Approches

Cham-école des producteurs (Farmer Field school) [Burundi]

Ishule ndimo

approaches_2467 - Burundi

État complet: 92%

1. Informations générales

1.2 Coordonnées des personnes-ressources et des institutions impliquées dans l'évaluation et la documentation de l'Approche

Personne(s) ressource(s) clé(s)

Spécialiste GDT:
Spécialiste GDT:
Spécialiste GDT:

Nkurunziza Aimable

77048618

paixaimable@yahoo.fr

DPAE Karusi

Burundi

Spécialiste GDT:

Musabarakiza Jean Paul

79930354

baribata@yahoo.com

Consultant Indépendant

Burundi

Spécialiste GDT:

Nzeyimana Rémy

79295810

remynzeyimana@yahoo.fr

DPAE Muramvya

Burundi

Spécialiste GDT:

Ngendabanyikwa Félix

felixngendabanyikwa@rocketmail.com

Directeur des Forêts au Burundi

Burundi

Nom du projet qui a facilité la documentation/ l'évaluation de l'Approche (si pertinent)
The Transboundary Agro-ecosystem Management Project for the Kagera River Basin (GEF-FAO / Kagera TAMP )
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de l'Approche (si pertinent)
FAO (FAO) - Italie

1.3 Conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées

Quand les données ont-elles été compilées (sur le terrain)?

18/05/2012

Le compilateur et la(les) personne(s) ressource(s) acceptent les conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées:

Oui

1.4 Références au(x) questionnaire(s) sur les Technologies de GDT

Foyers améliorés
technologies

Foyers améliorés [Burundi]

Promotion des techniques de fabrication et d'utilisation des foyers améliorés dans les ménages

  • Compilateur: Salvator Ndabirorere

2. Description de l'Approche de GDT

2.1 Courte description de l'Approche

Méthode d'apprentissage par observation et expérimentation en vue de résoudre les problèmes du moment.

2.2 Description détaillée de l'Approche

Description détaillée de l'Approche:

Buts / objectifs: Renforcement des capacités organisationnelles et techniques des communautés impliquées dans la gestion durable des terres et des agro écosystèmes.

Méthodes: Apprentissage par observation, expérimentation, choix des bonnes pratiques et évaluation des bonnes pratiques et diffusion des meilleures pratiques.

Etapes de mise en œuvre: L'approche regroupe des communautés vivant dans le même bassin versant et ayant des problèmes communs de gestion durable des terres. Après une séance de sensibilisation des communautés, sur une fiche d'inscription volontaire des membres qui accepte d'être membres du CEP / FFS. Un groupe comprend des 30 à 35 membres dont ils sont choisis leurs représentants. Des sessions d'apprentissage, d'observation et d'action s'opèrent dans une exploitation d'un des membres. Une planification participative des activités du groupe a été réalisée. Des essais d'expérimentation se font dans une exploitation cédée par un membre du CEP / FFS. Les membres du FFS, subdivisés en groupe de 5 personnes chacun, participant au suivi du développement de la culture en cours d'expérimentation et du milieu environnement (climat, ennemis des plantes, etc.). Des journées portes ouvertes sont organisées pour montrer au public l'acquis de l'apprentissage. A la fin de la formation qui dure 12 mois c-à-d 2 saisons culturales, des certificats ont été décernés aux lauréats. Ces certificats leur permettent d'aller constituer d'autres groupes.

Rôle des parties prenantes: Le Gouvernement, représenté par le Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage (MINAGRIE), adopte l'approche FFS comme mode de vulgarisation dans le pays. La FAO, en qualité d'initiateur de l'approche, participe à la formation des animateurs des FFS. Ces animateurs, qui sont des cadres du MINAGRIE dans la province, en collaboration avec l'administration locale, vont constituer des FFS. Les groupes de FFS bénéficient des sessions d'apprentissage, d'expérimentation, d'observation et d'extension.

2.3 Photos de l'approche

2.5 Pays/ région/ lieux où l'Approche a été appliquée

Pays:

Burundi

Région/ Etat/ Province:

Karusi

Autres spécifications du lieu :

Shombo

2.6 Dates de début et de fin de l'Approche

Indiquez l'année de démarrage:

2011

Date (année) de fin de l'Approche (si l'Approche n'est plus appliquée):

2015

2.7 Type d'Approche

  • fondé sur un projet/ programme

2.8 Principaux objectifs de l'Approche

L'approche a porté principalement sur la SLM avec d'autres activités (Economie de l'énergie bois)

- Gestion durable des terres
- amélioration des conditions de vie des populations
- Assurer la sécurité alimentaire

L'approche SLM a abordé les problèmes suivants: Baisse de la production agricole, pauvreté, manque de connaissances techniques, manque de financement pour investir dans la GDT, insuffisance de bois de chauffage, dégradation des terres de la zone, conflits pour l'utilisation des ressources.

