Technologies

Terrasses radicales avec des herbes fourragères et agroforesterie [Burundi]

Umuserege en Kirundi

technologies_1181 - Burundi

État complet: 80%

1. Informations générales

1.2 Coordonnées des personnes-ressources et des institutions impliquées dans l'évaluation et la documentation de la Technologie

Personne(s)-ressource(s) clé(s)

Spécialiste GDT:
Spécialiste GDT:

Karumbete Donatien

DPAE Gitega

Burundi

Spécialiste GDT:
Spécialiste GDT:

Bahebura Pasteur

DPAE

Burundi

Génie Rural:

Nahimana Adelaide

Burundi

Nom du projet qui a facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
The Transboundary Agro-ecosystem Management Project for the Kagera River Basin (GEF-FAO / Kagera TAMP )
Nom du ou des institutions qui ont facilité la documentation/ l'évaluation de la Technologie (si pertinent)
FAO (FAO) - Italie

1.3 Conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées

Le compilateur et la(les) personne(s) ressource(s) acceptent les conditions relatives à l'utilisation par WOCAT des données documentées:

Oui

1.5 Référence au(x) Questionnaires sur les Approches de GDT (documentées au moyen de WOCAT)

2. Description de la Technologie de GDT

2.1 Courte description de la Technologie

Définition de la Technologie:

Conservation des eaux et sols par la mise en place des terrasses radicales associées aux herbes fourragères et du Calliandra Calothyrsus (arbustes fourragers) pour soutenir le talus et des agro forestiers (Grevillea robusta ou Cedrela odorata) installés tous les 6 mètres le long du talus.

2.2 Description détaillée de la Technologie

Description:

Dans le souci de réduire la dégradation des terres causée par l’érosion pluviale et d’augmenter la production agricole, le Gouvernement Burundais est employé á installer des terrasses radicales sur des terres domaniales à titre de démonstration avant de pouvoir les généraliser à grande échelle. Cette pratique, introduite à Mubuga en commune de Gitega depuis 2009, consiste à délimiter la zone à terrasser, enlever la couche humifère pour la mettre de côté, creuser le sol pour constituer des talus et enfin égaliser la surface et y remettre la terre fertile. Comme plus de 36 % des terres burundaises sont acides, des amendements calcaires sont appliqués. Cette pratique de gestion des terres exige une demande importante en main d’œuvre à hauteur de 1000 à 1200 Homme-jours . C'est pour cette raison qu'on recourt à l’approche HIMO pour y parvenir.

But de la technologie: l'objectif de cette technologie est de promouvoir la conservation de l'eau et du sol afin d'accroître la production agricole contribuant à l'amélioration de la sécurité alimentaire.

Activités de règlement / maintenance et intrants: adaptées aux pentes, les terrasses radicales nécessitent une main-d'œuvre importante à mettre en place. (Iii) puis creuser pour former des pentes et (iv) enfin niveler la surface et reprendre le sol fertile. Les pentes sont stabilisées par des cultures fourragères telles que Pinnissetum laxum ou Trispcum sp. Ces derniers sont installés en 2 rangées en escalier en amont du contour sur une jauge de 0,40 mx 0,40 m. Les arbres agroforestiers comme Grevillea robusta, Cedrela serrata) sont également installés avec ce dernier sur un espace de 6 m entre les arbres. Comme la plupart de nos sols sont acides, l'amendement calcaire a été réalisé pour améliorer la qualité du sol à 2 tonnes / ha. Pour augmenter la production agricole, on applique des fumiers (20 à 30 tonnes par hectare) et des engrais minéraux (100 à 250 kg / ha). Des semences améliorées et des techniques culturelles (ensemencement et travail perpendiculaire à la pente) sont enseignées aux communautés. Le coût de développement intégré d'un hectare de Terrasses Radicales s'élève à US $ 4028.0, non US $ 2550 pour les travailleurs et 1478 $ US pour les intrants agricoles et les outils.

