Technologies

Système agroforestier de Gitega [Burundi]

Kunywanisha ibiterwa n'ibiti

technologies_1147 - Burundi

État complet: 84%

1. Informations générales

1.2 Coordonnées des personnes-ressources et des institutions impliquées dans l'évaluation et la documentation de la Technologie

Personne(s)-ressource(s) clé(s)

Spécialiste GDT:
Spécialiste GDT:

Karumbete Donatien

DPAE

Burundi

Spécialiste GDT:
Nom du projet qui a facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
The Transboundary Agro-ecosystem Management Project for the Kagera River Basin (GEF-FAO / Kagera TAMP )
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
FAO (FAO) - Italie

1.3 Conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées

Le compilateur et la(les) personne(s) ressource(s) acceptent les conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées:

Oui

1.5 Référence au(x) Questionnaires sur les Approches de GDT (documentées au moyen de WOCAT)

Intégration agro-sylvo-zootechnique
approaches

Intégration agro-sylvo-zootechnique [Burundi]

Système d'organisation de la communauté autour des travaux de gestion rationnelle de leurs exploitations par l'intégration des cultures, des arbres et des animaux domestiques.

  • Compilateur: Salvator Ndabirorere

2. Description de la Technologie de GDT

2.1 Courte description de la Technologie

Définition de la Technologie:

Association des arbres et des cultures pour augmenter la production agricole et la conservation des eaux et des sols.

2.2 Description détaillée de la Technologie

Description:

Dans le souci d'assurer la satisfaction des besoins en bois des populations dans le contexte de rareté des terres au Burundi, la population a appris comment déterminer des espèces d'arbres qui cohabitent avec les cultures.
Les principales espèces vulgarisées au Burundi sont notemment : Grevillea robusta,á Cedrela odorata, maesopsis eminii, Alnus acuminata. Ces arbres sont souvent associés par des arbustes comme : Calliandra calothyrsus, Leucena lecocephala, etc. A côté de la production du bois, ces espèces agroforestières participent à la conservation des eaux et sols, à l'augmentation de la fertilité du sol et l'adaptation aux changements climatiques.

But de la technologie: La promotion de l'agroforesterie pour l'objet de la conservation des eaux et des sols, l'apport de nutriments, l'augmentation de la couverture végétale ainsi que le fourniture des produits forestiers ligneux et non ligneux aux communautés.

Activités d'établissement / maintenance et intrants: Le succès de l'agroforesterie repose sur le choix des espèces agroforestières adaptées et précises dans la production des plantes en pépinière. Les travaux en pépinière commencent au mois de juin pour avoir des plantes prêts à planter au mois de Décembre. Ces plantes sont des produits dans les tubes cylindriques de 9 cm de diamètre et 15 cm de hauteur. Le coût de production d'une usine revient à 100 FBU soit 0,07 $ US. Le nombre de plantes nécessaires par hectare s'évaluent à 250. Ils sont installés au milieu des courbes de niveau avec une équidistance de 25 m et l'écartement entre 2 arbres est de 6 m. Les travaux d'entretien à savoir le sarclage, l'élagage et les éclaircies sont effectués par des communautés bénéficiaires. Le coût total d'installation d'un système agroforestier revient à 1192 $ US.

Environnement naturel / humain: En ce qui concerne l'environnement naturel, cette technologie assure la lutte anti-érosive suite à son enracinement et la couverture du sol (stabilisation des talus). Elle contribue également à l'augmentation de la fertilité du sol grâce à la fixation de l'atmosphère et à l'augmentation des puits de séquestration du carbone.

En matière de l'environnement humain: l'agroforesterie fournit du bois de divers services (bois de feu, tuteurage, constructions, bois d’œuvre) aux communautés. Elle contribue à l'amélioration de la sécurité alimentaire (fruit, apiculture) ainsi qu'à l'augmentation des revenus des ménages grâce à la commercialisation des produits forestiers ligneux et non ligneux. Elle produit également du fourrage pour l'alimentation des animaux domestiques en stabulation permanente.

