sont théoriquement organisés, mais ce n'est pas le cas partout. Il y a souvent un accès de facto libre.

5.9 Accès aux services et aux infrastructures

santé:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
éducation:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
assistance technique:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
emploi (par ex. hors exploitation):
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
marchés:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
énergie:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
routes et transports:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
eau potable et assainissement:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
services financiers:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne

6. Impacts et conclusions

6.1 Impacts sur site que la Technologie a montrés

Impacts socio-économiques

Production

production fourragère

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Spécialement des glands de chêne vert

qualité des fourrages

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Spécialement des glands de chêne vert

production animale

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Grâce à l'augmentation de fourrage sous forme des glands

qualité des forêts/ bois

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Comparé à la zone à coté, non protégée. La zone a coté n'a quasi plus aucun arbre survivant.

surface de production

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

La surface forestière est conservée.

Revenus et coûts

dépenses pour les intrants agricoles

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

Grâce à la diminution des couts pour le fourrage.

Impacts socioculturels

sécurité alimentaire/ autosuffisance

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Moins de dépendance aux fourrages externes grâce à la production des glands.

connaissances sur la GDT/ dégradation des terres

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

La végétation potentielle devient visible.

apaisement des conflits

détérioré
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Dû à des conflits entre ceux voulant ébrancher les arbres affin de nourrir leur bétail et ceux voulant protéger la forêt.

situation des groupes socialement et économiquement désavantagés

détérioré
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Les nomades doivent dépenser moins pour le fourrage.

Impacts écologiques

Sols

couverture du sol

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Couverture par des arbres. Le sol n'est pas couvert partout.

perte en sol

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

La perte en sol est légèrement diminuée par rapport aux surfaces adjacentes grâce à la couverture en arbres. Mais ce n'est pas suffisant, car il y a un surpâturage élevé qui empêche la régénération de la strate herbacée et arbustive, donc le sol s'érode.

encroûtement/ battance du sol

en augmentation
réduit
Commentaires/ spécifiez:

Grâce à la couverture arborée.

cycle/ recharge des éléments nutritifs

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Les feuilles de chêne cyclent les nutriments.

matière organique du sol/ au dessous du sol C

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Comparé à la surface adjacente.

Biodiversité: végétale, animale

Couverture végétale

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Comparé aux collines adjacentes.

biomasse/ au dessus du sol C

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Comparé aux collines adjacentes.

diversité végétale

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Comparé aux collines adjacentes.

diversité animale

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Comparé aux collines adjacentes.

diversité des habitats

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Comparé aux collines adjacentes n'ayant plus ou quasi plus d'arbres.

6.2 Impacts hors site que la Technologie a montrés

sédiments (indésirables) transportés par le vent

en augmentation
réduit
Commentaires/ spécifiez:

Les arbres réduisent l'érosion éolienne.

Précisez l'évaluation des impacts extérieurs (sous forme de mesures):

Les impacts ont été comparé aux surfaces adjacentes, n'ayant plus ou quasi plus d'arbres. Comparé à la situation historique, tout est détérioré. C'est une technologie qui ralentit les dégradations, car elle a permit la conservation des arbres sur la surface, mais ne permet pas la régénération de la forêt. Pour cela, il y a trops des moutons et chèvres dans la zone.

6.3 Exposition et sensibilité de la Technologie aux changements progressifs et aux évènements extrêmes/catastrophes liés au climat (telles que perçues par les exploitants des terres)

Changements climatiques progressifs

Changements climatiques progressifs
Saison Augmentation ou diminution Comment la Technologie fait-elle face à cela?
précipitations annuelles décroît pas bien
Commentaires:

L'utilisateur dit que quand il y a des pluies, l'herbe pousse sous les arbres et ceux-ci produisent des glands, et quand il ne pleut pas cela reste sec.
Mais les arbres survivent aux sècheresses. La surface arborée est meilleure que la surface adjacente pour le bétail en cas de manque d'eau.