Environnement naturel / humain: Après 4 ans d'expérimentation sur le site de Mubuga, les terrasses radicales réduisent sensiblement les pertes en nutriments par l'érosion, augmentent l'infiltration et favorisent la rétention d'eau dans le sol pendant plus longtemps. Cette situation favorise une meilleure pratique de conservation des eaux et sols, l'augmentation de la fertilité des sols, l'amélioration de la croissance des plantes ainsi que l'augmentation des rendements. Cette pratique permet l'augmentation de la productivité des sols favorisant ainsi l'amélioration des moyens d'existence des communautés dont la majorité dépend de l'agriculture et de l'élevage.

Les cultures fourragères installées sur les talus contribuent non seulement à freiner l'eau de ruissellement mais aussi à fournir du fourrage aux animaux élevés en stabulation permanente. Les ménages qui n'ont pas d'animaux vendent ces cultures pour avoir des revenus monétaires à raison de 53 $ US/tonne.

2.3 Photos de la Technologie

2.5 Pays/ région/ lieux où la Technologie a été appliquée et qui sont couverts par cette évaluation

Pays:

Burundi

Région/ Etat/ Province:

Burundi

Autres spécifications du lieu:

Province de Gitega (Mubuga)

Spécifiez la diffusion de la Technologie:
  • répartie uniformément sur une zone
Si la Technologie est uniformément répartie sur une zone, précisez la superficie couverte (en km2):

0,1

S'il n'existe pas d'informations exactes sur la superficie, indiquez les limites approximatives de la zone couverte:
  • < 0,1 km2 (10 ha)
Commentaires:

La zone totale couverte par la technologie GDT est de 0,1 km2.

Avec une densité de plus de 310 habitants/km², le Burundi est l'un des pays plus peuplé d'Afrique Sub saharienne. Plus de 90% de la population vit de l'agriculture et de l'Elevage; une agriculture de subsistance pratique souvent sur même des terres à pente très raide. Les pratiques de jachère n'existent plus. Tous ces facteurs augmentent l'érosion du sol, la perte de fertilité ainsi des inondations dans les bas- fonds. La taille moyenne d'exploitation familiale est de 0, 30 ha. Cette technologie consiste à terrasser le sol afin d'assurer une conservation des eaux et sols sur cet espace et contribuer ainsi à l'augmentation de la production agricole.

2.7 Introduction de la Technologie

Spécifiez comment la Technologie a été introduite: :
  • par le biais de projets/ d'interventions extérieures
Commentaires (type de projet, etc.) :

La technologie a été initiée en 2010

3. Classification de la Technologie de GDT

3.1 Principal(aux) objectif(s) de la Technologie

  • améliorer la production
  • réduire, prévenir, restaurer les terres dégradées

3.2 Type(s) actuel(s) d'utilisation des terres, là où la Technologie est appliquée

Les divers types d'utilisation des terres au sein du même unité de terrain: :

Oui

Précisez l'utilisation mixte des terres (cultures/ pâturages/ arbres):
  • Agro-sylvo-pastoralisme

Terres cultivées

Terres cultivées

  • Cultures annuelles
  • Cultures pérennes (non ligneuses)
  • Plantations d’arbres ou de buissons
Cultures annuelles - Précisez les cultures:
  • cultures fourragères - graminées
  • céréales - maïs
  • légumes - autres
  • légumes - légumes à feuilles (laitues, choux, épinards, autres)
  • légumineuses et légumes secs - pois
  • plantes à racines et à tubercules - pommes de terre
  • tomates, aubergines,
Cultures pérennes (non ligneuses) - Précisez les cultures:
  • ananas
Plantations d'arbres et d'arbustes - Précisez les cultures:
  • arbres fourragers (Barbe jolote, Faux mimosa, Prosopis, etc.)
  • avocat
  • fruits, autres
  • fruit de la passion
Nombre de période de croissance par an: :
  • 2
Précisez:

Longest growing period in days: 150; Longest growing period from month to month: Fevrier à Juin; Second longest growing period in days: 120; Second longest growing period from month to month: Octobre à Janvier

