Approches

Intégration agro-sylvo-zootechnique [Burundi]

Kunywanisha ibitegwa ibiti n'indimo

approaches_2469 - Burundi

État complet: 92%

1. Informations générales

1.2 Coordonnées des personnes-ressources et des institutions impliquées dans l'évaluation et la documentation de l'Approche

Personne(s) ressource(s) clé(s)

Spécialiste GDT:
Spécialiste GDT:
Spécialiste GDT:

Sendegeya Marcien

77711051

sendmarcien@yahoo.fr

SABU

Burundi

Spécialiste GDT:

Ntineshwa Philippe

79942281

ntineshwa1@yahoo.fr

Département des forêts

Burundi

Nom du projet qui a facilité la documentation/ l'évaluation de l'Approche (si pertinent)
The Transboundary Agro-ecosystem Management Project for the Kagera River Basin (GEF-FAO / Kagera TAMP )
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de l'Approche (si pertinent)
FAO (FAO) - Italie

1.3 Conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées

Quand les données ont-elles été compilées (sur le terrain)?

27/07/2011

Le compilateur et la(les) personne(s) ressource(s) acceptent les conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées:

Oui

1.4 Références au(x) questionnaire(s) sur les Technologies de GDT

Courbes de niveau
technologies

Courbes de niveau [Burundi]

Association des barrières en travers de la pente (fossés anti-érosifs), des herbes fixatrices , des plants agroforestiers et des animaux pour améliorer la sécurité alimentaire et le bien-être social.

  • Compilateur: Salvator Ndabirorere

2. Description de l'Approche de GDT

2.1 Courte description de l'Approche

Système d'organisation de la communauté autour des travaux de gestion rationnelle de leurs exploitations par l'intégration des cultures, des arbres et des animaux domestiques.

2.2 Description détaillée de l'Approche

Description détaillée de l'Approche:

Buts / objectifs: L'optimisation de la production agro-sylvo - zootechnique sur une même exploitation.

Méthodes: L'approche est participative où sont les communautés qui sont propriétaires des terres au pouvoir dans le cadre de la décision en vue de l'adoption. Le gouvernement ayant constaté que l'approche du marché, la forme des services d'encadrement sur l'esprit du dialogue et de l'écoute des communautés. Ces derniers viennent assurer la formation des communautés de base. Des visites d'échanges d'expériences sur les lieux où l'approche a apporté des fruits constitue une meilleure école.

Etapes de mise en œuvre: La première étape consiste à dialoguer avec les communautés de cette approche. Leur adhésion conduit à la planification participative des activités. La population bénéficiaire est un maître d'œuvre d'un plan d'action assorti de cette planification. Des actions de suivi d'état de mise en œuvre de cette approche revient à des maisons indépendantes.

Rôle des parties prenantes:Le Gouvernement à travers le MINAGRIE est le premier comptable de cette approche au niveau décisionnel. Des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) en collaboration avec les services décentralisés du Ministères notamment les différentes directions générales, les DPAES, l'administration locale sont appelées à la mise en œuvre de l'approche. Des exploitants agricoles sont les principaux bénéficiaires.

2.3 Photos de l'approche

2.5 Pays/ région/ lieux où l'Approche a été appliquée

Pays:

Burundi

Région/ Etat/ Province:

Gitega

Autres spécifications du lieu :

Makebuko

2.6 Dates de début et de fin de l'Approche

Indiquez l'année de démarrage:

1996

2.7 Type d'Approche

  • initiative/ innovation récente locale

2.8 Principaux objectifs de l'Approche

L'Approche a porté principalement sur le GDT avec d'autres activités (Diffusion du cheptel, organisation communautaire sur la chaîne de solidarité)

Gestion rationnelle et durable des exploitations, Changement de mentalité.

L'approche GDT a abordé les problèmes suivants: Baisse de la production agricole, Pauvreté, Manque de connaissances techniques

2.9 Conditions favorisant ou entravant la mise en œuvre de la(des) Technologie(s) appliquée(s) sous l'Approche

normes et valeurs sociales/ culturelles/ religieuses
  • entrave

Résistance à l'adoption des innovations.

Traitement par l'approche GDT: Apprentissage par démonstration et octroi des prix d'encouragement aux meilleurs exploitants agricoles.

disponibilité/ accès aux ressources et services financiers
  • entrave

Manque de moyens financiers pour acquérir des bêtes de race et des semences améliorés

Traitement par l'approche GDT: Existence des projets et programme de repeuplement du cheptel sous forme de chaîne de solidarité communautaire.

cadre institutionnel
  • entrave

Insuffisance de moyens pour assurer un encadrement adéquat.

