Vous utilisez probablement une version dépassée et inactive de ce dossier. Passez à la dernière version de ce dossier.
Technologies
Inactif

Compostage des déchets organiques en Agriculture Biologique. [Tunisie]

Compostage

technologies_3726 - Tunisie

État complet: 94%

1. Informations générales

1.2 Coordonnées des personnes-ressources et des institutions impliquées dans l'évaluation et la documentation de la Technologie

Personne(s)-ressource(s) clé(s)

Spécialiste GDT:

Grissa Hanem

Centre Technique de l'Agriculture Biologique

Chott Meriem Sousse

Tunisie

Nom du projet qui a facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
Decision Support for Mainstreaming and Scaling out Sustainable Land Management (GEF-FAO / DS-SLM)
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
Centre Technique de l'Agriculture Biologique (CTAB) - Tunisie

1.3 Conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées

Le compilateur et la(les) personne(s) ressource(s) acceptent les conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées:

Oui

1.4 Déclaration sur la durabilité de la Technologie décrite

Est-ce que la Technologie décrite ici pose problème par rapport à la dégradation des terres, de telle sorte qu'elle ne peut pas être déclarée comme étant une technologie de gestion durable des terres?

Non

1.5 Référence au(x) questionnaire(s) sur les Approches de GDT

2. Description de la Technologie de GDT

2.1 Courte description de la Technologie

Définition de la Technologie:

Le compostage est un procédé de décomposition des déchets organiques fermentescibles par des micro-organismes dans des conditions controlées.

2.2 Description détaillée de la Technologie

Description:

* Environnement naturel et humain terrain agricole, stationné plates formes du compostage.
* Principales caractéristiques :
- La technique permet l’obtention d’une matière fertilisante stabilisée riche en composés humiques, le compost, susceptible d’être utilisé au tant qu’amendement organique améliorant aussi bien la structure que la fertilité des sols.
- Le compostage est essentiellement basé sur l’action des micro-organismes qui transforment les matériaux à composter. Les procédés de contrôle de la production portent principalement sur les principaux paramètres (la température, l’humidité, le rapport C/N …).
*Objectifs :
+ Valorisation des déchets organiques en amendement organique et préserver l’environnement.
+ Recyclage des matières organiques et boucler les cycles naturels.
+ Retour de la matière organique dans le sol.
+ Diminuer le recours aussi bien aux fertilisants qu’aux pesticides en plus de favoriser la conservation de l’eau.
+ Améliorer les caractéristiques physico-chimiques et biologiques des sols.
+ Assainissement vis-à-vis des adventices et des pathogènes et aussi des agents pathogènes et parasites des animaux.
+ L’efficacité des composts dans la protection des plantes contre les maladies.
* Activités : Collecte des déchets, broyage des déchets, mise en place du tas, retournement, irrigation, évaluation de la maturité, tamisage et conditionnement.
* Intrants majeurs : les déchets organiques disponibles localement chez les agriculteurs d'origine agricole (végétale, animale), municipale, forestier, agroalimentaire, marine, ...

La technologie du compostage est appréciée par les exploitants des terres car le compost contribue à l'entretien des stocks de matière organique et améliore la fertilité des sols : stabilisation de la structure, libération d'éléments nutritifs pour les végétaux, lutte contre l'érosion, ... Ainsi que la protection des plantes contre les maladies et l'amélioration de la production.

2.3 Photos de la Technologie

2.4 Vidéos de la Technologie

Lieu:

Chott Meriem, Sousse

Nom du vidéaste:

Hanem Grissa (TV Wataniya 1)

2.5 Pays/ région/ lieux où la Technologie a été appliquée et qui sont couverts par cette évaluation

Pays:

Tunisie

Région/ Etat/ Province:

Chott Meriem, Sousse

2.6 Date de mise en œuvre de la Technologie

Indiquez l'année de mise en œuvre:

2000

Si l'année précise est inconnue, indiquez la date approximative: :
  • il y a entre 10-50 ans

2.7 Introduction de la Technologie

  • Dans le cadre de programme de l'Agriculture Biologique en Tunisie.

