Technologies

Stabilisation des berges des rivières par le bambou [Burundi]

Gukingira inzuzi guhomoka

technologies_1730 - Burundi

État complet: 84%

1. Informations générales

1.2 Coordonnées des personnes-ressources et des institutions impliquées dans l'évaluation et la documentation de la Technologie

Personne(s)-ressource(s) clé(s)

Spécialiste GDT:
Spécialiste GDT:

Nzigiyimpa Léonidas

INECN

Burundi

Nom du projet qui a facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
The Transboundary Agro-ecosystem Management Project for the Kagera River Basin (GEF-FAO / Kagera TAMP )
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
Institut National pour l'environnement et la Conservation de la Nature (INECN) - Burundi
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
FAO (FAO) - Italie

1.3 Conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées

Le compilateur et la(les) personne(s) ressource(s) acceptent les conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées:

Oui

1.5 Référence au(x) Questionnaires sur les Approches de GDT (documentées au moyen de WOCAT)

2. Description de la Technologie de GDT

2.1 Courte description de la Technologie

Définition de la Technologie:

La technologie consiste à la diminution de la pollution des eaux des rivières par la stabilisation des berges des cours d'eau par la plantation des plants de bambou.

2.2 Description détaillée de la Technologie

Description:

Cette technologie va contribuer à l'amélioration de la qualité des eaux, atténuation aux changements climatiques et l'amélioration des conditions de vie des populations de la zone d'intervention du projet.

La technologie est faite de deux étapes principales: la production des plants en pépinière et la plantation.
La production des plants en pépinière se fait par bouturage. Des morceaux de tiges de bambou de plus ou moins 1 m de long sont entaillés au niveau des entrenoeuds et puis sont couchés à même le sol; les noeuds seulement sont couverts de terre. L'arrosage se fait uniquement au niveau des entailles tous les matins et soirs. Après 4 à 5 mois les plants sont prêts à être plantés. Les plants sont installés sur les berges des cours d'eau dans des poquets de 40cm x 40cm x 40 cm à plus ou moins 1.5 m du cours et à 3 m entre les plants. Les jeunes plants sont protégés par un enclos contre les prédateurs.

But de la technologie: Le projet vise à améliorer la qualité des eaux par la diminution de la sédimentation, l'atténuation des changements climatiques et l'amélioration des conditions de vie des populations.

Activités d'établissement et de maintenance et entrées: 1. Pépinière:
Houes + Bois + clous + sachets en plastique + matériel végétal, ombrière, matériel d'arrosage, machettes, fumure organique, pulvérisateur.

2. Plantation:
Machettes, paniers, houes, paniers de transport des plantes, bois pour la protection des plantes, clous et fils à la ligature.

3. Entretien:
Houes pour sarclage

4. Activités sylvicoles: émondage, exploitation, valorisation des produits de bambous en divers matériaux (chaises, tables, etc.)

5. Renforcement des capacités des communautés sur les techniques sylvicoles du bambou, la transformation et la valorisation des produits de bambous.

Environnement naturel / humain: Le climat de la zone d'intervention est subtropical - humide. Ce sont des bas-fonds des rivières Kayokwe et Waga, toutes tributaires de la rivière Ruvubu. Ils sont régulièrement inondés. Suite à la pression démographique sur les terres agricoles, la population cultive jusqu'au bord des berges des rivières provoquant ainsi leur glissement. La densité moyenne de la population est de 350 hab/km².

2.3 Photos de la Technologie

2.5 Pays/ région/ lieux où la Technologie a été appliquée et qui sont couverts par cette évaluation

Pays:

Burundi

Région/ Etat/ Province:

Mwaro

Autres spécifications du lieu:

Kayokwe

Spécifiez la diffusion de la Technologie:
  • répartie uniformément sur une zone
S'il n'existe pas d'informations exactes sur la superficie, indiquez les limites approximatives de la zone couverte:
  • 100-1 000 km2
Commentaires:

La technologie s'applique entre 2 micro-bassins versants mitoyens de Kayokwe et de Waga.

2.6 Date de mise en œuvre de la Technologie

Si l'année précise est inconnue, indiquez la date approximative: :
  • il y a moins de 10 ans (récemment)

2.7 Introduction de la Technologie

Spécifiez comment la Technologie a été introduite: :
  • par le biais de projets/ d'interventions extérieures
Commentaires (type de projet, etc.) :

C'est pour la première fois que cette technologie soit appliquée dans la région voire dans le pays.