Pâturages

Pâturages

Forêts/ bois

Forêts/ bois

Type d’arbres:
  • Grevillea robusta (chêne d'Australie, Grevillée robuste)
  • Calliandra calothyrsus
Produits et services:
  • Bois d'œuvre (de construction)
  • Bois de chauffage
  • Fruits et noix
  • Autres produits forestiers
  • Pâturage/ broutage
  • Conservation/ protection de la nature
Commentaires:

Principaux problèmes d'utilisation des terres (avis du compilateur): terrain non pratique, accroissement de l'érosion hydrique

Principaux problèmes d'utilisation des sols (perception des utilisateurs fonciers): Exiguité des terres cultivables, effets néfastes de l'érosion transportant les élements nutritifs du sol

Coupe et transport / zéro: Oui

Plantation de foresterie: Les forêts naturelles ont disparu dans cette zone et lieu de foresterie forestières et agroforestières pour produire du bois de divers services: bois de feu, bois de construction, etc.

Produits et services forestiers: bois d'oeuvre, bois de feu, fruits et graines, pâturage / broutement, autres produits / utilisation des forêts (miel, pharmacopée, etc.), conservation de la nature / protection

Usage final (final) (après la mise en œuvre de la technologie SLM): Mixte: Ma: Agro-silvopastoralism

L'élevage pèche sur les résidus de récoltes

Contraintes de Surexploitatation des terres (forte dépendance de la population à l'agriculture): exiguité des terres, absence de jachère

Principales cultures de rente: Pomme de terre, légumes (choux, tomates, aubergine), fruits de la passion, tripsacum laxum, grevillea robusta et calliandra calothyrsus
Principales cultures vivrières: Haricot, maïs, petit pois, ananas et avocatiers
Densité d'élevage/ chargement: < 1 LU/km2

3.4 Approvisionnement en eau

Approvisionnement en eau des terres sur lesquelles est appliquée la Technologie:
  • pluvial

3.5 Groupe de GDT auquel appartient la Technologie

  • agroforesterie
  • mesures en travers de la pente

3.6 Mesures de GDT constituant la Technologie

pratiques agronomiques

pratiques agronomiques

  • A2: Matière organique/ fertilité du sol
pratiques végétales

pratiques végétales

  • V1: Couverture d’arbres et d’arbustes
  • V2: Herbes et plantes herbacées pérennes
structures physiques

structures physiques

  • S1: Terrasses
Commentaires:

Mesures secondaires: mesures agronomiques

Type de mesures végétatives: alignées: - isohypse, alignées: - ligne

3.7 Principaux types de dégradation des terres traités par la Technologie

érosion hydrique des sols

érosion hydrique des sols

  • Wt: perte de la couche superficielle des sols (couche arable)/ érosion de surface
  • Wg: ravinement/ érosion en ravines
  • Wo: effets hors-site de la dégradation
dégradation hydrique

dégradation hydrique

  • Ha: aridification
Commentaires:

Type principal de dégradation abordée: Wt: perte de sol de surface par l'eau, Wg: ravinement / érosion par ravinement

Types secondaires de dégradation abordés: Wo: effets hors site de dégradation, Ha: aridification

Principales causes de dégradation: gestion des sols, gestion des cultures (annuelles, pérennes, arbre / buissons), déforestation / disparition de la végétation naturelle (Feux de brousse), surexploitation de la végétation pour l'utilisation Domicile (Déforestation pour l'approvisionner en bois de chauffe), surpâturage, changement des prévisions saisonnières, inondations, pression de la population, régime foncier, pauvreté / santé, gouvernance / institutionnel

Causes secondaires de dégradation: sécheresses (Feux de brousses, disparition des espèces couvrant le sol)

3.8 Prévention, réduction de la dégradation ou réhabilitation des terres dégradées

Spécifiez l'objectif de la Technologie au regard de la dégradation des terres:
  • réduire la dégradation des terres

4. Spécifications techniques, activités, intrants et coûts de mise en œuvre

4.1 Dessin technique de la Technologie

Spécifications techniques (associées au dessin technique):

