Vous utilisez probablement une version dépassée et inactive de ce dossier. Passez à la dernière version de ce dossier.
Technologies
Inactif

Petits barrages en terre [Zambie]

  • Création:
  • Mise à jour:
  • Compilateur:
  • Rédacteur:
  • Examinateur:

Small earth dams (English)

technologies_1331 - Zambie

État complet: 78%

1. Informations générales

1.2 Coordonnées des personnes-ressources et des institutions impliquées dans l'évaluation et la documentation de la Technologie

Personne(s)-ressource(s) clé(s)

Spécialiste GDT:
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
International Centre for Research in Agroforestry (ICRAF) - Kenya

1.3 Conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées

Le compilateur et la(les) personne(s) ressource(s) acceptent les conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées:

Oui

2. Description de la Technologie de GDT

2.1 Courte description de la Technologie

Définition de la Technologie:

Les petits barrages en terre sont des structures pour le stockage de l’eau, construites sur des vallées étroites afin de récupérer l’écoulement provenant d’un bassin versant en amont.

2.2 Description détaillée de la Technologie

Description:

La construction du mur du barrage commence par l’excavation d’une tranchée sous la longueur du barrage ; elle est remplie d’argile compactée de manière à former un « cœur » qui fixe les murs et évite les fuites. Les talus amont et aval sont aussi construits en terre, avec une proportion de 20-30% d’argile. Au cours de la construction – avec de la main d’œuvre humaine, de la traction animale ou mécanique (bulldozer, compacteur, niveleuse, etc.) – il est essentiel d’assurer un bon compactage pour la stabilité du mur. La graminée Kikuyu (Pennisetum clandestinum) est habituellement plantée sur les talus pour prévenir l’érosion. Le barrage est clôturé avec du barbelé pour empêcher le bétail d’éroder le mur.

Objet de la technologie: L'eau des barrages est surtout utilisée pour la consommation domestique, l'irrigation ou l'ouverture du bétail.

Activités d'établissement et de maintenance et entrées: La longueur moyenne du remblai est de 50-100 m avec une profondeur d’eau de 4-8 m. Un déversoir d’urgence (végétalisé ou en béton) est prévu d’un côté, ou des deux, du mur pour évacuer l’excédent d’eau en toute sécurité. La longueur du lac est au maximum de 500 m et sa capacité de 50000 – 100000 m³.

Environnement naturel / humain: Lorsqu’un barrage doit être construit sur des terres communales, il est essentiel de consulter et d’impliquer toute la communauté locale. Le gouvernement fournit l’assistance technique et financière pour la conception, la construction et la gestion de ces infrastructures. La communauté peut contribuer en fournissant des terres, de la main d’œuvre et des ressources locales. Elle assure l’entretien périodique de l’ouvrage – y compris la gestion de la végétation sur les talus, l’enlèvement des sédiments, etc. – et du bassin versant (par des pratiqués de conservation des sols et de l’eau.

2.3 Photos de la Technologie

2.5 Pays/ région/ lieux où la Technologie a été appliquée et qui sont couverts par cette évaluation

Pays:

Zambie

Région/ Etat/ Province:

Southern Province

Autres spécifications du lieu:

Southern Province

2.6 Date de mise en œuvre de la Technologie

Si l'année précise est inconnue, indiquez la date approximative: :
  • il y a entre 10-50 ans

2.7 Introduction de la Technologie

Spécifiez comment la Technologie a été introduite: :
  • par le biais de projets/ d'interventions extérieures

3. Classification de la Technologie de GDT

3.1 Principal(aux) objectif(s) de la Technologie

  • Accès à l'eau

3.2 Type(s) actuel(s) d'utilisation des terres, là où la Technologie est appliquée

Terres cultivées

Terres cultivées

  • Cultures annuelles
Commentaires:

Principaux problèmes d'utilisation des terres (avis du compilateur): érosion hydrique, ravinement, manque d'eau de surface

3.3 Informations complémentaires sur l'utilisation des terres

Approvisionnement en eau des terres sur lesquelles est appliquée la Technologie:
  • pluvial
Nombre de période de croissance par an: :
  • 1
Précisez:

La plus longue période de croissance en jours: 120; Période de croissance la plus longue de mois en mois: Nov-Apr

3.4 Groupe de GDT auquel appartient la Technologie

  • Amélioration de la couverture végétale/ du sol
  • récupération/ collecte de l'eau

3.5 Diffusion de la Technologie

Spécifiez la diffusion de la Technologie:
  • appliquée en des points spécifiques ou concentrée sur une petite surface
Commentaires:

Dans la zone d’étude, il existe plus de 293 barrages, qui alimentent 1,1 million bovins et une population de presque 1 million de personnes