3. Classification de la Technologie de GDT

3.1 Principal(aux) objectif(s) de la Technologie

  • réduire, prévenir, restaurer les terres dégradées
  • atténuer le changement climatique et ses impacts

3.2 Type(s) actuel(s) d'utilisation des terres, là où la Technologie est appliquée

Les divers types d'utilisation des terres au sein du même unité de terrain: :

Oui

Précisez l'utilisation mixte des terres (cultures/ pâturages/ arbres):
  • Agroforesterie

Terres cultivées

Terres cultivées

  • Cultures annuelles
  • Cultures pérennes (non ligneuses)
Nombre de période de croissance par an: :
  • 3
Précisez:

La plus longue période de croissance en jours: 240; La période de croissance la plus longue de mois en mois: Saison pluvieuse: Octobre-Mai; Deuxième période de croissance la plus longue en jours: 120; Deuxième période de croissance plus longue de mois en mois: Saison sèche: Juin-Septembre

Forêts/ bois

Forêts/ bois

  • Forêts (semi-)naturelles/ bois
Forêts (semi-)naturelles/ terres boisées: précisez le mode de gestion:
  • Coupes sélectives
Type d’arbres:
  • Bambou commun
Produits et services:
  • Bois d'œuvre (de construction)
  • Bois de chauffage
  • Conservation/ protection de la nature
Commentaires:

Principaux problèmes d'utilisation des terres (avis du compilateur): Phénomènes d'érosion entraînant la dégradation des terres.
Manque de rotation des cultures et de jachère

Principaux problèmes d'utilisation des terres (perception des utilisateurs fonciers): Mauvaises pratiques agricoles, glissements réguliers des berges des rivières, insuffisance des terres cultivables dans les marais, concurrences avec les cultures proches

Problèmes / commentaires concernant l'utilisation de la forêt: Les coupes seront séléctives pour éviter la concurrence sur les cultures installées et en vue d'avoir des revenus réparés dans le temps et dans l'espace.

Usage final (final) (après la mise en œuvre de la technologie SLM): Terres cultivées: Cp: culture vivace (non ligneuse)

Type de système de culture et grandes cultures commentaires: Les tiges des bambous sont transformés en divers produits artisanaux.

L'élevage gèle les résidus des cultures

Contraintes des cultures de rente (cafés)

Contraintes des habitats dispersés dans les exploitations

Contraintes de Sols rocailleux et inexploitable

Densité d'élevage/ chargement (si pertinent): 25-50 LU /km2

3.3 Est-ce que l’utilisation des terres a changé en raison de la mise en œuvre de la Technologie ?

Est-ce que l’utilisation des terres a changé en raison de la mise en œuvre de la Technologie ?
  • Oui (Veuillez remplir les questions ci-après au regard de l’utilisation des terres avant la mise en œuvre de la Technologie)
Terres cultivées

Terres cultivées

  • Cultures annuelles

3.4 Approvisionnement en eau

Approvisionnement en eau des terres sur lesquelles est appliquée la Technologie:
  • pluvial

3.5 Groupe de GDT auquel appartient la Technologie

  • Amélioration de la couverture végétale/ du sol
  • gestion des eaux de surface (sources, rivières, lacs, mers)

3.6 Mesures de GDT constituant la Technologie

pratiques végétales

pratiques végétales

  • V2: Herbes et plantes herbacées pérennes
modes de gestion

modes de gestion

  • M1: Changement du type d’utilisation des terres
Commentaires:

Mesures secondaires: modes de gestion

3.7 Principaux types de dégradation des terres traités par la Technologie

érosion hydrique des sols

érosion hydrique des sols

  • Wr: érosion des berges
Commentaires:

Principales causes de dégradation: surexploitation de la végétation pour l'usage domestique, perturbation du cycle de l'eau (infiltration / ruissellement) (pollution suite à la sédimentation et eutrophisation), pression de la population (Forte densité de la population)

Causes secondaires de la dégradation: inondations (Les crues entrainent souvent la destruction des berges)

