Technologies

Digue anti-sel [Sénégal]

Barrage

technologies_1440 - Sénégal

État complet: 69%

1. Informations générales

1.2 Coordonnées des personnes-ressources et des institutions impliquées dans l'évaluation et la documentation de la Technologie

Personne(s)-ressource(s) clé(s)

Spécialiste GDT:
Spécialiste GDT:

Biaye Malang

Service Départemental du Développement Rural de Sédhiou

Sénégal

Spécialiste GDT:
Spécialiste GDT:

Diallo Marième

Centre de Suivi Ecologique

Sénégal

Nom du projet qui a facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
Recueil d'expériences de gestion durable des terres au Sénégal (GEF-FAO / LADA)
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
CDE Centre for Development and Environment (CDE Centre for Development and Environment) - Suisse
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
CSE (CSE) - Sénégal
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
Service Départemental du Développement Rural - Sénégal

1.3 Conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées

Le compilateur et la(les) personne(s) ressource(s) acceptent les conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées:

Oui

2. Description de la Technologie de GDT

2.1 Courte description de la Technologie

Définition de la Technologie:

La technologie consiste à mettre en place un ouvrage de retenue de la langue salée pour éviter l'intrusion du sel dans les rizières

2.2 Description détaillée de la Technologie

Description:

La ville de Sédhiou est entourée par deux vallées : Bakou et Samiron. Jusqu’aux années 60, l'eau douce coulait dans le fleuve Casamance et inondait les vallées, siège de la principale activité agricole dans cette région, la riziculture. En plus, les eaux de ruissellement transportent les nutriments dans ces mêmes vallées où les sols, alors très fertiles, permettaient de cultiver sans apport d’engrais.

But de la technologie: Avec les cycles de sécheresse, la remontée du biseau salé dans les vallées a entrainé une baisse des récoltes dans les périmètres rizicoles essentiellement exploités par les femmes. C’est le cas de la vallée de Samiron où une digue anti-sel a été mise en place en 1990 dans le but d’équilibrer le niveau de l’eau et de préserver les casiers rizicoles de la salinité. Ainsi, en saison des pluies, l’ouvrage est ouvert pour permettre à l’eau de la vallée de retourner au fleuve. Par contre, en saison sèche, la fermeture du barrage permet de retenir l’eau sa-lée en aval.

Activités d'établissement et de maintenance et entrées:La construction de la digue a été précédée par des séances de sensibilisation et de formation des exploitants de la vallée, regroupés en Groupement d’Intérêt Economique, en accord avec les services techniques, sur le rôle de l’ouvrage et les modalités de sa gestion/protection.

Grâce à l’encadrement technique du service de l’agriculture, la digue a permis aux exploitants agricoles de récupérer progressivement des terres. En plus, elle a amélioré la mobilité dans cette localité enclavée par le fleuve Gambie et où les routes sont complètement dégradées.

Toutefois, la durabilité de l’ouvrage pose problème en raison des son coût d’entretien ; en effet l’apparition de fissures sur les vannes, liées à la vétusté, compromet sa fonctionnalité. Aujourd’hui il a besoin d’être réhabilité. Par con-séquent, la mesure ne peut être reproductible que si les coûts d’acquisition et d’entretien de l’ouvrage sont supportés par un projet ou bailleur. Elle est hors de la portée des populations locales.

2.3 Photos de la Technologie

2.5 Pays/ région/ lieux où la Technologie a été appliquée et qui sont couverts par cette évaluation

Pays:

Sénégal

Région/ Etat/ Province:

Région de Sédhiou

Autres spécifications du lieu:

Commune de Sédhiou

Commentaires:

La superficie totale couverte par la technologie SLM est de 12,3 km2.

2.6 Date de mise en œuvre de la Technologie

Si l'année précise est inconnue, indiquez la date approximative: :
  • il y a entre 10-50 ans

2.7 Introduction de la Technologie

Spécifiez comment la Technologie a été introduite: :
  • par le biais de projets/ d'interventions extérieures
Commentaires (type de projet, etc.) :

1990

3. Classification de la Technologie de GDT

3.1 Principal(aux) objectif(s) de la Technologie

  • réduire, prévenir, restaurer les terres dégradées
  • préserver l'écosystème
  • réduire les risques de catastrophes
  • créer un impact économique positif

3.2 Type(s) actuel(s) d'utilisation des terres, là où la Technologie est appliquée

Terres cultivées

Terres cultivées

  • Cultures annuelles
  • rice
Nombre de période de croissance par an: :
  • 1
Précisez:

La période de croissance la plus longue en jours: 270 La période de croissance la plus longue de mois en mois: mai à février

Commentaires:

Principales cultures vivrières: Riz

Principaux problèmes d'utilisation des sols (perception des utilisateurs fonciers): Salinité

3.4 Approvisionnement en eau

Approvisionnement en eau des terres sur lesquelles est appliquée la Technologie:
  • pluvial