3.6 Mesures de GDT constituant la Technologie

pratiques végétales

pratiques végétales

  • V2: Herbes et plantes herbacées pérennes
structures physiques

structures physiques

  • S5: Barrages/retenues, micro-bassins, étangs
Commentaires:

Mesures secondaires: mesures végétatives

Type de mesures végétatives: alignées: - isohypse

3.7 Principaux types de dégradation des terres traités par la Technologie

érosion hydrique des sols

érosion hydrique des sols

  • Wt: perte de la couche superficielle des sols (couche arable)/ érosion de surface
  • Wg: ravinement/ érosion en ravines
Commentaires:

Principales causes de dégradation: fort / extrême niveau de précipitation (intensité et quantité), inondations

3.8 Prévention, réduction de la dégradation ou réhabilitation des terres dégradées

Spécifiez l'objectif de la Technologie au regard de la dégradation des terres:
  • prévenir la dégradation des terres
  • réduire la dégradation des terres
Commentaires:

Objectifs secondaires: réhabilitation / réhabilitation des terres dénudées

4. Spécifications techniques, activités, intrants et coûts de mise en œuvre

4.1 Dessin technique de la Technologie

Auteur:

Mats Gurtner, Center for Development and Environment, University of Bern

4.2 Spécification/ explications techniques du dessin technique

Les principaux constituants de la technologie: 1) réserve d'eau; (2) mur du barrage (couches de terre compactée), talus, pente 3: 1; 3) «cœur» (noyau); 4) Herbe sur la crête et talus aval du barrage; 5) enrochement aval; (6) déversoir (revêtu)

Connaissances techniques requises pour le personnel de terrain / conseillers: fort

Connaissances techniques requises pour les usagers de la terre: fort

Principales fonctions techniques: contrôle du ruissellement en ravines: rétention / capture, récupération de l'eau / augmentation des réserves d'eau, rétention / capture des sédiments, recueil des sédiments

Aligné: -contour
Matériel végétatif: G: herbacées

Espèces d'herbe: Pennisetum clandestinum

Barrage / poêle / étang
Profondeur des fossés / puits / barrages (m): 4.00
Longueur des fossés / puits / barrages (m): 50.00

Matériaux de construction (terre): 20-30% d'argile

Spécifications des barrages / bassins / étangs: Capacité 100000.00m3

Zone bénéfique: 500.00m2

Dimensions des déversoirs: 5.00m

La végétation est utilisée pour la stabilisation des structures.

4.3 Informations générales sur le calcul des intrants et des coûts

Spécifiez la manière dont les coûts et les intrants ont été calculés:
  • par entité de la Technologie
Précisez l'unité:

Barrage

Spécifiez le volume, la longueur, etc. (si pertinent):

10'000 m3 (44 m de long, 8 m de profondeur)

4.4 Activités de mise en place/ d'établissement

Activité Type de mesures Calendrier
1. Sélection du site en concertation avec la communauté Modes de gestion
2. Plan et conception du barrage, relevé topographique de la zone avec du matériel de mesure (niveau optique ou théodolite) ; détermination des dimensions du mur du barrage Modes de gestion
3. Construction du mur du barrage creuser la tranche du fond (en général, 4 m de large et 2 m de prof.). Extraire et transporter de la terre argileuse sur le site. Construire le cœur et les talus (pente de 3 : 1). Compacter en continu. Structurel
4. Construire le déversoir(s) latéral, d’une largeur de 5-30 m (en fonction du débit de crue et de la pente aval Structurel
5. Conception et installation des infrastructures d’irrigation et de drainage (s’il est prévu de cultiver) Structurel
6. Completion: plant kikuyu grass on dam embank-ment, spillway and irrigation canals and fence of; alternatively line with cement Végétale

4.5 Coûts et intrants nécessaires à la mise en place

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Construction de barrage et d'épandage unité 1,0 2000,0 2000,0 20,0
Equipements Outils unité 1,0 30000,0 30000,0 20,0
Matériel végétal Grains unité 1,0 1000,0 1000,0 20,0
Engrais et biocides Engrais unité 1,0 1000,0 1000,0 20,0
Engrais et biocides Biocides unité 1,0 1000,0 1000,0 20,0
Matériaux de construction Pierres unité 1,0 15000,0 15000,0 20,0
Coût total de mise en place de la Technologie 50000,0

4.6 Activités d'entretien/ récurrentes

Activité Type de mesures Calendrier/ fréquence
1. Conservation sur le basin versant pour éviter la sédimentation dans la retenue et le système d’irrigation (en continu) Structurel
2. (Re)plantation d’herbe sur le barrage et l’infrastructure d’irrigation (tous les ans, à la houe) Structurel
3. Désenvasement du barrage (tous les 5-10 ans) ; creuser et évacuer les sédiments déposés dans le lac Structurel
4. Nettoyage du lac et des infrastructures d’irrigation (tous les ans) : enlever les arbres / buissons du lac et des canaux. Réparer le ciment Structurel