3.8 Prévention, réduction de la dégradation ou réhabilitation des terres dégradées

Spécifiez l'objectif de la Technologie au regard de la dégradation des terres:
  • réduire la dégradation des terres
Commentaires:

Objectifs secondaires: prévention de la dégradation des sols, réhabilitation / valorisation des terres dénudées

4. Spécifications techniques, activités, intrants et coûts de mise en œuvre

4.1 Dessin technique de la Technologie

Spécifications techniques (associées au dessin technique):

Dans le souci de stabiliser les berges des rivières Kayokwe et Waga de la province de Mwaro, une pépinière de 50 000 plants de bambous a été installée. La plantation des bambous se fait à 2 m de la berge de la rivière et avec un écartement de 3 m entre les plants de bambous.

Lieu: Nyakibari et Magamba. Mwaro _ Burundi

Date: Octobre 2012

Connaissances techniques requises pour le personnel de terrain / conseillers: fort (Le personnel technique a eu une formation à l'extérieur du pays qui a entraîné un maitrise de la technique de multiplication du bambou)

Connaissances techniques requises pour les utilisateurs fonciers: faible (Suite au renforcement des capacités, les moniteurs et les exploitants ont vite assimilé la technique de multiplication par bouturage.)

Principales fonctions techniques: amélioration de la qualité de l'eau, eau filtrée / solution tampon

Fonctions techniques secondaires: stabilisation du sol (par ex. Des races d'arbres contre les glissements de terrain), développement des espèces végétales et de la variété (qualité, ex: fourrage appétent)

Aligné: -contour
Nombre de plantes par (ha): 380
Intervalle vertical entre les rangées / bandes / blocs (m): 6
Espacement entre les rangées / bandes / blocs (m): 6
Intervalle vertical dans les rangées / bandes / blocs (m): 5
Largeur dans les rangées / bandes / blocs (m): 6

Mesure végétative: Le long d'un cours d'eau
Matériel végétatif: G: herbacées
Nombre de plantes par (ha): Boutures
Intervalle vertical entre les lignes / bandes / blocs (m): 333
Espacement entre les rangées / bandes / blocs (m): 3 m

Mesure végétative: matière végétative: G: herbacées

Autres espèces: Boutures: Bambousae vulgaris

Changement de type d'utilisation du sol: Respect d'une bande de 5 m de zone tampon non cultivé

Auteur:

Ndabirorere Salvator, B.P 1696 Bujumbura, Tél : 79954960, e-mail : Salvator.Ndabirorere@fao.org

4.2 Informations générales sur le calcul des intrants et des coûts

autre/ monnaie nationale (précisez):

Francs Burundais

Indiquez le taux de change des USD en devise locale, le cas échéant (p.ex. 1 USD = 79.9 réal brésilien): 1 USD = :

1570,0

Indiquez le coût salarial moyen de la main d'œuvre par jour:

2000

4.3 Activités de mise en place/ d'établissement

Activité Calendrier des activités (saisonnier)
1. Préparation des boutures Mai- Juin
2. Mise en place des boutures
3. Construction ombrière
4. Arrosage-Entretien
5. Plantation

4.4 Coûts et intrants nécessaires à la mise en place

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Préparation des boutures km 2,0 2000,0 4000,0 20,0
Main d'œuvre Mise en place des boutures personnes /jour 4,0 2000,0 8000,0 10,0
Main d'œuvre Construction ombrière personnes /jour 80,0 2000,0 160000,0 10,0
Main d'œuvre Arrosage-Entretien personnes /jour 720,0 1666,66666 1200000,0 10,0
Equipements Matériel pépinière ha 1,0 628000,0 628000,0
Matériaux de construction Bois ha 1,0 785000,0 785000,0
Autre Labour: Plantation personnes/jour 32,0 2000,0 64000,0
Autre Achat matériel végétal ha 1,0 1193200,0 1193200,0 100,0
Coût total de mise en place de la Technologie 4042200,0
Coût total de mise en place de la Technologie en dollars américains (USD) 2574,65
Commentaires:

Duration of establishment phase: 6 month(s)