2.9 Conditions favorisant ou entravant la mise en œuvre de la(des) Technologie(s) appliquée(s) sous l'Approche

disponibilité/ accès aux ressources et services financiers
  • entrave

Pauvreté, manque de financement

Traitement par l'approche GDT: Création des activités génératrices de revenus
Travail en équipe, création de compte d'entraide

cadre institutionnel
  • entrave

Existence des associations sans but lucratif en attente des aides d'urgences , sans vision à court et à long terme

Traitement par l'approche GDT: Structuration et professionnalisation des communautés à travers les CEP/FFS.

connaissances sur la GDT, accès aux supports techniques
  • entrave

Manque de connaissances sur la gestion durable des terres et des agro-écosystèmes

Traitement par l'approche GDT: Renforcement des capacités des parties prenantes à travers des FFS

3. Participation et rôles des parties prenantes impliquées dans l'Approche

3.1 Parties prenantes impliquées dans l'Approche et rôles

  • exploitants locaux des terres / communautés locales

Les membres des CEP/FFS appliquent les technoloies apprises dans son propre exploitation. Ils font régulièrement des cotisations pour alimenter la caisse communautaire.

Les femmes sont les premières à répondre aux appels pour les travaux de développement. Le nombre de femmes est légèrement supérieur à celui des hommes.

  • organisations communautaires

Parmi les groupes sont choisis des membres du comité exécutif dont le président et son vice, le Secrétaire, Trésorier, conseillers. On veille à ce que le genre soit respecté. Si le président est un homme sont vice devient une femme et vice versa.

  • Spécialistes de la GDT/ conseillers agricoles

Des spécialistes multisectoriels participent à l'encadrement des FFS

  • enseignants/ élèves/ étudiants

Des enseignants sont impliqués afin qu'ils puissent transmettre aux jeunes élèves/écoliers cette approche dès leur jeune âge.

  • ONG
  • gouvernement local

Appropriation et mise en oeuvre de l'approche

  • gouvernement national (planificateurs, décideurs)

MINAGRIE

Les planificateurs tiennent compte du plan d'action des FFS au niveau local, communal et provincial.

Les politiciens sont impliqués dans la mise en place des lois et des stratégies favorisant l'émergence des groupes dans tout le pays.

  • organisation internationale

FAO TAMP Kagera: Introduction et appui financier

3.2 Participation des exploitants locaux des terres/ communautés locales aux différentes phases de l'Approche
Participation des exploitants locaux des terres/ communautés locales Spécifiez qui était impliqué et décrivez les activités
initiation/ motivation aucun Après des sessions de formation dispensées par le Maste Trainer, les animateurs des FFS en collaboration avec l'administration locale ont participé à l'initiation de l'approche.
planification aucun Les communautés regroupées au sein du FFS en collaboration avec leurs animeteurs.
mise en œuvre auto-mobilisation FFS group sous la facilitation de leurs animateurs.
suivi/ évaluation interactive FFS master trainer, consultant indépendant recruté par la FAO
Research auto-mobilisation Institution de recherche : Institut des Sciences Agronomiques du Burundi (ISABU), Institut Géographique du Burundi (IGEBU), etc.

3.3 Diagramme/ organigramme (si disponible)

Description:

L'organigramme montre le niveau de prise de décision dans le processus.

Auteur:

Ndabirorere Salvator (FAO, Burundi, e-mail: Salvator.Ndabirorere@fao.org)

3.4 Prises de décision pour la sélection de la Technologie/ des Technologies

Indiquez qui a décidé de la sélection de la Technologie/ des Technologies à mettre en œuvre:
  • principalement les exploitants des terres soutenus par des spécialistes de la GDT
Expliquez:

La population a exprimé l'insuffisance du bois de chauffage et le fardeau qui pèse sur les femmes et les enfants à la recherche du bois de chauffage. Le projet a appuyé l'initiative de création des foyers améliorés en vu de réduire la quantité de bois utilisé par les ménages.

Des décisions sur la méthode de mise en œuvre de la technologie SLM ont été faites principalement par des spécialistes de GDT avec consultation des exploitants. l'approche FFS était nouvelle dans la zone d'application de la technologie et la population (exploitants) a adhéré à l'initiative du projet.