4.7 Coûts et intrants nécessaires aux activités d'entretien/ récurrentes (par an)

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Maintenance du barrage unité 1,0 200,0 200,0
Equipements Outils unité 1,0 2000,0 2000,0
Matériel végétal Grains unité 1,0 300,0 300,0
Matériaux de construction Pierres unité 1,0 1500,0 1500,0
Coût total d'entretien de la Technologie 4000,0
Commentaires:

Machines / outils: machines, ripper à bœufs, houe / pic, pelle

Les coûts de mise en place sont calculés pour un barrage dont le volume de terre extraite est de 10000 m³ (44 m de long, 8 m de prof. pentes latérales 3 :1). 20% des coûts sont supportés par la communauté (contributions en nature : main d’œuvre et matériaux locaux, sable, pierres). Engins de chantier utilisés : camion à benne, scraper, compacteur, tracteur, niveleuse

5. Environnement naturel et humain

5.1 Climat

Précipitations annuelles
  • < 250 mm
  • 251-500 mm
  • 501-750 mm
  • 751-1000 mm
  • 1001-1500 mm
  • 1501-2000 mm
  • 2001-3000 mm
  • 3001-4000 mm
  • > 4000 mm
Spécifiez la pluviométrie moyenne annuelle (si connue), en mm:

700,00

Zone agro-climatique
  • subhumide
  • semi-aride

5.2 Topographie

Pentes moyennes:
  • plat (0-2 %)
  • faible (3-5%)
  • modéré (6-10%)
  • onduleux (11-15%)
  • vallonné (16-30%)
  • raide (31-60%)
  • très raide (>60%)
Reliefs:
  • plateaux/ plaines
  • crêtes
  • flancs/ pentes de montagne
  • flancs/ pentes de colline
  • piémonts/ glacis (bas de pente)
  • fonds de vallée/bas-fonds
Zones altitudinales:
  • 0-100 m
  • 101-500 m
  • 501-1000 m
  • 1001-1500 m
  • 1501-2000 m
  • 2001-2500 m
  • 2501-3000 m
  • 3001-4000 m
  • > 4000 m
Commentaires et précisions supplémentaires sur la topographie:

Pentes moyennes: Faible (fonds des vallées), modéré (fonds des vallées), onduleux (fonds des vallées) et vallonné (vallées)

Zones altitudinales: Aussi 1000-1500 m a.s.l.

5.3 Sols

Profondeur moyenne du sol:
  • très superficiel (0-20 cm)
  • superficiel (21-50 cm)
  • modérément profond (51-80 cm)
  • profond (81-120 cm)
  • très profond (>120 cm)
Texture du sol (de la couche arable):
  • grossier/ léger (sablonneux)
  • moyen (limoneux)
Matière organique de la couche arable:
  • moyen (1-3%)
Si disponible, joignez une description complète du sol ou précisez les informations disponibles, par ex., type de sol, pH/ acidité du sol, capacité d'échange cationique, azote, salinité, etc.

La fertilité du sol est moyenne

5.4 Disponibilité et qualité de l'eau

Disponibilité de l’eau de surface:

faible/ absente

5.6 Caractéristiques des exploitants des terres appliquant la Technologie

Orientation du système de production:
  • mixte (de subsistance/ commercial)
Individus ou groupes:
  • groupe/ communauté
Niveau de mécanisation:
  • traction animale
Indiquez toute autre caractéristique pertinente des exploitants des terres:

Les utilisateurs des terres qui appliquent la technologie sont principalement des utilisateurs de terres défavorisés

Densité de la population: <10 personnes / km2

5.7 Superficie moyenne des terres détenues ou louées par les exploitants appliquant la Technologie

  • < 0,5 ha
  • 0,5-1 ha
  • 1-2 ha
  • 2-5 ha
  • 5-15 ha
  • 15-50 ha
  • 50-100 ha
  • 100-500 ha
  • 500-1 000 ha
  • 1 000-10 000 ha
  • > 10 000 ha
Cette superficie est-elle considérée comme de petite, moyenne ou grande dimension (en se référant au contexte local)?
  • petite dimension

5.8 Propriété foncière, droits d’utilisation des terres et de l'eau

Propriété foncière:
  • communauté/ village
  • sans titré
Droits d’utilisation des terres:
  • communautaire (organisé)