4.5 Activités d'entretien/ récurrentes

Activité Calendrier/ fréquence
1. Sarclage
2. Protection des plants avec enclos

4.6 Coûts et intrants nécessaires aux activités d'entretien/ récurrentes (par an)

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Sarclage personnes/jour/km 16,0 2000,0 32000,0 40,0
Main d'œuvre Protection des plants avec enclos personnes/jour/km 22,0 2000,0 44000,0 20,0
Equipements Matériel pépinière ha 1,0 70650,0 70650,0 10,0
Matériaux de construction Bois ha 1,0 78500,0 78500,0 10,0
Autre Achat matériel végétal ha 1,0 298300,0 298300,0 10,0
Coût total d'entretien de la Technologie 523450,0
Coût total d'entretien de la Technologie en dollars américains (USD) 333,41
Commentaires:

Les coûts ont été calculés par rapport au km linéaire pour la plantation et nombre de plants produits en pépinière. Le dollar américain se change à 1615 francs Burundi.

4.7 Facteurs les plus importants affectant les coûts

Décrivez les facteurs les plus importants affectant les coûts :

La main d'oeuvre pour la pépinière, la plantation et l'entretien; l'acquisition et le transport des boutures

5. Environnement naturel et humain

5.1 Climat

Précipitations annuelles
  • < 250 mm
  • 251-500 mm
  • 501-750 mm
  • 751-1000 mm
  • 1001-1500 mm
  • 1501-2000 mm
  • 2001-3000 mm
  • 3001-4000 mm
  • > 4000 mm
Zone agro-climatique
  • humide

Classe de climat thermique: tropiques

La plantation a eu lieu dans une vallée sur les berges des rivières Waga et Kayokwe

5.2 Topographie

Pentes moyennes:
  • plat (0-2 %)
  • faible (3-5%)
  • modéré (6-10%)
  • onduleux (11-15%)
  • vallonné (16-30%)
  • raide (31-60%)
  • très raide (>60%)
Reliefs:
  • plateaux/ plaines
  • crêtes
  • flancs/ pentes de montagne
  • flancs/ pentes de colline
  • piémonts/ glacis (bas de pente)
  • fonds de vallée/bas-fonds
Zones altitudinales:
  • 0-100 m
  • 101-500 m
  • 501-1000 m
  • 1001-1500 m
  • 1501-2000 m
  • 2001-2500 m
  • 2501-3000 m
  • 3001-4000 m
  • > 4000 m
Commentaires et précisions supplémentaires sur la topographie:

Zones altitudinales: Dans les plateaux centraux

Reliefs: Pente inférieure à 8 %

Pentes moyennes: Ce sont des vallées des plateaux centraux avec une pente modérée.

5.3 Sols

Profondeur moyenne du sol:
  • très superficiel (0-20 cm)
  • superficiel (21-50 cm)
  • modérément profond (51-80 cm)
  • profond (81-120 cm)
  • très profond (>120 cm)
Texture du sol (de la couche arable):
  • fin/ lourd (argile)
Matière organique de la couche arable:
  • moyen (1-3%)
Si disponible, joignez une description complète du sol ou précisez les informations disponibles, par ex., type de sol, pH/ acidité du sol, capacité d'échange cationique, azote, salinité, etc.

Profondeur moyenne du sol: La plantation a eu lieu dans un marais là où la terre est profonde

Matière organique de la couche arable: Les crues régulières apportent asset de matière organique

La fertilité du sol est moyenne

Le drainage des sols / l'infiltration est moyen

La capacité de stockage de l'eau du sol est élevée car le sol se compose d'argilo-limoneux

5.4 Disponibilité et qualité de l'eau

Profondeur estimée de l’eau dans le sol:

< 5 m

Disponibilité de l’eau de surface:

excès

Qualité de l’eau (non traitée):

uniquement pour usage agricole (irrigation)

Commentaires et précisions supplémentaires sur la qualité et la quantité d'eau:

Profondeur estimée de l’eau dans le sol: Pas de cas de stagnation de l'eau

Disponibilité de l’eau de surface: Les moisde de février, mars et avril connaissent beaucoup d'inondations mais l'eau s'infiltre rapidement

Qualité de l’eau (non traitée): L'eau a une couleur brune à cause de l'érosion

5.5 Biodiversité

Diversité des espèces:
  • faible
Commentaires et précisions supplémentaires sur la biodiversité:

La biodiversité sauvage a été remplacée par les travaux agricoles

5.6 Caractéristiques des exploitants des terres appliquant la Technologie

Orientation du système de production:
  • subsistance (auto-approvisionnement)
  • exploitation mixte (de subsistance/ commerciale)
Revenus hors exploitation:
  • moins de 10% de tous les revenus
Niveau relatif de richesse:
  • pauvre
  • moyen
Individus ou groupes:
  • groupe/ communauté
Niveau de mécanisation:
  • travail manuel
Indiquez toute autre caractéristique pertinente des exploitants des terres:

Difference in the involvement of women and men: Les femmes se sont beaucoup impliquées parce que elles sont nombreuses dans les FFS

Population density: 200-500 persons/km2

Annual population growth: 3% - 4%

1% of the land users are rich and own 10% of the land (Les riches sont peu nombreux).
18% of the land users are average wealthy and own 20% of the land.
81% of the land users are poor and own 70% of the land (La majorité de la population est pauvre).

Off-farm income specification: Les exploitants n'ont pas encore eu les revenus de cette technologie parce qu'elle a été récemment adoptée.

Market orientation of production system: La technologie est pratiquée dans les parcelles agricoles

Niveau de mécanisation: Tous les travaux inhérents à cette technologie sont manuels

5.7 Superficie moyenne des terres utilisées par les exploitants des terres appliquant la Technologie

  • < 0,5 ha
  • 0,5-1 ha
  • 1-2 ha
  • 2-5 ha
  • 5-15 ha
  • 15-50 ha
  • 50-100 ha
  • 100-500 ha
  • 500-1 000 ha
  • 1 000-10 000 ha
  • > 10 000 ha

5.8 Propriété foncière, droits d’utilisation des terres et de l'eau

Propriété foncière:
  • individu, avec titre de propriété
Droits d’utilisation des terres:
  • individuel
Droits d’utilisation de l’eau:
  • individuel
Commentaires:

Pas de limitations au niveau de l'utilisation de l'eau. Elle est utilisée comme eau de boisson principalement et pour l'arrosage des cultures.

5.9 Accès aux services et aux infrastructures

santé:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
éducation:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
assistance technique:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
emploi (par ex. hors exploitation):
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
marchés:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
énergie:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
routes et transports:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
eau potable et assainissement:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
services financiers:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne

6. Impacts et conclusions

6.1 Impacts sur site que la Technologie a montrés

Impacts socio-économiques

Production

production agricole

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Concurrence avec les autres cultures vivrières

risque d'échec de la production

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

Une technologie nouvellement introduite dans la zone mais va réduire le glissement des berges des rivières.

production d'énergie

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Dans le futur le bambou sera source de charbon

Disponibilité et qualité de l'eau

disponibilité de l'eau pour l'élevage

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Une technologie nouvellement introduite dans la zone

qualité de l'eau pour l'élevage

en baisse
en augmentation
Revenus et coûts

diversité des sources de revenus

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Une technologie nouvellement introduite dans la zone

Impacts socioculturels

sécurité alimentaire/ autosuffisance

réduit
amélioré

opportunités culturelles

réduit
amélioré

institutions communautaires

affaibli
renforcé

institutions nationales

affaibli
renforcé

connaissances sur la GDT/ dégradation des terres

réduit
amélioré

apaisement des conflits

détérioré
amélioré

situation des groupes socialement et économiquement désavantagés

détérioré
amélioré

moyens de subsistance et bien-être humain

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Cette technologie étant récente, ses impacts socio- économiques sont attendus dans trois à quatre ans.

Impacts écologiques

Cycle de l'eau/ ruissellement

qualité de l'eau

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

C'est trop tôt pour trier des conclusions

récolte/ collecte de l'eau

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Plantation récente

Sols

perte en sol

en augmentation
en baisse
Biodiversité: végétale, animale

biomasse/ au dessus du sol C

en baisse
en augmentation

diversité végétale

en baisse
en augmentation

espèces bénéfiques

en baisse
en augmentation
Réduction des risques de catastrophe et des risques climatiques

impacts des inondations

en augmentation
en baisse

émissions de carbone et de gaz à effet de serre

en augmentation
en baisse

6.2 Impacts hors site que la Technologie a montrés

disponibilité de l'eau

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Technologie récemment appliquée. Pas encore eu d'impacts

sédiments (indésirables) transportés par le vent

en augmentation
réduit
Commentaires/ spécifiez:

Diminution des glisseement des berges des rivières

dommages sur les champs voisins

en augmentation
réduit
Commentaires/ spécifiez:

Les berges consolidées

dommages sur les infrastructures publiques/ privées

en augmentation
réduit
Commentaires/ spécifiez:

Iinfrastuctures bien protégées contre l'érosion

6.3 Exposition et sensibilité de la Technologie aux changements progressifs et aux évènements extrêmes/catastrophes liés au climat (telles que perçues par les exploitants des terres)

Changements climatiques progressifs

Changements climatiques progressifs
Saison Augmentation ou diminution Comment la Technologie fait-elle face à cela?
températures annuelles augmente bien

Extrêmes climatiques (catastrophes)

Catastrophes météorologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
pluie torrentielle locale pas bien
tempête de vent locale pas connu
Catastrophes climatiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
sécheresse pas connu
Catastrophes hydrologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
inondation générale (rivière) pas bien

Autres conséquences liées au climat

Autres conséquences liées au climat
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
réduction de la période de croissance bien
Commentaires:

Au départ les plants de bambous étaient produits dans sachets en pépinière. Avec cette pratique, les plants sont vulnérables aux maladies et champignons ce qui demandent l'usage de beaucoup des produits phytosanitaires. Pour ce faire, l'innovation est de produire des plants de bambous sans utiliser des sachets et moins de produits phytosanitaires. Donc c'est une technologie facile et rentable sur le plan économique et écologique.

6.4 Analyse coûts-bénéfices

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts de mise en place (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

positive

Rentabilité à long terme:

très positive

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts d'entretien récurrents (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

positive

Rentabilité à long terme:

très positive

Commentaires:

la technologie commencera à générer des bénéfices économiques après une année.

6.5 Adoption de la Technologie

  • 1-10%
Si disponible, quantifiez (nombre de ménages et/ou superficie couverte):

1200 ménages couvrant 8% de la superficie déclarée

De tous ceux qui ont adopté la Technologie, combien d'entre eux l'ont fait spontanément, à savoir sans recevoir aucune incitation matérielle, ou aucune rémunération? :
  • 0-10%
Commentaires:

1200 familles d'utilisateurs de terres ont adopté la technologie avec support matériel externe

Commentaires sur l'acceptation avec support matériel externe: La technologie a été appliquée sur 12 km de partie et d'autre des berges des cours d'eau Kayokwe et Waga.

Commentaires sur l'adoption spontanée: Tous les ménages ont eu un appui du projet Tamp Kagera.

Il existe une tendance modérée à l'adoption spontanée de la technologie

Commentaires sur la tendance à l'adoption: La technologie est récente dans la région, mais elle a été vite acceptée.

6.7 Points forts/ avantages/ possibilités de la Technologie

Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue de l'exploitant des terres
matière première pour la fabrication des produits artisanaux

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Coupe séléctive
Disponibilité dans le futur du matériel de construction

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Coupe séléctive
protection des berges des rivières

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? regarnissage
Augmantation de la production agricole
Fourrage pour les animaux

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? coupe séléctive
Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé
Stabilisation des Berges des cours d'eau

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Les plants étant nouvellement plantés, ils doivent être protégés contre les animaux ravageurs.
Lutte contre l'érosion

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Regarnissage des plants
Bois de feu

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Coupe séléctive
Séquestration du carbone
Matière première pour les produits artisanaux

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Coupe séléctive

6.8 Faiblesses/ inconvénients/ risques de la Technologie et moyens de les surmonter

Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue de l’exploitant des terres Comment peuvent-ils être surmontés?
concurrences avec les autres cultures vivrières respect des écartements
risque de réduction de l'espace pour les cultures vivrières
Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé Comment peuvent-ils être surmontés?
Risque d'être considéré comme une espèce envahissante Il faut contrôler les extensions des peuplements par le creusement des tranchées tout autour.
Sensibilisation de la population

7. Références et liens

7.1 Méthodes/ sources d'information

7.2 Références des publications disponibles

Titre, auteur, année, ISBN:

PROTECTION DES BERGES DES COURS D'EAU PAR LE BAMBOU Par Nzigiyimpa Léonidas2003

Disponible à partir d'où? Coût?

nzigiyimpal@yahool.fr.

Modules