3. Classification de la Technologie de GDT

3.1 Principal(aux) objectif(s) de la Technologie

  • améliorer la production
  • réduire, prévenir, restaurer les terres dégradées
  • préserver l'écosystème
  • conserver/ améliorer la biodiversité
  • réduire les risques de catastrophes
  • créer un impact économique positif

3.2 Type(s) actuel(s) d'utilisation des terres, là où la Technologie est appliquée

Terres cultivées

Terres cultivées

  • Cultures annuelles
  • Cultures pérennes (non ligneuses)
  • Plantations d’arbres ou de buissons
Principales cultures (vivrières et commerciales):

La plupart des cultures maraîchères, plantes aromatiques et médicinales, agrumes, oliviers et vigne.

Implantations, infrastructures

Implantations, infrastructures

  • Habitats, buildings
Remarques:

Magazin de stockage des intrants et des outils.

Si l'utilisation des terres a changé en raison de la mise en œuvre de la Technologie, indiquez l'utilisation des terres avant la mise en œuvre de la Technologie:

Plantation de l'olive de table et de la vigne.

3.3 Informations complémentaires sur l'utilisation des terres

Approvisionnement en eau des terres sur lesquelles est appliquée la Technologie:
  • mixte: pluvial-irrigué
Commentaires:

Irrigation de pointe complémentaire.

Nombre de période de croissance par an: :
  • 1

3.4 Groupe de GDT auquel appartient la Technologie

  • gestion intégrée de la fertilité des sols
  • lutte intégrée contre les ravageurs et les maladies (incluant l'agriculture biologique)
  • gestion des déchets/ gestion des eaux usées

3.5 Diffusion de la Technologie

Spécifiez la diffusion de la Technologie:
  • répartie uniformément sur une zone
Si la Technologie est uniformément répartie sur une zone, indiquez la superficie couverte approximative:
  • < 0,1 km2 (10 ha)

3.6 Mesures de GDT constituant la Technologie

pratiques agronomiques

pratiques agronomiques

  • A1: Couverture végétale/ du sol
  • A2: Matière organique/ fertilité du sol
  • A3: Traitement de la couche superficielle du sol
  • A5: Gestion des semences, amélioration des variétés
pratiques végétales

pratiques végétales

  • V1: Couverture d’arbres et d’arbustes
  • V2: Herbes et plantes herbacées pérennes
  • V4: Remplacement ou suppression des espèces étrangères envahissantes
  • V5: Autres
structures physiques

structures physiques

  • S5: Barrages/retenues, micro-bassins, étangs
  • S6: Murs, barrières, palissades, clôtures
  • S7: Collecte de l'eau/ approvisionnent en eau/ équipement d'irrigation
  • S9: Abris pour plantes et animaux
modes de gestion

modes de gestion

  • M1: Changement du type d’utilisation des terres
  • M2: Changement du niveau de gestion / d'intensification
  • M3: Disposition/plan en fonction de l'environnement naturel et humain
  • M4: Changement majeur dans le calendrier des activités
  • M5: Contrôle/ changement de la composition des espèces
  • M6: Gestion des déchets (recyclage, réutilisation ou réduction)

3.7 Principaux types de dégradation des terres traités par la Technologie

érosion hydrique des sols

érosion hydrique des sols

  • Wt: perte de la couche superficielle des sols (couche arable)/ érosion de surface
érosion éolienne des sols

érosion éolienne des sols

  • Et: perte de la couche superficielle des sols (couche arable)
dégradation chimique des sols

dégradation chimique des sols

  • Cn: baisse de la fertilité des sols et réduction du niveau de matière organique (non causée par l’érosion)
  • Cp: pollution des sols
  • Cs: salinisation/ alcalinisation
dégradation physique des sols

dégradation physique des sols

  • Pc: compaction
  • Pk: scellage et encroûtement
  • Pi: imperméabilisation des sols
  • Pw: saturation en eau des sols
  • Ps: affaissement des sols organiques, tassement des sols
  • Pu: perte de la fonction de bio-production en raison d’autres activités
dégradation biologique

dégradation biologique

  • Bc: réduction de la couverture végétale
  • Bh: perte d’habitats
  • Bq: baisse de la quantité/ biomasse
  • Bs: baisse de la qualité et de la composition/ diversité des espèces
  • Bl: perte de la vie des sols
  • Bp: augmentation des insectes nuisibles (ravageurs)/ maladies, baisse des prédateurs
dégradation hydrique

dégradation hydrique

  • Hp: baisse de la qualité des eaux de surface
  • Hq: baisse de la qualité des eaux souterraines