Traitement par l'approche GDT: Mise en place des comités de gestion
Renforcement des structures d'encadrement

cadre juridique (régime foncier, droits d'utilisation des terres et de l'eau)
  • favorise

Ces lois existent mais ne sont pas accessibles par la majorité de la population parce qu'elles ne sont pas vulgarisées.

  • entrave

Exiguïté des terres

Traitement par l'approche GDT: Gestion rationnelle d'espaces par l'augmentation de la production

connaissances sur la GDT, accès aux supports techniques
  • entrave

Manque de semences, faible performance du cheptel
Faibles connaissances techniques

Traitement par l'approche GDT: Distribution des intrants
Diffusion des animaux de race mixte
Renforcement des capacités

3. Participation et rôles des parties prenantes impliquées dans l'Approche

3.1 Parties prenantes impliquées dans l'Approche et rôles

  • exploitants locaux des terres / communautés locales

Les vulnérables étaient pris en compte parmi les bénéficiaires de l'approche

Les bénéficiaires de la technologie

Chaque exploitant essaie d'installer une assocaition des cultures et des arbres dans sa propriété.

  • organisations communautaires

Le Gouvernement encourage les personnes à travailler en association pour accéder aux terrains de l'Etat.

  • Spécialistes de la GDT/ conseillers agricoles

Des spécialistes multisectoriels participent à l'encadrement des communautés et l'innovation.

  • enseignants/ élèves/ étudiants

Encadrement desz activités d'intégration agro-sylvo-zootechnique dans les jardins scxolaires des écoles.

  • ONG

Les ONG contribuent à l'encadrement des communautés.

  • secteur privé

Des privés progressistes investissent dans le secteur.

  • gouvernement local

L'administration locale joue un rôle important dans la mobilisation des communautés

  • gouvernement national (planificateurs, décideurs)

MINAGRIE/DPAE

Les planificateurs tiennent compte du plan d'action au niveau local, communal et provincial.

  • organisation internationale

Projets de la Banque Mondiale, Banque Africaine de Développement, FIDA

3.2 Participation des exploitants locaux des terres/ communautés locales aux différentes phases de l'Approche
Participation des exploitants locaux des terres/ communautés locales Spécifiez qui était impliqué et décrivez les activités
initiation/ motivation aucun
planification soutien extérieur Les exploitants étaient consultés
mise en œuvre auto-mobilisation Toute la main d'oeuvre vient de la communauté
suivi/ évaluation auto-mobilisation Comme l'approche s'applique sur des exploitations individuelles, le suivi évaluation leur revient en priorité
Research aucun

3.3 Diagramme/ organigramme (si disponible)

Description:

L'approche est mise en oeuvre à plusieurs niveau des services du MINAGRIE

Auteur:

MINAGRIE (Bujumbura - Burundi)

3.4 Prises de décision pour la sélection de la Technologie/ des Technologies

Indiquez qui a décidé de la sélection de la Technologie/ des Technologies à mettre en œuvre:
  • principalement les spécialistes de la GDT, après consultation des exploitants des terres
Expliquez:

Sur base du diagnostique participatif commandité par les spécialistes en GDT de la FAO, il y a eu expérimentation de la technologie dans le localité concernée

Des décisions sur la méthode de mise en œuvre de la technologie SLM ont été faites principalement par des spécialistes de GDT avec consultation des exploitants. Ce sont les spécialistes GDT qui proposent la méthode de mise en oeuvre après l'avis des exploitants agricoles

4. Soutien technique, renforcement des capacités et gestion des connaissances

4.1 Renforcement des capacités/ formation

Une formation a-t-elle été dispensée aux exploitants des terres/ autres parties prenantes?

Oui

Spécifiez qui a été formé:
  • exploitants des terres
  • personnels/ conseillers de terrain
Formats de la formation:
  • sur le tas
  • entre agriculteurs (d'exploitants à exploitants)
  • réunions publiques
Thèmes abordés:

Techniques d'alimentation du bétail en stabulation, Mise en place des pépinières agro forestiers, Gestion des dispositifs anti érosifs

4.2 Service de conseils

Les exploitants des terres ont-ils accès à un service de conseils?