4. Soutien technique, renforcement des capacités et gestion des connaissances

4.1 Renforcement des capacités/ formation

Une formation a-t-elle été dispensée aux exploitants des terres/ autres parties prenantes?

Oui

Spécifiez qui a été formé:
  • exploitants des terres
  • personnels/ conseillers de terrain
Formats de la formation:
  • sur le tas
  • zones de démonstration
  • cours
Formats de la formation:
  • Analysis Ecological System Approach (AESA)
Thèmes abordés:

Organisation FFS, technique d'élevage,(apiculture et pisciculture), lutte antiérosive, conduite des pépinières, kitchen garden, foyers améliorés, compost

4.2 Service de conseils

Les exploitants des terres ont-ils accès à un service de conseils?

Oui

Spécifiez si le service de conseils est fourni:
  • dans les champs des exploitants?
Décrivez/ commentez:

Nom de la méthode utilisée pour le service de conseil: Méthode participative; Principaux éléments: Observation, Expérimentation, Choix des meilleures pratiques et publication; Les membres des FFS, eux-mêmes se chargent de la mise en oeuvre de la meilleure pratique identifiée.

Le service consultatif est suffisant pour assurer la poursuite des activités de conservation des terres; Le gouvernement fourni des efforts importants, mais il reste beaucoup à fair faute de moyen

4.3 Renforcement des institutions (développement organisationnel)

Des institutions ont elles été mises en place ou renforcées par le biais de l'Approche?
  • oui, modérément
Spécifiez à quel(s) niveau(x), ces institutions ont été renforcées ou mises en place:
  • local
Précisez le type de soutien:
  • financier
  • de formation et des équipements
Donnez plus de détails:

Matériel informatique et ses accessoires (DPAE)
Prime pour un facilitateur, carburant

4.4 Suivi et évaluation

Le suivi et l'évaluation font ils partie de l'Approche? :

Oui

Commentaires:

Les aspects bio-physiques ont été surveillés par équipe du projet, gouvernement, exploitants agricoles par des observations; Indicateurs: Courbes de niveau, plantes, produits, potager
Nombre d'exploitants impliqués les aspects étaient surveillés sporadiquement par équipe du projet, gouvernement, exploitants agricoles par des mesures; Indicateurs: Membres de FFS: adoption de l'approche par l'entourage non membre des FFS
Les membres de la Réunion ont été contrôlés de manière régulière par équipe du projet, gouvernement, exploitants agricoles par des mesures; Indicateurs: Nombre de réunions
Les visités des aspects du terrain ont été surveillées par équipe du projet, gouvernement, exploitants agricoles par des mesures; Indicateurs: Nombre de visites effectuées
Il y a eu plusieurs changements dans l'approche en raison du suivi et de l'évaluation: FFS bien organisés, Réunion des réunions et des travaux FFS, s'acquittement régulièrement des activités, beaucoup d'entrainements aux activités de protection de l'environnement
Il y a eu peu de changements dans la technologie en raison du suivi et de l'évaluation: nous sommes au début de l'application de la technologie, les resultats ne sont pas encore visibles

4.5 Recherche

La recherche a-t-elle fait partie intégrante de l’Approche?

Oui

Spécifiez les thèmes:
  • technologie
Donnez plus de détails et indiquez qui a mené ces recherches:

AESA, sur l'application de l'engrais DAP et la fumure organique sur la culture des haricots

Des recherches ont été réalisées sur le terrain (exploitation)

5. Financement et soutien matériel externe

5.1 Budget annuel de la composante GDT de l'Approche

Si le budget annuel précis n'est pas connu, indiquez une fourchette:
  • 10 000-100 000
Commentez (par ex. principales sources de financement/ principaux bailleurs de fonds):

Les coûts suivants ont été atteints par les donateurs suivants: international (FAO, Tamp Kagera: briques, argile, matériel didactique, logistique): 87.52%; communauté locale / exploitants agricoles (Main d'oeuvre, outil, paille): 12.48%

5.2 Soutiens financiers/ matériels fournis aux exploitants des terres

Les exploitants des terres ont-ils reçu un soutien financier/ matériel pour la mise en œuvre de la Technologie/ des Technologies?