2.3 Photos de la Technologie

2.5 Pays/ région/ lieux où la Technologie a été appliquée et qui sont couverts par cette évaluation

Pays:

Burundi

Région/ Etat/ Province:

Burundi

Autres spécifications du lieu:

Province de Gitega (Makebuko)

Spécifiez la diffusion de la Technologie:
  • répartie uniformément sur une zone
S'il n'existe pas d'informations exactes sur la superficie, indiquez les limites approximatives de la zone couverte:
  • < 0,1 km2 (10 ha)
Commentaires:

La pente du terrain est moyennement forte . la densité moyenne est de 300 habitants au km². On y trouve une polyculture ( cultures annuelles (haricot, patate douce, maïs) , pérennes ( bananiers et le café) associées à des espèces d'arbres agroforestiers comme Grevillea robusta, Callianda calothyrsus, Cedrela odorata, etc.

2.6 Date de mise en œuvre de la Technologie

Si l'année précise est inconnue, indiquez la date approximative: :
  • il y a entre 10-50 ans

2.7 Introduction de la Technologie

Spécifiez comment la Technologie a été introduite: :
  • par le biais de projets/ d'interventions extérieures
Commentaires (type de projet, etc.) :

La technologie a été introduite par la FAO en 1996: Intégration agro- sylvo- zootechnique

3. Classification de la Technologie de GDT

3.1 Principal(aux) objectif(s) de la Technologie

  • améliorer la production
  • réduire, prévenir, restaurer les terres dégradées
  • s'adapter au changement et aux extrêmes climatiques et à leurs impacts

3.2 Type(s) actuel(s) d'utilisation des terres, là où la Technologie est appliquée

Les divers types d'utilisation des terres au sein du même unité de terrain: :

Oui

Précisez l'utilisation mixte des terres (cultures/ pâturages/ arbres):
  • Agro-sylvo-pastoralisme

Terres cultivées

Terres cultivées

  • Cultures annuelles
  • Cultures pérennes (non ligneuses)
  • Plantations d’arbres ou de buissons
Cultures annuelles - Précisez les cultures:
  • céréales - maïs
  • légumineuses et légumes secs - pois
  • plantes à racines et à tubercules - patates douces, igname, taro, colocase, autres
Cultures pérennes (non ligneuses) - Précisez les cultures:
  • bananier/plantain/abaca
Plantations d'arbres et d'arbustes - Précisez les cultures:
  • arbres fourragers (Barbe jolote, Faux mimosa, Prosopis, etc.)
  • café
Nombre de période de croissance par an: :
  • 2
Précisez:

La plus longue période de croissance en jours: 150; Période de croissance la plus longue de mois en mois: Fevrier - Juin; Deuxième période de croissance la plus longue en jours: 120; Deuxième période de croissance la plus longue de mois en mois: Octobre-Janvier

Pâturages

Pâturages

Forêts/ bois

Forêts/ bois

Type d’arbres:
  • Grevillea robusta (chêne d'Australie, Grevillée robuste)
  • Leucaena leucocephala (faux mimosa, leucene, Delin étranger)
  • Cedrela odorata, maesopsis eminii, Alnus acuminata et Calliandra calothyrsus
Produits et services:
  • Bois d'œuvre (de construction)
  • Bois de chauffage
  • Pâturage/ broutage
  • Conservation/ protection de la nature
  • Loisirs/ tourisme
Commentaires:

Principaux problèmes d'utilisation des sols (avis du compilateur): pentes fortes, érosion de surface et dégradation de la végétation

Principaux problèmes d'utilisation des terres (perception des utilisateurs fonciers): l'érosion de l'érosion.

Mélangé: (p. Ex. Agro-pastoralisme, silvo-pastoralisme): Oui

Foresterie de plantation: Microboisements privés, agroforestiers

Problèmes / commentaires concernant l'utilisation de la forêt: Pour l'utilisation, l'installation de l'agrotourisme

Produits et services forestiers: bois d'oeuvre, bois de feu, conservation de la nature / protection

Usage futur (final) (après la mise en œuvre de la technologie SLM): Mixte: Mf: Agroforesterie

Contraintes de règlement / urbain

Contraintes du réseau d'infrastructure (routes, chemins de fer, canalisations, lignes électriques)