3.5 Groupe de GDT auquel appartient la Technologie

  • récupération/ collecte de l'eau
  • gestion de l'irrigation (incl. l'approvisionnement en eau, le drainage)
  • gestion des eaux de surface (sources, rivières, lacs, mers)

3.6 Mesures de GDT constituant la Technologie

structures physiques

structures physiques

  • S6: Murs, barrières, palissades, clôtures
Commentaires:

Mesures principales: Structures physiques

3.7 Principaux types de dégradation des terres traités par la Technologie

dégradation chimique des sols

dégradation chimique des sols

  • Cs: salinisation/ alcalinisation
Commentaires:

Principal type de dégradation abordé: Cs: salinisation / alcalinisation

Principales causes de dégradation: sécheresses

3.8 Prévention, réduction de la dégradation ou réhabilitation des terres dégradées

Spécifiez l'objectif de la Technologie au regard de la dégradation des terres:
  • réduire la dégradation des terres
  • restaurer/ réhabiliter des terres sévèrement dégradées
Commentaires:

Objectifs secondaires: prévenir la dégradation des terres

4. Spécifications techniques, activités, intrants et coûts de mise en œuvre

4.1 Dessin technique de la Technologie

Spécifications techniques (associées au dessin technique):

Connaissances techniques requises pour le personnel de terrain / conseillers:fort

Principales fonctions techniques: récupération de l’eau / augmentation des réserves d’eau, amélioration de la qualité de l’eau, eau filtrée / solution tampon

Matériaux de construction (autres): polymère

4.2 Informations générales sur le calcul des intrants et des coûts

autre/ monnaie nationale (précisez):

Francs CFA

Indiquez le taux de change des USD en devise locale, le cas échéant (p.ex. 1 USD = 79.9 réal brésilien): 1 USD = :

500,0

4.3 Activités de mise en place/ d'établissement

Activité Calendrier des activités (saisonnier)
1. Sensibilisation
2. Mise en place de l'ouvrage

4.4 Coûts et intrants nécessaires à la mise en place

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Sensibilisation 6 personnes par jour 15,0 240,0 3600,0
Main d'œuvre Travail 1,0 1800,0 1800,0
Matériaux de construction Matériau de construction 1,0 1716,0 1716,0
Autre Hébergement du formateur 1,0 900,0 900,0
Autre Nourriture 1,0 1500,0 1500,0
Autre Transport 1,0 500,0 500,0
Coût total de mise en place de la Technologie 10016,0
Coût total de mise en place de la Technologie en dollars américains (USD) 20,03

4.7 Facteurs les plus importants affectant les coûts

Décrivez les facteurs les plus importants affectant les coûts :

La main d'oeuvre (utilisée dans le cadre de la sensibilisation des populations par des agents du projet et des services technique et durant les travaux manuels de mise en place de l'ouvrage) constitue le facteur le plus déterminant pour les coûts de mise en place.

5. Environnement naturel et humain

5.1 Climat

Précipitations annuelles
  • < 250 mm
  • 251-500 mm
  • 501-750 mm
  • 751-1000 mm
  • 1001-1500 mm
  • 1501-2000 mm
  • 2001-3000 mm
  • 3001-4000 mm
  • > 4000 mm
Spécifiez la pluviométrie moyenne annuelle (si connue), en mm:

1100,00

Zone agro-climatique
  • humide

Thermal climate class: tropics

5.2 Topographie

Pentes moyennes:
  • plat (0-2 %)
  • faible (3-5%)
  • modéré (6-10%)
  • onduleux (11-15%)
  • vallonné (16-30%)
  • raide (31-60%)
  • très raide (>60%)
Reliefs:
  • plateaux/ plaines
  • crêtes
  • flancs/ pentes de montagne
  • flancs/ pentes de colline
  • piémonts/ glacis (bas de pente)
  • fonds de vallée/bas-fonds
Zones altitudinales:
  • 0-100 m
  • 101-500 m
  • 501-1000 m
  • 1001-1500 m
  • 1501-2000 m
  • 2001-2500 m
  • 2501-3000 m
  • 3001-4000 m
  • > 4000 m

5.3 Sols

Profondeur moyenne du sol:
  • très superficiel (0-20 cm)
  • superficiel (21-50 cm)
  • modérément profond (51-80 cm)
  • profond (81-120 cm)
  • très profond (>120 cm)
Texture du sol (de la couche arable):
  • fin/ lourd (argile)
Matière organique de la couche arable:
  • abondant (>3%)
Si disponible, joignez une description complète du sol ou précisez les informations disponibles, par ex., type de sol, pH/ acidité du sol, capacité d'échange cationique, azote, salinité, etc.