Terrasses radicales aménagées à Bukwazo sur une superficie de 10 ha

Lieu: Bukwazo Hill. Gitega

Date: 28/07/2011

Connaissances techniques requises pour le personnel de terrain / conseillers: forts (les opérateurs ont suivi la technologie avec intérêt)

Connaissances techniques requises pour les utilisateurs fonciers: faible

Principales fonctions techniques: contrôle du ruissellement de surface: rétention / capture, contrôle du ruissellement de la ravine: rétention / capture, réduction de la pente (angle de pente), réduction de la longueur de la pente

Fonctions techniques secondaires: stabilisation des sols (p. Ex. Par les racines des arbres contre les glissements de terrain), augmentation de l'infiltration, augmentation / maintien de la rétention des sols, retenue / capture des sédiments, collecte des sédiments, lutte contre l'incendie

Conditionneurs de sol (lime, gypse)
Matériel / espèce: Lime
Quantité / densité: 15 t
Remarques: 1,5 t / ha

Aligné: -contour
Matériel végétatif: G: herbacé
Nombre de plantes par (ha): 2500
Intervalles verticaux entre lignes / bandes / blocs (m): 0,40
Espacement entre les rangées / bandes / blocs (m): 0,40
Intervalles verticaux dans des rangées / bandes / blocs (m): 0,20
Largeur dans les rangées / bandes / blocs (m): 0.40

Aligné: -linear
Matériel végétatif: T: arbres / arbustes
Nombre de plantes par (ha): 800 plantes / ha
Intervalle vertical entre les rangées / bandes / blocs (m): 12
Espacement entre les rangées / bandes / blocs (m): 6
Intervalles verticaux dans les rangées / bandes / blocs (m): 12
Largeur dans les rangées / bandes / blocs (m): 6

Mesure végétale: le long du terrain

Espèces d'arbres / arbustes: Grevillea robusta

Espèces d'arbres fruitiers et arbustes: avocat, prunier

Espèces d'herbe: Tripsacum laxum

Pente (qui détermine l'espacement ci-dessus): 23%

Si la pente d'origine a changé en raison de la technologie, la pente aujourd'hui est (voir la figure ci-dessous): 4%

Terrasse: niveau bancaire
Intervalle vertical entre les structures (m): 2
Espacement entre les structures (m): 1
Profondeur des fossés / puits / barrages (m): 2
Largeur des fossés / puits / barrages (m): 1
Longueur des fossés / puits / barrages (m): 50
Hauteur des bunds / banques / autres (m): 1
Largeur des bunds / banques / autres (m): 6
Longueur des bunds / banques / autres (m): 50

Matériaux de construction (terre): construction en bois ou en maçonnerie

Pente (qui détermine l'espacement ci-dessus): 40%

Si la pente d'origine a changé en raison de la technologie, la pente aujourd'hui est: 4%

Dégradé latéral le long de la structure: 0%

Autres spécifications: Les terrasses ont une pente de 4%

La végétation est utilisée pour la stabilisation des structures.

Auteur:

Nkoribigawa Janvier, Direction Générale de l'élevage

4.2 Informations générales sur le calcul des intrants et des coûts

autre/ monnaie nationale (précisez):

Francs Burundais

Indiquez le taux de change des USD en devise locale, le cas échéant (p.ex. 1 USD = 79.9 réal brésilien): 1 USD = :

1200,0

Indiquez le coût salarial moyen de la main d'œuvre par jour:

1.70

4.3 Activités de mise en place/ d'établissement

Activité Calendrier des activités (saisonnier)
1. Piquetage
2. Achat de plants
3. Plantation
4. Piquetage
5. Terrassement
6. Trouaison
7. Remblai