Oui

Si oui, spécifiez le(s) type(s) de soutien, les conditions et les fournisseurs:

Semences, engrais, produits phytosanitaires, outils

5.3 Subventions pour des intrants spécifiques (incluant la main d'œuvre)

  • intrants agricoles
Spécifiez les intrants subventionnés Dans quelle mesure Spécifiez les subventions
semences entièrement financé
fertilisants entièrement financé
  • matériaux de construction
Spécifiez les intrants subventionnés Dans quelle mesure Spécifiez les subventions
pierres entièrement financé
bois entièrement financé
Si la main d'œuvre fournie par les exploitants des terres était un intrant substantiel, elle était:
  • volontaire
Commentaires:

Toute forme de main d'oeuvre

5.4 Crédits

Des crédits ont-ils été alloués à travers l'Approche pour les activités de GDT?

Non

6. Analyses d'impact et conclusions

6.1 Impacts de l'Approche

Est-ce que l'Approche a aidé les exploitants des terres à mettre en œuvre et entretenir les Technologies de GDT?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

Traçage des courbes de niveau, plantation des herbes fixatrices, production et plantation des plants agroforestiers

Est-ce que l'Approche a autonomisé les groupes socialement et économiquement défavorisés?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

Les femmes et les enfants ont bénéficié de plus de temps pour vaquer à d'autres activités. Les déplacés qui font également partie des FFS ont vu leur intégration sociale restaurée.

Est-ce que l'Approche a amélioré les questions foncières et des droits d'utilisation qui entravent la mise en œuvre des Technologies?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

Aucun cas de conflit rencontré

Est-ce que d'autres utilisateurs de terres/projets ont adopté l'approche?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

L'approche se propage rapidement car toutes les ONGs et associations veulent adopter l'approche

L'approche a-t-elle permis d'améliorer les moyens de subsistance / le bien-être humain?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

Limiter l'érosion par les courbes de niveau influence l'augmentation de la production agricole et le revenu des ménages s'en trouve ainsi amélioré.

6.2 Principale motivation des exploitants des terres pour mettre en œuvre la GDT

  • augmenter la production

Assurer la sécurité alimentaire

  • réduire la charge de travail

Travail de groupe

  • Amélioration du bien-être et des moyens de subsistance

Augmentation des revenus

6.3 Durabilité des activités de l'Approche

Les exploitants des terres peuvent-ils poursuivre ce qui a été mis en œuvre par le biais de l'Approche (sans soutien extérieur)?
  • oui
Si oui, décrivez de quelle manière:

L'appropriation de l'approche par les membres des FFS ainsi que les résultats qui proviendront de l'approche

6.4 Points forts/ avantages de l'Approche

Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue de l'exploitant des terres
Formation acquise
(Comment soutenir / renforcer cette force: Rentabiliser les appuis et acquis)
Appropriation de l'approche
(Comment soutenir / renforcer cette force: organisation régulière d'un recyclage des animateurs et des présidents des CEP/FFS)
Encadrement par eux-mêmes (Comment soutenir / renforcer cette force:Nécessité des outils d'accompagnement)
Encadrement par les services techniques
(Comment soutenir / renforcer cette force: Motivation des services impliqués pour poursuivre cette activité.)
Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé
- Aspect structurel, organisationnel et encadrement (Comment soutenir / renforcer cette force: Renforcer l'encadrement)
- Formation et travail de groupe (Comment soutenir / renforcer cette force: Diversification des thèmes porteurs de formation.)
- Diversification des activités (Comment soutenir / renforcer cette force: organiser un réseau des CEP/FFS pour échange d'expérience et de savoir - faire.)
- Compte commun (Comment soutenir / renforcer cette force: Renforcement des capacités en comptabilité)
- Résultats communs et tangibles (Comment soutenir / renforcer cette force: Développement d'une vision communautaire à long terme)

6.5 Faiblesses/ inconvénients de l'Approche et moyens de les surmonter

Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue de l’exploitant des terres Comment peuvent-ils être surmontés?
L'approche est très exigeante dans sa gestion et dans son organisation du temps et des autres activités habituelles Organiser des activités de façon qu'il y ait une bonne gestion du temps
Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé Comment peuvent-ils être surmontés?
Extension de l'approche FFS difficile sans l'appui extérieur (intrants d'expérimentation) Prévoir des Fonds de roulement pour achat intrants
Exigence de beaucoup de moyens d'encadrement (déplacements, carburant)
Doter les services d'encadrement des moyens de déplacement

7. Références et liens

7.1 Méthodes/ sources d'information

  • visites de terrain, enquêtes sur le terrain
  • interviews/entretiens avec les exploitants des terres

7.2 Références des publications disponibles

Titre, auteur, année, ISBN:

Aménagement Participatif du Boisement domanial de Gikwazo, rapport, Département des Forêts, 2010

Disponible à partir d'où? Coût?

Département des Forêts au Burundi

Modules