3.8 Prévention, réduction de la dégradation ou réhabilitation des terres dégradées

Spécifiez l'objectif de la Technologie au regard de la dégradation des terres:
  • prévenir la dégradation des terres
  • réduire la dégradation des terres

4. Spécifications techniques, activités, intrants et coûts de mise en œuvre

4.1 Dessin technique de la Technologie

Auteur:

Hanem Grissa

Date:

14/05/2018

4.2 Spécification/ explications techniques du dessin technique

Dimensions :
- Hauteur et largeur : selon l’équipement ou les outils de retournement du tas du compost
- Longueur : selon la quantité des déchets organique disponible sur terrain
Tas du compost à la station du compostage du CTAB à Chott Marien :
Hauteur : 1 m
Largeur : 2 m
Longueur : entre 5 et 15 m : selon la quantité disponible et/ou la quantité à produire
Retournement : - par un retourneur d’andain dont les dimensions : largeur : 2 m et hauteur : 1 m
- retournement manuel : Main d’œuvre si nécessaire

4.3 Informations générales sur le calcul des intrants et des coûts

Spécifiez la manière dont les coûts et les intrants ont été calculés:
  • par entité de la Technologie
Précisez l'unité:

10 tonnes

autre/ monnaie nationale (précisez):

Dinar Tunisien

Indiquer le taux de change du dollars en monnaie locale (si pertinent): 1 USD= :

2,45

Indiquez le coût salarial moyen de la main d'œuvre par jour:

20 Dinar Tunisien.

4.4 Activités de mise en place/ d'établissement

Activité Type de mesures Calendrier
1. Collecte des déchets verts (approvisionnement sur site ou achat) Modes de gestion Décembre - Janvier
2. Broyage des déchets Agronomique Janvier - Février
3. Mise en tas des déchets Agronomique Février
4. Retournement : 1er jour de compostage afin d'assurer l'homogénéité du compostet contrôle de l'humidité Agronomique Février

4.5 Coûts et intrants nécessaires à la mise en place

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Ouvriers heure/jour 0,5 20,0 10,0 100,0
Equipements Broyeur
Equipements Retournement d'andain. minute 8,0 0,4 3,2 100,0
Equipements Mise en place heure 1,5 2,0 3,0 100,0
Matériel végétal Fumier bovin tonne 7,0 37,0 259,0 100,0
Matériel végétal Déchets verts tonne 0,5 5,6 2,8 100,0
Matériel végétal Fumier ovin tonne 2,5 37,0 92,5 100,0
Coût total de mise en place de la Technologie 370,5
Si le coût n'est pas pris en charge à 100% par l'exploitant des terres, indiquez qui a financé le coût restant:

L'exploitant des terres dans ce cas est le CTAB qui a financé tous les intrants.

4.6 Activités d'entretien/ récurrentes

Activité Type de mesures Calendrier/ fréquence
1. Retournement du tas afin d'assurer l'aération du compost et ajuster la température et l'humidité Agronomique En fonction de la température et de l'humidité.
2. Irrigation du compost. Agronomique Selon le taux d'humidité.
3. Évalution de la maturité du compost (test de phyto-toxicité) Agronomique Aprés 3 mois jusqu'à la maturité finale.
4. Tamisage selon la qualité et la texture du compost afin de récupérer une partie des matières organiques non compostés. Agronomique avant utilisation.
5. Conditionnement: conserver le compost dans l'abri. Modes de gestion Jusqu'à utilisation.

