UNCCD

Fixation des berges des plans et cours d'eau [Burkina Faso]

  • Création:
  • Mise à jour:
  • Compilateur:
  • Rédacteur:
  • Examinateur:

Entité concernée: Burkina Faso

Précisez si la technologie indiquée dans le modèle, ou une partie de cette technologie, est protégée par des droits de propriété intellectuelle: Non

État complet: 89%

Informations générales

Informations générales

Titre des bonnes pratiques:

Fixation des berges des plans et cours d'eau

Pays:

Burkina Faso

Entité concernée:

Burkina Faso

Droits de propriété intellectuelle

Précisez si la technologie indiquée dans le modèle, ou une partie de cette technologie, est protégée par des droits de propriété intellectuelle:

Non

Classification

Utilisation courante des terres sur le site

  • Cultures
  • Pâturages
  • Autre (précisez)
Précisez:

Végétation ligneuse et herbacée ripicole

Contribution aux mesures de la DDTS

  • Prévention
  • Atténuation
  • Réhabilitation

Contribution aux objectifs stratégiques

  • Améliorer les conditions de vie des populations touchées
  • Améliorer les conditions des écosystèmes touchés

Liens avec les autres thèmes relatifs aux meilleures pratiques

  • Renforcement des capacités et sensibilisation
  • Gestion des connaissances et soutien des décisions

Spécifications

Section 1. Contexte de la meilleure pratique : conditions du cadre (environnement naturel et humain)

Brève description de la meilleure pratique

La protection des berges comporte deux techniques essentielles. La protection biologique qui fait appel à la végétalisation et la protection mécanique qui fait appel aux techniques de conservation des eaux et des sols.La protection biologique consiste à planter des espèces ligneuses et herbacées hygrophiles pérennes ou saisonnières, ou de pratiquer la régénération naturelle assistée.La protection mécanique par l'utilisation des cordons pierreux ou diguettes filtrantes est aussi une forme de protection des berges. Elle est pratiquée de préférence en amont de la zone de protection biologique.|

Site

Nombreux sites

Brève description de l’environnement naturel du site

Dépressions et bas glacis
Différents types de sols
Climat sahelien à soudanien

Conditions socio-économiques dominantes des personnes vivant sur ou à proximité du site

Niveau de revenu annuel : ≤ 200 USD
Gestion coutumière et adoption en 2009 d'une nouvelle loi n° 034-2009/AN portant régime foncier rural
Principales sources de revenus : les activités agricoles, notamment l’élevage, le maraîchage, l’arboriculture fruitière et la production halieutique.|

Sur la base de quel critère/indicateur(s) (sans relation avec la stratégie) la pratique proposée et technologie correspondante ont-elles été considérées comme « meilleures »?

La fixation des berges permet:
1. de maintenir et d'améliorer la couverture naturelle des berges (végétation et sol)
2. d’éviter l'envasement des lits des cours d'eau ou des lacs;
3. de lutter contre l'érosion des berges en réduisant la vitesse d'écoulement des eaux de pluie vers le lit du cours d'eau ou du lac;
4. d'améliorer le régime des plans d'eau et la qualité de leau.

Section 2. Problèmes abordés (causes directes et indirectes) et objectifs de la meilleure pratique

Principaux problèmes abordés par la meilleure pratique

1. La dégradation des berges;
2. L'envasement des cours et plans d'eaux;
3. La perte de la faune et de son habitat;

Décrivez les principaux problèmes liés à la dégradation des terres abordés par la meilleure pratique

1. La dégradation des berges se manifeste par des éboulements, le ravinement, la destruction de la végétation des abords immédiats des cours et plans d'eau;
2. L'envasement des cours et plans d'eaux consiste en la diminution de la capacité de stockage et du volume d'eau par le dépôt de solides (Vase, sable, débris végétaux, ...
3. La perte de la faune et de son habitat se caractérise par la disparition de certaines espèces fauniques (incapacité de se reproduire, de s'alimenter)|

Précisez les objectifs de la meilleure pratique

La stabilisation des berges contribue à sécuriser les plans d’eau de l’ensablement et à augmenter les quantités et la qualité de l'eau.