Oui

Spécifiez si le service de conseils est fourni:
  • dans les champs des exploitants?
Décrivez/ commentez:

Nom de la méthode utilisée pour le service consultatif: Formation-visite; Eléments clés: Animateurs / facilitateurs, Exploitants modèles / sites, Thèmes / sujets du jours; L'animateur / facilitateur et l'exploitant échangent sur les thèmes techniques développés par des moyens non exploitants ou dans les sites de démonstration

Le service consultatif est très utile pour assurer la poursuite des activités de conservation des terres;Actuellement ce sont les services de vulgarisation en étroite collaboration avec la recherche qui diffusent des thèmes de GDT dans la communauté

4.3 Renforcement des institutions (développement organisationnel)

Des institutions ont elles été mises en place ou renforcées par le biais de l'Approche?
  • oui, modérément
Spécifiez à quel(s) niveau(x), ces institutions ont été renforcées ou mises en place:
  • local
Précisez le type de soutien:
  • renforcement des capacités/ formation
Donnez plus de détails:

Renforcement des capacités des techniciens

4.4 Suivi et évaluation

Le suivi et l'évaluation font ils partie de l'Approche? :

Oui

Commentaires:

Les aspects bio-physiques ont été surveillés par équipe du projet, gouvernement, exploitants agricoles par des observations; Indicateurs: Dépots, terres érodées
Les aspects techniques ont été surveillés sporadiquement par équipe du projet, gouvernement par des observations; Indicateurs: Niveau d'adoption
Les aspects techniques ont été surveillés sporadiquement par équipe du projet, gouvernement par des mesures; Indicateurs: Changement de mentalité
Les aspects socio-culturels ont été contrôlés par équipe du projet, gouvernement, exploitants agricoles par des observations; Indicateurs: Rendement, diversification des cultures
Les aspects économiques / de production ont été surveillés sporadiquement par équipe du projet, gouvernement à travers des mesures; Indicateurs: Superficei
Les aspects superficie traitée ont été suivis par l'équipe du projet, gouvernement par des mesures; Indicateurs: Nombre
Nombre d'exploitants impliqués les aspects ont été contrôlés par équipe du projet, gouvernement, exploitants agricoles par des mesures; Indicateurs: Niveau de participation des exploitants
Les aspects de Gestion de l'Approche ont été surveillés par l'équipe du projet, le gouvernement, les exploitants agricoles par des observations
Les aspects de gestion de l'Approche n'ont été contrôlés par aucune par mesure; Indicateurs
Il y a eu beaucoup de changements dans l'approche en raison du suivi et de l'évaluation: Il ya eu changement d'espèces diffusées

4.5 Recherche

La recherche a-t-elle fait partie intégrante de l’Approche?

Oui

Spécifiez les thèmes:
  • économie/ marketing
  • écologie
  • technologie
Donnez plus de détails et indiquez qui a mené ces recherches:

L'ISABU et les Universités font la recherche et développent plusieurs thèmes en rapport avec la GDT

Des recherches ont été effectuées à la fois sur la station et à la ferme

5. Financement et soutien matériel externe

5.1 Budget annuel de la composante GDT de l'Approche

Si le budget annuel précis n'est pas connu, indiquez une fourchette:
  • 100 000-1 000 000
Commentez (par ex. principales sources de financement/ principaux bailleurs de fonds):

Les coûts d'approche ont été atteints par les donateurs suivants: international (Banque Mondiale, Banque Africaine de Développement, FIDA, ): 40.0%; gouvernement (MINAGRIE et MINEEATU): 40.0%; institution non-gouvernementale internationale (FAO, IFDC, ): 10.0%; institution non-gouvernementale nationale (Ong locales): 2.0%; secteur privé (Secteur privé): 3.0%; communauté locale / exploitants agricoles (Population chef de ménages et élus locaux): 5.0%

5.2 Soutiens financiers/ matériels fournis aux exploitants des terres

Les exploitants des terres ont-ils reçu un soutien financier/ matériel pour la mise en œuvre de la Technologie/ des Technologies?