4.7 Coûts et intrants nécessaires aux activités d'entretien/ récurrentes (par an)

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Equipements Retournement d'andain. minute 30,0 0,4 12,0 100,0
Equipements Irrigation m3 6,5 0,15 0,97 100,0
Coût total d'entretien de la Technologie 12,97

4.8 Facteurs les plus importants affectant les coûts

Décrivez les facteurs les plus importants affectant les coûts :

- Diminution de la quantité des déchets organiques de 50% par rapport à la quantité initiale, la composition initiale du compost permet d'obtenir environ 5 tonnes du compost.
- Le montant alloué à l'achat de matière première est le plus important.

5. Environnement naturel et humain

5.1 Climat

Précipitations annuelles
  • < 250 mm
  • 251-500 mm
  • 501-750 mm
  • 751-1000 mm
  • 1001-1500 mm
  • 1501-2000 mm
  • 2001-3000 mm
  • 3001-4000 mm
  • > 4000 mm
Spécifiez la pluviométrie moyenne annuelle (si connue), en mm:

200,00

Spécifications/ commentaires sur les précipitations:

Pluviométrie irrigulière.

Indiquez le nom de la station météorologique de référence considérée:

Centre Régional de Recherche en Horticulture et Agriculture Biologique à Chott Meriem.

Zone agro-climatique
  • semi-aride

5.2 Topographie

Pentes moyennes:
  • plat (0-2 %)
  • faible (3-5%)
  • modéré (6-10%)
  • onduleux (11-15%)
  • vallonné (16-30%)
  • raide (31-60%)
  • très raide (>60%)
Reliefs:
  • plateaux/ plaines
  • crêtes
  • flancs/ pentes de montagne
  • flancs/ pentes de colline
  • piémonts/ glacis (bas de pente)
  • fonds de vallée/bas-fonds
Zones altitudinales:
  • 0-100 m
  • 101-500 m
  • 501-1000 m
  • 1001-1500 m
  • 1501-2000 m
  • 2001-2500 m
  • 2501-3000 m
  • 3001-4000 m
  • > 4000 m
Indiquez si la Technologie est spécifiquement appliquée dans des:
  • non pertinent

5.3 Sols

Profondeur moyenne du sol:
  • très superficiel (0-20 cm)
  • superficiel (21-50 cm)
  • modérément profond (51-80 cm)
  • profond (81-120 cm)
  • très profond (>120 cm)
Texture du sol (de la couche arable):
  • moyen (limoneux)
Texture du sol (> 20 cm sous la surface):
  • moyen (limoneux)
Matière organique de la couche arable:
  • abondant (>3%)
Si disponible, joignez une description complète du sol ou précisez les informations disponibles, par ex., type de sol, pH/ acidité du sol, capacité d'échange cationique, azote, salinité, etc.

Le taux de la matière organique est de 0.5 % avant l'utilisation du compost et de 3.5 % aprés 15 d'épandage du compost.
Salinité faible, pH: 7 - 8

5.4 Disponibilité et qualité de l'eau

Profondeur estimée de l’eau dans le sol:

5-50 m

Disponibilité de l’eau de surface:

bonne

Qualité de l’eau (non traitée):

eau potable

La salinité de l'eau est-elle un problème? :

Oui

Précisez:

La salinité dépend de la zone.

La zone est-elle inondée?

Non

Commentaires et précisions supplémentaires sur la qualité et la quantité d'eau:

L'eau d'irrigation est disponible à partir de barrage de Nebhana.
C'est une zone trés proche de la mer.

5.5 Biodiversité

Diversité des espèces:
  • élevé
Diversité des habitats:
  • élevé

5.6 Caractéristiques des exploitants des terres appliquant la Technologie

Sédentaire ou nomade:
  • Sédentaire
Orientation du système de production:
  • mixte (de subsistance/ commercial)
Revenus hors exploitation:
  • 10-50% de tous les revenus
Niveau relatif de richesse:
  • moyen
Individus ou groupes:
  • employé (entreprise, gouvernement)
Niveau de mécanisation:
  • travail manuel
  • mécanisé/ motorisé
Genre:
  • femmes
Age des exploitants des terres:
  • jeunes