Section 3. Activités

Brève description des principales activités, par objectif

La stabilisation des berges contribue à sécuriser les plans et cours d’eau de l’ensablement et augmente les quantités et la qualité de l'eau à travers une protection biologique (végétalisation) et une protection mécanique (confection des cordons pierreux ou de diguettes filtrantes

Brève description et caractéristiques techniques de la technologie

Protection biologique: plantation d'espèces ligneuses et herbacées hygrophiles pérennes ou saisonnières, ou par régénération naturelle assistée.Les étapes suivantes sont observées: délimitation ou marquage de la zone à traiter, piquetage, choix et acquisition des plants, plantation, entretien par un désherbage régulier, regarnissage et travaux sylvicoles d'entretien.
Protection mécanique: utilisation des cordons pierreux ou diguettes filtrantes. Elle est pratiquée de préférence en amont de la zone de protection biologique. Les cordons de pierres disposés selon les courbes de niveau contribuent : à freiner l'écoulement des eaux de ruissellement, leur épandage et le dépôt de la matière organique véhiculée.|

Section 4. Institutions/acteurs impliqués (collaboration, participation, rôle des parties prenantes)

La technologie a-t-elle été développée en partenariat ?

Oui

Dressez la liste des partenaires :

les groupes d'usagers: les comités d'irriguants, les Comités locaux de l'eau, Pêcheurs, éleveurs,... |

Précisez le cadre de promotion de la technologie

  • Initiative locale
  • Initiative nationale – gouvernementale
  • Initiative nationale – non gouvernementale
  • Initiative basée sur un programme/projet

La participation des parties prenantes locales, y compris des OSC, a-t-elle été recherchée au cours du développement de la technologie ?

Oui

Dressez la liste des parties prenantes locales:

les groupes d'usagers:les comités d'irriguants, Comités locaux de l'eau, Pêcheurs, éleveurs,... |

Précisez le rôle des parties prenantes ci-dessus dans la conception, l’introduction, l’utilisation et la maintenance de la technologie, le cas échéant.

Les institutions gouvernementales et autres partenaires (ONG) sont chargés de l'information, éducation, communication sur les avantages de protection des berges au profit des producteurs.
Les groupes d'usagers participent aux travaux de fixation des berges des cours et plans d'eau et à leur gestion et entretien.

La population vivant sur ou à proximité du site a-t-elle été impliquée dans le développement de la technologie?

Oui

Par quels moyens?
  • Consultation
  • Approches participatives

Analyses

Section 5. Contribution à l’impact

Décrivez les impacts sur site (les deux principaux impacts par catégorie)

Lutte contre la DDTS et amélioration de la biodiversité

Impact sur la biodiversité et le changement climatique

Décrivez:

la plantation des arbres dans le cadre de la protection biologique améliore la biodiversité végétale et animale.
Quantité d'eau stockée plus importante, tarissement des plans d'eau évité, rehaussement du niveau des nappes phréatiques, la reforestaion contribue à augmenter les capacités de séquestration du carbone|

Une analyse coût-avantage a-t-elle été réalisée?

Une analyse coût-avantage a-t-elle été réalisée? :

Non

Section 6. Adoption et caractère transposable

La technologie a-t-elle été diffusée/introduite sur d’autres sites?

La technologie a-t-elle été diffusée/introduite sur d’autres sites? :

Oui

Où?

Nombreux sites locaux

Des mesures d’incitation ont-elles été mises en place pour faciliter le lancement de la technologie?

Des mesures d’incitation ont-elles été mises en place pour faciliter le lancement de la technologie?

Oui

Pouvez-vous identifier les trois principales conditions ayant favorisé la réussite de la meilleure pratique/technologie présentée?

Impacts négatifs de l'inaction ressentis par les populations autour des sites
Politique nationale, sous-régionale et internationale de gestion intégrée des ressources en eau|

Réplication

Selon vous, la meilleure pratique/technologie proposée peut-elle reproduite, y compris avec un certain degré d’adaptation?

Oui

Si oui, à quel niveau?
  • Local
  • National
  • Sous-régional
  • Régional

Section 7. Leçons tirées

Liées aux ressources humaines

Une bonne information, éducation et formation des parties prenantes sur les avantages de la protection des berges est indispensable à la réussite et à la durabilité de l'action|

Liées aux aspects financiers

Non disponible

Liées aux aspects techniques

L'utilisation de la protection mécanique comme technique de fixation des berges suppose d'abord une disponibilité de "cailloux sauvages" et d'une technicité en matière de repérage des courbes de niveau.
Elle nécessite également la disponibilité du matériel suivant : niveau à eau, pics ou pioches, charrettes ou brouettes
Nécessite l'aménagement de pistes de bétail pour l'abreuvement des animaux dans les plans d'eau|

Modules