Densité d'élevage/ chargement: 10-25 LU /km2

3.3 Est-ce que l’utilisation des terres a changé en raison de la mise en œuvre de la Technologie ?

Est-ce que l’utilisation des terres a changé en raison de la mise en œuvre de la Technologie ?
  • Oui (Veuillez remplir les questions ci-après au regard de l’utilisation des terres avant la mise en œuvre de la Technologie)
Terres cultivées

Terres cultivées

  • Cultures annuelles

3.4 Approvisionnement en eau

Approvisionnement en eau des terres sur lesquelles est appliquée la Technologie:
  • pluvial

3.5 Groupe de GDT auquel appartient la Technologie

  • agroforesterie

3.6 Mesures de GDT constituant la Technologie

pratiques agronomiques

pratiques agronomiques

  • A1: Couverture végétale/ du sol
pratiques végétales

pratiques végétales

  • V1: Couverture d’arbres et d’arbustes
structures physiques

structures physiques

  • S4: Fossés isohypses, trous
modes de gestion

modes de gestion

  • M1: Changement du type d’utilisation des terres
Commentaires:

Type de mesures agronomiques: meilleure couverture végétale, culture précoce, plantation isohypse / culture en bande alternée, retenir plus de couverture végétale, fumier / compost / résidus, engrais minéraux (inorganiques), amendements des sols (chaux, gypse), briser la croûte de surface, briser un sol compacté (surface), billonnage isohypse, bêchage double profondeur / labour profond

Type of vegetative measures: alignées: - isohypse

3.7 Principaux types de dégradation des terres traités par la Technologie

dégradation chimique des sols

dégradation chimique des sols

  • Cn: baisse de la fertilité des sols et réduction du niveau de matière organique (non causée par l’érosion)
dégradation biologique

dégradation biologique

  • Bq: baisse de la quantité/ biomasse
dégradation hydrique

dégradation hydrique

  • Hq: baisse de la qualité des eaux souterraines
Commentaires:

Principales causes de dégradation: Gestion des sols (Problème d'organisation du terrain, rotation des cultures), déforestation / disparition de la végétation naturelle (inclus les feux de forêts) (Forte dépendance de la population au bois comme source d'énergie, des Feux de brousse qui ravagent des plantations forestières), surexploitation de la végétation pour l'usage domestique (demande excessive de bois), perturbation du cycle de l'eau (infiltration / ruissellement) (L adestruction du couvert végétal entraîne le ruissellement et freine l 'Infiltration.), Changement des prévisions saisonnières (Aléas climatiques), pression de la population (Densité trop élevée de la population: plus de 3ààH / km), régime foncier (Morcelement des terres), gouvernance / institutionnel (Les modalités de gestion des Plantations agroforestières ne sont pas clarifiées dans le code forestier. Chaque planificateur exploitant à la mode.

Causes secondaires de dégradation: Changement de température (micro clmimat non viable), inondations (Des inondations sont fréquentes dans les bas fonds suite à l'absence d'une couverture végétale.), guerres et conflits (Durant la guerre, il y a très peu d'investissement dans le secteur. Les destructions des plantations forestières et agroforestières sont importantes durant la période des conflits.)

3.8 Prévention, réduction de la dégradation ou réhabilitation des terres dégradées

Spécifiez l'objectif de la Technologie au regard de la dégradation des terres:
  • réduire la dégradation des terres
Commentaires:

Objectifs secondaires: prévention de la dégradation des sols, réhabilitation / remise en état des terres dénudées

4. Spécifications techniques, activités, intrants et coûts de mise en œuvre

4.1 Dessin technique de la Technologie

Spécifications techniques (associées au dessin technique):

Le schéma de l'agroforesterie montre les écartements entre les courbes de niveau et ceux entre les arbres et les arbustes. Les arbres agroforestiers sont installés à 12,5 m entre les 2 courbes de niveau avec un écartement de 6 m pour permettre la pénétration de la lumière au sol. A O,40 m des courbes de niveau, des arbustes comme Calliadra calothyrsus y sont installés avec un écartement de 0,50 m.

Lieu: Rwibikara. Gitega

Date: 18 mars 2013

Connaissances techniques requises pour le personnel de terrain / les conseillers: moyen (une formation continue pour améliorer ses capacités techniques).