5.7 Superficie moyenne des terres détenues ou louées par les exploitants appliquant la Technologie

  • < 0,5 ha
  • 0,5-1 ha
  • 1-2 ha
  • 2-5 ha
  • 5-15 ha
  • 15-50 ha
  • 50-100 ha
  • 100-500 ha
  • 500-1 000 ha
  • 1 000-10 000 ha
  • > 10 000 ha
Cette superficie est-elle considérée comme de petite, moyenne ou grande dimension (en se référant au contexte local)?
  • moyenne dimension

5.8 Propriété foncière, droits d’utilisation des terres et de l'eau

Propriété foncière:
  • état
Droits d’utilisation des terres:
  • communautaire (organisé)
  • CTAB
Droits d’utilisation de l’eau:
  • communautaire (organisé)

5.9 Accès aux services et aux infrastructures

santé:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
éducation:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
assistance technique:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
emploi (par ex. hors exploitation):
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
marchés:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
énergie:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
routes et transports:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
eau potable et assainissement:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
services financiers:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
Zone touristique :
  • pauvre
  • modéré
  • bonne

6. Impacts et conclusions

6.1 Impacts sur site que la Technologie a montrés

Impacts socio-économiques

Production

production agricole

en baisse
en augmentation

qualité des cultures

en baisse
en augmentation

risque d'échec de la production

en augmentation
en baisse

diversité des produits

en baisse
en augmentation
Disponibilité et qualité de l'eau

disponibilité de l'eau d'irrigation

en baisse
en augmentation

demande pour l'eau d'irrigation

en augmentation
en baisse
Revenus et coûts

dépenses pour les intrants agricoles

en augmentation
en baisse

revenus agricoles

en baisse
en augmentation

diversité des sources de revenus

en baisse
en augmentation

disparités économiques

en augmentation
en baisse

charge de travail

en augmentation
en baisse
Autres impacts socio-économiques

valorisation des déchets de la région

en baisse
en augmentation

création d'emploi

en baisse
en augmentation

Impacts socioculturels

sécurité alimentaire/ autosuffisance

réduit
amélioré

situation sanitaire

détérioré
amélioré

possibilités de loisirs

réduit
amélioré

institutions communautaires

affaibli
renforcé

institutions nationales

affaibli
renforcé

connaissances sur la GDT/ dégradation des terres

réduit
amélioré

apaisement des conflits

détérioré
amélioré

situation des groupes socialement et économiquement désavantagés

détérioré
amélioré

Impacts écologiques

Cycle de l'eau/ ruissellement

quantité d'eau

en baisse
en augmentation

ruissellement de surface

en augmentation
en baisse

drainage de l'excès d'eau

réduit
amélioré

évaporation

en augmentation
en baisse
Sols

humidité du sol

en baisse
en augmentation

couverture du sol

réduit
amélioré

perte en sol

en augmentation
en baisse

encroûtement/ battance du sol

en augmentation
réduit

compaction du sol

en augmentation
réduit

cycle/ recharge des éléments nutritifs

en baisse
en augmentation

salinité

en augmentation
en baisse

matière organique du sol/ au dessous du sol C

en baisse
en augmentation

acidité

en augmentation
réduit
Biodiversité: végétale, animale

Couverture végétale

en baisse
en augmentation

biomasse/ au dessus du sol C

en baisse
en augmentation

diversité végétale

en baisse
en augmentation

espèces étrangères envahissantes

en augmentation
réduit

espèces bénéfiques

en baisse
en augmentation

diversité des habitats

en baisse
en augmentation

contrôle des animaux nuisibles/ maladies

en baisse
en augmentation
Réduction des risques de catastrophe et des risques climatiques

impacts des inondations

en augmentation
en baisse

glissements de terrains/coulées de débris

en augmentation
en baisse

impacts de la sécheresse

en augmentation
en baisse

émissions de carbone et de gaz à effet de serre

en augmentation
en baisse

microclimat

détérioré
amélioré

6.2 Impacts hors site que la Technologie a montrés

disponibilité de l'eau

en baisse
en augmentation

pollution des rivières/ nappes phréatiques

en augmentation
réduit

capacité tampon/de filtration

réduit
amélioré

sédiments (indésirables) transportés par le vent

en augmentation
réduit

dommages sur les champs voisins

en augmentation
réduit

impact des gaz à effet de serre

en augmentation
réduit

6.3 Exposition et sensibilité de la Technologie aux changements progressifs et aux évènements extrêmes/catastrophes liés au climat (telles que perçues par les exploitants des terres)