Oui

Si oui, spécifiez le(s) type(s) de soutien, les conditions et les fournisseurs:

Appui de la FAO dans la disponibilisation des semences agricoles et forestières ainsi que la diffusion du bétail et l'encadrement technique

5.3 Subventions pour des intrants spécifiques (incluant la main d'œuvre)

  • équipement
Spécifiez les intrants subventionnés Dans quelle mesure Spécifiez les subventions
outils en partie financé
  • intrants agricoles
Spécifiez les intrants subventionnés Dans quelle mesure Spécifiez les subventions
fertilisants entièrement financé
Graines et produits phyto entièrement financé
Si la main d'œuvre fournie par les exploitants des terres était un intrant substantiel, elle était:
  • volontaire
Commentaires:

Certains travaux durs étaient rémunérés en espèce tandis que dans l'ensemble les exploitants contribuent volontairement

5.4 Crédits

Des crédits ont-ils été alloués à travers l'Approche pour les activités de GDT?

Non

6. Analyses d'impact et conclusions

6.1 Impacts de l'Approche

Est-ce que l'Approche a aidé les exploitants des terres à mettre en œuvre et entretenir les Technologies de GDT?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

La dégradation des terres a été sensiblement réduite et la biodiversité a été améliorée

Est-ce que l'Approche a autonomisé les groupes socialement et économiquement défavorisés?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

Il y a eu création d'emploi, regroupement de la population en associations incluant les vulnérables.

L'approche a-t-elle permis d'améliorer les moyens de subsistance / le bien-être humain?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

Il y a de la diversité dans la production vivrière, l'augmentation de la fertilité des sols a fait améliorer les rendements agricoles et le revenu des ménages

L'approche a-t-elle contribué à atténuer la pauvreté?
  • Non
  • Oui, un peu
  • Oui, modérément
  • Oui, beaucoup

L'augmentation de la production agricole et la diversification des sources de revenus a beaucoup contribué à la réduction de la pauvreté

6.2 Principale motivation des exploitants des terres pour mettre en œuvre la GDT

  • augmenter la production

Diversification des produits agricoles et des sources de revenus

  • paiements/ subventions

Nouvelle source de revenu

  • Amélioration du bien-être et des moyens de subsistance

Sécurité alimentaire, santé et bien-être

6.3 Durabilité des activités de l'Approche

Les exploitants des terres peuvent-ils poursuivre ce qui a été mis en œuvre par le biais de l'Approche (sans soutien extérieur)?
  • oui
Si oui, décrivez de quelle manière:

Certains exploitants capables ont déjà adopté l'approche et sont capables de mettre en oeuvre les techniques apprises sans aucune intervention extérieure. Ceux qui s'impliquent dès le début peuvent par la croissance de leur moyens de vie poursuivre les activités de l'approche.

6.4 Points forts/ avantages de l'Approche

Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue de l'exploitant des terres
Amélioration du niveau de vie
(Comment maintenir / renforcer cette force: Sensibilisation)
Augmentation de la production agricole (Comment maintenir / renforcer cette force: Assistance technique et en intrants)
Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé
Amélioration des conditions écologiques du milieu physique (Comment maintenir / renforcer cette force: Construction des hangars pour le stockage et le conditionnement des produits de la récolte.)
Renforcement de la chaîne de solidarité
(Comment maintenir / renforcer cette force: Bonne gestion des dispositifs anti érosifs mis en place.)
diversification des sources de revenus
(Comment maintenir / renforcer cette force: Regroupement des gens en associations bonne gestion des dispositifs anti érosifs mis en place.)
Amélioration du niveau de vie de la population par la (Comment maintenir / renforcer cette force: Appropriation des techniques de GDT par la population;sensibilisation.)
Changement de mentalité
(Comment maintenir / renforcer cette force: Sensibilisation)

6.5 Faiblesses/ inconvénients de l'Approche et moyens de les surmonter

Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue de l’exploitant des terres Comment peuvent-ils être surmontés?
Manque d'intrants Assistance en intrants et crédit agricole.
Augmentation de la charge de travail
Appui financier par le paiement de la main d’œuvre.
Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé Comment peuvent-ils être surmontés?
Les techniques de GDT exigent la disponibilité de grands espaces et la collaboration de toute la communauté l'implication de l'administration dans le suivi de la mise en oeuvre des activités de l'approche.
Les exploitants peuvent développer une tendance à la dépendance extérieure
Prise de conscience de l'appropriation de l'approche, et regroupement en associations et sensibilisation de toute la communauté.

7. Références et liens

7.1 Méthodes/ sources d'information

  • visites de terrain, enquêtes sur le terrain
  • interviews/entretiens avec les exploitants des terres

7.2 Références des publications disponibles

Titre, auteur, année, ISBN:

Kagera TAMP project website

Modules