4.4 Coûts et intrants nécessaires à la mise en place

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Piquetage personnes/jour 17,0 2000,0 34000,0
Main d'œuvre Plantation personnes/jour 258,0 2310,0 595980,0 10,0
Main d'œuvre Piquetage personnes/jour 17,0 200,0 3400,0
Main d'œuvre Terrassement personnes/jour 320,0 2000,0 640000,0
Equipements Outils pour terrassement morceaux 50,0 80000,0 4000000,0 100,0
Equipements Outils pour trouaison morceaux 50,0 4000,0 200000,0 100,0
Matériel végétal Semis morceaux 16000,0 40,0 640000,0
Matériel végétal Souches herbes eclats 15000,0 8,0 120000,0
Matériel végétal Chaux pièces 10000,0 0,2 2000,0 10,0
Matériel végétal Culture d'ouverture pièces 400,0 2,0 800,0 10,0
Matériel végétal Chaulage pièces 100,0 20,0 2000,0 10,0
Matériel végétal Semis pièces 250,0 8,0 2000,0 10,0
Matériaux de construction Piquetage piquets 1680,0 20,0 33600,0
Matériaux de construction Bois piquets 17000,0 1,0 17000,0
Matériaux de construction Ruban métrique pièces 4,0 25000,0 100000,0
Autre Labour: Trouaison personnes/jour 320,0 2000,0 640000,0
Autre Labour: Remblai personnes/jour 178,0 2000,0 356000,0
Coût total de mise en place de la Technologie 7386780,0
Coût total de mise en place de la Technologie en dollars américains (USD) 6155,65
Commentaires:

Durée de l'établissement: 6 mois

4.5 Activités d'entretien/ récurrentes

Activité Calendrier/ fréquence
1. Il n' a pas encore eu lieu
2. L'entretien n'a pas encore eu lieu

4.6 Coûts et intrants nécessaires aux activités d'entretien/ récurrentes (par an)

Spécifiez les intrants Unité Quantité Coûts par unité Coût total par intrant % du coût supporté par les exploitants des terres
Main d'œuvre Labour ha 1,0 420000,0 420000,0 10,0
Equipements Outils ha 1,0 36000,0 36000,0 10,0
Matériel végétal Semis ha 1,0 72000,0 72000,0 10,0
Matériel végétal Graines ha 1,0 300000,0 300000,0 10,0
Matériel végétal Chaux agricole ha 1,0 168000,0 168000,0 10,0
Matériel végétal Herbes fixatrices ha 1,0 7200,0 7200,0 10,0
Engrais et biocides Engrais ha 1,0 312000,0 312000,0 10,0
Engrais et biocides Biocides ha 1,0 12000,0 12000,0 10,0
Engrais et biocides Compost / fumier ha 1,0 360000,0 360000,0 10,0
Coût total d'entretien de la Technologie 1687200,0
Coût total d'entretien de la Technologie en dollars américains (USD) 1406,0
Commentaires:

Les coûts ont été calculés à raison de 10800 mpiquetés(C'est à dire 1680m/ha terrassé
Main d'oeuvre: 1500 h/J par ha

4.7 Facteurs les plus importants affectant les coûts

Décrivez les facteurs les plus importants affectant les coûts :

Pente et coût élevé des personnes affectées à cette activité

5. Environnement naturel et humain

5.1 Climat

Précipitations annuelles
  • < 250 mm
  • 251-500 mm
  • 501-750 mm
  • 751-1000 mm
  • 1001-1500 mm
  • 1501-2000 mm
  • 2001-3000 mm
  • 3001-4000 mm
  • > 4000 mm
Zone agro-climatique
  • subhumide

Classe de climat thermique: subtropics. 9 sur 12 mois ont une température supérieure à 18°C

La durée de période de végétation est plus ou moins 8 mois

5.2 Topographie

Pentes moyennes:
  • plat (0-2 %)
  • faible (3-5%)
  • modéré (6-10%)
  • onduleux (11-15%)
  • vallonné (16-30%)
  • raide (31-60%)
  • très raide (>60%)
Reliefs:
  • plateaux/ plaines
  • crêtes
  • flancs/ pentes de montagne
  • flancs/ pentes de colline
  • piémonts/ glacis (bas de pente)
  • fonds de vallée/bas-fonds
Zones altitudinales:
  • 0-100 m
  • 101-500 m
  • 501-1000 m
  • 1001-1500 m
  • 1501-2000 m
  • 2001-2500 m
  • 2501-3000 m
  • 3001-4000 m
  • > 4000 m
Indiquez si la Technologie est spécifiquement appliquée dans des:
  • situations convexes
Commentaires et précisions supplémentaires sur la topographie:

Pentes moyennes: La pente se situe entre 17° et 30°

Zones altitudinales: L'altitude est de 1632 m

5.3 Sols

Profondeur moyenne du sol:
  • très superficiel (0-20 cm)
  • superficiel (21-50 cm)
  • modérément profond (51-80 cm)
  • profond (81-120 cm)
  • très profond (>120 cm)
Texture du sol (de la couche arable):
  • moyen (limoneux)
Matière organique de la couche arable:
  • faible (<1%)
Si disponible, joignez une description complète du sol ou précisez les informations disponibles, par ex., type de sol, pH/ acidité du sol, capacité d'échange cationique, azote, salinité, etc.

Profondeur moyenne du sol: Le sol est assez profond

Texture du sol: C'est une terre rouge de type Koolisol

Matière organique de la couche arable: Végétation caractéristique

La fertilité du sol est faible: La végétation d'eragrostis domine

Le drainage des sols / l'infiltration est moyen: Le sol présente des fissurations pendant la saison sèche

La capacité de stockage de l'eau du sol est moyenne et l'érosion est freinée

5.4 Disponibilité et qualité de l'eau

Profondeur estimée de l’eau dans le sol:

5-50 m

Disponibilité de l’eau de surface:

moyenne

Qualité de l’eau (non traitée):

faiblement potable (traitement nécessaire)

Commentaires et précisions supplémentaires sur la qualité et la quantité d'eau:

Profondeur estimée de l’eau dans le sol: La profondeur moyenne est de 25 m

Disponibilité de l’eau de surface: Toutes les saisons

Qualité de l’eau (non traitée): Cours d'eau plus borne fontaine

5.5 Biodiversité

Diversité des espèces:
  • moyenne
Commentaires et précisions supplémentaires sur la biodiversité:

Faune et flore moyennement présentes

5.6 Caractéristiques des exploitants des terres appliquant la Technologie

Orientation du système de production:
  • exploitation mixte (de subsistance/ commerciale)
Revenus hors exploitation:
  • moins de 10% de tous les revenus
Niveau relatif de richesse:
  • pauvre
  • moyen
Individus ou groupes:
  • employé (entreprise, gouvernement)
Niveau de mécanisation:
  • travail manuel
Genre:
  • femmes
  • hommes
Indiquez toute autre caractéristique pertinente des exploitants des terres:

Densité de la population: 200-500 personnes / km2

Croissance annuelle de la population: 2% - 3%

(Il n'y a pas de personnes très riches).
16% des usagers de la terre sont riches et possèdent 20% de terres (La taille d'exploitation pour cette catégorie d'excède 1 ha).
50% des usagers de la terre sont riches en moyenne et possèdent 40% du terrain (La taille d'exploitation est comprise entre 0,5 à 1 ha).
34% des usagers de la terre sont pauvres et possèdent 12% du terrain (La taille moyenne d'exploitation est inférieure à 0,5 ha. Ils vivent de l'emplacement en général).
100% des utilisateurs du terrain sont pauvres.

Spécification du revenu hors ferme: Aucun exploitant n'applique cette technologie à la partie les associations qui mettent en valeur les terrains où la technologie s'applique

Orientation du système de production: Les cultures installées sont à la fois pour la consommation dans les ménages et pour la commercialisation en vue d'acquérir des revenus monétaires.
Niveau de mécanisation: Les activités se font à haute intensité de main d'oeuvre par manque des engins mécanisés.

5.7 Superficie moyenne des terres utilisées par les exploitants des terres appliquant la Technologie

  • < 0,5 ha
  • 0,5-1 ha
  • 1-2 ha
  • 2-5 ha
  • 5-15 ha
  • 15-50 ha
  • 50-100 ha
  • 100-500 ha
  • 500-1 000 ha
  • 1 000-10 000 ha
  • > 10 000 ha
Commentaires:

La taille moyenne de l'exploitation pour un ménage de 6 personnes est 0,5 ha.