Changements climatiques progressifs

Changements climatiques progressifs
Saison Type de changements/ extrêmes climatiques Comment la Technologie fait-elle face à cela?
températures annuelles augmente bien
températures saisonnières saison sèche augmente bien
précipitations annuelles décroît bien
précipitations saisonnières saison des pluies/ humide décroît bien

Extrêmes climatiques (catastrophes)

Catastrophes météorologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
pluie torrentielle locale bien
Catastrophes biologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
maladies épidémiques très bien

Autres conséquences liées au climat

Autres conséquences liées au climat
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
réduction de la période de croissance bien
Commentaires:

Le compost est produit selon la norme tunisienne de l'amendement organique et les réglementation de l'agriculture biologique.

6.4 Analyse coûts-bénéfices

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts de mise en place (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

positive

Rentabilité à long terme:

très positive

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts d'entretien récurrents (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

très positive

Rentabilité à long terme:

très positive

6.5 Adoption de la Technologie

  • 1-10%
Parmi tous ceux qui ont adopté la Technologie, combien d'entre eux l'ont fait spontanément, à savoir sans recevoir aucune incitation matérielle ou aucun paiement?
  • 90-100%
Commentaires:

Cette technologie (Compast à base des déchets organiques) est obligatoire dans l'agriculture biologique.

6.6 Adaptation

La Technologie a-t-elle été récemment modifiée pour s'adapter à l'évolution des conditions?

Oui

autre (précisez):

Disponibilté de la matière première

6.7 Points forts/ avantages/ possibilités de la Technologie

Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue de l'exploitant des terres
Disponibilité des déchets organiques à proximité et au niveau de l'exploitation agricole.
Le compostage améliore la fertilité des sols et modifie ses propriétés physico-chimiques et biologiques et protège les plantes contre les maladies.
Le compost fournit les éléments nutritifs nécessaires au développement de la plante.
Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé
Technique facile à adopter par les exploitants.
Valorisation des déchets organiques en amendement organique.
Subvention de 50 % du coût des investissements pour les équipements et instruments et moyens spécifiques à la production du compost.

6.8 Faiblesses/ inconvénients/ risques de la Technologie et moyens de les surmonter

Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue de l’exploitant des terres Comment peuvent-ils être surmontés?
Coût d'investissement initial élévé dans l'achat de broyeur. Encouragement d'implanter les GDA et SMSA.
Processus un peu difficile pour un exploitant débutant, qui manque de technicité pour la production du compost. Accompagnement et encadrement des exploitants sur terrain.
Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé Comment peuvent-ils être surmontés?
Promotion des fournisseurs des instruments et des équipements produits localement est limitée. Encouragement des fournisseurs locaux à promouvoir leurs services.

7. Références et liens

7.1 Méthodes/ sources d'information

  • visites de terrain, enquêtes sur le terrain

1

  • interviews/entretiens avec les exploitants des terres

1

  • interviews/ entretiens avec les spécialistes/ experts de GDT

4 experts de CTAB.

7.3 Liens vers les informations pertinentes disponibles en ligne

Titre/ description:

Agriculture biologique en tunisie Un créneau porteur

URL:

http://fesa.over-blog.org/article-agriculture-biologique-en-tunisie-un-creneau-porteur-2-62245035.html

Titre/ description:

Compostage

URL:

http://www.apia.com.tn/medias/files/compostage.pdf

Titre/ description:

Etude et évaluation du compostage de différents types de matières organiques et des effets des jus de composts biologiques sur les maladies des plantes

URL:

http://orgprints.org/3064/1/Etude.pdf

Modules