Connaissances techniques requises pour les utilisateurs des terres: faible (L'exploitant a toujours besoin de conseils)

Connaissance technique requise pour Ingénieur du projet: fort

Principales fonctions techniques: contrôle de la battance, contrôle du ruissellement en ravins: ralentissement / retardement, amélioration de la couverture du sol, stabilisation du sol (par ex. Par les racines d'arbres contre les glissements de terrain) , Augmentation de la biomasse (quantité), développement des espèces végétales et de la variété (qualité, ex: fourrage appétent)

Fonctions techniques secondaires: augmentation du niveau / recharge de la nappe phréatique, récupération de l'eau / augmentation des réserves d'eau

Meilleure couverture végétale
Matériel / espèce: Grevillia
Quantité / densité: 138 kg / ha
Remarques: en ligne: 6mX6m

Plantation précoce
Matériel / espèce: Haricot
Quantité / densité: 80kg / ha

Plantation de contour / culture de bandes
Matériel / espèce: Calliandra
Quantité / densité: 800 / ha
Remarques: ligne 50cmX50cm

Conserver plus de couverture végétale
Matériel / espèce: Tripsacum
Quantité / densité: 2000 / ha
Remarques: 40cmX40cm

Engrais vert
Matériel / espèce: Sarrasin
Quantité / densité: 10 kg / ha
Remarques: semis à la volée

Sommier / compost / résidus
Matériel / espèce: fumier de ferme
Quantité / densité: 15 t / ha

Les engrais minéraux (inorganiques)
Matériel / espèce: DAP
Quantité / densité: 100kg / ha

Conditionneurs de sol (lime, gypse)
Matériel / espèce: Chaux
Quantité / densité: 500kg / ha

Bris de croûte / surface scellée
Matériel / espèce: Houes

Verser la couche de finition compacte
Matériel / espèce: Houes

Contour
Matériel / espèce: Houes pelles

Travail du sol profond / double creusement
Matériel / espèce: Houes

Aligné: -contour
Matériel végétatif: T: arbres / arbustes
Nombre de plants par (ha): 2800
Intervalle vertical entre les rangées / bandes / blocs (m): 12
Espacement entre les rangées / bandes / blocs (m): 6
Intervalle vertical dans les rangées / bandes / blocs (m): 6
Largeur dans les rangées / bandes / blocs (m): 6

Espèces d'arbres / arbustes: Grevillea robusta, Cedrela odorata

Espèces d'arbres fruitiers / arbustes: Callindra calothyrsus

Espèces de cultures vivaces: Caféier

Espèces d'herbe: Tripsacum laxum

Pente (qui détermine l'espacement indiqué ci-dessus): 30%

Auteur:

SENDEGEYA Marcien, ISABU, Tel : +257 77 711 051, e-mail : sendmarcien@yahoo.fr

4.2 Informations générales sur le calcul des intrants et des coûts

autre/ monnaie nationale (précisez):

FBU

Indiquez le taux de change des USD en devise locale, le cas échéant (p.ex. 1 USD = 79.9 réal brésilien): 1 USD = :

1540,0

Indiquez le coût salarial moyen de la main d'œuvre par jour:

2000.00

4.3 Activités de mise en place/ d'établissement

Activité Calendrier des activités (saisonnier)
1. Achat intrants
2. Plantation

4.4 Coûts et intrants nécessaires à la mise en place

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Matériel végétal Grevillea robusta morceaux 150,0 60,0 9000,0
Matériel végétal Calliandra calothyrsus morceaux 2500,0 60,0 150000,0
Matériel végétal Tripsacum laxum morceaux 4000,0 10,0 40000,0
Matériel végétal Semis plant 150,0 6,666666 1000,0 100,0
Matériel végétal Semis plant 150,0 60,0 9000,0 100,0
Matériel végétal Eclat de souche morceaux 4000,0 10,0 40000,0 100,0
Coût total de mise en place de la Technologie 249000,0
Coût total de mise en place de la Technologie en dollars américains (USD) 161,69
Commentaires:

Durée de l'établissement: 6 mois

4.5 Activités d'entretien/ récurrentes

Activité Calendrier/ fréquence
1. Briser la croûte de la surface
2. Travail du sol, isohypse
3. Semis, plantation
4. Récolte
5. Sarclage/Elagage

4.6 Coûts et intrants nécessaires aux activités d'entretien/ récurrentes (par an)

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Briser la croûte de la surface personnes/jour/ha 200,0 2000,0 400000,0 100,0
Main d'œuvre Travail du sol, isohypse personnes/jour/ha 67,0 2000,0 134000,0 100,0
Main d'œuvre Semis, plantation personnes/jour/ha 150,0 2000,0 300000,0 100,0
Main d'œuvre Récolte personnes/jour/ha 40,0 2000,0 80000,0 100,0
Equipements Outils pièce 50,0 4000,0 200000,0 100,0
Autre Labour: Sarclage/Elagage personnes/jour/ha 100,0 2000,0 200000,0 100,0
Coût total d'entretien de la Technologie 1314000,0
Coût total d'entretien de la Technologie en dollars américains (USD) 853,25
Commentaires:

Machines / outils: Heures

Les coûts ont été calculés sur base du salaire journalier par personne et du nombre de personnes/ha. Il en est de même pour les intrants (coûts /kg/ha)

4.7 Facteurs les plus importants affectant les coûts

Décrivez les facteurs les plus importants affectant les coûts :

Variété, main d'oeuvre, type d'engrais

5. Environnement naturel et humain

5.1 Climat

Précipitations annuelles
  • < 250 mm
  • 251-500 mm
  • 501-750 mm
  • 751-1000 mm
  • 1001-1500 mm
  • 1501-2000 mm
  • 2001-3000 mm
  • 3001-4000 mm
  • > 4000 mm
Spécifiez la pluviométrie moyenne annuelle (si connue), en mm:

1200,00

Zone agro-climatique
  • subhumide

Thermal climate class: subtropics. Un ou plusieurs mois au dessous de 18°C, mais supérieur à 5°C

Durée de la période de végétation:180-269 jours

5.2 Topographie

Pentes moyennes:
  • plat (0-2 %)
  • faible (3-5%)
  • modéré (6-10%)
  • onduleux (11-15%)
  • vallonné (16-30%)
  • raide (31-60%)
  • très raide (>60%)
Reliefs:
  • plateaux/ plaines
  • crêtes
  • flancs/ pentes de montagne
  • flancs/ pentes de colline
  • piémonts/ glacis (bas de pente)
  • fonds de vallée/bas-fonds
Zones altitudinales:
  • 0-100 m
  • 101-500 m
  • 501-1000 m
  • 1001-1500 m
  • 1501-2000 m
  • 2001-2500 m
  • 2501-3000 m
  • 3001-4000 m
  • > 4000 m
Indiquez si la Technologie est spécifiquement appliquée dans des:
  • situations convexes
Commentaires et précisions supplémentaires sur la topographie:

La pente moyenne est d'environ 15%

Zones altitudinales: L'altitude moyenne de la localité est 1675m

5.3 Sols

Profondeur moyenne du sol:
  • très superficiel (0-20 cm)
  • superficiel (21-50 cm)
  • modérément profond (51-80 cm)
  • profond (81-120 cm)
  • très profond (>120 cm)
Texture du sol (de la couche arable):
  • moyen (limoneux)
Matière organique de la couche arable:
  • faible (<1%)
Si disponible, joignez une description complète du sol ou précisez les informations disponibles, par ex., type de sol, pH/ acidité du sol, capacité d'échange cationique, azote, salinité, etc.