6. Impacts et conclusions

6.1 Impacts sur site que la Technologie a montrés

Impacts socio-économiques

Production

production agricole

en baisse
en augmentation

production animale

en baisse
en augmentation
Disponibilité et qualité de l'eau

disponibilité de l'eau d'irrigation

en baisse
en augmentation

qualité de l'eau d'irrigation

en baisse
en augmentation
Revenus et coûts

revenus agricoles

en baisse
en augmentation

Impacts socioculturels

sécurité alimentaire/ autosuffisance

réduit
amélioré

possibilités de loisirs

réduit
amélioré

institutions communautaires

affaibli
renforcé

Impacts écologiques

Cycle de l'eau/ ruissellement

quantité d'eau

en baisse
en augmentation

récolte/ collecte de l'eau

réduit
amélioré

nappes phréatiques/ aquifères

en baisse
rechargé
Réduction des risques de catastrophe et des risques climatiques

impacts de la sécheresse

en augmentation
en baisse

6.2 Impacts hors site que la Technologie a montrés

disponibilité de l'eau

en baisse
en augmentation

inondations en aval

en augmentation
réduit

6.3 Exposition et sensibilité de la Technologie aux changements progressifs et aux évènements extrêmes/catastrophes liés au climat (telles que perçues par les exploitants des terres)

Changements climatiques progressifs

Changements climatiques progressifs
Saison Type de changements/ extrêmes climatiques Comment la Technologie fait-elle face à cela?
températures annuelles augmente bien

Extrêmes climatiques (catastrophes)

Catastrophes météorologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
pluie torrentielle locale pas bien
tempête de vent locale bien
Catastrophes climatiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
sécheresse bien
Catastrophes hydrologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
inondation générale (rivière) pas bien

Autres conséquences liées au climat

Autres conséquences liées au climat
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
réduction de la période de croissance bien

6.4 Analyse coûts-bénéfices

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts de mise en place (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

négative

Rentabilité à long terme:

très positive

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts d'entretien récurrents (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

neutre / équilibrée

Rentabilité à long terme:

très positive

6.5 Adoption de la Technologie

Commentaires:

Comments on adoption trend: Les statistiques de 1991 indiquaient l’existence d’au moins 537 de ces barrages en Zambie

6.7 Points forts/ avantages/ possibilités de la Technologie

Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé
Les barrages permettent une diversification des activités pour la génération des revenues y inclus des pépinières, pisciculture etc. et pour alléger la pauvreté

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? l'accès au marchés doit être factilité pour les population afin de supporter tels activités
Ils aident les populations à économiser le temps de chercher de l'eau pour l'usage domestique

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? des droit d'accès à l'eau doivent être claire et équitable
Réduction des risques d'échec de production en comblant des périodes de sècheresses prolongées et en facilitant l'adaptation au changement climatique

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? cette pratique devrait être combiner avec des modes de production qui protègent l'humidité au sol comme le paillage
Réduction des dégats causés par l'érosion du sol et des inondations

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? en utilisant une approache de gestion intégrée par bassin versant des inondations et l'érosion du sol peuvent être allégé
Comme le bétail peut être abreuvé en proximité du village la compaction des sols peut étre réduit

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? l'accès du bétail au barrage doit être regulié pour éviter le développement d'une auréole de dégradation autour du point d'eau et celui doit être protégé de la contamination

6.8 Faiblesses/ inconvénients/ risques de la Technologie et moyens de les surmonter

Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé Comment peuvent-ils être surmontés?
Les barrages appartiennent aux communautés bonne organisation et fort investissement de la communauté
Risque d’envasement nécessité de désenvaser et d’une bonne gestion conservatoire du bassin versant
Vulnérabilité au changement climatique augmenter la profondeur et prévoir une capacité pour au moins deux saisons de pluie
Evaporation et fuites planifier une profondeur minimale de quatre mètres ; si les fuites sont importantes, prévoir un revêtement imperméable pour le talus amont, p. ex. de l’argile ou un film plastique

7. Références et liens

7.2 Références des publications disponibles

Titre, auteur, année, ISBN:

Nissen-Petersen E. 2006. Water from small dams. A handbook for technicians, farmers and others on site investigations, designs, cost estimations, construction and maintenance of small earth dams

Titre, auteur, année, ISBN:

Morris P. H. 1991. Statement of Policy: Progress Review of the Drought Relief Dam Cons/ruction Project, Southern Province. Part 1 — Main Report. Irrigation and Land Husbandry Branch, Department of Agriculture, Chôma

Titre, auteur, année, ISBN:

Sichingabula H.M. 1997. Problems of sedimentation in small dams in Zambia. Human Impact on Erosion and Sedimentation (Proceedings of the Rabat Symposium, April 1997. IAHS Publ. no. 245, 1997

7.3 Liens vers les informations pertinentes disponibles en ligne

Titre/ description:

The Jesuit Centre for Theological Reflection. 2010. Social Conditions Programme.

URL:

http://www.mywage.org/zambia/main/minimum-wage/comparitive-minimum-wage

Modules