5.8 Propriété foncière, droits d’utilisation des terres et de l'eau

Propriété foncière:
  • état
Droits d’utilisation de l’eau:
  • accès libre (non organisé)
Commentaires:

Le droit d' utilisation de l'eau potable est communal. Mais pour l'eau des rivières, l'accèes est libre

5.9 Accès aux services et aux infrastructures

santé:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
éducation:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
assistance technique:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
emploi (par ex. hors exploitation):
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
marchés:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
énergie:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
routes et transports:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
eau potable et assainissement:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne
services financiers:
  • pauvre
  • modéré
  • bonne

6. Impacts et conclusions

6.1 Impacts sur site que la Technologie a montrés

Impacts socio-économiques

Production

production agricole

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Il y a réduction presque totale de l'érosion. Les intrants agricoles sont essentiellement valorisés par les cultures

production fourragère

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Toutes les courbes de niveau portent des herbes fixatrices à haute valeur nutritive pour les animaux

qualité des fourrages

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

La technologie offre un choix diversifié de cultures fourragères

production animale

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

La technologie encourage l'élevage en stabulation permanente avec une augmentation du fumier organique , du lait et de la viande: un atout pour une meilleure sécurité alimentaire.

production de bois

en baisse
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Agro foresterie avec des essences à croissance rapide et à usage multiple.

risque d'échec de la production

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

Réduction des pertes de sols fertiles par l'érosion

diversité des produits

en baisse
en augmentation
Revenus et coûts

dépenses pour les intrants agricoles

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

Grâce à la maîtrise de l'érosion, l'utilisation des intrants agricole s devient moins fréquente

revenus agricoles

en baisse
en augmentation

Impacts socioculturels

sécurité alimentaire/ autosuffisance

réduit
amélioré

institutions communautaires

affaibli
renforcé

institutions nationales

affaibli
renforcé

moyens de subsistance et bien-être humain

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Augmentation des revenus monétaires dans les ménages leur ont permis d'améliorer leurs conditions de vie, envoyer des enfants à l'école et accéder aux soins de santé.

Impacts écologiques

Cycle de l'eau/ ruissellement

quantité d'eau

en baisse
en augmentation

qualité de l'eau

en baisse
en augmentation

récolte/ collecte de l'eau

réduit
amélioré

ruissellement de surface

en augmentation
en baisse

nappes phréatiques/ aquifères

en baisse
rechargé

évaporation

en augmentation
en baisse
Sols

humidité du sol

en baisse
en augmentation

couverture du sol

réduit
amélioré

perte en sol

en augmentation
en baisse

encroûtement/ battance du sol

en augmentation
réduit

compaction du sol

en augmentation
réduit
Biodiversité: végétale, animale

diversité végétale

en baisse
en augmentation

espèces bénéfiques

en baisse
en augmentation

diversité des habitats

en baisse
en augmentation

6.2 Impacts hors site que la Technologie a montrés

flux des cours d'eau fiables et stables en saison sèche

réduit
en augmentation
Commentaires/ spécifiez:

Pas de données disponibles

inondations en aval

en augmentation
réduit
Commentaires/ spécifiez:

Pas de données disponibles

envasement en aval

en augmentation
en baisse
Commentaires/ spécifiez:

Pas de données disponibles

pollution des rivières/ nappes phréatiques

en augmentation
réduit
Commentaires/ spécifiez:

Pas de données disponibles

capacité tampon/de filtration

réduit
amélioré
Commentaires/ spécifiez:

Pas de données disponibles

sédiments (indésirables) transportés par le vent

en augmentation
réduit
Commentaires/ spécifiez:

Pas de données disponibles

dommages sur les champs voisins

en augmentation
réduit
Commentaires/ spécifiez:

Pas de données disponibles

dommages sur les infrastructures publiques/ privées

en augmentation
réduit
Commentaires/ spécifiez:

Pas de données disponibles sur les quqntitésPas de données disponibles sur les quantités