Texture du sol (de la couche arable): Il s'agit d'un Kaolisol

Matière organique de la couche arable: Le couvert végétal n'est pas abondant

La fertilité du sol est moyenne et le sol à toujours besoin de fumure

Le drainage du sol / l'infiltration est bon et la pente favorise le drainage du sol

La capacité de stockage d'eau du sol est moyenne. Avant l'aménagement, l'eau ruisselée à la surface

5.4 Disponibilité et qualité de l'eau

Profondeur estimée de l’eau dans le sol:

5-50 m

Disponibilité de l’eau de surface:

faible/ absente

Qualité de l’eau (non traitée):

eau potable

Commentaires et précisions supplémentaires sur la qualité et la quantité d'eau:

Profondeur estimée de l’eau dans le sol: On est sur le versant d'une colline

Disponibilité de l’eau de surface: Sur le flanc de la colline

Qualité de l’eau (non traitée): Pendant la saison plusvieuse, pollution par sédimentation

5.5 Biodiversité

Diversité des espèces:
  • moyenne
Commentaires et précisions supplémentaires sur la biodiversité:

Utilisation intensive des terres

5.6 Caractéristiques des exploitants des terres appliquant la Technologie

Orientation du système de production:
  • subsistance (auto-approvisionnement)
  • exploitation mixte (de subsistance/ commerciale)
Revenus hors exploitation:
  • moins de 10% de tous les revenus
Niveau relatif de richesse:
  • très pauvre
  • pauvre
Individus ou groupes:
  • groupe/ communauté
Niveau de mécanisation:
  • travail manuel
Genre:
  • femmes
  • hommes
Indiquez toute autre caractéristique pertinente des exploitants des terres:

Les utilisateurs de terres qui utilisent la technologie sont principalement des utilisateurs de terrains communs / moyens

Densité de la population: 200-500 personnes / km2

Croissance annuelle de la population: 2% - 3%

5% des usagers de la terre sont riches en moyenne et possèdent 30% du terrain.
70% des usagers de la terre sont pauvres et possèdent 60% de la terre.
25% des usagers de la terre sont pauvres et possèdent 10% du terrain.

Spécification du revenu hors ferme: Les autres sources de revenus sont le petit commerce et les métiers artisanaux

Orientation du marché du système de production: Le bois est une source de revenu familial.

Niveau de mécanisation: La houe est le principal outil agricole

5.7 Superficie moyenne des terres utilisées par les exploitants des terres appliquant la Technologie

  • < 0,5 ha
  • 0,5-1 ha
  • 1-2 ha
  • 2-5 ha
  • 5-15 ha
  • 15-50 ha
  • 50-100 ha
  • 100-500 ha
  • 500-1 000 ha
  • 1 000-10 000 ha
  • > 10 000 ha
Cette superficie est-elle considérée comme de petite, moyenne ou grande dimension (en se référant au contexte local)?
  • petite dimension
Commentaires:

< 0.5 ha: La plupart des ménages n'ont pas de terres (très pauvres)

0.5-1 ha: Agriculture de subsistance

1-2 ha: Moyens

5.8 Propriété foncière, droits d’utilisation des terres et de l'eau

Propriété foncière:
  • individu, avec titre de propriété
Droits d’utilisation des terres:
  • individuel
Droits d’utilisation de l’eau:
  • accès libre (non organisé)
Commentaires:

Le régime foncier est coutumier à régime patriarcal. L'accès à l'eau est libre sur les sources aménagées

5.9 Accès aux services et aux infrastructures

santé:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
éducation:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
emploi (par ex. hors exploitation):
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
marchés:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
énergie:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
routes et transports:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
eau potable et assainissement:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
services financiers:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne

6. Impacts et conclusions

6.1 Impacts sur site que la Technologie a montrés

Impacts socio-économiques

Production

production agricole

en baisse
en augmentation
Quantité avant la GDT:

2 tonnes/ha

Quantité après la GDT:

8 tonnes/ha

Commentaires/ spécifiez:

L'agroforesterie augmente le taux de matière organique dans le sol

production fourragère

en baisse
en augmentation
Quantité avant la GDT:

6 tonne/ha

Quantité après la GDT:

50 tonne/ha

Commentaires/ spécifiez:

Installation des cultures fourragères sur les courbes de niveau

qualité des fourrages

en baisse
en augmentation
Quantité avant la GDT:

1

Quantité après la GDT:

3

Commentaires/ spécifiez:

Diversification des cultures fourragères

production animale

en baisse
en augmentation
Quantité avant la GDT:

2l/jour

Quantité après la GDT:

5 l de 12 l lait par jour

Commentaires/ spécifiez:

Diversification des cultures fourragères pour l'alimentation du bétail

production de bois

en baisse
en augmentation

risque d'échec de la production

en augmentation
en baisse

diversité des produits

en baisse
en augmentation
Quantité avant la GDT:

1 type de production

Quantité après la GDT:

5 type de production

Commentaires/ spécifiez:

Culture vivrières, bois, fourrage, bois de tuteurage et fruits

surface de production

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Les ouvrages anti érosif occupent peu d'espace agricole

gestion des terres

entravé
simplifié

production d'énergie

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Bois de chauffage

Disponibilité et qualité de l'eau

demande pour l'eau d'irrigation

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

Pas de lien avec l'irrigation

Revenus et coûts

dépenses pour les intrants agricoles

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

La technologie a introduit l'usage de nouvelles pratiques qui demandent l'usage d'engrais

revenus agricoles

en baisse
en augmentation
Quantité avant la GDT:

2 tonnes/ha

Quantité après la GDT:

8 tonnes/ha

Commentaires/ spécifiez:

Revenus tirés de la valorisation du bois et des produits de la récolte augmentent.

diversité des sources de revenus

en baisse
en augmentation
Quantité avant la GDT:

1

Quantité après la GDT:

plus de 5

Commentaires/ spécifiez:

Le bois, le lait, les espèces fourragères

disparités économiques

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

La technologie n'est pas adoptée au même niveau par tous les ménages

charge de travail

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

La mise en place des dispsitifs demande une main d'oeuvre..

Impacts socioculturels

sécurité alimentaire/ autosuffisance

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Diversification des produits agricoles

situation sanitaire

détérioré
amélioré

opportunités culturelles

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Changement des mentalités(élevage productif)

possibilités de loisirs

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

La technologie demande la disponibilité de l'utilisateur

institutions communautaires

affaibli
renforcé
Commentaires/ spécifiez:

Existance des comités collinaires de gestion agroforestière

institutions nationales

affaibli
renforcé

connaissances sur la GDT/ dégradation des terres

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Maîtrise et appropriation des techniques de conservation des eaux et des sols

apaisement des conflits

détérioré
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Matérialisation des limites des propriétés foncières

moyens de subsistance et bien-être humain

réduit
amelioré
Commentaires/ spécifiez:

La technologie contribue à l'augmentation de la production agricole. Les revenus monétaires tirés de la commercialisation des produits de récolte, du fourrage, des produits forestiers ligneux et non ligneux permettent aux ménages de se procurer des habits, des denrées alimentaires dont ils ne produisent pas. Ils permettent également l'accès aux soins de santé et à la scolarisation de leurs enfants et aux habitats décents. Un surplus des revenus est épargné dans des micro - finances locaux.

Impacts écologiques

Cycle de l'eau/ ruissellement

quantité d'eau

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Grâce à l'infiltration, la quatité d'eau a augmenté

qualité de l'eau

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Pas de ruissellement qui polue par sédimentation

récolte/ collecte de l'eau

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Grâce aux ouvrages antiérosifs

ruissellement de surface

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

Augmentation de l'infiltration de l'eau dans le sol

drainage de l'excès d'eau

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Par l' infiltration

nappes phréatiques/ aquifères

en baisse
rechargé
Commentaires/ spécifiez:

Infiltration augmentée

évaporation

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

Sol mieux couvert

Sols

humidité du sol

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Couverture végétale augmentée

couverture du sol

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Présences des arbres, arbustes et herbes

cycle/ recharge des éléments nutritifs

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Microclimat favorable au recyclage

matière organique du sol/ au dessous du sol C

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Dépot des débris végétaux

Biodiversité: végétale, animale

biomasse/ au dessus du sol C

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Présence des arbres, arbustes et herbes

diversité végétale

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Association d'arbres, arbustes et herbes

diversité animale

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Adoption de l'élevage en stabulation

espèces bénéfiques

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Microclimat favorable

diversité des habitats

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Microclimat favorable

contrôle des animaux nuisibles/ maladies

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Entretien des dispositifs

Réduction des risques de catastrophe et des risques climatiques

émissions de carbone et de gaz à effet de serre

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

Arbres (.........)des gaz à effet de serre

vitesse du vent

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

Brise vent par les arbres

6.2 Impacts hors site que la Technologie a montrés

disponibilité de l'eau

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Grâce à l'infiltration

flux des cours d'eau fiables et stables en saison sèche

réduit
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Par l'infiltration

inondations en aval

en augmentation
réduit
Commentaires/ spécifiez:

Barrière à l'érosion

envasement en aval

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

Pas de dépôts

pollution des rivières/ nappes phréatiques

en augmentation
réduit

capacité tampon/de filtration

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Pas de ruissellement

sédiments (indésirables) transportés par le vent

en augmentation
réduit
Commentaires/ spécifiez:

Brise vent

dommages sur les champs voisins

en augmentation
réduit
Commentaires/ spécifiez:

Brise vent, barrière à l'érosion

dommages sur les infrastructures publiques/ privées

en augmentation
réduit
Commentaires/ spécifiez:

Brise vent, érosion barrée

6.3 Exposition et sensibilité de la Technologie aux changements progressifs et aux évènements extrêmes/catastrophes liés au climat (telles que perçues par les exploitants des terres)

Changements climatiques progressifs

Changements climatiques progressifs
Saison Augmentation ou diminution Comment la Technologie fait-elle face à cela?
températures annuelles augmente bien

Extrêmes climatiques (catastrophes)

Catastrophes météorologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
pluie torrentielle locale bien
Catastrophes climatiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
sécheresse bien

6.4 Analyse coûts-bénéfices

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts de mise en place (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

positive

Rentabilité à long terme:

très positive

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts d'entretien récurrents (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

positive

Rentabilité à long terme:

positive

Commentaires:

L'agroforesterie ne demande pas de coût d'entretien élevé. Mais la récolte systémétique(élagage, éclaircissement, coupe d'herbes). Avantages: sous-produits.

6.5 Adoption de la Technologie

Commentaires:

100% des familles d'utilisateurs de terres ont adopté la technologie sans support matériel externe

Il existe une forte tendance à l'adoption spontanée de la technologie

Commentaires sur la tendance à l'adoption: Les ménages voisins ont tendance à adopter la technologie par imitation (copiage)

6.7 Points forts/ avantages/ possibilités de la Technologie

Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue de l'exploitant des terres
Augmentation du revenu

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Continuer à adopter la technologie
Changement de mentalité

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Continuer la sensibilisation sur les avantages de la technologie
Augmentation du bois de feu

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? poursuivre les activités de plantations forestières.
Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé
Augmentation quantitative et qualitative du fourrage

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? introduction de nouvelles cultures fourragères plus performantes.
Augmentation de la production agricole

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Mise en place des boutiques d'intrants et renforcement des capacités organisationnelles et techniques des communautés.
Amélioration des pratiques agricoles.
Augmentation des revenus des ménages

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Poursuivre la recherche sur la diversification des activités agricoles orientées vers le marché.
Changement de mentalité

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Généralisation de l'Approche Champ Ecole des Producteurs comme mode de vulgarisation dans le pays.
Augmentation de la quantité du bois de feu

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Poursuivre les activités de gestion des plantations agroforestières.

6.8 Faiblesses/ inconvénients/ risques de la Technologie et moyens de les surmonter

Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue de l’exploitant des terres Comment peuvent-ils être surmontés?
Semences de qualité Demande d'assistance des ONGs et du Gouvernement
No maîtrise effective de certains thèmes en rapport avec l'agroforesterie Renforcement des capacités pour améliorer la savoir-faire
Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé Comment peuvent-ils être surmontés?
Les semences agroforestières coûtent cher Assistance financière par les ONGs
Manque de maîtrise des techniques de production des plans agroforestiers en pépinières Assistance par les services de vulgarisation agricole
Insuffisance de main-d'oeuvre qualifiée pour la conduite des pépinières agroforestières. Les ménages se regroupent en associations
Exiguité des terres Adoption de nouvelles méthodes de gestion des terres

7. Références et liens

7.1 Méthodes/ sources d'information

7.2 Références des publications disponibles

Titre, auteur, année, ISBN:

Kagera TAMP project website

Disponible à partir d'où? Coût?

http://www.fao.org/nr/kagera/en/

Modules