6.4 Analyse coûts-bénéfices

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts d'entretien récurrents (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

négative

Rentabilité à long terme:

positive

Commentaires:

Il n'y a pas d'activité de mise en place, seulement des activités récurrentes d'entretien. Ceux coupant les branches ont une rentabilité à court terme < 1 an plus élevée, mais celle à long terme diminuée dû à la réduction de la production de glands.

6.5 Adoption de la Technologie

  • cas isolés/ expérimentaux
Si disponible, quantifiez (nombre de ménages et/ou superficie couverte):

Une famille protégant la forêt a été analysée. Il y en aurait 2 autres dans d'autres zones, mais ayant plus de difficultés à le faire.

De tous ceux qui ont adopté la Technologie, combien d'entre eux l'ont fait spontanément, à savoir sans recevoir aucune incitation matérielle, ou aucune rémunération? :
  • 91-100%

6.6 Adaptation

La Technologie a-t-elle été récemment modifiée pour s'adapter à l'évolution des conditions?

Non

6.7 Points forts/ avantages/ possibilités de la Technologie

Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue de l'exploitant des terres
Permet de produire des glands, qui sont un fourrage important pour le bétail.
Permet de garder la forêt, qui est une fin en soi, car cela est une bonne chose. "La forêt c'est la vie, et c'est l'honneur"
Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé
Permet de voir la végétation qu'il y avait dans la zone aux autres endroits, beaucoup plus dégradés, et de garder ces ressources génétiques.

6.8 Faiblesses/ inconvénients/ risques de la Technologie et moyens de les surmonter

Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue de l’exploitant des terres Comment peuvent-ils être surmontés?
Personne ne soutiens les nomades protégeant la forêt. Informer de leur travail, peut-être formaliser ce travail.
Il y a des conflits entre ceux qui protègent et ceux qui veulent couper les branches pour leur bétail Informer des services écosystémiques.
Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé Comment peuvent-ils être surmontés?
Le couvert arboré existant est excellent, mais il n'y a pas de régénération. Laisser de petites surfaces pour la régénération. Ou demander à ce que chaque famille pâturant cette forêt plante et protège (gaines, barbelé...) un arbre chaque année.
La végétation herbacée est surpâturée Introduire une rotation du pâturage, ou un système d'agdals. Voir le livre Holistic Management, de Savory.

7. Références et liens

7.1 Méthodes/ sources d'information

  • visites de terrain, enquêtes sur le terrain
  • interviews/entretiens avec les exploitants des terres

Interview avec une personne protégeant cette forêt, ainsi qu'avec une famille adjacente.

Quand les données ont-elles été compilées (sur le terrain)?

03/10/2017

7.2 Références des publications disponibles

Titre, auteur, année, ISBN:

Gestion durable des espaces boisés, Mohamed Qarro, 978-2-912081-48-32016, :

Disponible à partir d'où? Coût?

www.econostrum.info/attachment/808076/

Titre, auteur, année, ISBN:

Holistic Management: A New Framework for Decision Making, Allan Savory & Judy Butterfield, 9781559634878

Disponible à partir d'où? Coût?

www.bookre.org

7.3 Liens vers les informations pertinentes en ligne

Titre/ description:

De la parole aux gestes...: éléments de réflexion sur les dispositifs de gestion concertée des ressources forestières et pastorales...

URL:

https://www.researchgate.net/publication/282172348_De_la_parole_aux_gestes_elements_de_reflexion_sur_les_dispositifs_de_gestion_concertee_des_ressources_forestieres_et_pastorales_au_Maroc

Titre/ description:

Patrimony for Resilience: evidence from the Forest Agdal in the Moroccan High Atlas Mountain:

URL:

https://www.ecologyandsociety.org/vol16/iss4/art24/

Titre/ description:

Participatory Rangeland Management Guidelines by Flintan & Cullis

URL:

http://www.fao.org/fileadmin/user_upload/drought/docs/Participatory%20range%20land%20management%20RM%20Guideline%20(4).pdf

Modules