6.3 Exposition et sensibilité de la Technologie aux changements progressifs et aux évènements extrêmes/catastrophes liés au climat (telles que perçues par les exploitants des terres)

Changements climatiques progressifs

Changements climatiques progressifs
Saison Augmentation ou diminution Comment la Technologie fait-elle face à cela?
températures annuelles augmente pas connu

Extrêmes climatiques (catastrophes)

Catastrophes météorologiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
pluie torrentielle locale pas bien
Catastrophes climatiques
Comment la Technologie fait-elle face à cela?
sécheresse pas connu
Commentaires:

Renforcer la fosse qui intercepte les eaux provenant du sommet de la colline sur laquelle la technologie est appliquée

6.4 Analyse coûts-bénéfices

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts de mise en place (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

positive

Rentabilité à long terme:

très positive

Quels sont les bénéfices comparativement aux coûts d'entretien récurrents (du point de vue des exploitants des terres)?
Rentabilité à court terme:

négative

Rentabilité à long terme:

très positive

Commentaires:

Les résultats ne sont pas encore visibles parce que le terrain n'est pas encore totalement exploité

6.5 Adoption de la Technologie

  • 1-10%
Si disponible, quantifiez (nombre de ménages et/ou superficie couverte):

87 ménages couvrant 10% de la superficie déclarée

De tous ceux qui ont adopté la Technologie, combien d'entre eux l'ont fait spontanément, à savoir sans recevoir aucune incitation matérielle, ou aucune rémunération? :
  • 0-10%
Commentaires:

87 familles d'utilisateurs fonciers ont adopté la technologie avec support matériel externe

Commentaires sur l'acceptation avec support matériel externe: Les associations (exploitants) vont commencer à mettre le terrain en valeur très proche

Commentaires sur l'adoption spontanée: La technologie a été mise enoeuvre par le gouvernement. La mise en valeur du terrain revient aux associations locales.

Il y a une petite tendance vers l'adoption spontanée de la technologie

Commentaires sur la tendance à l'adoption: La technologie est appliquée sur des sites pilotes. L'adoption à l'echelle nationale reste une prévision du gouvernement.

6.7 Points forts/ avantages/ possibilités de la Technologie

Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue de l'exploitant des terres
Accès à l'emploi

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Mise en place et renforcement des capacités techniques des comités bassins versants.
Réduction de l'érosion

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Entretenir régulièrement les talus et les herbres fixatrices
Extension des superficies embravables
Points forts/ avantages/ possibilités du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé
Augmentation de l'espace cultivable

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Renforcement des capacités techniques des services d'encadrement.
Réduction de l'érosion et augmentation de l'infiltration

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Changements des pratiques culturales et introduction de semences améliorées.
Création d'emploi pour la population environnante

Comment peuvent-ils être soutenus / améliorés? Création des comités collinaires de surveillance des infrastructures

6.8 Faiblesses/ inconvénients/ risques de la Technologie et moyens de les surmonter

Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue de l’exploitant des terres Comment peuvent-ils être surmontés?
Travail dur ( très fatigant) et très cher Cette activité demande un appui extérieur pour être exécuté
Difficile à appliquer Former les encadreurs
Faiblesses/ inconvénients/ risques du point de vue du compilateur ou d'une autre personne ressource clé Comment peuvent-ils être surmontés?
La technologie coûte très cher Subventionner la technologie parce que la population n'a pas suffisamment de moyens financiers pour l'appliquer;
La mise en application de la technologie exige des connaissances préalables Renforcer les capacités des intervenants

7. Références et liens

7.1 Méthodes/ sources d'information

7.2 Références des publications disponibles

Titre, auteur, année, ISBN:

Document de projet,Direction Générale de la Mobilisation pour l'autodéveloppement et vulgarisation agricole, Gitega, Burundi

Disponible à partir d'où? Coût?

Free

Titre, auteur, année, ISBN:

Kagera TAMP website

Disponible à partir d'où? Coût?

http://www.fao.org/nr/kagera/en/

Modules