Fertilité du sol: Très haute (transport des nutriments par le ruissellement)
Capacité de stockage de l'eau du sol: Très haute

5.4 Disponibilité et qualité de l'eau

Profondeur estimée de l’eau dans le sol:

< 5 m

Disponibilité de l’eau de surface:

bonne

Qualité de l’eau (non traitée):

uniquement pour usage agricole (irrigation)

Commentaires et précisions supplémentaires sur la qualité et la quantité d'eau:

Profondeur estimée de l’eau dans le sol: <5m (2m)

5.6 Caractéristiques des exploitants des terres appliquant la Technologie

Orientation du système de production:
  • subsistance (auto-approvisionnement)
Revenus hors exploitation:
  • moins de 10% de tous les revenus
Niveau relatif de richesse:
  • pauvre
  • moyen
Individus ou groupes:
  • groupe/ communauté
Niveau de mécanisation:
  • travail manuel
Genre:
  • femmes
Indiquez toute autre caractéristique pertinente des exploitants des terres:

Les utilisateurs de terres qui utilisent la technologie sont principalement des utilisateurs de terrains communs / moyens

Différence dans la participation des femmes et des hommes: Dans la culture mandingue, seules les femmes cultivatrices du riz dans les vallées.

Densité de la population: 10 à 50 personnes / km2

10% des utilisateurs du terrain sont riches en moyenne.
90% des usagers de la terre sont pauvres.

5.7 Superficie moyenne des terres utilisées par les exploitants des terres appliquant la Technologie

  • < 0,5 ha
  • 0,5-1 ha
  • 1-2 ha
  • 2-5 ha
  • 5-15 ha
  • 15-50 ha
  • 50-100 ha
  • 100-500 ha
  • 500-1 000 ha
  • 1 000-10 000 ha
  • > 10 000 ha
Cette superficie est-elle considérée comme de petite, moyenne ou grande dimension (en se référant au contexte local)?
  • petite dimension

5.8 Propriété foncière, droits d’utilisation des terres et de l'eau

Propriété foncière:
  • état
Droits d’utilisation des terres:
  • communautaire (organisé)
Droits d’utilisation de l’eau:
  • accès libre (non organisé)

5.9 Accès aux services et aux infrastructures

santé:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
éducation:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
assistance technique:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
emploi (par ex. hors exploitation):
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
marchés:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
énergie:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
routes et transports:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
eau potable et assainissement:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
services financiers:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne

6. Impacts et conclusions

6.1 Impacts sur site que la Technologie a montrés

Impacts socio-économiques

Production

production agricole

en baisse
en augmentation

risque d'échec de la production

en augmentation
en baisse

surface de production

en baisse
en augmentation
Revenus et coûts

revenus agricoles

en baisse
en augmentation

Impacts socioculturels

sécurité alimentaire/ autosuffisance

réduit
amélioré

institutions communautaires

affaibli
renforcé

connaissances sur la GDT/ dégradation des terres

réduit
amélioré

Amélioration des moyens de subsistance et du bien-être humain

en baisse
augmenté

Impacts écologiques

Cycle de l'eau/ ruissellement

qualité de l'eau

en baisse
en augmentation

récolte/ collecte de l'eau

réduit
amélioré
Sols

salinité

en augmentation
en baisse
Biodiversité: végétale, animale

diversité des habitats

en baisse
en augmentation

6.3 Exposition et sensibilité de la Technologie aux changements progressifs et aux évènements extrêmes/catastrophes liés au climat (telles que perçues par les exploitants des terres)

Changements climatiques progressifs

Changements climatiques progressifs
Saison Augmentation ou diminution Comment la Technologie fait-elle face à cela?
températures annuelles augmente bien

Extrêmes climatiques (catastrophes)

Catastrophes météorologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
pluie torrentielle locale pas bien
tempête de vent locale bien
Catastrophes climatiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
sécheresse bien
Catastrophes hydrologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
inondation générale (rivière) bien

Autres conséquences liées au climat

Autres conséquences liées au climat
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
réduction de la période de croissance bien

6.4 Analyse coûts-bénéfices

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts de mise en place (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

positive

Rentabilité à long terme:

très positive

6.5 Adoption de la Technologie

De tous ceux qui ont adopté la Technologie, combien d'entre eux l'ont fait spontanément, à savoir sans recevoir aucune incitation matérielle, ou aucune rémunération? :
  • 0-10%
Commentaires:

100% des familles d'utilisateurs de terres ont adopté la technologie avec support matériel externe

Il existe une forte tendance à l'adoption spontanée de la technologie

6.7 Points forts/ avantages/ possibilités de la Technologie

Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue de l'exploitant des terres
Récupération des terres salées

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Augmenter les digues de régulation
Augmentation de la production

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Réhabiliter les vannes

6.8 Faiblesses/ inconvénients/ risques de la Technologie et moyens de les surmonter

Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue de l’exploitant des terres Comment peuvent-ils être surmontés?
Coûts de mise en place élevés

7. Références et liens

7.1 Méthodes/ sources d'information

Modules